Beneath the Black flag

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beneath the Black flag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Beneath the Black flag   Jeu 3 Oct - 16:36


Yoho…

Omyra se tenait sur les niches les plus haut perchées des Canyons, flamboyants à la lumière de la nuit naissante. Le soleil teintait d’un rouge sanguin unique l’horizon, et semblait embraser les forêts lointaines. Les arbres, noircis par la pénombre et les ombres, étaient magnifiques, et la jeune espionne s’abîmait volontiers dans la contemplation d’un tel paysage. Elle n’avait pas réussi à dormir du jour, et la nuit s’annonçait également plutôt longue. Demain, elle partirait.
Demain, l’effraie aux plumes chocolat s’en ira à Ga’hoole accomplir sa mission. Dire qu’elle était stressée de quitter tout ce qu’elle connaissait était un euphémisme. Le gésier de la jeune adulte frémissait sans cesse de ce sentiment qui lui prenait le corps comme jamais ; le stress et l’appréhension.

Elle n’avait jamais eu mission aussi longue et difficile. C’était comme si Bec d’Acier lui-même lui avait demandé de déménager définitivement à l’Arbre. Elle y devait rester le plus longtemps possible, afin d’en apprendre plus sur l’affiliation des Gardiens et des Hagsmons, de retrouver Fymael qui s’était enfui et avait déserté lors d’une mission pour peut-être rejoindre leurs ennemis, et bien sur récolter un maximum d’informations utiles pour l’armée.
Tout cela durerait jusqu’à ce que Bec d’Acier s’estime disposer de suffisamment d’informations ou qu’il comprenne qu’elle sera en danger si elle reste trop longtemps, les gardiens soupçonneront bien un traître un jour dans leurs rangs.  O jusqu’à ce qu’elle meure. Quoiqu’elle serait capable de quitter les Gardiens bien avant qu’ils comprennent qui étaient le furet de l’île, si jamais ça sentait le roussi pour elle.

Elle devait avoir confiance en elle. Et surtout, elle devait avoir confiance en sa faction. A son squad d’espionnage d’élite, mené avec brio par Ginger. Elle devait croire en cette faction noire.

Perdue dans ses pensées, Omyra n'entendit pas sa supérieure aux plumes rousses arriver derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 25
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Beneath the Black flag   Jeu 3 Oct - 21:28

Ginger avait longtemps appréhendée ce qui allait suivre, et pourtant elle était tellement fière d'Omyra. En effet, cette nuit Bec d'Acier, son père, l'avait convoqué pour lui annoncer en face qu'il était temps pour son aile droite d'aller en mission au Grand Arbre à l'instar de l'effraie rousse il y a quelques années. Ginger savait que cette mission arriverait une nuit, mais avec la guerre et l'apparent rassemblement des Hagsmons vers le Nord, elle s'était dit que le Grand Tyto avait d'autres chats à fouetter. Mais non, l'heure était venue, Omyra avait déjà été mise au courant. La belle effraie au plumes rousses était tout de même fière du chemin parcouru par son amie.

Il était loin le temps où elle était arrivé dans les Canyons avec Imalys et où Ginger lui avait appris à voler. Elle ne pouvait qu'être heureuse de la carrière d'espionne d'Omyra, jamais elle n'avait eu à s'en plaindre et avait très vite eu une confiance aveugle en l'effraie noire. Mais pourtant, la belle tyto redoutait cette mission. D'une part parce que cette fois, le temps de séparation n'était pas défini, Omyra pouvait séjourner au Grand Arbre un mois comme elle pouvait y vivre dix ans... Ginger ne se voilait pas sa face blanche, sans son amie les choses seraient difficile. Depuis la disparition de Raven, elle avait mit longtemps à se rattacher à une chouette et voilà que son âme sœur s'en allait. Mais elle craignait également autre chose... Elle aussi avait vécu pendant presque un an au Grand Arbre lorsqu'elle était encore très jeune, elle avait eu pour mission de faire tourner la tête d'Eglantine, la jeune sœur de Soren, pour que celle-ci vole des pages de livres importantes pour les Sang Pur. Bien qu'elle était retournée parmi les siens, avec les félicitations de ses parents pour son insertion, il n'empêchait pas que la jeune chouette qu'elle était était rentrée avec des questions pleins le crâne.

Ginger avait pu voir de ses propres yeux ambrés la façon dont vivaient les Gardiens. Le partage, l’entraide, l'aide... Là-bas, elle avait apprit à lire, à écrire et même à voler dans une tempête ! Le retour aux Canyons avait été rude face au petits pois qui servaient de cerveau à la plupart des soldats Sang Pur. Mais avec Omyra, elle avait prit soin de lui apprendre tout ce qu'elle savait, ce qu'elle savait sur le Grand Arbre, sur ce qu'on lui avait enseigné là-bas mais également sur ses propres expériences. En sommes, l'effraie noire avait été la sœur qu'elle n'avait jamais eut et si au début, nombre de Sang Pur se gaussaient de son plumage foncé, Ginger avait veiller à ce que son amie apprenne rapidement à leur clouer le bec avec ses prouesses que ce soit physiquement ou psychologiquement. Mais voilà, la belle effraie rousse savait ce qui se trouvait au Grand Arbre et connaissait la tentation que cela pouvait représenter... De plus, depuis son accident en pleine tempête, lorsqu'elle s'était réveillée à l'infirmerie, Omyra n'était plus vraiment la même. Elle semblait avoir vu ou ressenti quelque chose pendant son coma et même si elle n'en avait parlé à personne, Ginger connaissait bien son aile droite et celle-ci avait changée apportant à l'espionne une appréhension intense. Elle avait le pressentiment qu'elle n'était pas prête de revoir celle pour qui elle aurait donner sa vie en plein combat.

En vue de cette séparation, Ginger s'était rendue chez Jeffersan, la forgeronne, afin que celle-ci forge un présent qu'elle comptait offrir ce soird'hui à Omyra. C'est donc le cœur lourd qu'elle avait harnaché le cadeau dans son dos et qu'elle s'était envolée à la recherche de son amie. Elle ne fut pas longue à la trouver, tout là-haut, là où elles aimaient contempler les étoiles quand les nuits n'étaient pas encombrées de nuages. Doucement, elle se posa à ses côtés et resta un moment silencieuse. A vrai dire, elle en savait même pas par quoi commencer... comment lui dire toute la peine qu'elle ressentait et lui parler de son pressentiment qu'elle ne la reverrait jamais ? Du moins pas chez les Sang Pur elle en était persuadée. Finalement, elle opta simplement pour :

-C'est finalement une belle nuit pour te souhaiter bonne chance et pour te dire adieu mon amie.


Sa voix, comme à son habitude, était douce et posée, elle ne voulait pas paraître trop triste, mais elle était sincèrement mélancolique en se remémorant tous les moments, bons comme mauvais, que les deux espionnes avaient passées ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-de-plumes.over-blog.com
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Beneath the Black flag   Mer 23 Oct - 22:41


L’effraie rousse avait toujours été douée en vol silencieux, et demeurait depuis toujours la chouette la plus discrète de tout Saint Aegolius, et de l’armée. Modèle pour Omyra, la jeune effraie charbon-chocolaté s’était toujours efforcé de l’imiter, pour espérer marcher sur les traces de la célèbre Ginger, et se montrer digne de son enseignement. Omyra avait tout mis en œuvre pour se montrer à la hauteur, pour qu’elle ne soit pas un fardeau à porter pour son amie aux plumes flamboyantes, mais sa fierté. Pour qu’elle ne regrette jamais de l’avoir choisi comme apprentie, puis comme aile droite.

Omyra se tourna vers son amie, qui se posa avec une douceur et une grâce incomparable à côté d’elle. L’effraie brune ne sut quoi dire, tant elle était bouleversée par les événements. Elle avait le gésier endormi, certes, mais, par moment, de petites vagues de tristesses l’envahissaient tout de même. De plus, la mine peinée et soucieuse de Ginger la faisait douter, et la jeune femelle sombre senti sa confiance en sa future mission s’ébranler un peu.

Jamais elle n’avait vu pareil mélange sur le visage étincelant, plus en forme de pleine lune que de cœur, si propre à sa supérieure. Omyra savait qu’elle avait perdu Raven depuis quelques temps, et depuis, aucune trace du jeune mâle qui faisait battre le cœur de son amie rousse. Elle l’avait aidée dans ses recherches, mais en vain. Raven demeurait de nouveau introuvable, derechef évaporé dans la nature, au grand damn de Ginger.

Celle ci lui parla, brisant enfin le silence qui berçait Omyra depuis de longues minutes.
- C'est finalement une belle nuit pour te souhaiter bonne chance et pour te dire adieu mon amie.

Presque honteuse, la concernée baissa la tête, regardant ses pattes d’un air absent. Pourquoi devait-elle quitter tous ses proches ? Ses amis, et ses connaissances ? Elle se plaisait bien ici, et voilà que Bec d’Acier l’envoyait littéralement sur le font, au Grand Arbre même. C’était comme si on lui demandait de reconstruire sa vie à partir de rien. De tout recommencer à zéro. De nier son passé, ses origines, ses convictions, pour passer à l’ennemi et servir de taupe.
Omyra avait peur. Peur de se trahir là-bas, peur de se faire tuer. Pas une seule fois l’idée de retourner ses plumes et de rejoindre vraiment les gardiens lui effleura l’esprit. Jamais une telle idée lui avait traversé l’esprit, et l’espionne au plumage sombre savait qu’elle ne trahirait pas les siens. Bec d’Acier l’avait choisi pour cela.

Prenant une grande inspiration, Omyra leva ses yeux sombres, d’un caramel un peu ambré, vers son interlocutrice. Une étincelle de regret et de tristesse dans le regard, qu’elle n’avait pas réussi à cacher entièrement semblait danser avec hésitation. D’une petite voix, elle lui répondit :
- Ginger, mon amie… Je ne sais pas si je me sentirai capable de partir ainsi, seule, aussi loin de toi. On ne m’a jamais confié de véritables missions en solo, et voilà que ton père m’envoie chez les Gardiens…

Elle baissa le ton, même si c’était inutile. Les deux femelles étaient à un point particulier des sommets des canyons. Une poche d’air se formait, composée de toutes ces rafales puissantes qui tournoyaient autour d’elle. La poche en elle-même n’avait pas une seule petite brise. Mais les rafales semblaient définir une sorte de mur autour de cette bulle de tranquillité, si bien que tout son produit à l’intérieur de cette dernière était étouffée par le vent. Leur conversation sera des plus privées possible.

Omyra souffla, avant d’avouer ce qu’elle avait sur le gésier :
- Ginger… Je sens à l’intérieur de moi… de la peur…

Jamais encore elle n’avait dit à autre chouette qu’il lui arrivait, parfois, de ressentir quelque chose. C’était fugace et léger, comme une plume de duvet se posant sur l’eau, mais bien présent. Et relativement récent de surcroît. Omyra avait à quel point Ginger avait été peinée devant son état, suite à son accident, et voulait, dans leur ultime conversation, rassurer son amie. Elle commençait à aller mieux.
- J’ai besoin de conseils…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 25
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Beneath the Black flag   Dim 27 Oct - 18:35

Omyra semblait tellement indécise. Elle était ainsi depuis qu'elle s'était réveillée. Le coma n'avait pas ramené la véritable Omyra, depuis quelques temps, l'espionne couleur chocolat semblait avoir le gésier vide d'émotions. Pourtant, Ginger ne désespérait pas que son amie retrouve sa véritable personnalité. Mais la mission que Bec d'Acier lui avait confié lui faisait peur. L'effraie rousse savait mieux que quiconque ce que représentait la tentation d'une vie au Grand Arbre. Elle était la seule jusqu'ici à en être revenue. Voilà pourquoi elle redoutait que son amie s'y rende. Certes, Omyra avait totalement retrouvée ses capacités physiques, mais son gésier n'était pas réparé.

Ce soird'hui, Omyra semblait triste et mélancolique. Après tout, elle avait passé toute sa vie à Saint-Aegolius et une mission au Grand Arbre n'avait pas de limite dans le temps, tant qu'on était pas démasqué on y restait. L'effraie noire planta ses yeux dans ceux ambrés de Ginger et lui confia ses peurs et ses angoisses. Elle ne se sentait pas assez forte pour quitter les Gorges seule. L'effraie rousse se rappelait la nuit où elle avait due aller au Grand Arbre. Elle aussi avait eu le gésier serré et était vraiment terrorisée à cause de ce que les Sang Pur racontaient sur les Gardiens... Pourtant, ces chouettes et hiboux étaient très loin d'être tels que les Sang Pur en parlaient. Ginger était revenue de cette mission changée, elle avait une vision différente des chouettes et avait eu du mal à se réhabitué à la vie dans les Canyons. Pourtant elle était revenue, pour que ses parents soient fiers d'elle, mais le résultat n'avait rien changé. Et puis Omyra était arrivée, donnant une raison à Ginger de lui faire découvrir sa vision du monde. L'effraie noire avait beau avoir une couleur détestée par les Sang Pur, pourtant, grâce à Ginger, elle avait pu rapidement leur prouver à tous qu'elle était nettement meilleure que la plupart d'entre eux. Maintenant qu'elle devait quitter son chez elle, elle avait peur et demandait des conseils à la belle tyto rousse.

Des conseils, ceux que Ginger pouvait lui offrir étaient bien maigres.

-Si tu ne ressentait aucune peur je t'aurais traitée d'idiote mon amie. La peur est un très bon stimulant qui te permettra de donner le meilleur de toi même. Si Sa Pureté t'envoie au Grand Arbre, c'est qu'il a pleinement confiance en toi et je lui donne raison, tu es le meilleur élément des Sang Pur et je suis fière de toi. Néanmoins, tu a raison de prendre se voyage avec précaution. L'espionnage au Grand Arbre va beaucoup changer ta vision du monde qui t'entoure, ça a été le cas pour moi. J'ai été endoctrinée par les pensées qui circulent ici et ce que j'ai découvert là-bas...le partage, l'entraide, l'amitié...Je suis revenue ici pour mes parents mais cela m'a profondément changée. Toi aussi, ta vision changera au contact de ces merveilleuses chouettes, et peut-être choisira tu de rester parmi elles. Je ne t'en voudrais pas et je te comprendrais totalement. Je n'ai aucun conseil à te donner à part celui-ci, reste toi même et garde le secret. Tu es assez douée pour le reste, je te confierais jusqu'à ma propre vie.


Ginger soupira, elle avait toujours laissé le libre arbitre d'Omyra, refusant de lui imprimer dans le crâne les doctrines des Sang Pur. Elle n'avait jamais voulue que sa protégée soit déboulunée. Voilà pourquoi, elle redoutait également le départ de son amie. Le gésier de la belle tyto semblait l'avertir que cet entretien avec Omyra serait certainement le dernier qui aurait lieu à Saint-Aegolius. Depuis l'annonce de la mission de l'effraie chocolat, Ginger sentait que ce départ serait différent des autres. C'était pour cela qu'elle n'était pas venue les serres vides. L'effraie rousse sortie de derrière son dos une dague forgée par Jeffersan. Elle l'a tendit à son amie.

-Je voulais te faire un cadeau pour cette mission spéciale. Comme je ne sais pas quand je te reverrais je voulais que le présent soit de choix. Cette dague est légère mais solide et discrète, c'est Jeffersan qui l'a forgée à ma demande pour toi. Je t'ai décrit et elle a fait le reste, cette arme est parfaitement adaptée pour toi, tout comme ma lance rétractable est à mon image. J'espère que cette lame te rendra service et qu'en la portant tu ne m'oubliera pas.


Elle attendit qu'Omyra se saisisse de la lame et espérait que son amie accepterait ce cadeau, symbole de leur amitié. Cela tenait au gésier de Ginger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-de-plumes.over-blog.com
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Beneath the Black flag   Dim 1 Déc - 0:47

La jeune femelle n’était pas habituée à se confier ainsi. A vrai dire, elle détestait cela. Certains disaient que ça libérait l’esprit et soulageait la conscience. A présent, Omyra en doutait. Elle se sentait faible et vulnérable. Et elle détestait ça. Mais ça, je l’ai déjà dit. La jeune effraie brune replia une patte contre son ventre, comme un flamant rose. Son regard, vide à la fois d’émotions et de décisions, balaya les canyons sombres. Cette rencontre avec Ginger sera la dernière en son genre. Omyra ne le savait pas encore, même si elle pouvait vaguement le deviner. La dernière fois qu’elle discutait aussi paisiblement avec son amie rousse, dans ces lieux. Après sa mission au Grand Arbre, quand elle reviendra parmi les Sangs-Purs, l’effraie chocolat savait qu’elle ne sera plus celle qu’elle avait été avant de partir.

Peut-être pourra-t-elle trouver sur l’île de Hoole quelque médecine qui pourrait l’aider à réveiller son gésier. Peut-être pourrait-elle redevenir celle qu’elle avait été avant son accident. La jeune espionne aux plumes sombres se tourna vers Ginger, écoutant ses longs conseils.
Son amie aussi avait l’air tourmentée. Elle semblait savoir, elle aussi, qu’à partir de demain, plus rien ne sera comme avant. Dès le lendemain, Omyra quittera les canyons –peut-être ne les reverra-t-elle jamais.

Le fait que Ginger parle ainsi des gardiens déboussola quelque peu la jeune femelle. Son amie les avait infiltré, puis trahi pour revenir auprès de Bec d’Acier et de son armée. Elle savait que c’était particulièrement grâce à son père et à sa mère, le couple royal des Tyto, que l’espionne prodige avait résisté aux sirènes des Gardiens de Ga’hoole. Mais elle, justement, qui avait-elle ? Ginger avait son admiration, son amour pour ses parents, ainsi que ses responsabilités qu’elle prenait tant à cœur. Il y avait eu Raven. Elle, n’avait rien, si ce n’est l’amitié de l’effraie rousse. Mais l’amitié pouvait-elle rivaliser d’importance avec l’amour ?
Elle en doutait. Et Ginger aussi.

Mais quel mâle aurait bien pu l’intéresser, en même temps ? Sparkle était trop sadique et méchant, trop plein d’ambition. Altahyr était devenu trop violent depuis sa Tupsi. Célian était trop influençable pour qu’on lui fasse confiance. Et elle ne savait pas trop comment réagir avec Len ou Pluton. Jorunn, ce n’était même pas la peine d’y penser, tant elle le haïssait pour sa naïveté et sa rudesse. Kludd aurait pu être un mâle qui l’aurait intéressé. Il était certes violent et ambitieux, mais Omyra cernait quelque chose d’autre chez lui. Fut une époque, elle le trouvait vraiment intéressant, mais cela appartenait au passé… C’était avant son accident.

Ginger la sorti de ses songes. La jeune chouette brune reporta son attention sur son amie. Elle remarqua alors qu’elle semblait cacher des choses, et l’intérêt et la curiosité de la femelle s’éveillèrent.
-Je voulais te faire un cadeau pour cette mission spéciale. Comme je ne sais pas quand je te reverrais je voulais que le présent soit de choix. Cette dague est légère mais solide et discrète, c'est Jeffersan qui l'a forgée à ma demande pour toi. Je t'ai décrit et elle a fait le reste, cette arme est parfaitement adaptée pour toi, tout comme ma lance rétractable est à mon image. J'espère que cette lame te rendra service et qu'en la portant tu ne m'oubliera pas.

Tout en disant cela, l’espionne rousse sorti de son dos une tige de métal qu’Omyra ne discerna pas tout de suite. Puis, lorsqu’elle le lui tendit, elle la regarda de plus près. N’osant la toucher de peur de l’abîmer ou de la salir, la future taupe regarda un instant l’arme d’un œil incrédule. Ses pupilles couleur caramel-doré se mirent alors à briller lorsqu’elle comprit de quoi il s’agissait ;
Ginger lui offrait un cadeau. Pour lui dire au revoir.

Toute tremblante, Omyra se saisit de l’arme pour l’observer de plus près. Il s’agissait en réalité d’une dague, et était particulièrement solide et légère. Finement forgée, et pleine de délicatesse, elle était pourtant puissante, et avait l’air terriblement redoutable. Fabriquée à partir de différents alliages, elle possédait de magnifiques couleurs caramel, sans paraître trop neuve. Le bonze du métal avait été assombri par endroit, l’empêchant de briller, et la rendant plus discrète. Par endroit, des petites touches d’or et de noir clairsemaient la lame et le manche. Ce dernier était recouvert d’un long lacet de cuir plat, rendant la prise assurée, confortable et antidérapante.
Un véritable chef d’œuvre.

Une larme coula sur la joue de l’effraie Brune. Comment refuser un tel cadeau ? Et surtout, comment l’accepter ? Elle n’en revenait tout simplement pas. C’était son seul bien, à y réfléchir. Et il ne lui fallait rien de plus. Elle était comblée, et cette lame représentait à ses yeux ce qu’elle avait de plus précieux ; l’amitié de Ginger.
- Mon amie… Je ne sais comment te remercier. Tu… Tu vas me manquer, là bas… Quoiqu’il arrive… Tu resteras toujours plus qu’une amie pour moi. Tu es celle qui m’a tout appris, et ça, je ne l’oublierai jamais… Je t’ai toujours considéré comme ma sœur… Celle à qui j’ai toujours rêvé de ressembler….

Elle redressa la tête, plus déterminée que jamais.
- Je ne te décevrai pas, Ginger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 25
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Beneath the Black flag   Lun 16 Déc - 1:13

Ginger eu peur pendant un instant, l'attitude de son amie lui fit croire, une courte seconde, que celle-ci refuserait son présent. Ce fut pourtant pleine d'humilité qu'Omyra prit la dague dans ses serres. Soupesant l'objet, l'évaluant de son regard devenu expert. Le regard caramel de l'effraie brune fini par s'illuminer. Ginger en fut heureuse, depuis que son amie était sortie du coma, ses yeux étaient éteints, elle avait perdue cette lueur qui brûlait autrefois en elle. Ce soird'hui, finalement, cette lueur fut de retour un court instant, ce qui rassura la belle effraie rousse. Le fait que l'espionne brune était envoyé au Grand Arbre la rassurait finalement, peut être que là-bas, son amie trouverait quelque chose ou quelqu'un qui raviverait la flamme, qui réveillerait son gésier.

La déclaration que lui fit ensuite Omyra lui toucha le gésier avec une force que Ginger n'avait jamais ressentie. Ni en présence de ses parents, ni lorsqu'elle avait fièrement réussis son premier espionnage, ni même lorsqu'elle était rentrée victorieuse du Grand Arbre. Jamais une telle émotion ne l'avait touchée. Omyra la considérait comme un modèle, comme une sœur, elle aurait aimé être à son image. Ginger se sentait gênée par cette déclaration. Elle ne méritait pas cette admiration. La belle tyto n'était qu'une lâche, elle avait eu peur de vivre heureuse au Grand Arbre et était revenue dans l'enfer des Canyons... Certes, elle avait été accueillie en héroïne, mais au fil du temps, elle s'était apperçu que la chaleur des Gardiens lui manquait. Pourtant elle refusait de partir à nouveau, par peur de la nouveauté mais aussi parce que d'autre jeunes poussins attendaient son aide ici. Mais Omyra, Omyra n'était pas comme elle. L'effraie couleur chocolat, elle, saurait quel serait le bon choix lorsque le moment se présenterait, Ginger ne doutait pas d'elle.

-Je n'ai aucun mérite, à part t'apporter l'entraînement, tu es devenue ce que tu es uniquement grâce à toi même Omyra. Et tu m'a apportée tellement plus que ce que je t'ai offert, largement plus. J'ai pu, grâce à toi, découvrir les joies d'une amitié sincère et fraternelle. Je suis fière d'avoir fait parti de ta vie et d'avoir pu t'enseigner tout ce que je savais. Au Grand Arbre, tu apprendra vite que tu peux faire confiance à ceux qui t'entourent, ce qui est rarement le cas ici...J'essaye de faire de mon mieux pour instaurer un climat de confiance au sein du groupe d'espion, c'est bien peu mais c'est le maximum que je puisse faire. Tu verra, ta vision et toi changerez et je pense que tu ne le regrettera pas. Je sais d'ors et déjà que tu ne me décevra pas, tu ne m'a jamais déçue, tu es ma plus grande fierté et je ne peux te souhaiter que le meilleur. Quelque soit le chemin que tu te choisira, je serais fière de toi.


Sans rien ajouter de plus, Ginger tourna son cou vers son dos et plongea son bec fin dans son plumage. Elle y arracha une unique et petit plume d'un roux pas trop flamboyant, afin qu'Omyra puisse restée discrète.

-La dague est un cadeau bien matériel, permets moi de t'offrir quelque chose de plus sentimental. Ce n'est pas utile, mais si tu acceptais de porter cette plume j'en serais plus qu'honorée. Ainsi, même dans les moments de doutes, tu pourra te dire que je suis à tes côtés.


Sans un mot de plus, l'effraie rousse posa la plume orange sur le sol, c'était une grosse responsabilité que d'afficher une plume de cette couleur, même si Ginger savait qu'Omyra était largement capable de la dissimuler, elle ne la forcerait pas à porter cette plume qui pouvait la démasquer en un clin d’œil. La dague avait été faite pour Omyra uniquement et était le reflet de ce qu'elle était, la plume quant à elle représenterait clairement Ginger, même si il y avait peu de chance que les Gardiens reconnaissent cette plumes... on était jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-de-plumes.over-blog.com
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Beneath the Black flag   Ven 27 Déc - 17:15

La voix de l’effraie rousse, de son amie de toujours résonna avec une émotion nouvelle, quelque chose qu’elle n’avait jamais vu chez Ginger – ou alors en si faible mesure que cela n’avait rien de comparable. Ses plumes flamboyantes étaient quelques peu ébouriffées, et lui donnait un air sauvage et rebel assez convaincant.
-Je n'ai aucun mérite, à part t'apporter l'entraînement, tu es devenue ce que tu es uniquement grâce à toi même Omyra. Et tu m'a apportée tellement plus que ce que je t'ai offert, largement plus. J'ai pu, grâce à toi, découvrir les joies d'une amitié sincère et fraternelle. Je suis fière d'avoir fait parti de ta vie et d'avoir pu t'enseigner tout ce que je savais. Au Grand Arbre, tu apprendra vite que tu peux faire confiance à ceux qui t'entourent, ce qui est rarement le cas ici...J'essaye de faire de mon mieux pour instaurer un climat de confiance au sein du groupe d'espion, c'est bien peu mais c'est le maximum que je puisse faire. Tu verras, ta vision et toi changerez et je pense que tu ne le regrettera pas. Je sais d'ors et déjà que tu ne me décevra pas, tu ne m'a jamais déçue, tu es ma plus grande fierté et je ne peux te souhaiter que le meilleur. Quelque soit le chemin que tu te choisira, je serais fière de toi.

Omyra sentit ses propres plumes chocolat se gonfler légèrement, à l’instar de sa compagne de mission. Son amie, sa confidente. Elle était si fière de porter l’estime d’une chouette comme Ginger… D’avoir été son élève, son amie, sa seconde.

Cependant, si ce que disait l’effraie rousse avait pour objectif de la rassurer, la jeune femelle au plumage sombre sentit son ventre se tordre d’appréhension. Ginger parlait du Grand Arbre comme d’un endroit si beau et merveilleux, où tout le monde est content et fait confiance à son prochain… Elle, saurait-elle résister à la tentation de rester parmis de telles chouettes ? Meme si elle ne l’avait jamais avoué à quiquonque, Omyra avait toujours senti qu’il manquait un petit quelque chose à l’armée de Bec d’Acier. Qu’il manquait un je-ne-sais-quoi qui faisait que l’armée n’était qu’une armée taillée pour tuer. Que ce n’était pas une vériable famille. Le climat de méfiance que dépeignait si justement Ginger y était certainement pour quelque chose. Pourtant, elle avait ressenti que l’équipe d’espionnage était ce qu’il s’en rapprochait le plus. D’une vraie famille. Ginger aurait très bien pu être sa sœur. Elle en aurait même été ravie.

Et au Grand Arbre…. Se considéraient-ils tous comme une grande famille là-bas ? Non, elle devait éviter d’y penser. Eviter d’imaginer les possibles, et de se focaliser sur sa mission. Elle avait un but précis. La jeune effraie noire lutta contre une envie d’indistincte, quelque chose qui lui avait pincé le gésier une fraction de seconde. Ginger avait cependant reprit:
- La dague est un cadeau bien matériel, permets moi de t'offrir quelque chose de plus sentimental. Ce n'est pas utile, mais si tu acceptais de porter cette plume j'en serais plus qu'honorée. Ainsi, même dans les moments de doutes, tu pourra te dire que je suis à tes côtés.

Elle n’avait même pas vu que son amie s’était arraché une plume de son attirail de feu. Lorsqu’elle la posa à terre, Omyra se sentit déchirée. Oui, elle allait quitter cette chouette formidable. Rien ne pourra jamais la remplacer. D’une patte tremblante, Omyra se saisit de la plume flamboyante, et se la cala juste derrière la tête, vers le cou, la tête de la plume vers le bas. Elle en était fière, de cette plume. La jeune espionne fouilla alors dans son plumage, et en sorti une plume parfaitement dorée. Une plume que sa défunte amie, Chelinka, lui avait donné. La Sang-Purs la glissa juste à côté de celle de Ginger. Ses deux amies espionnes, ses deux partenaires de mission.
Ces deux soldates qui avaient ficoté avec les Gardiens, étaient parmis, et les avaient trahi.

A son tour, Omyra s’arracha une plume, souple et d’un chocolat profond, aux reflets onctueux et doux. Elle la tendit alors vers son amie, comme s’il s’agissait d’un rituel, d’un échange de bons procédés.
- Merci Ginger… Je saurai m’en montrer digne… A toi à présent, je n’ai hélas rien à t’offrir, si ce n’est cette simple plume… Ainsi, je serai également toujours avec toi, pour te rappeler ces bons moments qu’on a passé ensemble… Et qu’on passera à mon retour de mission.

Elle eut un sourire véritable en offrant sa plume à sa camarade. Un sourire radieux, plein de lumière. Quelque chose de tellement rare depuis son accident… Et pourtant, la jeune chouette ne surjouait pas. Elle était réellement touché par les présents de Ginger, et espérait qu’elle accepte son modeste geste d’au revoir.

Elle rejouta cependant, mûe d’un éclat de lucidité:
- Ces deux plumes, j’y tiens déjà tellement… Je ne veux pas les perdre, ou me les faire voler. Je ne veux pas non plus les cacher, parce que je n’en ai pas honte. Cependant, je me dois de les dissimuler au regard des Gardiens… Ils te connaissent, et ils connaissaient Chelinka. Avoir une plume de leur ennemie et de leur traitre me propulserait au rang de taupe…
Lors d’une de mes missions, j’ai trouvé un creux, non loin d’ici. Un creux dans les roches, pourtant inaccessibles par la voie des terres, à moins d’avoir des ailes… C’est un bel endroit, bien discrèt et douillet… Et c’est mon jardin secret. J’y metterai ces plumes, que cet endroit gardera avec toute la bienveillance de Glaucis…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Beneath the Black flag   

Revenir en haut Aller en bas
 

Beneath the Black flag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Nid Commun-
Sauter vers: