I'll hear your screams | PV. Silex

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I'll hear your screams | PV. Silex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
AldébaranChouette inactive


Messages : 44
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 17

Qui es-tu ?
Race: Tyto Alba (croisée Tyto Longimembris)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Soldat d'élite, futur Commandant de la Brigade Anti-Hags.

MessageSujet: I'll hear your screams | PV. Silex   Mer 27 Aoû - 0:10


i'll hear your screams

feat aldébaran & silex


Aldébaran était aujourd'hui de corvée de surveillant. Pendant que les chouettes impures accompagnaient les poussins déboulunés dans leur marche, lui les observait tous du haut d'un promontoire de pierre noire aiguisée. Sa silhouette sombre tanguait dans le vent tandis que ses plumes bleutées ondulaient au rythme des bourrasques. Il restait là, impassible, les yeux suivant du regard les poussins, les serviteurs impurs, ou encore les escadrons de Tytos qui passaient près de lui. Armé de ses serres de combat (déverouillées) et de son casque à pointe en métal gris, il surplombait le Glaucorium. Il détestait ses camarades qui accomplissait cette tâche en se tenant droit et en grondant des ordres. Il trouvait ça puérile et. Lui se contentait de surveiller, d'observer, il accomplissait son devoir simplement, purement.

Soudain, il apercut de l'agitation dans les rangs. En bas, sur sa droite, plusieurs hiboux impurs s'étaient rassemblés et hululaient doucement en jetant à Aldébaran des regards en douce. Le jeune mâle émit un léger râle et fit tinter ses serres. Il se jeta dans le vide et se laissa porter jusqu'à l'endroit où s'était formé un petit groupe. Il esquissa un sourire malsain et s'approcha en faisant cliqueter ses serres de métal sur la pierre froide de St-Ægolius. Les surveillants impurs qui ne l'avaient pas vu arriver étaient penchés sur quelque chose qu'Aldé' ne pouvait voir.

« Raah... Arrête de pleurnicher petit ! Y'a pas de quoi s'inquiéter ! » murmura l'une d'eux, une grosse chouette lapone. Une autre, un hibou moyen-duc, pressa son amie : « Grouille, y'a l'autre qui nous surveille. Fais taire le mioche avant qu'il rapplique, sinon on va tous se faire voler dans les plumes. »

Le jeune soldat réprima un chuintement malsain et se placa juste derrière eux. Il attendit quelques instants, puis roucoula d'une voix mielleuse :

« Je ne vous dérange pas j'éspère ? »

Il s'avanca et transforma son rictus en masque glacial. Assénant une puissante gifle au hibou, il placa une serre sous le cou de la chouette lapone et susurra :

« Un geste de plus et je t'égorge. »

À St-Ægo, on respectait les règles, où on mourrait. Aldé' avait toujours connu ça, et l'appliquait aujourd'hui. Quoi qu'on dise, la pureté n'était pas qu'une histoire de génétique. Les actes comptaient, et notre jeune soldat savait qu'il aurait beau être le fils d'Aegis, il devrait faire ses preuves, comme ses camarades. Il était néanmoins au dessus d'eux pour une raison : il était le meilleur.

Il repoussa la chouette lapone et s'approcha du rassemblement. Tous s'inclinèrent devant lui et le laissèrent passer en reculant. Enfin le fauteur de trouble apparut. Un poussin d'à peine un an semblait avoir semé la pagaille, involontairement sans doutes ? Peu lui importait.

« Pourquoi ne marches-tu pas comme tout tes amis ? Avance, et regarde la lune. »

Il se pencha sur le petit mâle en sifflant de dédain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SilexPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 75
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 19

Qui es-tu ?
Race: Harfang des neiges
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: I'll hear your screams | PV. Silex   Jeu 28 Aoû - 16:17

Comme tous les mois, la pleine Lune était au rendez-vous. Pour les poussins pas encore déboulunés, cela signifiait la fin de leur histoire, et pour ceux qui l’étaient déjà… La continuité de leur vie d’asservis. Cependant, certains oisillons étaient parvenus à en échapper. Silex en faisait partie. Ces derniers se devaient de trouver diverses techniques, lors des séances de déboulunages, pour pouvoir survivre.

Lorsque l’appel résonna dans la nuit, le jeune Harfang pris place auprès de ses camarades, dans la file. Son cœur se serra d’appréhension, et son gésier était déjà comme noué depuis longtemps. Même si le poussin tout blanc avait l’impression que ça faisait des lunes qu’il était enfermé dans l’horrible endroit qu’était la Pension de Saint Ægolius pour chouettes orphelines, ça n’allait être que la deuxième fois qu’il allait être exposé aux rayons dardant de la Lune.

Il entendit de loin un surveillant cracher sur les nouveaux, tout en les martelant de consignes :
« … Et surtout, ne profitez pas de l’ombre des rochers, sinon vous ne verrez plus jamais la nuit apparaître ! »

Un rire censé être sadique lui éclata au bec ensuite, et il en poussa quelques-uns pour que tous se mettent en route. Dans la file de Silex, comme tout le monde était pratiquement débouluné -du moins c’est ce qu’il imaginait- il n’y avait aucun piaillements de protestation. Et c’est ensuite que commença le concert le plus sinistre de leur monde : les marmonnements de tous les oisillons qui murmuraient leur prénom, ainsi que le bruit de leur serre sur la roche froide, ponctués occasionnellement des rabrouements des surveillants.

Au bout d’un moment, Silex commença à avoir la tête qui tournait, étourdit par la Lune. Même s’il murmurait son matricule à la place de son prénom, le rayonnement était trop fort pour un être amaigri et sans défenses comme lui. Tous les moments considérés comme agréables de sa courte existence dans la prison, qu’il s’était rappelé avec soin avant cette nuit, commençaient à partir en lambeaux.

Priant Glaucis dans sa tête, il se laissa porter par la file jusqu’à un des coins ombragés du Glaucidium... Et se décala au dernier moment de la file. Petit comme il était, il parvenait à être dissimulé des surveillants se trouvant du côté opposé. En quelques secondes, il parvint à se raccrocher à tous ses souvenirs heureux, ainsi qu'aux Légends de Ga'hoole, et au moment où il allait se remettre dans la file, il sentit une serre lui accrocher la tête et il fut projeté au loin.

Transi de peur, il n'osa pas se relever. Ça y est, je suis fichu..., s'horrifia-t-il mentalement. Une aile ébouriffé le remit debout, et terrifié le jeune harfang ne put s'empêcher de se mettre à pleurer, sous l'émotion. De plus, les deux surveillants qui se tenaient devant lui avaient une apparence repoussante, avec leur plumes ternes, dans tous les sens, et surtout leur regard sinistre... Qui étaient cependant dénués d'intelligence, bienheureusement pour Silex. Mais ce dernier ne le remarqua même pas, trop occupé à se soucier de ce qu'il allait lui arriver.

Ils commencèrent à lui murmurer des menaces qu'il entendait à peine, obnubilé par le timbre méchant de leur voix, et il pleura de plus bel. Soudainement, la voix des deux soldats se muèrent en chuchotements angoissés, et Silex releva les yeux.

Une énorme chouette lapone dit soudain :
« Raah... Arrête de pleurnicher petit ! Y'a pas de quoi s'inquiéter ! »
Et son complice -un hibou moyen-duc- enchaîna :
« Grouille, y'a l'autre qui nous surveille. Fais taire le mioche avant qu'il rapplique, sinon on va tous se faire voler dans les plumes. »

Silex se mit sur la pointe de ses serres pour voir derrière eux, et vit émerger soudainement une grande chouette effraie devant lui. Il se tassa immédiatement, effrayé par le Sang-Pur. Ce dernier s'adressa d'une voix mielleuse aux deux surveillants :
« Je ne vous dérange pas j’espère ? »

Son ton se durcit, et la lueur de ses yeux eut l'air de se changer en roc, il attrapa le hibou moyen-duc pour lui asséner une gifle, et mit la serre sous la gorge de la chouette lapone, après l'avoir renversé d'un habile coup d'aile, en leur glissant :
« Un geste de plus et je t'égorge. »

Les deux soldats, finalement plus bêtes que leurs serres, saluèrent le Sang-Pur le mieux possible, et s'éloignèrent immédiatement, sans un seul regard en arrière.

La grande effraie se dressa alors devant Silex, et lui chuchota, en sifflant de dédain :
« Pourquoi ne marches-tu pas comme tout tes amis ? Avance, et regarde la lune. »

Le petit, incapable de le regarder dans ses yeux de charbons, détourna le regard, angoissé par ce qu'il allait lui arriver, et murmura :
«Je... J'étais juste un peu fatigué et j'ai trébuché.... C'est... C'est tout... Excusez moi, je vous en pries... »

Il minoucha, tout en espérant qu'en utilisant toute l'humilité qu'il pouvait avoir, le méchant Sang-Pur le laisserait tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'll hear your screams | PV. Silex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Promontoire - Grottes Communes-
Sauter vers: