Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]   Dim 6 Mar - 16:36

Moonlight et Gylfie se firent plusieurs virevoltes dans les airs avant d'atterrir dans une entrée de géant. Une entrée de pierre. Une entrée de méchants, comme on disait. Moonlight minoucha sa taille d'à peu près celle d'une chouette des terriers. Son gésiers était déréglé et elle savait que c'était l'endroit qu'elle croyait autrefois, impossible. Le repaire des Sangs-Purs ! Et oui, Moonlight se répétait sans cesse le mot Sang et Pur dans sa tête, comme une torture conjugale. Des gros hiboux se posèrent près de la petite troupe de 6, et les scruta attentivement, un par un. De temps à autre, Moonlight regardait Gyflie pour voir si elle avait disparue parce qu'elle était vraiment minuscule. Un des gros hiboux recula un peu et fit un cri d'appelle à deux Gardes Purs.

- Oméni, je te donne la garde de l'effraie, et toi Raven, prend la chevêchette elfe. Pas de discussion, c'est un ordre de notre Grande Pureté. racla-t-il avec sa grosse voix grincheuse.

Moonlight fixa alors la Sang-Pur qui devait la prendre en garde, et cru un instant qu'elle était entrain de devenir invisible ! Oméni, était-elle nommée, la fixait elle aussi et la regardait comme si Moonlight était un mur de pierre. Qu'allait advenir de Gylfie ? Où la Garde Pure allait-elle l'emmener à présent ...


Dernière édition par Moonlight le Dim 13 Mar - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]   Dim 13 Mar - 16:22

[c'ets merdique, j'ai pas d'inspi' T.T]

    L'obscurité croissante avait toujours été un bon réveil pour Oméni qui ouvrit les yeux sur une caverne totalement noire où aucune lumière ne filtrait. Elle se leva, se dégourdit les ailes puis alla vers l'entrée de son "nid". Qu'allait donc lui réserver cette nuit ? C'était la question qu'elle se posait à chaque crépuscule, et à laquelle elle n'avait de réponse que le matin même. Dans son gésier, elle sentait déjà que ça n'allait pas être une nuit comme les autres ...

    Et elle avait tout à fait raison.

    Un grand mâle effraie silencieux volait vers la grotte où se trouvait Oméni. La femelle savait bien qu'il ne se dirigeait pas vers son chez elle comme par hasard et elle l'attendit au lieu de prendre son envol comme elle l'aurait fait chaque soir. Quand enfin il se posa sur une corniche proche, il dit d'un trait :

    -Oméni ? Nous avons besoin de vous au Promontoire.

    Au promontoire ? Pourquoi devrait-elle aller là ? Elle acquiesça d'un signe de tête et le Tyto repris son envol. "Pas mal gracieux ... mais le mien est beaucoup plus agile" pensa l'effraie en le voyant partir. Sans plus attendre, elle se lança de son perchoir et rebondit sur un courant d'air qui la guida jusqu'à l'endroit où elle devait aller. Pendant tout ce court voyage, elle se demande pourquoi elle devait s'y rendre et elle redoutait déjà le pire ...

    Elle approcha rapidement d'une plateforme rocheuse où étaient entassés des poussins de toutes races. Elle fit quelques cercles afin de savoir qui, dans ses connaissances, était présent puis elle redescendit en voyant Raven et se posa à côté.

    -Toi aussi, on t'a demandé de venir ?

    Pendant son tour de reconnaissance, elle avait pu voir parmi les poussins une très petite chouette, mais qui était pourtant adulte : elle avait toutes ses plumes. Mais le plus étrange, c'est que son son attitude montrait que ce n'était pas la première fois qu'elle venait là ... Oméni se promit de la garder à l'œil. Avant même d'avoir reçu une réponse de son camarade, une énorme chouette effraie s'approcha d'Oméni, qui ne fut pas intimidée pour autant.

    -Oméni, je te donne la garde de l'effraie, et toi Raven, prend la chevêchette elfe. Pas de discussion, c'est un ordre de notre Grande Pureté.

    Sa voix était aussi rêche et autoritaire que celle d'un vieux professeur prêt à partir à la retraite. Elle allait donc jouer la nounou pendant tout ce temps ? Si seulement elle avait eu la chevêchette, elle aurait eu plus facile à garder un œil dessus ... Elle dévisagea un moment le Tyto avant de répondre : il semblait intimidé par la femelle qui s'était fait une bonne réputation depuis son arrivée.

    -Hum ... D'accord, mais la prochaine fois, soyez plus aimable. lui cracha-t-elle.

    La belle effraie détestait qu'on lui parlât aussi rêchement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]   Dim 13 Mar - 20:16

[ ben moi aussi finalement... mon texte est VRAIMENT pas long...]
Moonlight était définitivement intimidée par ces Sangs-Purs arrogants. Oméni, était-elle nommée ainsi, allait être sa garde Pur, mais pourquoi ? Pourquoi ne vont-ils pas la mettre au travail et la faire marcher comme une esclave ? Allait-elle avoir plus de chance que ces autres oisillons ou elle allait avoir la pire malchance qui n'aurait jamais exister ? Moonlight ne pouvait rien savoir de tout ça, car ici, une loi des plus importantes : ne-jamais-poser-des-questions-sous-aucuns-prétextes. Mais cela devait exploser de Moonlight, incapable de se retenir :

- Euh..., commença à bégayer Moonlight, où vous aller m'emmener ? Je vais faire ne tâche d'esclave ? chuchota Moonlight à sa Garde Pure, qui n'avait pas l'air d'être tolérante.

Tout les yeux se rivèrent vers Moonlight. Celle-ci minoucha afin de se fondre dans le décor, mais ça ne marchait pas... Un autre Garde fit irruption et regarda Moonlight avec des yeux menaçants. << Je n'aurai certainement pas de réponse...>> pensa Moonlight, sur le point de craquer sous des sanglots. Le Garde, qui portait un casque de métal, l'enleva et fixa encore plus profondément Moonlight, jusqu'à la faire perdre conscience.

♦~♦~♦

Moonlight se réveilla avec le pire de tout les maux de tête qu'elle n'eut jamais eu de toute sa vie. Elle était croupit au sol, sur du roc froid, et contempla son alentour ; Seule la Grade Pure nommée Oméni était. Non, attend ! Elles n'étaient pas seule, d'autres chouettes effraies étaient perchées sur un rebord de roc, un Grade Pur les surveillaient de haut et une mystérieuse chouette de grandeur inouïe les éduquaient à la force. << Ils veulent me faire quoi ? M'entraîner à devenir une Sang-Pur ? Jamais ! Et qu'ont-ils fait à Gylfie ? >> réfléchie Moonlight avec envergure.

- Garde Oméni, allez-vous, j'veux dire, je vais m'entraîner... ( ? ) dit Moonlight avec un ton d'interrogation, mais elle ne devait pas les contrarier en disant encore une autre fois une question...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]   Dim 13 Mar - 21:19

    Au milieu des crevasses, au centre des canyons creux, une chouette sombre voltigeait. Son dos était gris clair taché de nombreux petits points plus foncés. Ses disques faciaux en forme de cœur formaient un masque sinistre sur son visage. L'effraie ombrée volait, seule... Pourtant, la pension pour chouettes orphelines fourmillait de volatiles - comme d'habitude. Mais qui faisait attention à cette chouette ? Personne, absolument personne. Et elle non plus ne faisait pas attention aux autres. Chacun était concentré sur son objectif. Et le mâle ombré, lui, devait aller trouver une nouvelle recrue afin de lui donner une bien étrange mission... Celle de se rendre au Promontoire. Le gros volatile n'en savait pas plus. Il portait le surnom de Cradô, un surnom assez déshonorant. Son vrai nom, il l'avait oublié. Maintenant, il était "Cradô". Il collectionnait les sales boulots et les corvées que personne ne voulait faire. C'était en quelque sorte le majordome de la pension, celui qu'on appelait souvent mais celui qu'on aimait pas...

    La recrue qu'il devait trouver se nommait Raven. C'était une effraie masquée. Cradô soupira. Comment trouver le jeune mâle ? Il n'avait aucune idée de l'endroit où il pouvait se trouver car il pouvait se trouver partout. Cradô soupira. Il décida de commencer ses recherches par les creux dans la pierre. Il y en avait beaucoup et il n'avait pas le temps de tous les fouiller. Mais Cradô savait que peu de nouvelles recrues étaient déjà réveillées, car elles avait reçu un entraînement de choc le matin même. Ainsi, beaucoup étaient encore pelotonnés au fond de leur creux... De plus, le soleil était encore dans le ciel. Il déclinait certes à vue d'œil mais il était encore présent. Bon. Cradô passa devant les creux des guerriers aguerris et se dirigea directement vers ceux destinés aux recrues prometteuses. Il ne regarda même pas les grottes communes, car elles étaient destinées aux poussins déboulunés.

    Cradô fouilla plusieurs creux, en vain. Il se faisait à chaque fois remballer par les propriétaires assez énervés de leur réveil incongru. Mais la chouette ombrée réussit à demander à l'un d'eux où se trouvait le creux de Raven. Ici, tout le monde - ou presque - le connaissait. L'effraie commune que Cradô interrogeait lui désigna un creux à l'entrée étroite, situé en hauteur. Cradô s'envola et atteignit le creux en quelques vigoureux battements d'ailes. Il regarda à l'intérieur de la cavité mais à son grand regret, elle était vide... Le pauvre souffre-douleur soupira de désespoir. S'il n'accomplissait pas sa mission en temps et en heure, il serait sévèrement châtié... Heureusement qu'il était parti plus tôt qu'il aurait dû le faire. Cradô retourna voir l'effraie commune et lui demanda qui était le mentor de Raven. Elle lui répondit que c'était Kludd. A l'évocation de ce nom, Cradô frémit. Non, il n'irait pas déranger le Prince pour si peu... L'effraie commune lui rendit alors encore un service en lui disant que l'ancien mentor de Raven était Veetor.

    Celui-là, Cradô le connaissait ! Il se laissa tomber dans le vide et rebondit sur une thermique se dirigeant vers le creux de Veetor. Ce dernier y dormait encore. Cradô fut contrait de le réveiller. Il essaya de lui soutirer des informations sur son ancien apprenti, mais tout ce qu'il récolta fut des grommellements et quelques jurons exaspérés. Il réussit tout de même à avoir ce qu'il voulait : Veetor lui expliqua que Raven aimait se lever tôt et sortir chasser son petit-déjeuner lui-même. Cradô se dirigea donc vers la Porte du Grand Duc. Il passa entre les deux aigrettes du hibou de pierre et tenta de retrouver l'effraie masquée.

    ***

    Pendant ce temps, Raven chassait. Veetor le connaissait bien. Il savait combien son apprenti préférait la viande fraîchement tuée plutôt que celle, rabougrie, de la "cantine". Raven volait et virevoltait dans les airs. Il se sentait libre. Oui, lui était libre. Et il ne comprenait pas pourquoi certains oisillons essayaient de s'échapper de l'endroit merveilleux qu'était la pension St-Ægolius pour chouettes orphelines. C'était un endroit si splendide ! Et puis, si on se contentait de suivre les ordres, on avait un peu de temps libre pour soi.

    Le crépuscule était le moment préféré de la nuit de Raven. C'était un moment magique... C'était l'instant où le soleil et la lune échangeaient leurs rôles dans le ciel, admirés par des milliers et des milliers d'étoiles qui s'illuminaient les unes après les autres, signe de leurs applaudissements incessants. Et à ce moment, une proie mourait sous les serres puissantes de Raven. C'était une sorte de principe, un rituel qu'il se devait d'accomplir chaque nuit. Et cette nuit-ci ne faisait pas exception à la règle. Un rat dodu fut sacrifié aux astres.

    Raven fit disparaître sa prise en quelques claquement de mandibules. Sa proie avalée, il reprit son vol gracieux et silencieux de chouette effraie. Il savoura ce moment au maximum. La lune s'élevait lentement dans le ciel. Raven, tout aussi lentement, exécuta un grand virage afin de retourner à St-Ægolius. Il prit le chemin le plus direct, celui qui passait par la Porte du Grand Duc. Il avait passé un bon moment dehors et il était prêt à rentrer et de s'atteler à une des tâches qui l'attendaient. En chemin, il croisa une effraie ombrée qui l'interpella, lui demandant si c'était bien lui, Raven. Il se posa sur une corniche et toisa l'autre.

    "Oui, c'est moi. Que me veux-tu ?

    -Tu dois aller au Promontoire. Ordre de Sa Grande Pureté."

    Sur ce, Cradô s'envola. Il avait enfin trouvé l'effraie masquée. Sa mission était accomplie et il en avait encore d'autres à faire...

    Raven regarda l'effraie ombrée disparaître derrière un éperon rocheux. Il était étonné. Que lui voulait-on ? Pourquoi devait-il aller au Promontoire ? Raven regarda la Porte du Grand Duc qui apparaissait à l'horizon, perplexe. Mais il n'avait pas le temps pour les questions. Car les réponses l'attendaient, là-bas, au Promontoire... Il s'y rendit donc, volant rapidement dans les canyons. Là-bas, une plateforme grouillant de nouveaux venus l'attendait. Il s'y posa et observa les poussins affolés. L'un deux l'aperçut et le regarda. Raven gonfla la poitrine et se dressa de toute sa hauteur. Le petit, un hibou des marais, se détourna, apeuré. Un sourire malsain fit son apparition sur le visage de Raven. D'autres soldats étaient là, eux aussi. Et soudain, un bon nombre d'entre eux se retourna. Dans leurs yeux se lisaient l'admiration qu'ils adressaient à quelqu'un qui était derrière Raven. Celui-ci ne se retourna pas mais observa les yeux des gardes. Et leurs yeux changèrent de teinte. Pour certains, c'était la crainte qui avait pris place, pour d'autres, la déception et pour d'autres encore, la jalousie. Raven comprit immédiatement qui ils avaient cru voir et après, qui ils avaient reconnu. Non, ce n'était pas Nyra qui s'était posée près de l'effraie masquée. C'était Oméni.

    -Toi aussi, on t'a demandé de venir ?

    Raven tourna la tête vers elle et se prépara à répondre quand un garde, impoli, lui coupa l'herbe sous la patte...

    -Oméni, je te donne la garde de l'effraie, et toi Raven, prend la chevêchette elfe. Pas de discussion, c'est un ordre de notre Grande Pureté.

    *Hein ?* pensa Raven. C'est alors qu'il remarqua deux chouettes, un peu mises à l'écart. L'une était jeune et était effraie des clochers. L'autre semblait adulte mais était minuscule. Super... Bien sûr, c'était lui qui se ramassait la demi-portion.

    -Hum ... D'accord, mais la prochaine fois, soyez plus aimable.

    Le sourire de Raven réapparut lorsqu'il entendit Oméni. C'était bien elle, ça ! Mais son sourire disparut en voyant la tâche qu'il devait accomplir. Mais surtout, que devait-il faire de la chevêchette elfe ? Elle ne pouvait pas devenir un guerrier... Bon, il fallait d'abord la débouluner. Après, il verrait bien. Mais alors qu'il s'apprêtait à emmener la petite chouette au glaucidium, il se ravisa. Au fond, elle était adulte... Peut-être un petit interrogatoire s'imposait-il ? Raven se pencha vers Oméni et lui murmura, afin que personne d'autre n'entende :

    "Je vais emmener cette chevêchette à la salle 97, il faut qu'elle soit interrogée. Bonne chance, avec la tienne !"

    La fin avait un brin d'ironie. Raven savait très bien que leur tâche ne serait pas facile. Il soupira, s'éleva et attrapa la chevêchette elfe qui se débattit. Mais l'effraie n'eut aucun mal à la maîtriser et à la mener vers une des salles d'interrogatoire, la n°97...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]   Sam 30 Avr - 22:28

[ Il faut trop que Gylf' et Oméni répondent ! ( même si c'est la même personne ) Sinon, je ne peux répondre, car il me faut des infos donné par Oméni/Gylfie. ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: Corbeille :: Archives des RPs-
Sauter vers: