Un nouvel apprenti

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouvel apprenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Un nouvel apprenti   Dim 7 Déc - 21:11

Lorsqu’un soldat lui avait annoncé que Bec d’Acier souhaitait lui attribuer une mission, le gésier d’Arion s’était gonflé de fierté. Il venait à peine de passer sa Tupsi et son Commandant lui donnait déjà une mission ! Cependant, lorsque le Sang-Pur débutant avait appris la nature de cette mission « de la plus haute importance », tout son enthousiasme lui sembla s’évaporer à jamais. Il s’agissait d’éduquer le jeune hagsmon héritier de leur peuple que sa Pureté avait kidnappé il y avait quelques temps… Le but étant de l’asservir aux Sangs-Purs. Cependant, malgré ce motif bien séduisant, Arion n’avait aucune envie de jouer aux « nounous » et songea que cette mission était davantage faite pour les retraités. Ceci étant, il n’avait point le choix, et comptait bien exceller dans sa mission afin d’en avoir enfin une digne de ce nom.

La nuit venait à peine de se lever dans le Pelotorium, les derniers rayons de Soleil disparaissaient à travers l’horizon. Comme les poussins travaillaient principalement le jour, l’espace rocheux était totalement silencieux. Arion aimait apprécier à sa juste valeur le silence… Mais ça n’allait pas être le cas cette fois-ci. En effet le jeune hagsmon en question se tenait devant lui. Le Sang-Pur fronça les sourcils, sceptique, on lui avait souvent parlé du peuple Hagsmoniaque. 

Ce sont des créatures aussi sanguinaires que stupides, qui affectent par-dessus tout décapiter des chouettes et accrocher la tête des défunts à un pic qu’ils exhibent dans le but d’horrifier l’ennemi. De plus, il était dit que ces oiseaux mi-corbeaux mi-chouettes faisaient au moins trois fois la carrure d’une chouette adulte, pour les plus petits. Cependant, le jeune Hagsmon paraissait plus gringalet qu’autre chose et plutôt inoffensif. Peut-être est-ce dut à son jeune âge…, estima Arion. Si le petit désirait rester en vie, il vaudrait mieux pour lui qu’il s’emplume rapidement, mais l’effraie n’était pas là pour ça.

Elle n’avait non plus nullement l’attention de lui accorder ne serait-ce qu’une once de sympathie, et avait son feu vert pour toutes les manières possibles et inimaginables de dresser le petit Hagsmon… Tant qu’il ne l’abimait pas trop. Arion ne s’était jamais occupé de plus jeune que lui-même, il ne fallait pas attendre de lui de l’attention dès le premier échange. Il était également évident que ce Hagsmon qui s’appelait Kinit d’après ses souvenirs allait souffrir… Et qu’en rien il ne pouvait l’aider. Le jeune devra certainement mettre en marche toute sa capacité à survivre, en ayant quitté le cocon protecteur de sa famille. Du moins c’est ce qu’Arion estimait, lui-même n’avait jamais eut de famille donc il ne pouvait qu’imaginer.

Il finit par lâcher sèchement à Kinit, le dos tourné :

« Kinit, c’est bien ça ? »

Il se retourna et toisa le jeune maigrichon en se présentant :

« Je suis Arion, et c’est moi qui devra t’éduquer dans ta nouvelle maison. Inutile de préciser que tu as tout l’intérêt du monde à te tenir à carreaux des supérieurs. »

Comme Kinit ne semblait pas se décider à répondre, il demanda enfin :

« Bref… Sais-tu voler ? Cela nous évitera beaucoup de choses inutiles à faire, et nous pourrions alors de suite commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PrinceHagsmon(ne)
Hagsmon(ne)


Messages : 16
Date d'inscription : 11/10/2014

MessageSujet: Re: Un nouvel apprenti   Mar 27 Jan - 18:46

Kinit était totalement détruit par la confrontation qu'il avait vécue. Cette chouette, si violente, si sûre d'elle, était bien loin de l'image d'une proie docile que Madison lui avait raconté. Il n'avait vraiment compris le fin mot de l'histoire, l'explication pouvant lui faire comprendre pourquoi, et comment, il avait atterrit dans cette antichambre d'hagsmire. Quelle retournement de sa situation !

Bec d'Acier l'avait brutalisé, lui faisant comprendre qu'il ne méritait que la mort, mais sans jamais là lui donner. Lui qui se trouvait pourtant le plus fort de sa nichée, le voilà qui était totalement ébranlé dans ses convictions. Le jeune s'était donc laissé faire, sans un mot, et sans comprendre ce qu'il avait fait pour mériter cela.

Après cette séance de torture psychologique, Kinit, de son nouveau nom, cru en avoir fini avec ce mal. Vaine espérance à nouveau, puisque à peine l'énorme chouette avait entamée la destruction de ce en quoi Kinit s'attachait, le voilà qui se trouvait embarqué par deux tytos pas moins effroyables que bec d'acier.

Maintenant, les jeux étaient fait. Le petit, à peine emplumé, vouait une incompréhension non dissimulée envers l'amour que lui avait offert sa famille. Et si ils l'aimaient tant, alors pourquoi l'avoir abandonné dans cet endroit si lugubre.

« Kinit, c’est bien ça ? »

C'était bien ça oui. Kinit, le prénom qui ne faisait pas éclater de rage les tytos à qui il avait à faire. Pourtant, le jeune ne répondit pas et laissa la chouette continuer son monologue sans opposer aucune résistance.

«  Je suis Arion, et c’est moi qui devra t’éduquer dans ta nouvelle maison. Inutile de préciser que tu as tout l’intérêt du monde à te tenir à carreaux des supérieurs. »

Sortant quelques secondes de ses pensées noires, Kinit regarda Arion sans un mot. Il était certes moins grand que bec d'acier, et clairement moins expérimenté en matière de dûreté dans ses propos. Mais il en restait pas moins un tyto, volatile qui ne lui inspirait aucunement confiance.

De peur d'y laisser quelques plumes, il resta muet, espérant que cette réaction lui permettrait d'éviter les coups de serres.

« Bref… Sais-tu voler ? Cela nous évitera beaucoup de choses inutiles à faire, et nous pourrions alors de suite commencer. »

Gagné ! La chouette continuait ses belle paroles sans vraiment prêter attention à sa réaction. C'était peut-être sa chance de s'en sortir sans trop de bleus, la réaction à avoir pour éviter le courroux d'êtres finalement trop imposant pour un hagsmon de son âge.

Sans avoir l'air rassuré, Kinit resta muet à nouveau. N'ayant le courage d'affronter le regard d'Arion, il fixa les serres armées du soldat tyto. Peut-être qu'avec de tels outils, lui aussi aurait confiance en son potentiel destructeur. Etre un bon soldat, courageux et sans merci, était-ce juste dans l'apparence ? Aurait-il un jour la confiance nécessaire pour oser s'interposer face à ceux qui le privaient de sa famille ? Et la confiance pouvait-elle se gagner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: Un nouvel apprenti   Lun 16 Mar - 19:41

Les minutes passèrent, et le jeune hagsmon ne paraissait toujours pas décidé à offrir une réponse à Arion. Ce dernier, surpris de l’insolence que le petit lui occasionnait, soupira de découragement. Le métier de nounou n’était vraiment pas fait pour lui. Devait-il se montrer plus dur ? Ou plus gentil ? Mais ce dernier adjectif n’était vraiment pas son fort.

Les hagsmons étaient bien connus pour leur intelligence disons… plus que limite, mais le soldat estimait que le poussin était entièrement capable de lui répondre. Il avait ouïe dire que le jeune était parvenu à sortir vivant de son « entretient » avec Bec d’Acier, ce qui impliquait qu’il s’était bien défendu à un moment ou à un autre. Du moins… il l’espérait.

Son Commandant ne lui avait donné aucune précision sur le travail qu’il devait effectuer avec l’héritier du Royaume Hagsmoniaque… à se demander si ça n’était pas une mission piège pour lui. Il n’éprouvait aucune loyauté, ou pitié, envers ce petit qui s’était fait enlever pour des raisons qui le dépassaient certainement. Rien ne l’incitait à vouloir améliorer sa vie, qui devait se résumer à un calvaire actuellement.

Arion continua à regarder le hagsmon durement. Malgré sa frêle silhouette, il avait du mal à s’empêcher d’imaginer le monstre qui se contenait dans ce corps sans gésier. S’il lui fallait éprouver de la tendresse pour le petit, c’était très mal parti…

Mais il allait faire un effort. Il était vital pour lui d’assumer au mieux sa mission, afin de continuer son apprentissage parmi les Sangs-Purs, son unique destin… Et le petit hagsmon sera décidément de la partie…


Le soldat fit alors une chose qu’il ne s’était jamais imaginé faire avant, sans parvenir à se donner une quelconque raison à cette impulsion, et se pencha vers le hagsmon pour être à sa hauteur. Voir légèrement plus bas. Il lui dit alors, d’une voix qu’il voulait plus douce :
« Tu sais… Tu ne vas pas rester là à te tourner les serres toutes les nuits, hein. Il serait temps que tu me dises ton nom et tes peut-être compétences pour le vol si tu souhaites que ta situation s’améliore. »

Il ne souhaitait pas lui faire peur bien sûr. Mais il ne fallait pas que le petit hagsmon se montre trop effarouché, peu importe ce qu’il avait déjà vécu, car cela ne faisait que commencer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PrinceHagsmon(ne)
Hagsmon(ne)


Messages : 16
Date d'inscription : 11/10/2014

MessageSujet: Re: Un nouvel apprenti   Mer 15 Juil - 14:24

Ayant trouvé une attitude qui semblait le mettre hors de danger, Prince, de son vrai nom, continua a faire la carpe. Bien qu'il avait réveillé ses instincts de survie, car il mourrait d'envie de revoir ses parents, il commençait a douter que ses espérances ne se réalisent. A chaque question concernant sa maman, c'était une claque d'aile en pleine face qu'il gagnait. Son ancienne famille était un tabou qu'il devait garder au plus profond de sa tête si il ne voulait pas vivre le couroux de son geôlier.

A vrai dire, c'était quand même la seule preocupation qui l'importait en cet instant. Bien plus même que la situation chaotique dans laquelle il se trouvait. Qu'avait-il fait pour se retrouver ici bas ? Quel mal devait-il réprimander en lui, et en qui le bon sens échappait. Trop, c'était bien trop pour un oisillon encore en duvet. Il avait froid, il avait du mal à digérer le rat que Bec d'Acier lui avait offert, et pire que tout, il était pétrifié par cette rocambolesque histoire de sangs purs.

Observant son environnement direct, Prince fût surpris de cette incroyable diversité de roches formant la cavité qui l'abritait. Le mur offrait un enchevêtrement de couleurs, tel un tableau abstrait d'une nature trop belle pour être vraie. Et pourtant, malgré cette richesse incroyable aux yeux d'un hagsmon qui n'avait vu que le gris bleuté de sa cavité de glace, Prince n'avais jamais ressenti une aussi profonde froideur. Par Hagsmire, que son nid maternel lui manquait !

Faisant face au sang pur de deux fois sa propre taille, il ne pu s'empêcher de faire un bond en arrière quand ce dernier approcha sa tête à quelques centimètres de lui. Qu'allait-il faire ? Le réprimander une fois encore comme l'avait fait avant lui la chouette masquée ? Le blesser plus encore qu'il ne l'était moralement ? Ou le traiter de milles et un noms d'oiseaux pour son silence ? Quel monde de fou était-ce ?

« Tu sais… Tu ne vas pas rester là à te tourner les serres toutes les nuits, hein. Il serait temps que tu me dises ton nom et tes peut-être compétences pour le vol si tu souhaites que ta situation s’améliore. »


Les paroles étaient difficiles à cerner tellement Arion les prononcèrent avec froideur. Ce n'était même pas le sens des mots qu'il définirait comme froid, mais le sang pur lui même qui semblait dénué d'émotions. Prince reconnaissait les risques encourus à ne pas lui répondre. Les chouettes se disaient supérieures par l'intelligence, mais n'étaient que le miroir les unes des autres sur l'aspect de leurs émotions. En quoi son attitude ferai réagir Arion autrement que Bec d'Acier ?

Et pourtant, malgré cette dangereuse vérité pour lui, le courage n'était pas de la partie et aucun mot ne sorti de son bec. Qu'allait-il se passer ? Craignait-il pour ses plumes ? Une fois encore, le jeune hagsmon se senti envahi par le doute et la peur de son futur proche. Il se savait en danger une fois encore, et son jeune âge ne lui permettait pas de faire face avec courage. Prince fit donc ce que tout jeune de son âge, qu'importe l'espèce, aurait fait. Il se recroquevilla sur lui même, minouchant avec les quelques traces de plumes qui naissait sur sa peau duveteuse.

Une larme perla sur son visage sombre, un instant de faiblesse qui passerai peut-être inaperçu aux yeux de celui qui le réprimandait en ce moment. Il se devait absolument de se montrer courageux, de ne plus se montrer muet aux interrogations, apaiser la curiosité du sang pur. Et pourtant, rien n'arriva à son bec.

Il avait bien une information simple à lui offrir, un mot simple qu'il avait appris avant même se savoir voler... son nom.

« Prince, je m'appelle Prince » dit-il en sanglotant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: Un nouvel apprenti   Jeu 16 Juil - 18:46

Arion attendait une quelconque réaction du petit hagsmon, souhaitant en finir le plus vite possible. Il n’en avait pas grand-chose à faire de ce croisé de corbeau impur, mais il voulait mener à bien sa mission. Etre une nounou ne l’avait jamais enchanté, il avait d’ailleurs du mal à supporter tout ces oisillons piaillant dans tous les sens avant d’être déboulunés... Ou tous ces pleurnichards qui s’abattait sur leur sort, qui appelaient leurs parents, leur frère ou leur sœur…

Lui-même n’avait jamais eu le soutien de personne quand il était petit, ce genre de comportement avait donc tendance à l’agacer au plus au point à la longue. Il n’avait jamais eu de famille, jamais quelqu’un sur qui s’appuyer, sauf elle… Mais il lui avait dit adieu depuis longtemps, lors de sa tupsi. Arion ne se considérait pas comme une mauvaise chouette, au contraire. Il n’avait fait que fournir sa part de travail, ce qu’il fait encore et fera toujours.

Le monde était fait ainsi. Il s’était fait rejeter à cause de son masque roux, tout comme le jeune Hagsmon se fera rejeté car il est né Hagsmon. Même s’il effectuait tout son boulot à la perfection, il n’aura jamais la reconnaissance que l’on donne à un de ces Tytos Albas, prétentieux par leur disque facial d’un blanc pur. Non, il ne fera jamais parti des Purs parmi les Purs, mais depuis tout petit il avait été hélé, demandé, maltraité par ses supérieurs pour accomplir les tâches les plus ingrates.

Le système n’était qu’une mascarade et lui-même qu’un de ses simples rouages, Arion savait bien que même s’il dépassait quelques unes de ces Albas, jamais il n’obtiendra ce qu’il souhaite, à savoir une simple reconnaissance. Mais il s’obstinait depuis toujours, peut-être était-ce qui lui permettait de tenir, et de garder un jugement le plus objectif possible.

Mais brèves de pensées, il reporta son attention sur l’Hagsmon… Et s’aperçut avec surprise qu’il tremblait, et crut même apercevoir une petite larme perler d’un de ses yeux jaune vif. Un hag pouvait donc ressentir des émotions ? Alors là, ça lui en bouchait un coin (si je puis me permettre) cette découverte. Il se renfrogna, ce n’est pas ce qui allait lui rendre les choses plus faciles.

Le petit hagsmon se mit alors à sangloter :
« Prince, je m'appelle Prince »

Arion soupira, le jeune paraissait tellement perdu et secoué qu’il n’était parvenu qu’à lui dire son nom, et cela à grands coups de larmes, il n’avait pas l’air disposé à s’arrêter. Ce genre d’attitude le déstabilisait, ce qui le refroidit encore plus. D’où ce Hagsmon ressentait des émotions ? Ca n’avait aucun sens, il était vraiment tombé sur un empoté. Il lâcha, désarmé par les pleurs du petit :
« Super ton nom… Tu vas être de suite classé dans les chochottes de services, tu peux remercier tes parents. »

Soudain, il se sentit stupide de lui avoir dit cela. Même très débile. Voila qu’il se comportait exactement comme ceux qu’il avait lui-même haït plus jeune. Mais que devenait-il ? Se moquer du nom de quelqu’un, mais quelle bêtise ! Celui-ci, au moins, n’était pas passé par un matricule et il avait eu de vrais parents. Qui paraissaient l’avoir bien soigné, vu son air hagard devant tant de froideur.  Et puis Prince était un nom plutôt sympa pour l’héritier du trône des Hags, même s’il n’était pas très original. Mais cela montrait bien qu’il était du camp des hagsmons. Son intelligence primitive ne pouvait pas comprendre pourquoi Arion se moquait, et ce dernier commença à se sentir coupable de ternir les parents du petits devant lui. Cela coûta au Sang-Pur de l’admettre, mais il avait eu tort.

Il fallait qu’il se rattrape, malgré que le petit appartenait à l’espèce la plus primitive au monde. Il ne fallait pas qu’il se mette à s’attaquer à plus petit que lui, car sinon il ne vaudrait pas mieux que ses anciens tuteurs… Qui d’ailleurs avaient connus une mort prématurée, à son plus grand plaisir. Pour se rassurer »Quoi ?! Moi, devenir sensible ?! » il se dit qu’il n’était guère stratégique de se mettre à dos une créature tel qu’un Hagsmon qui pouvait devenir très dangereuse devenue adulte.

Il se pencha alors maladroitement vers le poussin, qui n’était encore qu’un petite boule de duvet noire, avec quelques plumes de jeunes, et s’excusa :
« Non… Non oublies ce que je viens de te dire. Il est très bien ton prénom. Mais mes supérieurs te le changeront surement, mais tu peux toujours tenter de le garder en mémoire pour ne pas oublier qui tu es. »

Arion savait que l’identité passait avant tout par un nom. Même si sa mission était de former le jeune hagsmon, il ne voulait pas non plus le formater. Celui-là était quand même destiné à mener un jour les armées de son père, il fallait qu’il garde en lui une part de son passé afin de gagner une carrure de guerrier. C’était l’avis du Sang-Pur, qui appréciait toujours quelques expériences, si et seulement si elles lui paraissaient en toute logique et ne manqueraient pas de faire échouer sa mission.

Il continua, à voix basse :
« Tu n’auras pas la vie facile ici, il faut que tu te montre fort, ce n’est pas les Sangs-Purs  qui ressentiront de la pitié pour un poussin en détresse. Je dois te former, et c’est ce que je vais faire. Tels sont les ordres. Pour le reste, j’ai champ libre, je peux faire comme bon me semble. Si tu coopère, tout ira le mieux possible, tu as ma parole… Si tu crois à la parole d’un soldat. »

Observant Prince, il finit par :
« Tu es à peine emplumé mais il faut absolument que tu apprennes à voler le plus tôt possible. Nous allons commencer de suite. Tu es prêt ? Aller courage, Prince. »

Arion prit alors son envol pour se percher à un rocher non loin de la corniche, séparés par un fossé, à cinq longeurs d'ailes de chouette adulte de Prince. Il lui expliqua :
« Tu vas devoir essayer de me rejoindre. Les vents sont rares par ici, sauf au dessus des trous, tu ne peux donc compter que pour tes ailes. Concentres-toi, et lances-toi. Je te rattraperais si tu n'y parviens pas, je te le promet. »

Arion ne voulait pas traîner dans l'apprentissage du jeune Hagsmon. Et sa petite serre lui murmurait que cela sera mieux pour le petit Prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PrinceHagsmon(ne)
Hagsmon(ne)


Messages : 16
Date d'inscription : 11/10/2014

MessageSujet: Re: Un nouvel apprenti   Jeu 3 Sep - 20:32

Le petit Hagsmon était toujours dans l'état pathétique dont il avait fait preuve depuis son arrivée. Ce mot, pathétique, pouvait paraître surfait pour un tel pleurnichard, faible, lâche... mais il n'avait montré aucun courage depuis ces quelques heures de vie cauchemardesque. Cauchemardesque ? Parlons-en justement... Qui, deux lunes après son éclosion, aurait tenu son rang comme seul un adulte aurait pu se montrer digne ? Qui, face au courroux du sang pur à l'origine même de cette guerre, ce tyran, dominateur sadique sans honneur, aurait fait autre chose que faire couler des larmes ? Finalement, Prince faisait preuve d'une réaction logique, et la ce dont il avait fait preuve se voyait être toute naturel.

Sans le cacher, le jeune emplumé craignait être tomber tout aussi bas avec cette chouette du nom de Arion. Son apparence était bien plus propre que celle du monstre de métal qui l'avait décroché de son nid familial si douillet. Mais il fallait se méfier des sangs pur comme de la peste, parole d'une mère en qui il avait pleinement confiance. Son nom, c'était sans doute la seule parole qu'il était capable de piailler faiblement. Juste ce qu'il fallait pour éviter les réprimande de l'effraie, juste ce qu'il était capable de ressortir actuellement. Après tout, les paroles de Bec d'Acier avaient été claires et montraient à quel point ses chances de survie ne dépassaient pas celle d'une pelote. Sa vie ne valait pas plus qu'une pelote ici...

Ses craintes se révélèrent justifiés finalement, ne recevant qu'un flot de remarques sur ce qui faisait de lui ce qu'il était, ce qui le distinguait d'une bête : son nom. Pourtant, il était bien son nom ! Jamais il n'en changerait, comme protéger le dernier fragment de famille qui restait en lui, comme pour ne jamais oublier qui il était. Alors quoi ? Cette chouette elle aussi allait s'en prendre à son appartenance ? Quelle pathétique situation que de ne devoir rester stoïque face à de telles attaques de bas niveau.

« Prince, je m'appelle Prince » se répéta-t-il intérieurement, comme seul moyen pour lui de trouver les forces nécessaires. Il se devait de résister aux attaques, aux menaces, à la mort... mais comment ?

Encore une fois, le petit Hagsmon se retrouvait face à la désastreuse situation qui lui pesait sur la tête. Les réactions de l'effraie ne faisait que le conforter dans cette constatation. Il était seul dans cet enfer, et rien ne pourrait l'en tirer. C'est alors qu'une petite idée aux allures d'aveux vint s’immiscer dans son esprit tourmenté. Et s'il se laissait partir lui aussi, tout comme son espoir s'amenuisait à chaque battement de son cœur blessé.

C'est alors que le disque facial du monstre qui se trouvait devant lui changea du tout au tout. Comme... s'il était empreint à une sorte de pitié, de compassion ou je ne sais quelle sensation qui paraissait répréhensible en ces lieux.

« Non… Non oublies ce que je viens de te dire. Il est très bien ton prénom. Mais mes supérieurs te le changeront surement, mais tu peux toujours tenter de le garder en mémoire pour ne pas oublier qui tu es. »

Bien que ces quelques mots auraient pu lui donner une once de réconfort, Prince ne s'en senti pas pour autant rassuré. Après les remarques sur ce qu'il était, aux yeux des autres, le jeune hagsmon avait bien du mal à croire en les paroles du sang pur. C'était à peine s'il pensait avoir mal entendu, comme si son esprit le protégeait contre de nouvelles brutalités verbales. Non, il était impossible qu'il y ait eu un semblant d'amitié dans ses propos. Se rapprochant plus encore de lui, l'effraie continua pourtant ses paroles rassurantes à voix basse.

« Tu n’auras pas la vie facile ici, il faut que tu te montre fort, ce n’est pas les Sangs-Purs  qui ressentiront de la pitié pour un poussin en détresse. Je dois te former, et c’est ce que je vais faire. Tels sont les ordres. Pour le reste, j’ai champ libre, je peux faire comme bon me semble. Si tu coopère, tout ira le mieux possible, tu as ma parole… Si tu crois à la parole d’un soldat. Tu es à peine emplumé mais il faut absolument que tu apprennes à voler le plus tôt possible. Nous allons commencer de suite. Tu es prêt ? Aller courage, Prince. »


Prince vit Arion prendre son envol pour se percher à un rocher non loin de la corniche avant de rajouter.

« Tu vas devoir essayer de me rejoindre. Les vents sont rares par ici, sauf au dessus des trous, tu ne peux donc compter que pour tes ailes. Concentres-toi, et lances-toi. Je te rattraperais si tu n'y parviens pas, je te le promet. »

Ses mots lui rappelèrent rapidement d'autres paroles bien plus délicates, et dites avec tellement d'amour qu'il pouvait ressentir le réconfort rien qu'en y repensant. C'était ceux de sa mère, qui semblait prendre à gésier joyeux l'idée d'apprendre à sa progéniture les secrets du vol. Prince y retrouvait la même intonation, la même douceur, les mêmes attentions. Et pourtant, il n'arrivait pas à se résoudre à les écouter.

A ses yeux, ce n'était que les sirènes d'un scrome déjà disparu, comme s'il était impossible qu'un Arion puisse se substituer à l'attention d'une mère. Et pourtant, ses quelques paroles offraient un subtil réconfort dont il avait bien besoin.

« Je... je ne sais pas voler. Je ne peux pas avec de si petites plumes. C'est ce que m'a dit ma maman. »


Tournant son regard vers ses serres, le jeune hagsmon se senti honteux d'avoir prononcé telles paroles. Déjà, l'effraie n'avait pas sa confiance, point primordial pour espérer en connaître plus sur sa tendre famille. En aucune raison le petit voulait se dévoiler... et pourtant. Restant dans sa position de soumission, Prince attendit passivement la réaction du sang pur, bonne ou mauvaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un nouvel apprenti   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouvel apprenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Promontoire - Grottes Communes-
Sauter vers: