Une pépite, deux pépites, trois pépites ~

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une pépite, deux pépites, trois pépites ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
KsiężycPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 111
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 18
Localisation : Dans un monde enneigé, ou est-ce une illusion ? Un vague rêve ? Qu'est ce que cela peut changer ? Elle s'y sent bien, dans se cocon de neiges.

Qui es-tu ?
Race: Harfang des Neiges (Bubos scandiacus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Saint Ægolius

MessageSujet: Une pépite, deux pépites, trois pépites ~    Ven 5 Sep - 20:17

    Dans le ciel orageux, on vit des points noirs volés, ce n’était que des simples pigeons qui attiraient l’attention des Sang-Purs, des proies, de la viande qu’ils mangeaient sans la moindre envie, uniquement par sadisme ou pour se montrer fort devant les femelles. Le vent soufflait, du moins, c’est ce que l’on pouvait entendre à l’intérieur du Pelotorium. Chouettes déboulunées ou non – rares ceux qui en l’étaient pas, le travail consistait à mettre son bec propre dans les pelotes de ses sales monstres sans foi ni loi. Oh comme le temps semblait être long lorsque Ksiezyc devait s’occuper en compagnie d’oisillons n’ayant pas une seule marque sentiment ni d’intelligence, seule son rongeur était de compagnie. Toutefois, certains étaient tape à l’œil, montrant qu’ils avaient encore une pointe d’humanité en eux, avant de se faire prendre par les chefs puis de rencontrer le destin des autres.

    La jeune Harfang était insoupçonnable : ses yeux vides d’ignorance – causées par la lune, mais n’ayant aucun effet ; elle était elle-même, son aspect sale et ses plumes misent en bataille et ne rouspétant jamais à la moindre remarque horrible que l’on lui faisait. La provoque était reine dans cette lugubre endroit. Néanmoins, Ksiezyc imaginait bien comment répondre à leur critique et s’efforçait à être l’as du poker, reflétant donc un visage sans la moindre émotion. Ne connaissant personne, la chouette blanche regarda autour d’elle. D’autres Harfangs y étaient, leurs noms étaient toutefois inconnus, Ksie’ se demandait si sa sœur ne serait pas là, Kalinka… Mais dur était de la reconnaitre et de lui parler. Que se passerait-il si elle était ici mais déboulunée ? Elle secoua la tête, oubliant ses mauvais cauchemars. Elle fut attirée par un certain jeune homme – lui aussi une chouette des neiges, elle ne savait pas s’il n’était pas un slime remplit d’inconscience.

    Un garde bouscula l’oisillonne. Amusé, le Sang-Pur recommença jusqu’à faire tomber la petite avant de se moquer vulgairement d’elle. L’oiseau de nuit repartit faire sa garde tandis que Ksiezyc du continuer cet affreux boulot qui ne devrait même pas exister. Elle se mit pas loin du mâle dont elle était « intimidée », son cœur battait plus rapidement en le regardant, son souffle s’accélérait à tel point qu’il en devait insoutenable. Amoureuse ou non, comment vivre l’amour dans un endroit si sombre ? Ou même si ce n’était qu’une amitié ou du stress, cela fut insoutenable.

    « ~ Oh, tu sais, tu arriveras bien à rencontrer une autre personne qui ne sera pas déboulunée. » Souffla sa souris. Vrai ? Faux ? La vérité était enfouille, introuvable, disparut. La Harfang des Neiges finit par acquiescer sans vraiment y penser. Il était dur de vivre comme des déportés et on pouvait y mourir chaque instant. Ksiezyc fixa son camarade blanc et noir. Sa beauté lui faisait tourner la tête, des rêveries volantes de partout se posèrent dans sa petite cervelle en continuant toutefois le même mouvement, celui de trouver les pépites bleutés cachés dans ses ignobles rebuts.

    Plantez votre bec, décortiquez-le tout, ramassez les pépites. ~ Fit Ksiezyc dans sa tête
[Hors-Rôle Play : J'espère que le RP te conviendra, si des choses ne te plaît pas, j'modifierai :3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SilexPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 75
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 19

Qui es-tu ?
Race: Harfang des neiges
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Une pépite, deux pépites, trois pépites ~    Sam 20 Sep - 14:14

Le grondement de l’orage se répercutait sur les parois rocheuses du Pelotorium. Cette vaste grotte, ayant à cet instant comme seul éclairage les éclairs occasionnels, était emplis de jeunes poussins… Poussins qui avaient perdu tout ce qui faisait d’eux des êtres capables d’exprimer une sensibilité aujourd’hui inexistante, de réfléchir, de penser, de parler… Ils n’étaient, dorénavant, que des fantômes de leur passé, avec leur duvet sale et sombre, et leur yeux étaient depuis longtemps démunis de toute lumière.

Et pourtant… Certains avaient échappé à leur triste destin… Du moins, provisoirement. Car tout ceci n’était qu’un cercle vicieux qui n’attendait qu’une seule petite erreur, qu’un simple écart aux règles, pour se resserrer d’un coup.

Silex était à cet instant incapable de juger si l’un des poussins qui l’entouraient faisait partis de ce dernier groupe. La salle était bondée, tous les poussins étaient en rangées anarchiques, à disséquer ces pelotes apportées par centaines. Le jeune harfang s’était déjà interrogé sur l’origine de ces pelotes, il ne pouvait quand même pas avoir suffisamment de chouettes ici pour fournir autant de pelotes ! Surtout que la majorité des poussins ne mangeait que des criquets, donc ça n’était pas les pelotes qui couraient les nids. Mais ça n’empêchait pas le travail de s’accumuler… Silex espérait que l’origine n’était pas les soldats, car sinon cela signifierait qu’il y en avait beaucoup trop…

« Hé toi ! Retournes à ton boulot ! Impur ! »

… Et une aile s’abattit sur sa tête. Pendant quelques secondes, il ne vit plus rien. Ça devait être encore un surveillant… Et lui-même avait du se montrer trop rêveur pour un poussin qui travaillait. Il se retourna ensuite, voyant encore quelques étoiles, et vit soudain une harfang aux yeux clairs –comme un débouluné le fixer- il cligna des yeux, étonné, mais ne le vit plus.

« J’ai du rêver… » Murmura-t-il, songeur.
Et il se remit au travail en repensant à ce harfang. Car ça avait l’air d’être une femelle. Elle était très joli d’ailleurs…, songea-t-il, encore plus rêveur, et ses yeux étaient biens accordé avec son pelage, et elle tenait sa pelote avec grâce….
Il se tapa la tête contre le sol, mais à quoi pensait-il ?! Il se releva… Pour se rendre compte qu’il avait une pelote collée sur le crâne.

« Niveau prestance, c’est mort… » se maudit-il à voix basse.
Il l’enleva machinalement, et recommença à la disséquer, en essayant de ne plus penser à cette apparition. Mais elle revenait tout le temps ! Il finit par tourner sur lui-même –une chance qu’aucun surveillant était dans les parages-, et la vit à nouveau ! Elle était à deux-trois poussins déboulunés de lui.

Silex tenta d’accrocher son regard –pas facile devant une chouette au regard vide… Et murmura, plein d’espoir :
« Hey… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une pépite, deux pépites, trois pépites ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Promontoire - Grottes Communes-
Sauter vers: