Hips hips hips houra !!! (LIBRE)

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hips hips hips houra !!! (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Mer 7 Aoû - 14:27

« Eau de vie que tu est belle...
Restitues tes vertus spirituelles
Hooo !!! Beau brevage.
Hooo !!! Bon sépage... »

Lyze n'eut le temps de finir sa chansonnette avant de tomber à la renverse en tentant tant bien que mal de s'appuyer sur un rebord de racine. Sans s'en être jamais vanté, il était parmi les chouettes qui tenaient le mieux l'eau de symphorine. Enfin... était. Car les temps de guerre avaient laissé trop peu de place pour les frivolités habituelles des rybs. Non... Ezylryb n'était pas un tantinet accroc à cette eau de vie selon ses propos. Mais la réalité était tout autre à tel point qu'il avait fallut l'apporter à l'infirmerie à plusieurs reprises.

Depuis une de ses plus violentes soirées arrosées, on lui avait confisqué toutes ses belles bouteilles. Toutes ? Non !!! On ne là faisait pas au vieil Ezylryb ! Ce dernier avait caché dans son creux quelques bouteilles ayant survécus à cette rafle contre l'alcool. Mais ces restes d'eau de symphorine, lui même avait fini par les oubliés. Il s'était rendu compte avec surprise à quel point la vie sans beuverie avait une part de bon.

Mais aujourd'hui, son espoir de garder sa sobriété s'en était allé. Tout cela à cause d'un rangement méticuleux de sa cavité. Les bouteilles ne furent pas difficiles à découvrir finalement : dans son rangement secret, derrière ses vieilles serres de combats.

A la vue de ces rescapés d'une époque si agréable, le petit duc ne pu s'empêcher d'assouvir sa curiosité et de s'offrir un petit verre en l'honneur de l'ancien temps. Mal lui en pris car depuis, rien ne l'arrêta et en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, la première bouteille était déjà vide. Ezylryb, lui était déjà dans un salle état. Son passé était définitivement résolut... il ne tenait pas si bien l'alcool que dans ses souvenirs.

Sans plus attendre, Lyze voulu reprendre un dernier petit verre, le dernier comme il se promettait depuis le tout premier. En tentant de se saisir d'une nouvelle bouteille, il s'effondra sur le sol la tête la première dans un bruit sourd puis se mis à rire bêtement.

Malgré son état, Lyze fut certain d'avoir entendu des pas. Non... il ne rêvait pas... quelqu'un approchait ! Zut, et si cette chouette le voyait dans cet état ? Dans l'impossibilité de se lever par lui même pour aller se cacher, il risquait de se retrouver dans de beaux draps. Si c'était un de ses élèves, il ne risquait pas grand chose car aucun d'eux ne pouvait se vanter de comprendre son comportement. Il ne paraissait pas saoul pendant ses cours... il était juste... spécial.

Sans attendre de savoir qui allait apparaître à l'entrée de son creux, le petit duc pris donc les devant et s'exclama :

« IL Y A PERSONNE !!! Hi hi hips !!! »

Tentant tant bien que mal de se remettre sur ses pattes, il vit apparaître une silhouette à l'entré de sa demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
BuboRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 32
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton... Grand Arbre...

Qui es-tu ?
Race: Bubo Virginianus
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Forgeron

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Mer 7 Aoû - 23:57


    Ah ! Glorieuse, joyeuses et merveilleuses baies de symphorine ! Dans le thé, ces fruits donnaient un arôme tout à fait unique à chaque théière selon Bubo. Mais ce soir là, par une fraiche nuit d'été, le forgeron un peu bohème tentait de reproduire un son musical en soufflant dans une bouteille vide. Il avait volé ce vin de dix ans d'âge aux cuisines pour le jour où un de ses apprentis deviendrait forgeron à part entière. Il a raqué, abandonné l'idée du baptême d'un nouveau gardien et avait vidé la bouteille de son précieux nectar. Il faut dire que les plaisirs de l'alcool étaient rares dans le grand arbre, seulement lors de grandes soirées. Et là, miss Plonk jouait de sa belle harpe pendant que Bubo fixait un point plus bas que son visage en gloussant.
    Maintenant, dans le creux joliment teinté des lueurs du crépuscule, Bubo s'ennuyait. Il était fin fait, mais pas de Plonkie pour lui tenir compagnie. Ni même Baranne. Enfin bref, pas de jolie harfang à contempler -et à tripoter discrètement, mais ça, c'est une autre histoire de forgeron.
    Mais qu'à ne cela tienne ! Le forgeron se leva difficilement, posa d'un geste sec la bouteille sur son bureau en érable et sortit d'un pas incertain de son antre. Il s'ennuyait et, par Glaucis tout puissant, cela était intolérable quand on était saoul ! Bubo traversa l'arbre en poussant tout ce qu'il y avait sur son passage -des serpents domestiques jusqu'aux chouettes. Mais qui pourrait l’accompagner dans cette franche camaraderie ? Aleksey ? Dans son état, Bubo aurait plus vite fait de ramasser des bernaches sur le bord de l'arbre que de le retrouver. Boron ? Faut pas trop déconner, c'est le roi. Et pourquoi pas Ezylryb ? Oh ouais, il est mon ami, amiiii, pensa le forgeron en souriant bêtement.
    Rasséréné à l'idée d'avoir trouver une excellente idée, Bubo fit deux pas en avant, trois en arrière, et repartit comme une fusée vers la branche qui logeait la vieille chouette. Il trouvait au passage une excellente bouteille de liqueur de cerise, encore piqué à la cuisine, et accourut.
    Arrivé à l'entrée de la chambre, Lyze de Kiel parla de "personne". Bubo vit rouge, plus que d'habitude du moins. Il entra, tout chancelant, incapable de garder les yeux grands ouverts et les pattes droites, puis beugla :

      « Ce... C'est QUI ce "personne" ? J'le connais ? Tu... Tu me trompes ? »

    Puis Bubo s'arrêta, fronça les sourcils pour mieux se concentrer et éclata de rire. Ah non, il y avait eu quiproquo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OtulissaRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 18
Localisation : Au Grand Arbre

Qui es-tu ?
Race: Chouette tachetée (Strix occidentalis)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de ga'hoologie

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Jeu 8 Aoû - 13:57

Confortablement installée dans son creux, Otulissa était plongée dans une fabuleuse lecture. Un livre tout simplement passionnant ! L'Histoire du Grand Arbre vue par les serpents domestiques. Changer de point de vue était tellement intéressant... Le serpent qui avait fait écrire cet ouvrage était resté anonyme mais qu'il était ingénieux !
Un bruit la fit sursauter. Quelqu'un venait de s'écraser par terre on aurait cru. Baaaah, personne n'était à l'abri d'une mauvaise chute, pensa la ryb de ga'hoologie.
Mais d'autres "poum" suivirent, la faisant grincer du bec.

« Des gens travaillent, MERCI BIEN ! » hurla Otulissa, sur les nerfs.

Ah, plus de bruit d'un coup, ça semblait se calmer. Bien, elle pouvait reprendre sa lecture. Elle entamait un chapitre sur les cuisines du Grand Arbre quand elle entendit des rires. Des rires stupides au point de croire que c'était une dinde gloussante qui les produisait. Furieuse, elle cria un bon coup avant de jeter son livre sur une table. Si ces jeunes chouettes ne voulaient pas se calmer, très bien, elle irait leur régler leur compte. Et s'ils ne se calmaient toujours pas, un moxilex ou deux les ferait taire ! La chouette tachetée collait rarement des moxilexs, mais au bord du pétage de plomb, elle y songeait plus que jamais.

La ryb déboula hors de son creux en grognant, battant furieusement des ailes. On l'aurait prise pour une hagsmonne enragée, si ses plumes eussent été noires et ses yeux dorés, tant elle semblait en colère et tant ses plumes étaient en bataille. Les jeunes chouettes s'enfuirent à son passage et
Elle trouva rapidement d'où venait la source des bruits. Le creux du vieil Ezylryb. Comment d'odieux poussins pouvaient-ils donc s'amuser à saccager la tanière de ce pauvre Lyze ?! CROTTE DE RATON ! Rien que pour ça elle allait les faire expulser de l'arbre, ces exécrables, ces sales petits...

En rentrant dans le creux, Otulissa frôla la crise cardiaque et manqua de s'évanouir. Poussant un cri de stupeur, elle observait Ezylryb et Bubo, complètement pompettes, hurler joyeusement. Une expression d'horreur et de dégoût passa sur la face de la ryb de ga'hoologie, qui s'approcha d'eux en hurlant.

« LYZE, BUBO ! Comment expliquez-vous cela ?! Vous deux, deux rybs des plus respectueux et savants du Grand Arbre ! Deux des chouettes les plus intelligentes qui soient ! Vous qui êtes de véritables modèles pour les jeunes membres de Squad... EN TRAIN DE VIDER DES VERRES DE SYMPHORINE ET DE SE ROULER PAR TERRE ?! C'est absurde ! C'EST UNE HONTE ! »

Elle ramassait les bouteilles vides en jurant et en continuant avec ses discours assommants et à dormir debout.

« Un verre, passe encore, mais trois ou quatre bouteilles... Je vous croyais plus sages. Surtout vous Lyze. Bubo ça ne m'étonne pas, mais vous Ezylryb... Vous qui êtes un héros de la Guerre des Griffes de Glace ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
(Boron)Chouette inactive


Messages : 12
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 17
Localisation : Dans le creux royal, je veux!

Qui es-tu ?
Race: Harfang des Neiges
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Roi du Grand Arbre, ryb et membre du Parlement. Mais avant tout... Gardien de Ga'Hoole, bien sûr!

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Mar 13 Aoû - 22:13

Boron clignait des yeux, de manière irrégulière et alanguie, totalement éméché. Il tanguait sur ses serres, le sens de l'équilibre devenu inexistant chez lui, après quatre ou cinq verres. Bon... d'accord, quatre ou cinq BOUTEILLES.
Il était perché au bord de son creux, avec un bardas pas possible derrière lui (Heureusement que Barrane, cette pauvre reine, ne se trouvait pas à cet endroit à cet instant!). Des tapisseries, de la mousse, des bouts d'écorces, des objets et bibelots achetés à Maxi, toutes ces décorations qui paraient le nid royal avaient atterri par terre, éparpillées, les tissus en lambeaux. Ce carnage, vestige de la recherche acharnée du roi à trouver une belle bouteille de liqueur de bingle, ne dérangeait guère ce dernier. "C'est bien mieux ainsi!" s'était-il écrié après avoir contemplé fièrement son œuvre.
Le bec grand ouvert, il déclamait des âneries, des phrases sans queue ni tête. Soit il marmonnait dans ses plumes, soit il hurlait sur tous les toits.
Et là, il chantait gaiement, braillard, d'une voix vacillante entrecoupée de hoquets:
- En avant, hips! en arrière,
Petit ver de hips! terre,
Qui hips! roule en l'air,
En avant, en arrière... hips!

Mais, une question s'impose... Comment le bon roi a-t-il fini dans cet état?
C'est très simple... Retournons un peu en arrière.
Boron, encore fatigué par son long voyage, son retour et les manifestations bruyantes qui s'en étaient ensuivies, décollait d'une branche de l'Arbre d'un sillage incertain. Non saoul, mais épuisé. Il tenait à peine, ses paupières se fermaient. Pour faire passer un peu la douleur lancinante qui lui parcourait le corps après son combat acharné avec les hagsmons, il avait décidé de retrouver les vieilles bouteilles de liqueur de bingle qu'il avait caché dans son creux et de s'envoyer un peu en l'air avant de se coucher. "Après tout, s'était-il dit, je me ferais plaisir pour le même résultat, non?"
Alors il avait retourné son creux, sans dessus-dessous, pour enfin, dénicher une grosse bouteille de bingle. Car en effet, natif des Royaumes du Nord, et après avoir longtemps séjourné dans la retraite des frères glauciscains qui fabriquaient une excellente liqueur, il avait prit goût à cet alcool.
Il retrouva alors une dizaine de bouteilles, toutes bien alignées, et qui prenaient la poussière.
Il avait d'abord prit un verre, qu'il avait bu d'une traite. "J'ai pas savouré!" s'était-il dit. Alors il avait saisi à nouveau la bouteille et s'était resservi, laissant le liquide couler petit à petit dans sa gorge. "Encore un! J'ai avalé de travers!" pensa-t-il encore. Et il avait bu un autre verre, un peu plus rempli celui-là. "J'en veux! Ce verre-là m'a laissé un goût de bois sur la langue!" Et de prétexte en prétexte, il avait fini entièrement le récipient.
Une fois la dernière goutte aspirée, il regarda sa coquille de noix vide d'un air attristé. "J'en veux encore!" Il ne se le cachait plus. Il en avait BESOIN. Alors, il jeta un coup d'œil aux autres gourdes de verre remplies à ras-bord de liqueur. "Pourquoi gâcher?" songea-t-il. Et il englouti le contenu d'une deuxième bouteille, et d'une troisième! Pour finir, totalement saoul.
- Un p'tit escargot, hips!
Qui court, qui court
Un p'tit escargot, hips!
Qui court sur l'eau...
Mais les escargots, hips! ca court pas!

Et il éclata d'un rire gras, tremblant tant qu'il en perdait des touffes de duvet. Il pencha un peu trop vers l'entrée du creux, entraperçu la mer d'Hoolemere scintillante sous les étoiles... et tomba à la renverse.
Je vous jure, un gros harfang saoul qui chute en l'air en sifflant et en entonnant une chansonnette ridicule, c'est risible... vraiment.
Il était à moitié évanoui. Cependant, il retrouva par miracle l'usage de ses ailes et réussi à s'envoler en évitant les rochers pointus de la mer. Mais bon, s'envoler, c'est un euphémisme... un grand.
En effet, il avançait complétement de guingois, tout en continuant de beugler:
- Les escargots ça court pas! hips!
Les escargots ça nagent pas! hips!
Et c'est mieux comme ça! hips!

Et il passa soudain près d'un creux, où des voix toutes aussi avinées bafouillaient des mots incompréhensibles. Par contre, une autre voix, claire et pure celle-là, ne cessait de rouspéter, dans un bruit de verre qui s'entrechoque:
- LYZE, BUBO ! Comment expliquez-vous cela ?! Vous deux, deux rybs des plus respectueux et savants du Grand Arbre ! Deux des chouettes les plus intelligentes qui soient ! Vous qui êtes de véritables modèles pour les jeunes membres de Squad... EN TRAIN DE VIDER DES VERRES DE SYMPHORINE ET DE SE ROULER PAR TERRE ?! C'est absurde ! C'EST UNE HONTE ! Un verre, passe encore, mais trois ou quatre bouteilles... Je vous croyais plus sages. Surtout vous Lyze. Bubo ça ne m'étonne pas, mais vous Ezylryb... Vous qui êtes un héros de la Guerre des Griffes de Glace !
Boron, malgré son esprit embrouillé, reconnut la voix d'Otulissa. Un exploit! Il réussit tant bien que mal à se poser sur le rebord du creux d'Ezylryb, et s'exclama à pleins poumons:
- Ot... Otu... Otilussa! Otulissa! V-viens donc t'a... t'a... t'amuzer affec m-moi, m-ma belle... beauté!
Postillonnant un peu partout, il s'écroula sur les pattes d'Otulissa, riant à n'en plus finir. Que c'était drôle! Il ne c'était jamais autant amuser.
- V-vive l'al-alcool! s'écria-t-il, les yeux pleins de larmes de rire.
Et il attrapa une bouteille à moitié vide, la vidant d'un coup.
- B-buvons à la santé de st'eu vieil Arb-Arbre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Ven 23 Aoû - 18:59

« Ce... C'est QUI ce "personne" ? J'le connais ? Tu... Tu me trompes ? »

Lyze se retourna si vivement qu'il s'en emmêla les serres. Tombant à nouveau à la reverse, le petit duc ne tenta même pas de se relever. Bubo était tellement drôle avec ses deux p'tites plumes sur la tête qu'il se mis à nouveau à rire en le voyant arriver. Ezylryb devait à tous prix l'emmener en mission un jour. Il se mettrait sur son dos, chevauchant la bêêêête contre vents et marrées.

« Rhoooo mmaiiss hhoooooo HOOOOO !!! Ha non mais tu peux pas me marier, j'ai déjà trouvé l'amour ! »

Répondit-il en brandissant une nouvelle bouteille prête à subir la soif du petit duc. Mais le grand duc forgeron n'entendit sans doute pas ses paroles vu son ricanement à mi chemin entre le gloussement et l'étouffement. Qu'est ce qu'il y avait de drôle en fait ? Lyze n'en savait rien... mais oui... il y avait quelque chose de plumant et il en était sûr ! d'ailleurs, lui aussi ne pu s'arrêter de rire sans discontinuer.

Combien de temps leur scène s'éternisa ? Le petit duc ne pu le savoir avec discernement. La franche rigolade semblait pour lui comme naturelle... il avait rit avant et continuait comme si de rien était. C'est donc avec peine qu'il vit Otulissa surgir dans son creux. Rhhoooo, elle lui faisait mal aux oreilles quand elle criait et il compris qu'un mot sur deux de ce qu'elle hululait...

« LYZE, BUBO ! Comment expliquer ... ? Vous ... etes deux rybs des plus respectueux et savants du Grand Arbre ! Deux des chouettes les plus intelligentes qui soient ! Vous êtes de véritables modèles pour les jeunes membres de Squad... Un verre, passe encore, mais trois ou quatre bouteilles... vous ... etes ... sages. Surtout vous Lyze... vous êtes un héros de la Guerre des Griffes de glaçons ! »


Combien de fois allait-il devoir lui répéter qu'il fallait pas faire de bruit chez lui ? Surtout pour lancer de telles affirmations ! Bah oui, les éloges ne permettent pas de les lancer à haute voix !!!

« Ho vous ètes bien aimable ma chère !!! Message bien reçu !!! Mais par glaucis... chut !! »

Enfin... Lyze ne fut pas sûr d'avoir prononcé ces mots avant de s'assommer en chutant une nouvelle fois. Il ne fût même pas en mesure d'entendre son vieil ami Boron arriver... c'est dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
BuboRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 32
Date d'inscription : 07/02/2013
Age : 23
Localisation : Dans ton... Grand Arbre...

Qui es-tu ?
Race: Bubo Virginianus
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Forgeron

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Sam 31 Aoû - 0:37

    Bubo se retourna au ralenti, surpris par un nouveau cri. Ooooh ! Ben v'là Otu maintenant ! Automatiquement, le forgeron afficha un sourire niais sur son bec et se retourna vers la ryb. Ben quoi ? C'est bon la symphorine, surtout quand elle est bien fermenté et très alcoolisée. Un p'tit rouge, un bon rosé ou de la liqueur pure, tout était bon dans le Bubo.. Euh dans la symphorine.
    Et puis c'était pas fini, Boron vint se joindre à la fête. Ce qui finit d’agrandir le sourire bête du forgeron. Il aimait bien son roi, il était juste et gentil et juste. Petit bémol : il avait pour lui tout seul une reine délicate et très jolie. Pourquoi ces monarques ne partageaient-il jamais leur morceau de sucre ? C'est pas comme si Bubo négligeait ses affaires, il s'en occupait bien. Comme cette petite bouteille de liqueur dont le bouchon allait sauté dans quelques minutes.
    Quand Boron se ramassa une gamelle digne du Roi Hoole -houlééééé !-, Bubo éclata à son tour de rire. Et Ezylryb qui frottait amoureusement sa bouteille de symphorine contre ses ailes. Ce tableau était à la base comique, mais avec l'esprit baignant dans une mare de vin, c'était d'autant plus improbable.
    Et contre toute attente, il eut un grand "poutch" quand Bubo enleva le bouchon de son flacon à l'aide d'une serre.

      « Messieeeeurs ! » dit-il sur une voix rongé par l'ivresse. « Je bois à la santé... Du Grand Arbre... Des jolies harfangs et aussi, et aussi... C'est pas fini... Je bois à la santé du Grand Arbre. »

    Mais alors que le forgeron allait amener son merveilleux nectar à ses mandibules, il s'arrêta net et fronça ses sourcils. Il avait oublié quelque chose. Et même ses yeux hurlant "WARNING" trahissaient son oubli. Bubo tourna la tête vers Otulissa, et sans même attendre qu'elle puisse réagir, il lui enfourna le goulot de la bouteille dans le bec de la ryb de Ga'Hoologie, une aile maladroite dans son dos pour ne pas qu'elle recule.

      « Rhoooo, tais-toi donc pochtronne... Et goute-moi ça. Ça... C'est d'la bonne cerise. Du "Chateau d'Argent qu'ça s'appelle. Et pour un chapeau comme ça... Moi j'dis chateau ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
OtulissaRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 18
Localisation : Au Grand Arbre

Qui es-tu ?
Race: Chouette tachetée (Strix occidentalis)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de ga'hoologie

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Sam 31 Aoû - 14:59

Otulissa se renfrogna face aux paroles de Lyze. En toute logique elle se serait tue, mais sauf que là, elle était devant un Ezyl-ivre et pas un Ezylryb. Comme si il allait réussir à la faire taire ainsi.
Entre temps, Boron était apparu, lui aussi totalement pompette. La chouette tachetée poussa un cri d'horreur. Était-ce une malédiction ? Un plan diabolique de l'armée tytonique ? Tout le gRand Arbre était-il donc dans cet état ? Ô rage ô désespoir, ô ivresse ennemie !

La ryb aurait très bien pu tomber dans les pommes à cet instant précis, mais elle était rude et forte, et résista à cette vision de cauchemar. L'eau gelée était parait-il un très bon moyen de ramener les chouettes à leur état normal. Verser deux ou trois seaux sur la tête des trois copains en valait la peine.

Otulissa réfléchissait à cette idée quand Bubo la retint prisonnière entre ses ailes et lui vida une bouteille entière dans le gosier. Elle n'eut le temps de prévoir cet assaut et se débattit tant que bien mal, tentant d'échapper au grand-duc. Mais rien n'y fit. Il avait finit par lui vider le contenu de la bouteille dans le bec et lorsqu'il la lâcha, elle se mit à tituber, prise de hoquet.

« Eh ! Hips ! C-ce n'est pas bien ! On devrait... HIPS ! D-devrait plutôt aller boter des croupions de Sangs-Purs au lieu de se bourrer ici. »

La ryb fixait l'assemblée d'un regard qui se voulait sérieux mais qui était totalement ridicule en réalité. Elle clignait lentement des yeux.

« M-mais... HIPS ! Mais bon ! Je vous aime les gars. Et pis laissons les tytos s'entrebouffer ! HIPS ! Et si ils arrivent on aura qu'à f-faire comme ça ! HIPS ! »

La chouette tachetée se mit à donner des coups d'ailes et de griffes à des adversaires invisibles, renversant au passage des parchemins de Lyze. Puis elle reprit une bouteille, l'ouvrit et l'entama en buvant par le bec, avant de se jeter dans les ailes de Boron en se froufroutant et en lui faisant les yeux doux.


« Mo-o-o-oooon hérooooos ! Fais-moi un poussin chéri ! HU HU HIPS ! » lança-t-elle en lui caressant doucement le visage de son aile avant d'entrer dans un fou rire hystérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AlekseyChouette inactive


Messages : 3
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 17

Qui es-tu ?
Race: Ketoupa brun/ Hibou pêcheur
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Gardien - Forgeron

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Lun 2 Sep - 15:59

Du rhum, des femmes et d'la bière, nom de Dieu!
Un accordéon pour valser tant qu'on veut.
Du rhum, des femmes, c'est ça qui rend heureux.
Que l'diable nous emporte, on a rien trouvé d'mieux.

Hello cap'tain! Fait briller tes galons.
Et reste bien au chaud, quand on gèle sur le pont.
Nous c'est not'peine qui nous coule sur le front.
Alors, tiens bien les rênes, tu connais la chanson.

Du rhum, des femmes et d'la bière, nom de Dieu!
Un accordéon pour valser tant qu'on veut.
Du rhum, des femmes, c'est ça qui rend heureux.
Que l'diable nous emporte, on a rien trouvé d'mieux.

Tout est grave quelque part sur ma peau
Tell'ment qu'j'en ai les bras, comme des romans-photos.
Blessures de guerre, culs d'bouteilles, coups d'couteaux.
Tant qu'y aura des comptoirs, on aura des héros.

Du rhum, des femmes et d'la bière, nom de Dieu!
Un accordéon pour valser tant qu'on veut.
Du rhum, des femmes, c'est ça qui rend heureux.
Que l'diable nous emporte, on a rien trouvé d'mieux.

Trois milles du cap, c'est les foies, c'est les glandes.
Quand t'as l'cœur qui dérape et les tripes qui fermentent.
J'essaie d'penser au claque, aux filles qui s'impatientent.
Pas au bateau qui craque, entre deux déferlantes.

Du rhum, des femmes et d'la bière, nom de Dieu!
Un accordéon pour valser tant qu'on veut.
Du rhum, des femmes, c'est ça qui rend heureux.
Que l'diable nous emporte, on a rien trouvé d'mieux.

Du rhum, des femmes et d'la bière, nom de Dieu!
Un accordéon pour valser tant qu'on veut.
Du rhum, des femmes, c'est ça qui rend heureux.
Que l'diable nous emporte, on a rien trouvé d'mieux.


Cet air trottait dans la tête d'Aleksey, même si il n'en connaissait pas le sens. Elle datait de l'époque des Autres, Alek' ne se souvenait plus de la manière dont-il l'avait apprise. "Rhum, femme, bière"... Tant de mots qui n'avaient aucune signification pour lui. Soudain, un bruit sourd traversa l'Arbre. BOUM, BOUM ! Des cris aussi... Non, pas des cris, des chants. Les hautes figures de l'Arbre s'amusaient sans lui, apparement. "Comment ? Ils ne m'attendent pas ! Oh, Bubo je crrroyais qu'on irrrrait ensemble !" Abandonnant les serres qu'il était entrain de forger, il posa son marteau près de l'enclume, et laissa refroidir son œuvre avant de partir. Lorsqu'il arriva près du creux du petit duc bien connu, Lyze était déjà saoul, et chantait. Bubo et Boron buvaient et dansaient avec lui. Otulissa les avait rejoins et poussait des cris aigus :

« Mo-o-o-oooon hérooooos ! Fais-moi un poussin chéri ! HU HU HIPS ! » dit-elle a Boron avant d'éclater de rire.

Attendez ! Quoi ? Otulissa ?? "Parrr tout les dieux ! Otulissa !" Attrapant une bouteille, il s'approcha de Bubo et Lyze et leur passa l'aile sur les épaules. Sans plus attendre, il déboucha la bouteille de symphorine qu'il tenait entre les serres et la porta à son bec. Goulument, il en vida le contenu en quelques secondes. A ses côtés, les chouettes les plus prestigieuses de l'Arbre, tous complètement saouls dansaient, chantaient, et buvaient ensemble comme si aucune menace ne planait sur eux.


Du rrrrhum, des femmes et d'la bièrrrrre, nom de Dieu!
Un accorrrrrdéon pour valser tant qu'on veut.
Du rrrrrhum, des femmes, c'est ça qui rrrrrend heureux.
Que l'diable nous emporrrrrte, on a rrrrien trrrrouvé d'mieuuuuuuuux !!! ♫ Chante avec moi Lyze !
hurla-t-il par dessus les cris perçants d'Otulissa. Puis, se tournant vers son ami forgeron, il lui cria non sans le bousculer, une lueur malicieuse dans les yeux :

-"Bubo ! Je croyais que tu m'attendrrrrais !"

Puis, un peu jaloux de Boron qui attirait Otulissa comme une abeille sur un pot de miel. La ryb était jeune, jolie, et intelligente, elle avait tout pour plaire ! Et puis, comme ni Barrane, ni Miss Plonk n'étaient là, Aleksey devait bien se rabattre sur quelqu'un ! Il s'approcha du Roi de Ga'Hoole, et arracha la belle chouette tachetée aux ailes de Boron. Il la fit valser et improvisa quelques pas de danse maladroits.


-"Danse avec moi Otulissa ! Nom d'un charrrbon arrrdent, si tu prrréfèrrre un Rrrroi au Grrrand Aleksey je ne suis plus digne d'êtrrrre un Ketoupa !"


Interrompant sa danse endiablée, il se tourna vers Boron et pris conscience de ses paroles. Il éclata d'un rire tonitruant qui fit trembler les parois du creux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MeikaChouette inactive


Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2013
Localisation : En vadrouille

Qui es-tu ?
Race: Chouette de l'Oural
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Navigation, à ton service !

MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   Jeu 5 Sep - 19:40

    La tête sou l’aile, Meika était en train de dormir. Elle rêvait des Fjords, et de sa sœur jumelle qu’elle ne reverrait sans doute jamais. De ses yeux verts. De toute cette neige. Un souvenir, doux comme du coton, la fit sourire dans son sommeil. La jeune ryb, native des royaumes du Nord, rêvait des joies de son passé avec sa famille.

    Un petit pan d’enfance, incroyablement innocent et léger, presque fragile. Si proche d’elle, et pourtant intangible… Elle qui était si mignonne lorsqu’elle n’était encore que poussin ! Si innocente, et pleine de vie ! La voilà devenue ryb de Navigation, sensible et rêveuse, mais sans cette innocence de jeune femelle… A vrai dire, n’avoir fréquenté que des mâles pendant son adolescence, en raison notamment de leur envie commune de défier la mort et de s’adonner tout entiers au danger n’était pas négligeable. Meika avait plus de passe-temps masculins que d’activité féminine… Sans pour autant devenir un garçon manqué.

    Des rires. Quel joli rêve. Mais ce rire était trop long, trop fort, trop lourd pour venir de sa chère sœur, ou même de ses parents. Soudain, Bubo surgit dans son souvenir, et perça la bulle. Meika se réveilla. hagarde, clignant des yeux comme éblouie par une lumière trop intense, elle mit quelque temps à redisposer de toutes ses facultés mentales. Et elle s’aperçut que c’était bien Bubo qui riait à s’en faire exploser le gésier. Et puis d’autres rires aussi. Celui de Lyze, son compagnon de beuvrie… Attendez… Boire ??

    La jeune femelle sauta à l’entrée de son creux. Une cuite se déroulait en ce moment même au Grand Arbre, non de Glaux ! Et surtout, avec la cuvée de cette année, et les bouteilles des années passées gardées précieusement par le forgeron, il y avait de quoi faire ! La femelle inspira l’air de dehors, soudainement toute excitée. C’est alors qu’elle vit passer Aleksey, le hibou pêcheur et assistant de Bubo à la forge. L’apprenti forgeron fila à vive allure, l’air fou. Meika eut un demi sourire. Lui aussi voulait participer à la fête, et c’était compréhensible. Dépliant à son tour ses immenses ailes délavées, l’imposante femelle de l’Oural s’envola et suivit le Ketoupa.
    Bientôt, les rires se firent plus forts, et la ryb put reconnaître les voix de Borron et de…de… attendez, qui était cette voix féminine au moins aussi bourrée que toutes les autres ?

    Se posant à l’entrée, et y rentrant prudemment de peur de se recevoir un ryb sur la tête, Meika fit un rapide état des lieux.
    « Mo-o-o-oooon hérooooos ! Fais-moi un poussin chéri ! HU HU HIPS ! »

    En se glissant dans le creux déjà bondé, la femelle vit Otulissa se jeter dans les ailes blanches de Boron. Lyze, à demi assommé, faisait coucou au sol, en compagnie d’une très charmante bouteille à peine débouchée. Bubo.. S’en mettait joyeusement dans le bec, alors qu’il dansait et chantait d’une voix puissante. Aleksey, qui venait pourtant d’arriver, avait déjà siphonné une bouteille entière et n’en menait pas large non plus.
    « Alors comme ça, on n’attend plus les dames pour se bourrer le bec ? » fit-elle d’une voix faussement outrée, avant de prendre une bouteille et de la siffler cul-sec. Meika, en raison sans doute de sa grande corpulence due à sa race, tenait plutôt bien l’alcool, toute liqueur que ce soit, et il lui fallait plusieurs bouteilles d’affilée avant de pouvoir prétendre présente au rôle de bourrée.

    Alors qu’elle s’appliquait à rattrapper son retard, la ryb vit passer le hibou pêcheur, qui criait encore plus fort qu’Otulissa même. La femelle grise sourit, heureuse de voir une autre représentante de la gente féminine dans un lieu aussi formidable d’un creux remplis de ryb bourrés.
    -"Bubo ! Je croyais que tu m'attendrrrrais !" cria le pêcheur avant de rejoindre Boron pour récupérer une Otulissa complètement hors de contrôle. «Danse avec moi Otulissa ! Nom d'un charrrbon arrrdent, si tu prrréfèrrre un Rrrroi au Grrrand Aleksey je ne suis plus digne d'êtrrrre un Ketoupa !"

    Meika trouva la scène très drôle, et se mit à rire gorge déployée. A moitié vautrée sur la petite table qui accueillait encore quelques bouteilles encore intactes, la chouette de l’Oural laissa tomber sa quatrième bouteille, qui rencontra le sol dans un bruit brillant et sec, avant de rouler dans un coin. Le plus beau son du monde. Elle regarda les deux jeunes danser en zig-zaguant à travers les obstacles.
    - Spleeeeendide ! riait-elle.

    Elle se mit à applaudir, en riant, et reprit un petit verre d’un cru plus ancien.
    - Ils forment un.. un… un très coli joupe, tous les.. euh… pleins ! fit-elle en s’adressant à la bibliothèque présente dans le creux, avant de reprendre appui dessus. Elle tenta de s’excuser, mais y renonça devant la complexité de la phrase, et félicita trois fois le meuble pour sa courtoisie et son sens de l’hospitalité.

    Ses yeux sans couleurs se posèrent sur chacun des gardiens présents dans le creux. Elle décida d’aller les féliciter un par un, mais trouva un autre verre de liqueur qui l’en dissuada. Elle se tourna vers Lyze et lui montra son verre, tout en désignant le sien d’un geste incertain :
    « Tu vois Elyz…Eryblyr.. Ouais, Lyze… Ton verre et… et le mien… Tu veux bien partager ta p’tite bouteille toute pleine, là ? Y’a pas.. de soucis à se faire, nos deux verres, c'est la même taille mais en plus petit ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hips hips hips houra !!! (LIBRE)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hips hips hips houra !!! (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: Ga'Hoole :: Tanières-
Sauter vers: