Plie, petit harfang, courbe l'échine, et ne résiste pas.

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plie, petit harfang, courbe l'échine, et ne résiste pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PhénixChouette inactive


Messages : 195
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 23
Localisation : Cherche entre deux rochers, tu y verras sûrement une grande tache blanche...

Qui es-tu ?
Race: Tyto Alba Alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Soldat

MessageSujet: Plie, petit harfang, courbe l'échine, et ne résiste pas.   Mar 11 Juin - 0:13

    Le bec tourné vers le ciel, ses plumes délicates caressées par la brise nocturne, Phénix observait les étoiles. Cette nuit là, c'était la nouvelle lune, tout semblait si sombre. Même les quelques astres blancs ne parvenaient pas à ramener une luminosité descente dans ce paysage si froid. Depuis quelques jours, suite à son voyage dans les Royaumes du Nord avec une chouette qui n'était pas revenue, elle était assignée au rang de surveillante. Son rôle ici était d'observer les oisillons déboulunés et de les remettre dans le droit chemin s'ils s'écartaient. Contrairement à d'autres Sangs Purs ou les chauve-souris, Phénix n'était pas violente ni cruelle avec les petits. ses ennemis pouvaient souffrir, d'accord, mais pas de jeunes enfants innocents. La seule chose brutale à la limite qu'elle pouvait faire, c'était une baffe avec ses ailes. Il ne fallait pas les abimer, de toute façon, ils avaient peu de chance de survie dans ces canyons entre les éboulements, l'inhalation de poussière et les petits qui ne revenaient pas après la chasse.
    Phénix entendit alors un petit hululement discret. En baissant la tête, elle vit un hibou qui partait, la prévenant que son tour de garde était finit. L'effraie blanche devait commencer son travail. Elle étira un moment ses ailes fatiguées avec le temps et sauta de sa falaise. Pendant quelques minutes, elle survola le pelotorium, puis la salle aux assemblées, vide bien sûr. Ses rémiges effleuraient délicatement la roche, tandis qu'elle recherchait une section où se poser. Puis elle entrevit la section 9 et ses chasseurs de grillons, prêts à partir en cette nuit pour rapporter la nourriture. Bien sûr, les insectes n'étaient pas sortis à cette heure là, mais Phénix devait aider le chef de patrouille à rassembler les oisillons avant de partir. Le chasseur principal était un Sang-Pur pour changer, charger d'enseigner aux petits déboulunés à chasser avec son ouïe remarquable. Phénix aurait bien voulue, mais elle surveillerait le pelotorium dans quelques heures.
    Une fois posée sur un rocher, la vieille chouette salua son camarade d'un signe de tête et d'un clignement des yeux et posa son regard sur la petite troupe. Pas tous là, bien entendu. Son regard bleu balaya les environs, puis elle remarqua un harfang des neige,s un peu à l'écart. Phénix bondit de son perchoir et s'approcha de l'égaré sans un bruit. même si la petite l'avait sûrement vu, elle ne préférait pas se faire remarquer des quelques gardes survolant la zone. Puis Phénix se pencha sur l'oisillon et, sans un mot, attrapa son menton d'une serre pour pouvoir la dévisager d'un œil expert.

      « Alors... » murmura la chouette. « Matricule 480... Non, 481... Tu connais ta tache pour cette nuit ? »

    Bien évidemment, Phénix et tout le monde ici savaient que les oisillons avait une seule tache durant tout leur séjour. Mais ce genre de question permettait aux petits de ne pas perdre le peu de neurone qui leur restait après leur irradiation à la lune. C'était... Son unique moyen de redonner un certain espoir à cet orphelinat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
KsiężycPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 111
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 18
Localisation : Dans un monde enneigé, ou est-ce une illusion ? Un vague rêve ? Qu'est ce que cela peut changer ? Elle s'y sent bien, dans se cocon de neiges.

Qui es-tu ?
Race: Harfang des Neiges (Bubos scandiacus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Saint Ægolius

MessageSujet: Re: Plie, petit harfang, courbe l'échine, et ne résiste pas.   Sam 15 Juin - 11:20


    La jeune Ksiezyc observa discrètement les autres oisillons déboulunés, à chaque fois qu'elle croisait le regard d'un des petits orphelins, ses yeux se remplissaient d'horreur, ils ne possédaient plus rien, plus de parents, plus d'amis, plus de mémoires ni se souvenir, ils n'ont presque pas d'âme aussi et ne ressentent rien. Ils sont insensibles à tout. Les jeunes oisillons ne font qu'obéirent aux ordres que les Sang-Purs donne. C'était effrayant pour la jeune Harfang, déjà qu'elle ne possédait qu'une partie de sa mémoire et de ses souvenirs, alors si elle devait tout perdre... L'oisillon secoua la tête pour chasser ses pensées qui lui donnaient la nausée. 




    L'oisillon blanc sentit Mask grimper dans son plumage, ses pattes lui chatouillaient le dos, comme le frottement de ses mouchetaches sur les joues de l'Harfang. La jeune souris chuchota quelques mots à l'oreilles de l'oiseau semi-déboulunée. Il lui disait qu'il fallait à tout pris faire comme les autres, soit, de ne pas parler, de toujours regarder devant sois, de faire ce que disent les Sang-Purs et aussi, ne pas révéler son nom, si elle disait pas son matricule... Elle risquait de devenir comme un des oisillons qu'elle avait croisé... Sans plume, tout plumé, il ne lui restait que la peau. Mask chuchota un petit "Attention !" avant de se cacher dans le plumage blanc de l'Harfang. Ksiezyc se demanda ce qui se passait avant de découvrir qu'une Sang-Purs s'approchait d'elle. Il lui semblait que c'était la vieille Phénix, une grand-mère au dos courbé, elle était vieille mais semblait encore être assez jeune pour pouvoir lui arracher toutes ses plumes. L'Effraie blanchâtre attrapa le menton de l'oisillon blanc d'une serre et lui demanda qu'elle était sa tache... Me sauver, pensa l'Harfang. Bien sûre, elle n'allait pas lui répondre cela.


    « ~ Ma tache est ... de trier les pelottes. » Fit la jeune Harfang d'un souffle court, elle n'en était pas tellement sûre, que c'était ça, sa tache. Peu importe, elle pensait bien qu'elle n'allait jamais sortir d'ici. D'un soupire, l'oisillon attendit la réponse de la vieille Phénix, elle était presque sûre que la Sang-Pur allait lui arracher tout son plumage, Ksiezyc ferma ses yeux bleus, dont la pupille était blanche à cause du déboulunage. Néanmoins, comme ça, si elle meurt ici, elle pourra suivre sa soeur si elle est vivante ou si elle est morte, elles pourront enfin jouer ensemble. La jeune Harfang se remémora le visage se sa mère et se son père, tout était flou, elle ne s'en rappelait presque plus, Mask ne peut pas l'aider à lui rappeler le visage de ses parents, il ne les a jamais vu. Du moins, il pouvait au moins lui dire les noms, vu que Ksie avait déjà dit plusieurs fois le nom de sa famille à la souris. 


    [Un peu court, désolée ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PhénixChouette inactive


Messages : 195
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 23
Localisation : Cherche entre deux rochers, tu y verras sûrement une grande tache blanche...

Qui es-tu ?
Race: Tyto Alba Alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Soldat

MessageSujet: Re: Plie, petit harfang, courbe l'échine, et ne résiste pas.   Jeu 27 Juin - 22:27


    Phénix plissa les yeux en écouta la harfang et finit par la lâcher des griffes. Trier les pelotes ? Non, elle ne voyait pas de pelotes dans le environs, même en tournant la tête à 180°. Le chasseur professeur lançait des regards ennuyés vers Phénix, comme s'il attendait qu'elle lui rende la petite. mais la Sang-Pur passa outre ses œillades agacées et se pencha vers l'oisillon déboulunée. Malgré son regard vitreux, ses yeux clairs reflétaient toujours un éclat de... Peur ? Ou de méfiance ? Bref, cet oisillon avait toujours une conscience et une pensée propre. Peut-être ses sentiments se dispersaient dans un brouillard opaque, mais il lui restait encore de l'émotion.


      « Eh bien non, 481. » lâcha la vieille effraie en claquant du bec, ton qu'elle prenait pour rabrouer les jeunes. « Tu pars à la chasse aux grillons ce soir, et tu nourriras les Sang-Purs. C'est une tache d'honneur que tu vas effectuer là, alors fais de ton mieux j'espère... »

    L'effraie fut interrompue par le bruit de crissement de griffes sur la parois rocheuse. En tournant la tête, elle remarqua que le chasseur Sang-Pur se préparait à partir, sans attendre la harfang. Phénix vit rouge de l'impatience de ce soldat, immature, mais elle se contenta de frapper le sol d'une serre pour canaliser sa colère.
    En regardant de nouveau l’oisillon, elle remarqua alors ses yeux fermés très forts. on aurait d'une qu'elle affrontait un vent fort de face, ou qu'elle s'attendait à recevoir un coup puissant. mais la brise nocturne était calme et pas de soldats cruels en vue. Phénix se dit alors que c'était de sa faute, que son ton hargneux et ses gestes brusques l'avaient effrayé, mais elle n'en dit rien. Sans un mot, sans une remarque, elle laissa la patrouille de chasseurs s'envoler, mais bloqua le passage à 481 pour ne pas qu'elle les rejoigne. le regard clair et flou de l'effraie scrutait inlassablement les traits de la harfang. Quelque chose clochait chez elle, mais pas le temps de divaguer ou de lancer des oisillons innocents dans les serres de Bec d'Acier. D'un ton tranchant, Phénix lança :

      « Non, la chasse n’est pour ce soir, on dirait qu'ils t'ont laissé. Peu importe, puisque tu es là, et que tu ne dois pas rester inactive, tu vas m'aider. Est-ce que... Tu es capable de reconnaitre des œufs de chouettes et de hiboux ? Je veux dire, tu es capable de reconnaitre les couvées d’espèces différentes ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Plie, petit harfang, courbe l'échine, et ne résiste pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plie, petit harfang, courbe l'échine, et ne résiste pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Promontoire - Grottes Communes-
Sauter vers: