Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Mer 8 Juil - 17:31

La lune brillait haut cette nuit-là et illuminait la canopée d’Ambala. Arion était presque arrivé à son but, à savoir cet étrange réseau de canaux, de lacs, et de rivières qui irriguait toute cette surface boisée que constituait la forêt d’Ambala. Il voyageait seul, en mission ordonnée par un des lieutenants de Bec d’Acier ou le commandant lui-même, il ne le savait pas vraiment car c’était un simple surveillant qui était venu lui annoncer cette quête. Cela l’avait profondément agacé d’être tiré de son sommeil au crépuscule, par un de ces surveillants minables qui ne savent même pas aligner deux mots correctement. Celui-ci avait du percevoir son irritation, car il était parti prestement après lui avoir fait part de cette mission.

Venons-y. Cette mission était juste un simple tour de repérage à Ambala. La légende disait que les poussins d’Ambala pouvaient naître avec des pouvoirs extraordinaires… Ou des malformations épouvantables. Ces étranges phénomènes avaient pour cause les paillettes, des petits bouts semblant métallique qui paralysent le gésier. Arion se doutait bien qu’elles pouvaient servir à bien plus, mais il n’avait pas le grade nécessaire pour enquêter scientifiquement. Cela le décevait.

Lui, il devait juste vérifier la présence de paillettes, et noter les géo positions dans lesquelles elles affluent le plus. Rien de bien extraordinaire. Mais au moins, cela lui permettait de prendre un peu l’air, sans avoir tout le temps près de lui un mou de croupion qui le traitait de chouette inférieure tout en se pavanant sous prétexte qu’il a une lune blanche dans la face, et non pas un masque roux. Ce genre de comportement irritait fortement le jeune Sang-Pur, car pour lui ce sont les actions qui distinguent les meilleurs soldats des plus débiles. Lui, il appliquait les ordres, avec minutie, point. Sans laisser passer le moindre détail.

Il venait d’arriver près d’une branche en aval de l’eau d’un courant. Il s’y percha tout en fixant longuement le cours d’eau, essayant d’y déceler une potentielle lueur d’une potentielle paillette. Mais la bleuté des paillettes se confondait aisément avec l’eau, ce qui lui rendit la tâche bien plus ardu que prévu. Il secoua la tête quelques instants, et quand son regard  se fixa à nouveau dans l’eau, il aperçut le reflet d’une autre chouette. Il fronça les sourcils, et ses serres s’enfoncèrent dans la branche, prêt à prendre son envol, et si nécessaire, attaquer. Il ne devait subsister aucun témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OkzalChouette solitaire


Messages : 91
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Ven 10 Juil - 16:48

Perchée en haut de la canopée, Okzal attendait patiemment que la Lune se lève, se lissant les plumes. Les derniers corbeaux de la journée disparaissaient dans la forêt d'Ambala lorsqu'elle prit son envol, se laissant porter par le vent. Cette nuit serait comme les autres: chasser des chouettes, et encore chasser des chouettes. A force d'espionner les creux, elle avait entendu parler d'un groupe de chouettes qui enlevait des oisillons, de légendes et de chouettes qui se prenaient pour plus pures que les autres. Bah, une chouette effraie ou un Nyctale, de toute manière, ça a le même goût, pensa Okzal, regardant l'eau couler en bas. Elle avait envie de tenter une nouvelle technique de chasse, avec un appât, pour attirer une de ces chouettes kidnappeuses.

Ambala était parcouru de petits ruisseaux et de lacs, qui contenaient des paillettes de métal, objets très convoités par La Plume Noire. Tout ce qu'Okzal espérait était de ne pas croiser un de ses anciens camarades, qui se mettrait à lui hurler de revenir là-bas, et que les Hagsmons sont des prophètes que l'on doit vénérer. Les chouettes, elle les saignait, les Hagsmons elle les ignorait, et c'est tout.

Finissant par entendre des couinements d'oisillons dans un arbre près du ruisseau, elle se mit à faire du surplace au dessus, triangulant pour mieux entendre. De ce qu'elle comprenait, les petits s'amusaient avec un mille-pattes, et les parents n'étaient pas là. Okzal n'avait jamais compris pourquoi les oisillons adoraient les mille-pattes. Elle trouvait ça bizarre, avec trop de pattes, et n'aimait pas l'effet « fourmillements du gésier » que les autres oisillons adoraient.

Ozkal descendit lentement vers le creux, et interrompit le jeu de deux petites effraies à peine emplumées en entrant à l'intérieur, saisissant le plus grand des deux, et repartit avec sans prêter attention aux couinements de protestation du petit qu'elle tenait dans ses serres, et de son frère resté au creux. Exaspérée, au bout de quelques minutes, par les couinements du petit, elle l'écrasa brutalement dans ses serres, l'empêchant de respirer et par la même occasion d'appeler ses parents.

- Tais-toi ou je t'étouffe vraiment et après je te mange.

Okzal relâcha la pression de ses serres et le petit se tut, fixant le sol, pas très enchanté à l'idée de se faire étouffer puis manger.
Peut-être qu'une chouette de plus grande taille allait pointer le bout de son bec, et qu'elle pourrait alors l'entraîner dans un creux spacieux et vide où elle pourrait finalement saigner sa vraie proie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Mar 14 Juil - 12:30

Arion vit dans le reflet de l’eau claire une forme comme… Encapuchonnée. Surpris, il releva la tête pour voir l’intrus dissimulé sous une cape sombre. Le Sang-Pur secoua la tête, il n’aimait pas ce genre de chouette se trimbalant avec ce genre d’accessoires qu’il considérait comme futiles et entravant le vol. Cette chouette avait le visage caché dans l’ombre, on ne pouvait distinguer d’un disque facial en forme de cœur.

Mais le Sang-Pur ne se détendit pas, car aucun autre Sang-Pur n’était censé se trouver par ici et ce Tyto tenait dans ses serres un jeune effraie (qui pourrait d’ailleurs faire une jeune recrue idéale) à moitié inconscient. Arion ne pouvait pas tolérer cela, et en se raclant la gorge, s’enquit :
« Que fais-tu ici avec ce jeune Tyto ? Donnes le moi, et tu as ma parole que tu t’en sortiras sans séquelles. »

C'était un test, il fallait qu'l voit les intentions de cet être étrange. Allait-il devoir se battre ? Peu importe. Il espérait juste pouvoir rentrer avec l'oisillon et de précieuses informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OkzalChouette solitaire


Messages : 91
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Jeu 16 Juil - 16:56

Okzal n'eut pas à attendre longtemps qu'une quelconque chouette vienne à sa rencontre: une effraie mordit à l'hameçon, l'abordant après avoir jeté un œil au poussin qui était à demi inconscient.

« Que fais-tu ici avec ce jeune Tyto ? Donnes le moi, et tu as ma parole que tu t’en sortiras sans séquelles. »

Okzal hésita un moment, dévisageant le Tyto devant elle. Une effraie normale, si l'on excepte son disque facial brun. Mais elle était armée de serres de combat, ce qui désavantageait considérablement Okzal, qui n'en avait pas. Et, commençant à avoir sérieusement faim, elle enfonçait inconsciemment ses serres dans le petit Tyto inconscient qu'elle tenait. Se rendant compte que le petit recommençait à réclamer ses parents, elle finit par dire au Tyto armé :

« Si tu pouvais effectivement me débarrasser de ce jouet couineur, ça m'arrangerait. »

Evidemment, Okzal ne comptait pas simplement donner l'appât à la chouette, mais elle voulait traquer ce Tyto qui lui paraissait bien gras et appétissant. Lui tendant le petit, elle attendit qu'il le prenne, réfléchissant comment elle allait le prendre par surprise.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Jeu 16 Juil - 19:46

« Que fais-tu ici avec ce jeune Tyto ? Donnes le moi, et tu as ma parole que tu t’en sortiras sans séquelles. »
Avait demandé Arion, tout en faisant jouer ses serres de combat, afin de bien signifier à l'autre chouette qu'il n'était pas qu'un simple vagabond.

Il surveillait du coin de l’œil la petite effraie qui se faisait écraser par les serres de la chouette encapuchonnée, qui couinait en appelant ses parents. Le Tyto demeura sans pitié, cela fera une recrue de plus, ni plus, ni moins.

La chouette mystérieuse lui répondit alors :
« Si tu pouvais effectivement me débarrasser de ce jouet couineur, ça m'arrangerait. »

Arion hocha la tête, tout en notifiant en silence que cette chouette était pire que lui en considération des jeunes oisillons. Lui-même ne pouvait supporter de voir des petits emplis d'affection, chose dont il a toujours été privé, ou presque. Voyant que l'autre chouette lui tendit la serre contenant le petit, il s'en empara doucement, ne voulant pas le blesser par ses serres de combats et le remercia :
« Ho je vous en prie, merci. Je vais maintenant prendre congés avec le petit. »

Voila un départ en toute diplomatie. Arion, sentant la victoire trop facile, fit mine de se retourner et prit son envol, tout en surveillant et prenant garde à ses arrières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OkzalChouette solitaire


Messages : 91
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Ven 17 Juil - 13:08

L'effraie masquée hocha la tête, avant de prendre avec précaution le petit, qui tremblait comme une feuille à la vue des serres de combat et de son surnom de « jouet couineur » donné par Okzal.

« Ho je vous en prie, merci. Je vais maintenant prendre congés avec le petit. »

C'est tout?, pensa Okzal, fixant les serres de combat du masqué, qui s'envola sans tarder. Finalement, tout cela s'annonçait plutôt simple. Il restait d'ailleurs toujours un petit dans le creux, qui appelait à l'aide depuis un moment, ayant vu le Tyto armé s'envoler avec son frère dans les serres. Okzal vérifia que les parents n'étaient toujours pas revenus, puis plongea dans le creux, saisissant l'oisillon pour ensuite s'envoler en hauteur, plus que la chouette masquée, surveillant tout d'abord de loin.

Puis elle finit par se rapprocher, le suivant, tout en tentant d'être discrète, avec cet oisillon qui ne cessait de couiner dans les serres. La méthode utilisée précedemment pour plus de discrétion s'imposa, et elle écrasa le petit dans ses serres, lui dit le même avertissement qu'à son frère, ce qui eut pour effet de le faire tomber au bord de l'évanouissement.

La discrétion, c'était fait, manquait plus qu'à attirer l'autre chouette dans un creux vide, et ainsi faire d'une pierre trois coups.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Ven 17 Juil - 14:59

Arion se hâta de faire demi-tour, sans s'occuper du le petit qui pleurnichait toujours entre ses serres. Il s'y fera bien à sa nouvelle vie, point. De plus il ne souhaitait pas traîner, car il sentait toujours la présence de l'étrange inconnue encapuchonnée derrière lui. Devenait-il paranoïaque ? Il devait avoir le gésier net. Pour cela il fit ce que les chouettes effraies font de mieux, la triangulation qui lui permettait de déceler tous les bruits alentours.

Il perçut un faible claquement dans le vent, tel une cape, plus un vol plus ou moins léger, ponctué de couinement. Aucun doute, c'était cette chouette... Et elle avait du se dénicher un autre petit, vu les pleurnichements semblables au poussin qu'il tenait entre ses serres. Que pouvait-elle bien en faire ? C'était une affaire très louche, ça n'était pas un Sang-Pur, Arion en était sûr.

Il réfléchissait à toute vitesse à un plan pour éliminer cet étrange personnage, il devait lui tendre un piège. Ayant pris sa décision, il amorça une descente vers une branche près d'un autre cours d'eau, tout en surveillant ses arrières discrètement. Il se posa, attendant, tout comme le petit qui n'osait pas respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OkzalChouette solitaire


Messages : 91
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Ven 17 Juil - 16:53

L'effraie qu'Okzal suivait finit par descendre pour se poser sur une branche près d'un autre cours d'eau. Finalement la partie n'allait pas être aussi simple que ça, puisque ce Tyto s'avérait être plutôt intelligent et méfiant. Se rappelant soudainement qu'elle avait un oisillon duveteux dans ses serres, elle pensa qu'il était peut-être temps... De le poser quelque part. Il risquait d'être légèrement encombrant si elle devrait se défendre. Bien évidemment, l'effraie ne comptait pas le poser dans un creux, ou même le remettre chez lui, c'aurait été trop bête d'avoir gardé un apéritif pendant tant de temps pour rien.

Se perchant sur un arbre de l'autre côté du ruisseau, près de l'eau, elle fit mine d'empaler accidentellement la petite effraie sur le fin tronc cassé de l'arbre. Evidemment, le petit était mort sur le coup, étant déjà bien affaibli et manquant d'air, écrasé dans les serres d'Okzal, il n'aurait de toute manière pas tenu très longtemps.

« D'aww zut, il est mort le petit. »

Regardant le sang qui coulait du corps de l'oisillon, Okzal en oubliait presque l'effraie armée qu'elle chassait peu de temps avant. Elle remarqua qu'il était toujours posé, le petit sous sa serre. Et comme le masqué n'allait visiblement pas bouger de là, Okzal se mit à prendre son apéritif, soit l'oisillon qui était empalé sur le bois.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ArionSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 15
Date d'inscription : 08/06/2014

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Mer 5 Aoû - 11:23

Immobile sur une branche, le soldat masqué entendit soudain des bruits de mastication derrière lui, agrémentés de gémissements… d’oisillon ? Aucun doute, c’était le frère de la jeune effraie qu’il tenait entre ses serres. Hésitant entre révolte et dégoût, il fit mine de ne pas avoir remarqué cet étrange spectacle. Il était clair que cette chouette mal fagotée était en train de manger l’autre oisillon.

C’était une chouette cannibale.

Arion n’avait pour l’instant pas peur de cette révélation. Il était juste dégoûté d’imaginer une chouette en manger une autre. Peut-être un petit côté maniaque ressortant de lui. Cependant, il ne tenait pas à perdre un petit bout de lui-même. Fallait-il se battre… Ou non ?

Prenant son courage à deux serres, il se retourna et regarda stupéfait cette étrange effraie qui venait de gober son semblable, juste sous ses yeux. Il minoucha, tout en jurant. Il n’était pas au courant qu’il craignait les actes de cannibalisme. Se traitant mentalement de crotte de raton tout en manquant de se prendre le sol, il parvint à vite redécoller, et se jeta sur son ennemi. Enragé d’avoir mis en jeu son honneur.

Il tenta de lui donner un bon coup de serre sur son ventre, mais la cape de l’autre le gêna, et il ne put pas voir s’il avait touché sa cible… Ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OkzalChouette solitaire


Messages : 91
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   Sam 17 Oct - 14:02

Okzal avala l'oisillon d'une traite. Il avait été plutôt maigrichon pour une effraie, un vrai sac d'os et de duvet qui collait dans le gésier, une boule de coton soyeuse et douce, répugnante, qui ne méritait pas la vie. Si petite chose, aussi inoffensive soit-elle, ne méritait rien. Pas même les quelques jours de vie qu’il avait eu, pas même le droit de pourrir à Hagsmire. L’effraie cannibale, après avoir gobé le petit, se tourna vers l’effraie masquée qui avait minouché. Celui-là, il était bien plus viandeux que le petit. Une chair ferme, des muscles saillants. La chair d’un guerrier, en somme, pas celle d’un oisillon faiblard qui n’avait jamais volé, ni même combattu, jamais goûté au plaisir du vent sur son duvet. Un innocent, faible, répugnant.

Puis finalement, l’effraie armée manqua de tomber au sol, avant de redécoller, cette fois sans le petit qu’il tenait dans sa serre. Okzal commençait à le trouver faible, lui aussi, sans grand intérêt autre que culinaire. Minoucher devant la mort d’un semblable, manquer de tomber à la renverse, tout cela faisait de lui un être faible. Peut-être faible, mais ne souhaitant pas perdre sa fierté, l’autre se jeta sur l’effraie cannibale, qui esquiva son coup facilement, utilisant sa cape en guise de bouclier.

L’effraie à la cape esquiva de justesse un autre coup, sautant sur une branche plus loin. Ce petit jeu pouvait durer longtemps. Aveuglé par la rage, l’autre n’avait pas visé convenablement, et avait manqué sa cible deux fois. La troisième fois allait-elle être la bonne ? Ou sa faiblesse serait alors confirmée. Okzal voulait prendre plaisir à s’amuser avec les forts, esquivant les coups, les faisant tourner en bourrique. Les faibles avaient seulement le droit d’être tués, et pas toujours mangés, sauf en cas de famine, ou dans le cadre d’un jeu avec une chouette qui était plus forte. Pour l’affaiblir mentalement.

L'effraie aux yeux jaunes pris alors son envol, restant sur ses gardes, espérant que l’autre ne la suive pas. La chasse était pour elle un grand art, qu’il soit pratiqué avec ou sans armes autres que les serres et le bec, quelle que soit la proie chassée. Tuer sa proie convenablement faisait partie de la chasse. Si elle n’était pas tuée, elle ne devait pas en ressortir indemne. Une ou deux serres en moins, ou quelques lambeaux de chair perdus ainsi qu’un peu de sang devaient êtres perdus. D’après son plan, elle devait prendre du recul, s’assurer que sa proie est suffisamment faible, ou non.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre à tendance... Culinaire. Ha ! Pardon, cannibale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: Forêt d'Ambala :: Le Lac des Paillettes-
Sauter vers: