Crazyness rules ~

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crazyness rules ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Crazyness rules ~    Lun 1 Oct - 18:49

Blueflyght était de corvée de ramassage d'oisillons. La chouette bleue partit en direction de la Forêt de Tyto pour ramener un oisillon pur, une effraie. Pour la chouette bleue, ce n'était pas une corvée, c'était plutôt un amusement. Elle était avec une autre chouette , une Harfang, la même qui l'avait insultée pendant qu'elle surveillait les oisillons de St Aego'. Maintenant , cette Harfang la tenait en respect. Même si blueflyght était de corvée de ramassage.

Blueflyght voulait prouver qu'elle était capable de ramener un oisillon pur, un Tyto, pas un autre oisillon bon à être débouluné.
Le petit groupe se sépara et la chouette bleue entreprit de trouver un nid. Quelques minutes plu tard elle vit un oisillon . Un Tyto Alba. La race la plus pure. Blueflyght fondit sur l'oisillon et le cueuilla comme on cueuille un mulot, mais sans enfoncer ses griffes , juste en le prenant sans l’étouffer ou lui faire mal. Il fallait qu'il devienne un soldat, pas un faible débouluné, bon à trier des pelotes.

- Hé! Qu'est ce que tu fais ? Pourquoi tu m'emmènes? Où est ce que tu m'emmène? Pourquoi tu fais ça?

Décidément cet oisillon était une machine à questions . Et il s'agitait comme un lapin que l'on tiendrait , mais sans le tuer , simplement le tenir dans ses serres .

- TAIS - TOI !
- Comment tu t’appelles? Moi c'est Orange.
- Tais - toi! Les questions sont interdites là où on va! Mais où sont tes parents hein?

L' oisillon commença à pleurer et Blueflyght se retint de l'envoyer vers le sol et de lui crier : " Tu arrêtes ou je ne te rattrape pas et tu meurs les os brisés sur le sol et fracassés par des branches!"

- Bah... Ils ont été mangés par des renards il y a cinq minutes....
- Alors Orange, ce que tu vas faire , c'est te taire et attendre d'arriver là ou on vas, compris? Et reste sage, O.K.?
- D'accord. Je resterai sage.Et pourquoi t'as les plumes bleues?
-TAIS TOI!!!! FERME TON BEC OU C'EST MOI QUI VAIS TE LE FERMER!!!

Il était temps! La Harfang revenait, un Tyto dans ses serres.

Arrivé à St Aegolius, Blueflyght et la Harfang déposèrent leurs oisillons respectifs sur la plateforme de tri. Blueflyght espérait que Orange sera choisi pour faire partie des soldats. L'Effraie bleue sentait sur elle le regard de son oisillon. Nyra arriva, écrasant tous les autres oisillons par sa grandeur. Blueflyght repéra une corniche et s'y posa. Orange partit dans le groupe d'entraînement des futurs soldats. L'Effraie bleue s'apprêtait à se nettoyer les plumes quand elle se rendit compte qu'une Effraie Ombrée était posé à coté d'elle.

- Bonjour Omyra.


Dernière édition par Blueflyght le Lun 8 Oct - 11:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Mer 3 Oct - 14:19

La nuit s’était enfin levée. L’hiver arrivait à grand pas, toutes les chouettes de Saint-Aegolius le savaient. Les nuits se rallongeaient, apportant de précieuses minutes supplémentaires chaque nouvelle nuit.

Cette nuit-là, Omyra était en train de contempler les étoiles. Perchée en haut d’une corniche, à l’extérieur des nombreuses galeries des canyons, la jeune effraie avait décidé de prendre l’air. Le vent frai de l’ombré vint lui chatouiller les plumes, les soulevant au gré des petites bourrasques.

L’effraie noire soupira. Comme elle se sentait seule… Depuis plusieurs mois, elle ne croisait presque plus Ginger, sa mentor, mais également sa meilleure amie… Etait-ce le signe que ça y est, elle était devenue autonome ? Non, la jeune femelle l’était déjà depuis longtemps. Ginger l’avait même prise comme aile droite. Elles avaient tellement vécues, depuis l’arrive de la tyto noire ici ! Il y a moins d’un an, encore, elle venait d’atterrir ici, enlevée de son creux par son propre grand frère, Imalys. Ginger l’a tout de suite repérée, et l’avait prise comme apprentie espionne. Elles avaient même été au Grand Arbre, l’incroyable repère des Gardiens, en mission d’infiltration.

Désormais, la réputation de la Tyto noire n’était plus à faire. A l’instar de sa mentor, elle avait infiltré les gardiens, et avait résisté à toutes les ruses qu’ils déployaient pour les faire rejoindre leur cause. Ginger, qui était déjà un modèle de loyauté et presque une légende, pour avoir su ignorer ces tentations posées par les gardiens, était devenue une héroïne, pour avoir réitéré l’exploit en retourna sur l’île de Hoole une seconde fois.
Les deux effraies étaient revenues de leur mission avec quelques honneurs, même si elles n’avaient pas pu récupérer le « colis »…

L’effraie noire se lissa un instant les plumes. Elle étendit son aile, et la contempla. Ses belles rémiges étaient de cette belle couleur chocolat qui la rendait unique, une teinte délicieuse et gourmande, à mi-chemin entre le noir et le marron standard. Quelques nuances, plus claires et plus foncées par endroit, venait diversifier cet improbable patchwork de couleur. Elle n’était plus la tyto alba ratée, moquée de tous. Non, elle avait grandi, et avait plus d’un an, déjà… Elle était désormais une belle femelle adulte, aux couleurs douces et chaudes…

Ces plumes qui la faisaient se démarquer des autres étaient devenues sa marque de fabrique, sa distinction. Pour rien au monde elle échangerait son plumage contre celui d’un tyto alba normal. Grâce à ses couleurs sombres, elle devenait invisible la nuit, et possédait le camouflage parfait dans le ciel noir, ou dans la forêt. Aujourd’hui, Omyra bénissait Glaucis de l’avoir fait ainsi. Elle ne regrettait en rien d’être une effraie mélanome, même si elle ne ressemblait en rien aux autres abla de son espèce. Elle avait mûri, et n’avait plus honte de ses plumes, les mettant désormais en valeur.

Omyra était toujours en train de faire son brin de toilette lorsqu’elle vit un éclair bleu passer. Elle le garda du coin de l’œil, même si n’importe quelle autre chouette aurait cru qu’elle n’y avait pas prêté attention. Elle ne leva la tête en sa direction que lorsque l’inconnu se posa à côté d’elle.

C’était une jeune femelle, d’une étrange couleur bleue
Tiens, tiens, ça me rappelle quelqu’un... pensa Omyra tout en l’étudiant du regard.

Elle devait avoir quoi ? Quelques mois seulement ? Difficile à dire… En tout cas, elle n’avait pas encore atteint sa taille adulte. Son regard brûlait de l’excitation des nouvelles recrues. Ce qui expliquait pourquoi Omyra ne l’avait jamais vu auparavant. Un plumage bleu peu commun, les plumes bordant son masque facial d’un rouge pourpre, presque. L’espionne nota l’absence de peigne bordant normalement les rémiges des chouettes.
Tss… Encore un qui ne s’occupe pas bien de ses plumes ! Siffla l’effraie noire, intérieurement.

L’inconnue en face d’elle commença à se lisser les plumes, avant de suspendre son mouvement, et de tourner sa tête bleue vers elle.
- Bonjour Omyra.

Oh, cette recrue la connaissait… L’effraie noire sourit, flattée. Elle n’avait jamais été très gâtée par la vie avant d’atterrir chez les Sang-Purs. Alors le peu de reconnaissance qu’on lui donnait, elle l’acceptait avec joie.
-Bonsoir, jeune recrue, fit-elle d’un ton enjoué. A qui ai-je le plaisir ?


[Oh.... Comme ça faisait longtemps que je n'avais pas RP avec Omyra... C'est si bon de la rejouer ^w^]




Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Mer 3 Oct - 16:02

L'effraie noire sourit: elle avait l'air flattée par ce "Bonjour".
- Bonsoir, jeune recrue . A qui ai-je le plaisir ?

Blueflyght ouvrit de grands yeux, comme quand on raconte l'histoire de La Bataille Des Griffes De Glace à un oisillon et qu'il admire les Sangs-Purs ou les Gardiens, mais de toute façon les yeux sont grands ouverts. Omyra ne se rappelait pas d 'elle. Bizarre. Elle est la seule chouette bleue de l'armée et l'Effraie Noire ne se rappelait pas d'elle! Enfin, avant, elle n'était pas la seule.... Il y avait Gartor mais il était parti en torture et n'est pas revenu... On avait retrouvé des chouettes brûlées, Chelinka paralysée par une dague dans l'aile, des chouettes en train de brûler, mais pas cette chouette. Elle se décida donc à se présenter:
- Omyra je m'appelle Blueflyght et je suis nouvelle. Vu comment tes plumes sont bien propres et lisses, je suppose que tu es un espionne et que tu es l'éleve de Ginger, l'espionne d'élite.

Blueflyght sentit le regard d'Omyra se poser sur ses plumes,comme si elle étaient sales.La chouette bleue dit pour prouver qu'elle s'occupait de ses plumes:
Et sache que je prends soin de mes plumes.

L'effraie noire ne semblait pas trop le croire alors l'effraie bleue rajouta:
- Je suis née avec du duvet bleu, maintenant j'ai les plumes bleues et je n ai pas de peigne , mais bon... Quand on naît, on ne peut pas changer ce qu'on est ... C'est la vie!


Dernière édition par Blueflyght le Dim 7 Oct - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Mer 3 Oct - 23:08

L’effraie bleue ouvrit de grands yeux étonnés. Ben oui, Omyra ne la connaissait pas, et alors ? La seule chouette bleue qu’elle n’ait jamais vue était Gartor. Et ce dernier était déjà parti depuis longtemps. Omyra regarda la chouette inconnue droit dans les yeux. Celle-ci finit par lui répondre, une fois remise de sa surprise :
- Omyra je m'appelle Blueflyght et je suis nouvelle. Vu comment tes plumes sont bien propres et lisses, je suppose que tu es une espionne et que tu es l'élève de Ginger, l'espionne d'élite.

Oui, bien sûr. A peu près toutes les recrues des canyons connaissaient Ginger et ses exploits. Un peu moins la connaissait elle, son aile droite ; Omyra aimait rester dans l’ombre. Son regard dériva sur les plumes mal lustrées de cette dénommée Blueflyght. L’effraie bleue sembla suivre ses yeux, et ajouta pour se défendre :

Et sache que je prends soin de mes plumes.
- Je suis née avec du duvet bleu, maintenant j'ai les plumes bleues et je n ai pas de peigne, mais bon... Quand on naît, on ne peut pas changer ce qu'on est ... C'est la vie!

Omyra enregistra le plus d’éléments possibles sur cette nouvelle connaissance. Elle ne savait pas encore s’il lui fallait placer Blueflyght dans la case Amis ou dans celle des Ennemis. Pour l’instant, elle restait au chaud dans le compartiment A voir.
L’effraie chocolat fit courir son bec dans les fines plumes de son thorax, réfléchissant. Puis elle planta ses yeux fauves dans ceux, grisonnants, de la nouvelle arrivante, et répondit enfin :
- Hé bien, je vois que tu en connais plus sur moi que j’en connais sur toi. Mais tes informations sont quelques peu… obsolètes. Je suis désormais l’aile droite de Ginger, et le fait que mes plumes soient lisses n’ont presque aucun rapport au fait que je sois espionne. Certes, nous mettons un point d’honneur à entretenir notre plumage et notre peigne, mais cette pratique se répand de plus en plus à travers toute l’armée.

Omyra sourit, avant de sauter sur une pierre, dominant d’une bonne taille de chouette l’effraie bleue. Elle enchaîna :
- Et toi ? D’où viens-tu ? Je ne t’ai jamais vu par ici… Pourtant, j’en croise, des soldats, en une soirée… Mais nous somme tellement nombreux, aussi… Je découvre des nouveaux visages tous les jours !

L’effraie noire chuinta doucement, pour détendre l’atmosphère. Même avec tous les efforts du monde, - et Glaucis sait qu’elle a une bonne mémoire – Omyra était convaincue de n’avoir jamais vu cette chouette-là auparavant.




Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Jeu 4 Oct - 17:28

L’effraie chocolat fit courir son bec dans les fines plumes de son thorax, puis elle planta ses yeux dans ceux de Blueflyght et dit après un moment qui sembla plusieurs minutes:
- Hé bien, je vois que tu en connais plus sur moi que j’en connais sur toi. Mais tes informations sont quelques peu… obsolètes. Je suis désormais l’aile droite de Ginger, et le fait que mes plumes soient lisses n’ont presque aucun rapport au fait que je sois espionne. Certes, nous mettons un point d’honneur à entretenir notre plumage et notre peigne, mais cette pratique se répand de plus en plus à travers toute l’armée.

Omyra sourit puis sauta sur une pierre bien plus haut que Blueflyght:
- Et toi ? D’où viens-tu ? Je ne t’ai jamais vu par ici… Pourtant, j’en croise, des soldats, en une soirée… Mais nous somme tellement nombreux, aussi… Je découvre des nouveaux visages tous les jours !

L'effraie noire chuinta et Blueflyght s'empressa de répondre:
- Je viens de La Forêt De Tyto. C' est vrai, nous sommes beaucoup ici. Je ne pensait pas que l'on serait autant. Et toi, d'où est ce que tu viens?

En fait, Blueflyght avait envie de lui demander pourquoi ses plumes étaient marron chocolat. Mais comme Omyra n'avait pas critiqué ses plumes, elle n'osa pas lui poser cette question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Sam 6 Oct - 17:20

- Je viens de La Forêt De Tyto. C’est vrai, nous sommes beaucoup ici. Je ne pensais pas que l'on serait autant. Et toi, d'où est ce que tu viens?
Omyra regarda longuement l’effraie bleue, pensive… Presque’ un an qu’elle était ici, déjà… Le souvenir de son ancienne famille était si lointain, désormais… Comme si elle le regardait à travers un épais manteau de brume, qu’elle essayait de percevoir les sons familiers de son creux avec les oreilles pleines de nuages…

Elle se rappelait les sapins de Tyto, et le petit creux dans lequel ils habitaient. Elle se remémora le visage de ses parents, et de son frère, Imalys . Elle se rappela leur arbre, un tout vieux, aux petites fleures jaunes. Qu’était devenu son plus jeune frère ? Etait-il toujours vivant, ou avait-il péri, victime de sa propre bêtise et de son immense flemmardise ?

L’effraie noire eut tout à coup très envie de revoir son petit creux de chez elle. Bien que les canyons de Saint Aegolius fussent désormais sa nouvelle demeure, elle éprouvait, parfois, quelques vagues de nostalgie déferler en elle. Omyra ce décida finalement de répondre :
- Moi ? Je viens également de la forêt de Tyto… Mais c’était il y a tellement longtemps…

L’effraie, repartie dans sa rêverie, ne vit pas arriver une nouvelle chouette. Il s’agissait pourtant de Soarin, un jeune mâle avec qui elle s’entendait très bien. Ce dernier se posa à côté d’elles, et sourit à la jeune espionne.
Il n’avait que quelques mois de plus qu’elle. Surpassant les deux femelles présentes que cinq bons centimètres, c’était un magnifique animal. Un plumage gris sombre, des tâches rousses- ambres. Ses yeux étaient plus incroyables encore, puisqu’ils étaient d’un violet pur. Une couleur améthyste, constellée d’une infinité de petites paillettes dorées, pareil à une nuit d’été particulièrement étoilée. Ses plumes étaient lisses et souples ; il possédait sans doute l’un des plus beaux de tout Saint Aego’. C’était l’un des quatre lieutenants de l’armée de Bec d’Acier.
Si Chelinka était une déesse de la beauté, Soarin était presque son homologue… Il n’était pas extraordinairement beau, seulement un peu plus que le moyenne. Mais c’était quelqu’un d’extrêmement charismatique.
Il était vêtu de son accoutrement de mission, c'est-à-dire de guêtres en cuir noires sur les serres, et de deux lanières de cuir sombre qui se croisaient vers le milieu de son thorax, reliées par une pierre d’améthyste, appelant son regard hors du commun.

Soarin regarda tout à tour Omyra, et Blueflight. Il fit un petit sourire charmeur à cette dernière, avant de s’adresser elle d’un ton assez sec :
- Qui es-tu ?

Omyra roula des yeux. Soarin en avait tellement marre de toutes les avances que lui faisaient les autres femelles qu’il en devenait froid et distant à leur rencontre. L’effraie noire voulu parler, mais elle avait peur que sa voix trahisse ce qu’elle ressentait à ce moment précis. Elle se contenta donc de la boucler, et d’observer la suite des évenements.


Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Dim 7 Oct - 19:15

L'effraie noire regarda longuement Blueflyght, puis répondit :
- Moi ? Je viens également de la forêt de Tyto… Mais c’était il y a tellement longtemps…

Omyra repartit dans sa rêverie et ne se rendit pas compte qu'une chouette au lisse plumage gris sombre, constellé de tâches rousses- ambres et aux yeux d’un violet pur se posait près des deux oiseaux. Cette chouette fit un sourire à l'espionne puis son regard passa d' Omyra à Blueflyght . La chouette grise esquissa un sourire a celle-ci puis annonça sèchement:
- Qui es-tu ?

Blueflyght sursauta: elle ne s'attendait pas a ce que cette chouette lui parle de cette manière! Omyra,elle , semblait attendre la suite des évènements. Cette chouette grise était agressive! La chouette bleue se retint de le transformer en chair à corbeaux et répondit:
- Et toi? Tu es qui?
- Moi? Je suis Soarin! Et toi?
-Moi je suis Blueflyght et qu'est ce que tu fais là toi?
- Je pars en mission!

Une chouette grisâtre à taches brunes se posa sur la pierre dans un cliquetis de serres et dit:
- Alors, Soarin? Prêt pour notre mission?

Le nouvel arrivant esquissa un air dégoûté quand son regard se posa sur Blueflyght, qui ne put pas s'empêcher de lui demander d'un air hostile:
- Qui-es tu toi?
- Je suis Citrine et je pars et mission avec Soarin! Et toi... Tu n'en auras sûrement jamais... Tout le temps à ramasser des oisillons bons à être déboulunés... Et ta couleur! Oh que c'est moche! Que c'est impur!

Alors,là,c'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase! Blueflyght saisit Citrine par une serre puis s'envola, et lui cracha à la figure:
- TU T'EXCUSE OU TU FINIS EN CHAIR A CORBEAUX!

[ J'ai modifié...]


Dernière édition par Blueflyght le Lun 8 Oct - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Mar 30 Oct - 21:45

Blueflyght répondit du tac au tac :
- Et toi? Tu es qui?

Omyra haussa un sourcil. La jeune femelle ne reconnaissait pas l’un des quatre capitaines de l’armée des Sangs-Purs ? Elle allait avoir des problèmes à monter en grade, dans ce cas. Le jeune mâle ne se formalisa pas de ce détail. D’une voix douce, il répondit :
- Moi? Je suis Soarin ! Et toi?
-Moi je suis Blueflyght et qu'est ce que tu fais là toi?

Mais c’était un sac à question, cette fille-là ! Quand on disait que la nature des femelles était de répondre à une question par une autre question… Blueflyght en était la preuve vivante ! Omyra suivait la conversation d’un œil farouche, brillant de malice.

Pourtant, Soarin n’en démordait pas, et continuait, d’un ton patient et presque sympathique :
- Je pars en mission!

Une autre chouette, d’un drôle de gris sale, se posa vers le petit groupe, et s’incrusta dans la petite bande que formaient Blueflyght, Soarin, et Omyra. Cette dernière reconnue Citrine, une jeune femelle pleine de fougue qui avait fait pas mal de vagues
à son arrivée. Un peu garçon manqué sur les bords, elle était de temps en temps la coéquipière de Soarin.
Omyra la jalousait d’ailleurs un peu pour cette promiscuité que la femelle grise partageait avec le beau mâle.
- Alors, Soarin? Prêt pour notre mission?

La femelle grise se posa et jeta un regard brillant sur Soarin. Puis ses deux prunelles noires se posèrent sur Omyra un instant, juste avant de détourner se détourner, comme gênée. L’effraie noire haussa un sourcil, mais n’ajouta rien. Citrine cligna des yeux, puis se tourna vers Blueflyght. Son disque facial se tordit instantanément, déformé par le dégoût.

L’effraie bleue eut la maladresse de lui adresser la parole, d’un ton dédaigneux et quelque peu hargneux.
- Qui-es tu toi?

Citrine réagit au quart de tour. Elle cracha presque :

- Je suis Citrine et je pars et mission avec Soarin! Et toi... Tu n'en auras sûrement jamais... Tout le temps à ramasser des oisillons bons à être déboulunés... Et ta couleur! Oh que c'est moche! Que c'est impur!

Omyra vit Blueflyght gonfler, doublant presque de volume. Soarin et elle s’échangèrent un même regard interloqué, avant que l’effraie noire ne détourne le regard violet du mâle, gênée.

A ce moment là, l’effraie blue se jeta en avant sur Citrine. Omyra crut d’abord que la jeune femelle chutait en avant, ou qu’elle avait piqué dans les orties, la tête la première. Mais cette dernière se propulsa sur l’effraie grisâtre, l’empoigna fermement d’une serre. Puis, portée par son élan, elle s’envola, la traînant dans son sillage avec elle. Puis, tout à coup, Blueflyght rugit, d’une voix aigue et grinçante, qui raisonna dans toute la grotte :
- TU T'EXCUSES OU TU FINIS EN CHAIR A CORBEAUX!

Omyra ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel. Du coin de l’œil, elle vit Soarin esquisser un mince sourire, lui aussi exaspéré par le comportement des deux femelles. L’espionne se tourna vers lui, souriant à son tour.
-Hé ben… Ces deux-là n’ont pas fini de se chercher des noises !
- A qui le dis-tu !

Et Omyra, à l’instar du lieutenant, se tu, et regarda la scène en silence, se demandant comment allait se goupiller cette affaire.


Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Ven 2 Nov - 14:46

Blueflyght, la chouette grise dans ses serres, attendit patiemment une réponse de sa part. L'effraie bleue, vit, du coin de l'oeil, Omyra et Soarin esquisser un sourire. Ils devaient être sûrement exaspérés par le comportement de Blueflyght et de Citrine. La chouette bleue surprit leur petite conversation:
-Hé ben… Ces deux-là n’ont pas fini de se chercher des noises !
- A qui le dis-tu !

Puis le couple regarda la scène, comme pour attendre la suite des évènements. Blueflyght commençait à s'impatienter. Citrine ne voulait pas lui répondre et, comme elle avait horreur d'attendre, elle lui cracha à la figure et d'un ton exaspéré:

- Alors? Ta réponse? J'attend!, dit elle en secouant Citrine à chaque syllabe de ses paroles.
- Oh ça va! Je m'excuse!

Satisfaite, Blueflyght repartit vers la corniche, un sourire au bec. Elle lança avec dédain Citrine aux pieds de ses camarades. Elle lança, d'un ton narquois:

-Voilà comment je traite ceux qui se moquent de mon plumage et qui disent qu'il est impur. Tous les Tytos sont purs. Ce n'est pas le plumage qui importe. C'est la race.

Elle attendit une réponse de la part des autres membres du groupe, tout en les regardant, l'un après l'autre, de son regard bleu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Mar 27 Nov - 23:25

- Alors? Ta réponse? J'attend!, Blueflyght secoua Citrine comme un poirier.

Cette dernière, commençant à tournver au vert, couleur particulièrement intéressante à étudier sur le disque facial d’une effraie, menaça de dégobiller sur la femelle bleue. Omyra eut un petit rictus moqueur.
Finalement, l’effraie obtint ses excuses, à moitié crachée par la malade.
- Oh ça va! Je m'excuse!

Blueflyght sourit, et balança Citrine en leur direction. Omyra et Soarin eurent le même mouvement de recul lorsque l’OVNI verdrâtre chu à leur pattes. A moitié dégoutée, La jeune espionne haussa un sourcil, en direction de Blueflyght :
-Etait-ce réellement nécessaire de faire ça ?

L’effraie bleue se posa à côté d’eux, jetant un regard narquois au tas de plumes étalé à côté de leurs serres.
-Voilà comment je traite ceux qui se moquent de mon plumage et qui disent qu'il est impur. Tous les Tytos sont purs. Ce n'est pas le plumage qui importe. C'est la race.

Ses yeux bleus balayèrent le groupe. Omyra haussa de nouveau un sourcil, tic qu’elle avait prit depuis quelques temps, marquant son exaspération.
No comment….
Finalement, ce fut Soarin qui prit la parole :
- C’est malin, maintenant…. Comment je vais assurer ma mission, maintenant ? J’ai besoin de coéquipiers, moi.

Omyra se tourna vers le jeune male, lui faisant un sourire en coin.
- Allons chercher Nastas…. C’est un bon soldat, et je pense qu’on pourrait former deux équipes de deux…
- Tu veux dire ?
- On sera quatre. Blue, Nastas, toi, et moi. Alors autant se diviser en deux groupes. La mission ira plus vite, et on sera plus efficace…

Omyra sentait son petit cœur battre à tout rompre. Là, passer du temps avec Soarin… Seule à seul en mission… ce serait trop beau… Mais il y avait encore une chance que Nastas veuille se mettre avec ce dernier, entre mâle, ou que Blueflyght fasse de la lèche-serre auprès du lieutenant, afin d’obtenir une promotion.
- Justement, quand on parle du loup… s’enquit Soarin en chuintant… Hé, Nastas ! tu peux venir un instant ? J’ai une mission à te proposer….

Spoiler:
 


Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Jeu 6 Déc - 16:25

Omyra haussa un sourcil. Ce fut la seule réaction du petit groupe de chouettes pendant de longues minutes. Blueflyght fit un petit début de position intimidante et , voulut hurler qu'elle attendait une réponse, mais ce ne fut pas nécessaire de le faire, car Soarin prit la parole:

- C’est malin, maintenant…. Comment je vais assurer ma mission, maintenant ? J’ai besoin de coéquipiers, moi.

Blueflyght se demanda si ce qu'elle avait fait n'était pas trop grave, surtout pour Soarin, qui semblait embêté de ne plus pouvoir assurer sa mission. Mais, pour Blueflyght, cela lui était égal. Elle s'en fichait que Soarin ne puisse pas assurer sa mission, qui semblait si importante pour lui. Pour la chouette bleue, Citrine l'avait mérité, et Soarin n'aurait eu qu'à se choisir un coéquipier plus respectueux envers les nouvelles recrues qui ont quelques petits problèmes de plumage. Omyra répondit à Soarin, avec un sourire en coin:

- Allons chercher Nastas…. C’est un bon soldat, et je pense qu’on pourrait former deux équipes de deux…

Nastas? Qui est ce Nastas? L'effraie bleue espéra que ce soldat serait respectueux envers elle, sinon il allait en voir de toutes les couleurs. Et pourquoi deux équipes de deux? Elle n'allait quand même pas participer à une mission!

- Tu veux dire ?
- On sera quatre. Blue, Nastas, toi, et moi. Alors autant se diviser en deux groupes. La mission ira plus vite, et on sera plus efficace…

Si Omyra pensait que Blueflyght allait participer à une mission, la chouette bleue n'irait pas. Elle n'irait que si elle avait l'accord de ses puretés, et si le contexte de la mission lui convenait, sinon, cette Omyra n'y penserait plus, quand elle sera le bec pendu à celui de Blueflyght, sachant que l'effraie bleue préparait déjà son discours, intérieurement.

- Justement, quand on parle du loup… s’enquit Soarin en chuintant,Hé, Nastas ! Tu peux venir un instant ? J’ai une mission à te proposer….

Nastas, qui s'avérait être d'une couleur brun clair, presque gris, se posa sur la roche froide et répondit:

-Mhhh? Oui? Et ça consiste en quoi? Si c'est pour aller chercher des faibles pour qu'ils se traînent à nos serres, et bons à servir de repas à des renards, je suis partant!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Mar 18 Déc - 22:40

Nastas se posa près deux, enthousiaste. Omyra sourit. Ça faisait du bien de voir des camarades de bonne humeur. L’effraie grisonnante les salua, avant de déclarer, guilleret :
- Mhhh? Oui? Et ça consiste en quoi? Si c'est pour aller chercher des faibles pour qu'ils se traînent à nos serres, et bons à servir de repas à des renards, je suis partant!

Omyra chuinta doucement, imitée par Soarin. Ce dernier lui répondit sur le même ton joyeux :
- Hé bien, j’avais une mission à effectuer avec Citrine, mais…

Il fit une pause, et désigna l’effraie bleue du bec, avant de poursuive :
- Cette jeune chouette, Blueflyht, l’a mis hors d’état à cause d’une provocation… Omyra avait donc proposé d’y aller à quatre… Et tu serais donc le bienvenu dans cette embarcation !

Omyra ne put s’empêcher d’ajouter en chuintant :
- Félicitation ! Tu es l’heureux gagnant d’un bon pour une mission gratuite !

Soarin sourit, mais ne s’esclaffa pas comme l’effraie noire aurait voulu. Il la transperça de ses yeux violets, avant de revenir à la conversation avec Nastas :
- Voilà… Donc, si tu es intéressé pour une mission dans les pays du Nord avec nous… nous formerions deux équipes. C’est à toi de voir.

Du coin de l’œil cependant, Omyra vit que Nastas ne serait pas le seul à convaincre. Blueflyght était en train de se murer dans une attitude négative, où la détermination dominait. L’espionne d’élite ne dit rien, mais plissa légèrement les yeux, puis, ajouta, d’un ton faussement curieux :
- Tu viens avec nous, Blueflyght ?

Intérieurement, l’effraie noire se demanda ce qu’allait lui répondre son interlocutrice. Réellement curieuse, elle avait hâte d’en connaître un peu plus sur cette femelle bleue, qu’elle venait tout juste de rencontrer, mais qui suscitait chez elle une grande curiosité. En effet, elle ne semblait pas comme les autres, comme si elle avait quelque chose de différent, qui la faisait sortir de la masse.

Et par différence, Omyra n’entendait pas par la couleur. Non, c’était quelque chose d’intérieur, caché dans son attitude.


Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Mer 26 Déc - 13:59

Blueflyght trépignait. Nastas lui plaisait, mais elle se refusait à aimer une chouette. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle avait complètement minouché, résultat, elle ressemblait à un ver de terre. Omyra chuinta, comme Soarin. Ce dernier répondit sur le même ton que Nastas:

- Hé bien, j’avais une mission à effectuer avec Citrine, mais… -il désigna l'effraie bleue du bec- Cette jeune chouette, Blueflyght, l’a mis hors d’état à cause d’une provocation… Omyra avait donc proposé d’y aller à quatre… Et tu serais donc le bienvenu dans cette embarcation !

Omyra ajouta en chuintant:

- Félicitations ! Tu es l’heureux gagnant d’un bon pour une mission gratuite !

Soarin sourit, et revint à sa conversation avec Nastas:

- Voilà… Donc, si tu es intéressé pour une mission dans les pays du Nord avec nous… nous formerions deux équipes. C’est à toi de voir.

Les pays du Nord, royaume natal de celui que Sa Pureté cherchait à capturer. Blueflyght n'y était allée qu'une fois, et ce serait un plaisir pour elle d'y aller pour une mission.
Omyra dit à l'intention de la chouette bleue, d'un ton curieux raté:

- Tu viens avec nous, Blueflyght ?

Blueflyght regardait fixement le sol, ne savant pas avec qui elle désiait aller pour les équipes de deux. Peut-être avec Omyra, et faire un peu plus connaissance, ou avec Nastas, qu'elle aimait bien? Mais pour le moment, il fallait qu'elle donne sa réponse à l'effraie noire. Elle répon,dit, toujours en fixant le sol:

- Oui je viens. C'est pas la peine de faire semblant d'être curieuse Omyra.

Puis Nastas dit, très intéressé, mais son ton était plus qu'intéressé, il espérait sans doute trouver des faibles à torturer sur son chemin:

- Super! Alors je viens! Comment seront les équipes?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Sam 5 Jan - 17:49

- Oui je viens. C'est pas la peine de faire semblant d'être curieuse Omyra.

Omyra fronça les sourcils. Mécontente de l’attitude de Blueflyght, elle se tourna vers cette dernière, le regard lourd de reproches et de menaces. Alors que Nastas, qui semblait plus qu’intéressé, acceptait la proposition de vive voix.

L’effraie noire ne sentit pas ses plumes marron chocolat gonfler sous le poids de la colère et d’impatience. Elle s’approcha de Blueflyght, et s’arrêta à un petit mètre de l’effraie bleu. Sa voix s’était faite dure et tranchante comme le rocher des canyons.
- Dis donc, toi !

. Omyra vit du coin de l’œil Nastas et Soarin’ sursauter. Mais elle n’en avait cure, toute son attention était focalisée sur la jeune femelle en face d’elle.
-Ecoute, Blueflyght. Je ne sais pas ce que tu veux réellement, ni pourquoi tu agis ainsi, mais ça va devoir changer ! Que tu sois aussi sanguine et réactive que ça, passe encore, mais aussi dédaigneuse et agressive, cela va bien avec l’ennemi. Pas entre nous. Nous devons être forts et unis. Ici, il n’y a pas de place pour les petits caprices. Nous devons nous montrer à la hauteur de ce qu’attendent nos Puretés.

Omyra pesait bien ses mots, montrant qu’elle commençait à s’énerver face aux réactions désobligeantes de l’effraie bleue.
- Je passe pour cette fois ce manque de respect envers l’une de tes supérieures. Mais saches à l’avenir que je suis plus haut gradée que notre commandant Aegis. Alors pas d’écart de ce type à l’avenir.

Sa colère semblait apaisée. Blue semblait avoir comprit. Du moins, elle l’espérait. Car devoir punir cette effraie ne l’enchantait guère. L’espionne d’élite inspira un bon coup, avant d’ajouter, d’une voix plus calme, mais toujours aussi froide :
- Aussi, saches que nous te proposons cette mission dans le but de te faire pardonner cet affrontement que tu as eu avec Citrine. Car tu peux être sûre qu’elle ira se plaindre à ses supérieurs, et les échos viendront jusqu’aux oreilles du Grand Tyto. Si nous te demandons de venir, c’est pour dédommager les dégâts que tu as causé, et ainsi t’éviter une peine trop sévère, voire capitale. Bec d’Acier n’aime pas les écarts de comportement au sein de son armée, et n’hésite pas à supprimer les troubles faites. Nous essayons de te sauver la vie.

Omyra lui fit un petit sourire, avant de se retourner vers les garçons qui planifiaient leurs parcours de mission. L’effraie noire s’approcha d’eux d’un pas silencieux. Elle ajouta au dessus de son aile, se retournant à moitié :
-Après, libre à toi d’accepter ou non. C’est toi qui vois, après tout.


Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Ven 11 Jan - 19:53

Après la réponse de Nastas, les plumes marron chocolat d'Omyra gonflèrent. Elle s'approcha de Blueflyght, qui avait passé sa tête sous son aile gauche. L'effraie noire s'arrêta à un mètre environ de l'effraie bleue, et dit de sa voix qui était devenue dure comme une pierre, et tranchante comme un rasoir:
- Dis donc, toi !

Nastas et Soarin sursautèrent, mais pas l'effraie bleue. Le ton dur et tranchant l'avait surprise, bien sûr, mais pas au point de sursauter.
-Ecoute, Blueflyght. Je ne sais pas ce que tu veux réellement, ni pourquoi tu agis ainsi, mais ça va devoir changer ! Que tu sois aussi sanguine et réactive que ça, passe encore, mais aussi dédaigneuse et agressive, cela va bien avec l’ennemi. Pas entre nous. Nous devons être forts et unis. Ici, il n’y a pas de place pour les petits caprices. Nous devons nous montrer à la hauteur de ce qu’attendent nos Puretés.

Dédaigneuse et agressive était les mots parfaits pour désigner l'effraie bleue. Sanguine et réactive? Normal. Par contre, Blueflyght s'en fichait comme d'une pelote de ce qu'attendaient Ses Puretés. L'effraie passa son bec rouge sang comme celui qu'elle n'a pas encore versé entre ses réminges, et attendit la suite du discours d'Omyra:
- Je passe pour cette fois ce manque de respect envers l’une de tes supérieures. Mais saches à l’avenir que je suis plus haut gradée que notre commandant Aegis. Alors pas d’écart de ce type à l’avenir.

L'effraie aux griffes rouges se détourna et regarda les quelques chouettes qui volaient dans les cañons de St Aegolius, pour avoir l'air d'une chouette qui a compris, et d'un autre côté, une chouette qui n'en a rien à faire du discours de sa supérieure. Effectivement, Blueflyght était insolente, mais ne savait pas qu'Omyra était sa supérieure. Bref. Omyra reprenait son discours, toujours aussi froide:
- Aussi, saches que nous te proposons cette mission dans le but de te faire pardonner cet affrontement que tu as eu avec Citrine. Car tu peux être sûre qu’elle ira se plaindre à ses supérieurs, et les échos viendront jusqu’aux oreilles du Grand Tyto. Si nous te demandons de venir, c’est pour dédommager les dégâts que tu as causé, et ainsi t’éviter une peine trop sévère, voire capitale. Bec d’Acier n’aime pas les écarts de comportement au sein de son armée, et n’hésite pas à supprimer les troubles faites. Nous essayons de te sauver la vie.

L'effraie noire fit un petit sourire à Blueflyght et s'approcha des deux autres chouettes qui regardaient la scène. Elle ajouta au dessus de son aile, se retournant à moitié :
-Après, libre à toi d’accepter ou non. C’est toi qui vois, après tout.
- J'ai compris, très chère supérieure.

Elle se retourna vers l'effraie noire et s'inclina légèrement, puis tourna à 180° sa tête et regarda les chouettes qui volaient dans les cañons de la pension, et regarda les derniers oisillons. Une envie folle de leur planter ses serres dans le gésier la démangeait. Elle voulait les égorger un à un, tellement sa haine envers Omyra était forte. Un sourire sadique se dessina sur son bec, et elle ne put s'empêcher de chuinter de toutes ses forces. Un chuintement qui résonna dans toute la pension St Aegolius pour chouettes dites orphelines. Elle regarda Citrine, les yeux qui pétillaient d'une idée impossible:
-Citrine?
-Oui?...
-Tu voulais te plaindre au Grand Tyto, non?
-Si mais...

Citrine n'eut pas le temps de continuer que l'effraie bleue lui coupait la parole:
-Alors, je t'emmène voir notre cher Bec d'Acier. Tu n'es pas en était de voler après ce que je t'ai fait.

L'effraie bleue chuintait toujours, discrètement. Cette idée la faisait rire. Elle ajouta à l'intention d'Omyra:
- Oh ma grande supérieure, je vais amener notre pauvre Citrine voir le Grand Tyto.

Elle s'inclina, et dit:
-J'espère que cela ne vous dérange pas, Votre Pureté, parce quoi que vous dites, quoi que vous faîtes, j'irai, je pars défier le Grand Tyto. Merci, vraiment, merci Omyra. Tu m’as fait prendre conscience de ce que je suis VRAIMENT. Je suis une machine à tuer. Une colère constante. Un hagsmon dissimulé dans une chouette sanguinaire.

L’effraie bleue sourit, heureuse de ce qu’elle venait de faire. Mais son sourire heureux n’était plus le même : il était devenu sadique et se dissimulait dans un disque facial tordu par la haine. Elle ajouta :
-Je vais défier Bec d’Acier au risque de perdre la vie. Mais qu’importe. La vie n’est pas importante tant que l’on fait ce que l’on désire durant notre vie emplie de la pureté qu’on a en nous, et en tuant les faibles et Gardiens qui nous importunent, comme ce harfang des neiges débouluné en train de trier les misérables pelotes qu’on rejette par le bec !

Elle regarda le harfang en question et attendit quelques secondes une réplique des effraies présentes autour d’elle. Aucune parole. Seul un air ébahi de Nastas. Blueflyght continua donc :
-D’ailleurs… J’ai une envie folle de le tuer celui-là…

Elle désigna une chouette lapone. Un oisillon. Aucune chouette n’oserait s’en prendre à un oisillon sans défense, à part les plus méchants des Sangs-Purs, et les Hagsmons bien-sûr. Mais Blueflyght faisait partie des méchants Sangs-Purs. Et elle s’envola à toute allure vers le pauvre oisillon. Elle le prit dans ses serres, et le petit lâcha la petite pelote d’os qu’il triait. Il piaillait, et regardait la pelote tomber au sol, l’air vexé. Il se laissa transporter sans rouspéter sur la corniche où étaient Omyra, Nastas, Soarin et Blueflyght, qui venait de poser l’oisillon au sol. L’effraie bleue regarda l’oisillon, et cracha brutalement une pelote au bec de l’oisillon, qui se mit aussitôt à la trier. Blueflyght chuinta et dit :
- Regardez-moi cette misérable petite chose ! Elle ne réfléchit même pas !

Elle dit ensuite à l’intention de l’oisillon débouluné :
-Eh mais c’est pas comme ça qu’on trie une pelote petite chose affreusement moche !

Elle prit la pelote des serres de l’oisillon et la jeta sur la plateforme de tri. Elle atterrit avec un bruit sourd, et Blueflyght ne put s’empêcher de chuinter quand l’oisillon regarda la pelote de loin, sans oser la chercher, de peur de tomber dans le vide. L’effraie bleue le regarda, et s’approcha du petit oisillon :
-Ben alors ? Tu as perdu ta pelote ? Tu veux la revoir ?... Eh bien va la chercher !!!

Elle poussa l’oisillon avec haine du bord de la corniche. L’oisillon hurla de terreur et atterrit près de la pelote en question. Il se releva avec une aile légèrement cassée, mais elle ne lui servirait à rien. Il n’est pas destiné à voler. Il retourna à son tri de pelotes comme si de rien n’était. Blueflyght dit méchamment à l’oisillon :
-Et que je ne te vois plus dans mon champs de vision, ou c’est la mort qui t’attend ! Et qui-sait ? Peut-être que tu pourriras à Hagsmire ? Oh mais que je suis bête ! Tous les faibles de ton espèce pourrissent à Hagsmire !

Elle se tourna donc vers Citrine et la prit dans ses serres, et s’envola direction la grotte de Bec d’Acier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Lun 21 Jan - 1:34

Blueflyght répondit ouvertement :
- J'ai compris, très chère supérieure.

Et elle s’inclina. Omyra cligna des yeux, surprise par cette ironie flagrante, et cette provocation aussi soudaine. L’effraie noire n’était pas violente… Et pour cause, elle n’avait jamais tué personne. En même temps, vu son grade, elle avait des missions autrement plus importantes et nobles que d’aller se salir les serres et le gésier à éventrer les ennemis. Non, les techniques d’approche des gardiens, chez elle comme chez le Squad d’espions, étaient bien plus subtiles et efficaces à long terme que les bas meurtres commis par les simples soldats. Et puis, Ginger le lui avait dit ; tuer une autre chouette n’était pas un acte anodin. La faire souffrir, passe encore. Mais l’assassiner, lui ôter la vie vous changeait à jamais, que vous ne le vouliez ou non.

Nyra, ou Bec d’Acier aura beau le nier, commettre un tel acte vous faisait perdre quelque chose. Comme si votre gésier perdait cette sensibilité et cette précision qui lui était propre. Comme si ce dernier s’était solidifié.
Les grands dirigeants encourageaient les soldats à tuer. Ils devenaient ainsi moins sensibles, et donc plus malléables et faciles à contrôler. Omyra, à l’instar de sa supérieure et meilleure amie Ginger, n’approuvait que très moyennement cette technique. Heureusement, toute la section d’espionnage semblait être d’accord sur ce point.

Omyra vrilla donc ses yeux sombres sur Blueflight. Devait-elle la punir, voire même aller jusqu’à la tuer ? Après tout, cette chouette bleue ne semblait pas avoir plus de valeur que cela. L’aile droite de la princesse des Sang Purs soupira, consternée. Blueflyght, si elle avait été moins sanguine et indisciplinée, aurait certainement eu le potentiel pour devenir une excellente soldate, et sortir du lot. Omyra l’aurait peut-être même prit comme élève dans l’escouade d’espionnage.

Son dernier espoir s’envola lorsque Blueblyght lui jeta un regard emplit d’une haine non dissimulée. Omyra leva les yeux au ciel, guère impressionnée. Sans même passer par la mort, l’effraie noire en avait maté des plus nocifs. Si l’effraie bleue venait la provoquer en duel, force serait de reconnaitre que cette dernière n’aurait pas l’avantage.

Si Omyra ne tuait pas, elle n’en demeurait pas moins impitoyable en combat. Extrêmement agile et rapide, elle avait reçu un entrainement d’élite, certes de tueuse, mais ce dès qu’elle fut en âge de voler. En confrontation directe avec des gardiens, elle n’hésiterait pas à tuer. Même si elle n’aimait pas ce concept que d’enlever la vie d’une autre chouette, elle avait grandit de le but de servir sa faction, et de la défendre. Si le cas d’une vraie bataille se concrétisait et que l’opportunité se présentait, Omyra n’hésiterait pas à tuer.

Blueflyght se rappocha de Citrine, encore toute sonnée. Omyra intercepta une lueur démentielle, véritablement folle, dans les yeux de l’effraie bleue.
-Citrine?
-Oui?...
-Tu voulais te plaindre au Grand Tyto, non?
-Si mais...
-Alors, je t'emmène voir notre cher Bec d'Acier. Tu n'es pas en était de voler après ce que je t'ai fait.

Blueflyght, visiblement très amusée par son petit manège, se retourna vers Omyra, et, le regard légèrement fuyant mais tenace, s’adressa à elle, avant de s’incliner.
- Oh ma grande supérieure, je vais amener notre pauvre Citrine voir le Grand Tyto… J'espère que cela ne vous dérange pas, Votre Pureté, parce quoi que vous dites, quoi que vous faîtes, j'irai, je pars défier le Grand Tyto. Merci, vraiment, merci Omyra. Tu m’as fait prendre conscience de ce que je suis VRAIMENT. Je suis une machine à tuer. Une colère constante. Un hagsmon dissimulé dans une chouette sanguinaire. Je vais défier Bec d’Acier au risque de perdre la vie. Mais qu’importe. La vie n’est pas importante tant que l’on fait ce que l’on désire durant notre vie emplie de la pureté qu’on a en nous, et en tuant les faibles et Gardiens qui nous importunent, comme ce harfang des neiges débouluné en train de trier les misérables pelotes qu’on rejette par le bec !

Omyra cligna des yeux, guère impressionnée par la réaction et la métamorphose littérale de le jeune femelle qui se tenait devant elle. Elle était devenue suicidaire ? Elle voulait provoquer le Grand Tyto, elle, cette jeune chouette qui se prétendait machine à tuer alors qu’elle n’avait reçu l’entrainement que d’un simple soldat ?

L’effraie noire siffla entre son bec. Blueflyght était une prétentieuse. Une femelle à l’égo surdimensionné qui se pensait aussi forte que Bec d’Acier lui-même, voire même plus. C’était quelqu’un d’exécrable, qui, insolent et incontrôlable, partait en vrille. Oh, elle ne valait pas chère, cette Blueflyght !

Une de ses serres tapota quelques instants la dure roche des canyons. Blueflyght s’amusa avec un petit oisillon débouluné. Omyra observa la scène, impassible. L’effraie bleue était pitoyable. Vraiment. Et elle osait se prétendre aussi cruelle et sadique qu’un Hagsmon ? Omyra ricana. Un réel sentiment d’animosité envahit son gésier. Plus que consternée, Omyra était lassée de toutes ces effraies, souvent des femelles, qui cherchaient à se démarquer pour sortir du lot et de l’anonymat. Les femelles, souvent, parce qu’elles vivaient énormément des complexes d’infériorité vis-à-vis des jeunes mâles de l’armée, beaucoup plus nombreux et puissants qu’elles. Blueflyght, à sa manière, avait tenté de se faire repérer. Et avait sans doute pété une durite pendant le trajet.
[color:b988=d#885733]- Soit. Fit Omyra d’une voix basse. Fais ce que tu veux. Si tu prends tout ce qu’on te donne au pied de la lettre, ne t’étonnes pas de rester qu’une simple soldate. De part cette attitude, tu ne montras jamais en grade, j’en ai bien peur…

Omyra se redressa, s’étirant par la même occasion, avant de poursuivre.
- Mais dans ton cas, j’imagine que ce qui t’attends est la mort… Ou la torture, si notre chef est clément.

Ses paroles semblèrent glisser sur Blueflyght comme des gouttes d’eau sur une plume de mouette. L’effraie bleue s’envola de la corniche, et prit Citrine par les serres, avant de s’envoler vers la grotte royale. Omyra, exaspérée, lança une dernière pique à l’effraie bleue
- On se demande ce que tu es venue faire ici, alors que tu ne respectes ni même le protocole, ni les autres tytos, dont la majorité sont plus purs que toi de part leur comportement. Tu brises les règles et des lois, et tu vas défier notre chef.

Elle soupira, avant d’ajouter :
- Mais pourquoi une telle folie ?

Mais l’effraie à qui elle s’adressait ne sembla pas l’avoir entendue. Blueflyght ne devint bientôt plus qu’une petite tâche bleue, qui, au fil des secondes, semblait se diffuser sur les parois orangées des Canyons de Saint Ægolius. Emportée dans un superbe pan de démence, et enivrée par l’adrénaline d’une folie naissante, Blueflyht volait vers son destin.


[Je propose qu'on conclue -là dessus ? A moins que tu aies quelque chose à rajouter ?]


Dernière édition par Omyra le Mer 20 Fév - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    Lun 21 Jan - 19:03

Très bien...
RP locked
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Crazyness rules ~    

Revenir en haut Aller en bas
 

Crazyness rules ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Nid Commun-
Sauter vers: