Marché conclus...

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marché conclus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Marché conclus...   Mar 3 Sep - 7:17

La fulgurance du combat, ses pairs qui combattaient à ses côtés, et ceux qui tombèrent... et Arcturus, ou était Arcturus ? Ce dernier ne devait plus être du monde des vivants vu la violence du combat et son statut de traitre des sangs purs... ce qui devait être son cas aussi. Etait-il encore vivant ? Que lui arrivait-il ?

Un bruit raisonnait dans sa tête avec une intensité de plus en plus grand. Il croyait entendre... son nom. Des cris de de peur, des appels à l'aide pour lesquels il devait faire quelque chose. Ca y est, Ezylryb commençait à se souvenir plus distinctement du combat et de son issus. Ils avaient été attaqué pendant leur patrouille sur Ambala, mais ce n'avait été qu'un piège monté de toute pièce pour reprendre Arcturus et le faire payer pour sa traitrise. Il n'y avait jamais eu d'attaques sang purs par là-bas, juste une fausse information qui les avait mener à leur perte. Le petit duc avait tenté de fuir pour prévenir une fouine qu'il connaissait bien dans la région... mais mal lui avait pris car par son acte, ils les avaient mis en danger.

Il se souvenait des cris de la famille quand la patrouille était venue le chercher... et il n'avait rien pu faire. Maintenant, il ne pouvait que prier Glaucis pour que rien ne leurs arrivent.

« Ezylryb ! »

Oui, il entendait des vois implorant son aide, et il se devait d'y répondre. Le vieux ryb réussit à ouvrir faiblement les yeux mais il ne pu distinguer la moindre forme. Sa vision, encore trop troublée par la violence des coups qu'il avait subit, fût juste assez bonne pour qu'il comprenne où il pouvait bien se trouver.

Il était attaché à un pieu trop gros pour sa taille, les ailles écartées de part et d'autres de telle sorte qu'il ne pouvait à peine respirer. Et, en face de lui se trouvait une grande forme blanche...

« Ezylryb ! »

Cette fois-ci, l'appel était bien plus distinguable. Il venait de sa gauche et le ton était à mi chemin entre la peur et la douleur. En tournant sa tête, il entre-aperçu deux autres chouettes dans la même position que lui. C'était... ses amis, Uliek et sa femelle Erina... mais pas de Arcturus. Avait-il été exécuté sur place ?

Sa vision permis enfin de distinguer clairement la chouette qu'il avait devant lui... mais il aurait préféré que sa vision ne soit qu'une hallucination. Aegis, une chouette qui avait sans doute connu la bataille des griffes de glaces en tant que simple soldat, mais qui devait savoir quel trophée Lyze pouvait représenter.

« Finissons-en » lui dit-il faiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AegisConseiller et aile droite de Bec d'Acier
Conseiller et aile droite de Bec d'Acier


Messages : 25
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Lun 16 Sep - 19:50

Après de nombreuses lunes sans action, à rester en arrière plan des combats et travaux des Sangs Purs, Aegis allait enfin pouvoir goûter de nouveau à cette sensation qu'il aimait tant, celle que l'on ressent quand on sert la Cause. Ce n'est pas que conseiller le Grand Tyto ou le nouveau Lieutenant lui déplaisait, mais ses serres bien que meurtries et boiteuses n'avaient pas touché à une seule chouette depuis son changement de statut. Et ça le démangeait!

Ezylryb, Uliek et Erina étaient isolés dans une antichambre non loin de la caverne d'Aegis. Ce dernier aimait bien avoir son 'travail' à proximité. Il faut dire que sa salle d'interrogatoires était bien vide à vrai dire...Mais aujourd'hui, que de cadeaux!

Il entra assez rapidement dans son 'bureau', laissant à l'entrée deux gardes fatigués de la journée passée à suivre l'ancien lieutenant. Malgré son âge, il était encore jeune et alerte. Irrité par les cris d'Erina, Aegis longea le mur où le couple était attaché et attrapa la femelle par la gorge avant de lui siffler:
"Tu vas te taire braillarde? Tu crois franchement que quelqu'un d'autre que moi, mes gardes ou l'ancêtre va t'entendre?"
S'éloignant des deux captifs, il alla regarder les documents éparpillées sur le grand meuble éclairé par deux bougies. Il arrangea ses livres sur la bibliothèque et poussa nerveusement tous les papiers récupérés durant la capture sur le coin du meuble. "Ils m'énervent ces types de la garde...Vous deux!" dit-il en haussant le ton, pointant aux deux gardes exténués. "Toujours pas compris qu'il ne falait pas s'envoler près des feuilles?"

Après avoir vaguement observé ces documents, il se retourna et sourit quand il aperçut les deux petites ailes tiraillées de part et d'autre du piquet central.
"Tiens donc, un vieil ami." Sourit Aegis. "Quand je te vois, Lyze, je suis content de faire ce que je fais. Alors, je vois que l'on farfouille dans nos affaires une fois de plus n'est-ce pas?"

L'ancien Lieutenant tournait nonchalament autour du piquet, observant sa nouvelle et prestigieuse victime. Pour lui, c'était l'apogée de sa carrière, le point d'orgue à son ambition. Il ne laissera pas filer une si belle occasion...même un peu 'déplumée'.

"En finir? Ahah certainement l'ancêtre. Cela sera fini quand je le déciderai. Tu n'est point en position de force cette fois-ci. J'ai tout d'abord besoin de ton aide dirons nous...En espérant que tu ne me claqueras pas entre les serres." plaisanta-t-il sarcastiquement.
Aegis boitait en se déplaçant à travers la vaste pièce. Laissant le silence prendre place entre les paroles, il tourna la tête et fixa les deux autres prisonniers. ceux là avaient juste l'air de deux chouettes banales, mais elles ne l'étaient pas aux yeux de la sombre effraie. S'appuyant contre le mur, il revint en position au centre avant d'avançer lentement vers les 'criminels'.

"Vous avez transgressé une règle très importante à mes yeux; quiconque aide un espion en est également un. Malheureusement, vous êtes le parfait exemple. Triste à dire mais Lyze est actuellement votre supérieur. Vous n'y verrez donc pas d'inconvénients si je traite de votre survie avec lui" Dit-il en soulevant la tête d'Uliek. Haletant, le captif resta silencieux. La réaction du Sang Pur ne se fit pas attendre.
"Répons-moi quand je te pose une question pauvre emplumé!" cracha-t-il en le frappant au gésier. "Je te déconseille d'agir comme ça, vulnérable idiot!"

Secouant ses plumes pour les remettre en place, Aegis retourna en face du gardien vétéran. "Bien, à nos affaires maintenant. Que faisais-tu dans les bois par une heure si tardive? Quels sont les nouveaux plans géniaux que ton Conseil a pondu cette fois-ci? Ne t'inquiète pas, je suis le seul à pouvoir etendre ta réponse" plaisanta-t-il.
Agissant de la même manière qu'Uliek, Lyze le fixa dans les yeux. Reculant calmement sa tête, Aegis se retourna puis soupira. Soudainement et dans le tourbillon de sa cape, Aegis aggripa le torse de Lyze, l'arracha du piquet et le lança contre le sol. Appuyant lourdement sa serre sur la tête du ryb, il répéta la question en haussant le ton.
"Alors! Qu'est ce que vous manigancez encore? Pourquoi ces deux là sont-ils mêlés à tout ça? Ouvre ton bec!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Sam 28 Déc - 20:12

"En finir? Ahah certainement l'ancêtre. Cela sera fini quand je le déciderai. Tu n'est point en position de force cette fois-ci. J'ai tout d'abord besoin de ton aide dirons nous...En espérant que tu ne me claqueras pas entre les serres." plaisanta-t-il sarcastiquement.

En position de force cette fois-ci... le pauvre Aegis n'avait jamais eu toute sa tête, mais pour une fois qu'il disait vrai. Lyze n'était pas en position de force. Il ne l'avait jamais été en fait. Comment un hiboux de son espèce pouvait l'être ? Avait-il eu de la chance pour réchapper à la mort lors des combats ? Glaucis savait-elle reconnaître ses sujets audacieux, courageux et digne de sa protection ? Enfin, la situation dans laquelle il se trouvait aurait demandé plus qu'une bonne étoile. Aegis allait lui faire passer un sale quart d'heure sans aucun doute. Ce n'était pas tous les jours qu'on lui offrait tant d'informations sur un plateau...

Lyze n'allait pas craquer de toute façon. Il s'attendait déjà au pire car une idée ancrée dans son gésier lui avait valu une place importante chez les gardiens : sa vie ne valait pas la moindre information transmise à l'ennemi. La vie de ses frères en dépendait... et chacune d'elle valait 10 fois la sienne. Et ce petit détail aussi digne était-il devenait sa plus grande faiblesse, et ça, Aegis l'avait bien compris.

C'était un bras de fer entre lui et son futur boureau. Une partie de poker entre deux hauts gradés de deux clans oposés. Ezylryb se devait de tenir, alors qu'Aegis avait quelques belles cartes à jouer pour le faire craquer. La torture n'allait de toute façon pas avoir d'effet... celle de ses amis, c'était une toute autre histoire.

Aegis se tourna donc vers ses deux amis captifs :

"Vous avez transgressé une règle très importante à mes yeux; quiconque aide un espion en est également un. Malheureusement, vous êtes le parfait exemple. Triste à dire mais Lyze est actuellement votre supérieur. Vous n'y verrez donc pas d'inconvénients si je traite de votre survie avec lui" Dit-il en soulevant la tête d'Uliek. "Répons-moi quand je te pose une question pauvre emplumé!"
cracha-t-il en le frappant au gésier. "Je te déconseille d'agir comme ça, vulnérable idiot!"

Une partie à 4 finalement : deux rois avec 2 pions. Ezyrlyb avait à protéger des amis qui avaient risqué leur vie pour lui, mais comment faire ? Lyze ne quitta pas des yeux son ennemi de toujours. Tout en lui n'était que méprise des autres. Avait-il réellement un cœur ? Ce dernier s'ébroua sans aucune émotion avant de se mettre face à lui.

« Allez, tues moi qu'on en finisse »
se dit Ezylryb. « Un coup de serre, rien qu'un, et tu gagnes le trophé de ta vie »

"Bien, à nos affaires maintenant. Que faisais-tu dans les bois par une heure si tardive? Quels sont les nouveaux plans géniaux que ton Conseil a pondu cette fois-ci? Ne t'inquiète pas, je suis le seul à pouvoir etendre ta réponse"
plaisanta-t-il.

Le face à face était intense et digne des plus grandes batailles qu'il avait vécu. Son aspect presque repoussant allait tellement bien avec sa position de haut gradé. Son âge aussi, sa blessure... à croire que son destin était tout tracé.

Ils étaient à peu près du même âge. La génération des griffes de glaces, les batailles par lesquelles tout avait commencé. Deux destins qui se retrouvaient ici pour une toute dernière fois. Lyze de Kiel, celui qu'il fût, vivait ses derniers instants. Mais face à la mort, il n'avait pas de regrets. Maintenant ? Il voulait surtout mourir avec panache. Alors que la fête commence !

D'un geste précis malgré sa blessure, Aegis le décrocha du piquet qui le retenait prisonnier pour l'envoyer violemment au sol. Ca y est, c'était la fin, et Lyze cherchait déjà la dernière phrase qu'il dirait avant de mourir. La légende devait rester intacte... finir avec panache, qu'elle doux plaisir malgré tout !

"Alors! Qu'est ce que vous manigancez encore? Pourquoi ces deux là sont-ils mêlés à tout ça? Ouvre ton bec!"


« Quelle fin épique ! » se dit Ezylryb, pris par un grand élan de folie, ou d'un courage sans fin selon le regard d’autrui.

« Tu n'as absolument rien qui puisse me faire peur mon vieux camarade. Dire que tu es resté le sous fifre de Bec d'acier toute ta vie. Même ta fille t'a abandonné. Ne parlons même pas de ta compagne... Morte n'est-ce pas ? Et il t'a fallut combien de temps pour te refaire convoiter par une femelle n'en voulant qu'à ton pouvoir ? »


A ce moment précis, Ezyrlyb éclata d'un rire franc. Il se riait de la réaction de son assassin, il se riait de la mort qui l'attendait... et savait que sa fin serai celle qu'il pouvait attendre d'un sang pur formaté par la guerre et la froideur.

« Tu sais, les informations circulent vite chez les gardiens. Vous semblez toujours avoir une forêt en retard par ici... Mais bon, ne t'en fait pas, ta nouvelle femelle comprendra bien vite ce qu'un mauvais choix apporte comme conséquences »


Sa dernière phrase se termina par un sourire immense face au bec d'Aegis. Il le titillait avec un plaisir fou. Il était certain de maîtriser le jeu de ce sang pur fou, peu importe les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AegisConseiller et aile droite de Bec d'Acier
Conseiller et aile droite de Bec d'Acier


Messages : 25
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Mer 15 Jan - 23:16

« Quelle fin épique ! »

"A qui le dis-tu vieil ami !" sourit Aegis. Il fixa son ennemi de longue date, et observai chez lui une réaction différente de ce qu'il avait l'habitude d'aperçevoir, même chez les plus téméraires. Il resta face à lui, attendant de voir ce que serait sa 'défense'. Il se dit finalement qu'il avait le temps devant lui. RIen ne pouvait arriver dans ces grottes. Les gardiens ne pourraient pas venir jusqu'ici, et même s'ils passaient les défenses, ils seraient confrontés à la possible exécution de leur ancien héros.

« Tu n'as absolument rien qui puisse me faire peur mon vieux camarade. Dire que tu es resté le sous fifre de Bec d'acier toute ta vie. Même ta fille t'a abandonné. Ne parlons même pas de ta compagne... Morte n'est-ce pas ? Et il t'a fallut combien de temps pour te refaire convoiter par une femelle n'en voulant qu'à ton pouvoir ? »

Aegis equarquilla les yeux, abasourdi par les mots d'Ezylryb. Comment osa-t-il prononcer les mots de sa defunte compagne et de sa fille perdue dans le vase monde des chouettes? Ce lamentable gardien, s'était engagé sur un terrain qu'il ne falait mieux pas fouler. Il se dressa sur ses pattes fragiles et allait répliquer.

« Tu sais, les informations circulent vite chez les gardiens. Vous semblez toujours avoir une forêt en retard par ici... Mais bon, ne t'en fait pas, ta nouvelle femelle comprendra bien vite ce qu'un mauvais choix apporte comme conséquences »

Le sang pur abrégea les provocations de Lyze en lui assénant un coup d'aile.
"Tais toi! Arrête de suite! Ne reparle plus jamais de ma famille comme ça...Jamais!" siffla l'ancien commandant. "Et comment sais-tu ce qu'est devenu ma fille?"

Exaspéré, blessé, il marchait en rond dans la vaste salle, pensant à ces douloureux souvenirs d'une famille brisée par les disparitions et la mort.

"N'oublie pas que c'est moi qui te tiens là, c'est moi qui ai le pouvoir de vie ou de mort sur quiconque ici! Les seuls qui puissent révoquer cela sont Bec d'Acier et la reine Nyra!"

A ce moment, il ne savait plus quoi faire. Il en avait déjà trop exposé sur son état d'âme et sa vraie façade en ce qui concerne sa famille. Il venait d'exposer ce qui pouvait être considéré comme une faiblesse: ses sentiments. Il continueait à tourner dans la salle, son disque facial toujours obscurci par sa cape, le regard encore plus alerte que d'habitude. Une question le taraudait: comment Ezylryb pouvait-il savoir ce qui s'était passé avec sa fille depuis sa disparition? Ce que les espionnes avaient rapporté lors de la tentative de sauvetage était pourtant clair: "Nous ne l'avons pas retrouvée..." Pour lui, elle avait bel et bien disparu. Elle faisait partie de sa mémoire, comme Tempy, sa défunte épouse, Felton, son fils disparu et retrouvé assassiné. Et si elles avaient menti? Il s'arrêta et la tristesse prit alors le dessus, s'assit entre le lieu ou Lyze était et les deux autres prisonniers aux limites de la vie et patienta un moment. Ses serres étaient crispées, son gésier sérré. Un mélange de peine et de haine était contenu en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Mar 4 Fév - 19:11

La réponse de l'ex commandant ne se fit pas attendre et à peine Lyze eu-t-il terminé ses moqueries qu'il se pris une claque qui le figea dos au sol, le souffle coupé.

"Tais toi! Arrête de suite! Ne reparle plus jamais de ma famille comme ça...Jamais!" siffla l'ancien commandant. "Et comment sais-tu ce qu'est devenu ma fille? N'oublie pas que c'est moi qui te tiens là, c'est moi qui ai le pouvoir de vie ou de mort sur quiconque ici! Les seuls qui puissent révoquer cela sont Bec d'Acier et la reine Nyra!"

Ces menaces étaient proférées avec une telle froideur que le petit duc regretta presque ses paroles. Oui il avait un net avantage, mais il ne connaissait pas le fin mot de l'histoire. Achlys allait-elle être capable de lui sauver la vie, ainsi qu'à ses compagnons furets d'ambala ? Cette idée le fît sourire, bien qu'elle risquait d'être un atout de choix.

Aegis continua à tourner quelques temps avant de se stopper à quelques pas de sa tête. Ezylryb n'était pas apaisé dans cette situation. Réussir à faire craquer le plus légendaire des capitaines ne lui disait rien qui vaille. Une chouette aussi froide, lâchée dans une rage incontrôlable... c'était comme livrer sa vie directement à glaumora.

Pourtant, rien ne se pasa. La vieille effraie à la cape s'était calmée, comme si Lyze avait visé juste. Avec une voix cassée par la violence des coups, le petit duc n'était pas prêt de s'arrêter là :

« Tu as le droit de vie ou de mort en ces lieux... mais saches que la vie de ta fille m'appartient. Elle est faite prisonnière depuis sa dernière mission d’espionnage, et c'est sur mes ordres qu'il a été décidé qu'elle soit épargnée. »

La vérité avait bon dos dans le bec d'Ezylryb, s'assouplissant pour faire passer le méchant de l'histoire comme un héro. La pression qu'il avait subit de la part d'Ethyl et Achlys était bien la seule raison pour laquelle la prisonnière avait survécu. Si ça ne tenait qu'au vieux ryb, cette femelle de malheur serai déjà morte et oubliée depuis bien longtemps.

« Le rapport de force est à ton avantage... mais j'aimerai voir si tu es prêt à sacrifier la vie de ta fille pour gagner la mienne. Je suis ta plus belle victoire de guerrier ? Alors gardes moi en trophé. »

Ezylryb tenta difficilement de se relever sans vraiment y parvenir. Pas de doutes, le vétéran sang pur avait encore quelques restes de sa force d'autrefois, le bougre lui avait cassé le dos...

« Si les gardiens n'ont plus de nouvelles de ma part, alors tu pourras dire adieu à ta fille. Sa vie contre la mienne... un échange que tu ne devrais pas refuser. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
FalkiGardien(ne) du Grand Arbre
Gardien(ne) du Grand Arbre


Messages : 101
Date d'inscription : 28/08/2012

Qui es-tu ?
Race: Surnia Ulula (Pusillus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Jeu 6 Fév - 0:22

Alors que le silence pesait sur la pièce, aucune des quatre chouettes n'osait s'exprimer. La discussion avait tourné court, et Aegis savait qu'il ne pouvait pas laisser de côté cette possible éventualité d'avoir des nouvelles de sa fille. Soi disant elle avait disparue et n'était pas au Grand Arbre. Mais Aegis doutait de plus en plus sur les mots des espionnes envoyées à la rescousse de sa fille...Surtout que l'une d'elles était partie sans aucune trace (Omy).


« Tu as le droit de vie ou de mort en ces lieux... mais saches que la vie de ta fille m'appartient. Elle est faite prisonnière depuis sa dernière mission d’espionnage, et c'est sur mes ordres qu'il a été décidé qu'elle soit épargnée. Le rapport de force est à ton avantage... mais j'aimerai voir si tu es prêt à sacrifier la vie de ta fille pour gagner la mienne. Je suis ta plus belle victoire de guerrier ? Alors gardes moi en trophé. »

Si sa fille était encore en vie, alors il ferait tout pour la récupérer. Rien ni presonne ne poura se mettre en travers, et sa détermination était inimaginable.

« Si les gardiens n'ont plus de nouvelles de ma part, alors tu pourras dire adieu à ta fille. Sa vie contre la mienne... un échange que tu ne devrais pas refuser. »

Aegis ne savait pas s'il falait faire confiance à cet ennemi. Mais le connaissant, il savait que le vieux gardien était parfois capable d'exposer la vérité pour sauver ses camarades. A ce moment précis, il enleva sa cape et fixa Lyze qui essayait tant bien que mal à se mettre debout. Aegis se dressa sur ses pattes et empoigna le vétéran par la nuque.

"Ecoute moi bien: ça me fait plus mal qu'autre chose de te le dire mais...je te crois. Je ne pense pas que tu sois assez stupide pour me mentir sur ma fille. Mais si tu m'as doublé sur sa libération, ça va très mal se passer. Et je te promets que même la bataille des griffes de glace, et toutes les souffrances que tu aurais pu accumuler dans ta vie ne seront rien en face de ce que je te réserverai."

Le commandant aida le petit duc à se remettre sur ses pattes, même s'il lui avait quasiment plié le dos en deux juste avant.

"Bien, malgré tout cela, j'ai le regret de te dire que pour que l'équation soit parfaite, il faut équilibrer. Une vie comtre une autre, la tienne contre celle de ma fille."

Aegis siffla pour appeler les deux gardes postés à l'entrée. Il demanda que Lyze soit de nouveau attaché, mais plus confortablement installé qu'auparavent.

"Toi, tu me le soigne, et garde-le à l'oeil. S'il tente quoi que ce soit, ne joue pas les héros, appelle directement de la relève avant d'agir contre lui. Et s'il résiste, cassez-lui les ailes et les pattes, il n'aura plus trop envie de s'en aller. C'est qu'il a encore du cran..."

Pendant qu'il donnait ses ordres, il alla chercher une bougie sur son bureau et alla de nouveau du côté sombre de la vaste pièce résonante. D'un signe de la tête, il fit venir le deuxième garde avec lui. Le commandant s'arrêta devant les deux furets et les réveilla en secouant ses rémiges devant leur bec.

"Debout!...C'est bon hein, je ne vous ai pas fait aussi mal tout à l'heure!" chuchota la grande chouette blanche, le bec éclairé par la faiblarde lumière de sa bougie.
"Descendez donc d'ici" continua Aegis, brûlant les cordes qui les retenaient en l'air. Les ailes toujours ligotées au reste du corps, les deux furets tombèrent au sol. Avec l'aide du garde, il les appuya au mur. La poutre à laquelle le couple était attaché était en fait une Balançoire du Souffle*. Aegis sectionna les deux cordes qui évitaient qu'elle se balance quand elle n'était pas utilisée. S'envolant pour dérouler une corde à chaque extrémité, il fit soigneusement un noeud sur chacune. Ouvrant de nouveau ses ailes pour rejoindre Lyze, il atterit en face de ce dernier et toujours sans un mot, il fit un signe de tête au garde qui veillait sur Lyze, qui lui était dos au reste de la salle.
Des échos de murmures et de sanglots se faisaient entendre dans la sombre salle. Aegis fixait toujours Lyze dans les yeux. Au bout de quelques minutes, il ouvrit enfin le bec.

"Prêt pour la résolution de l'équation?" dit-il sérieusement, sans l'ombre d'une seule émotion. "Allons-y"

Trainant la chaise du gardien, il le positionna à quelques envergures (2 mètres environ) devant la Balançoire où les fouines étaient attachées par le cou et sur la pointe des serres .
Sur un fond sonore de respirations stressées des deux chouettes, Aegis s'apprêtait à expliquer le principe à Lyze. Marchant autour, allumant des bougies pour illuminer la place, le commandant engagea son discours:

"Voici la Balançoire du Souffle. Cette création m'appartient. Comme tu peux le voir, tes amis ne sont pas pendus, les noeuds coulants sont là par principe...pour le principe en fait." ria t-il.
"Une des deux va finir par faiblir et poser serre à terre. mais le problème est que son poids va irrémédiablement entrainer l'autre à sa perte en resserant le noeud et en le soulevant légèrement du sol. A ce moment là, le décès de la première chouette fera que son poids sera plus important que l'autre. L'effet s'en trouvera inversé et la deuxième chouette finira également pendue. Observe bien et retiens-en la leçon: Une erreur en entraine une autre. Tente de t'en rappeler suite à ta libération."

Les battements de coeur et les respirations des deux futures victimes emplissaient doucement la silencieuse salle d'Aegis. Marchant entre la Balançoire et Lyze

"Vois-tu Lyze, quand ma compagne est décédée, je me suis senti comme assassiné par la même occasion."

Quelques oscillations pouvaient être observées entre la femme et le mari. La femelle de plus en plus instable sur ses serres commençait à perdre ses forces.

"Quand la souffrance est insupportable, l'on résiste, mais l'on finit toujours par craquer. Peu importe ce qui s'y oppose: notre force, notre volonté, notre amour."

Finalement, dans un dernier souffle de désespoir, les larmes roulant sur son disque facial, Erina siffla "Je suis désoléé...". Elle plia les pattes dans un sanglot. La femelle plus grande et plus massive que son compagnon le souleva d'un coup. Uliek remuait et se débattait, essayant de happer l'air par son bec grand ouvert. Mais il ne pouvait plus rien faire. Au bout d'une interminable minute. le corps sans vie d'Uliek  entrainaît doucement la femelle vers le haut.
"Pitié...pitié..." murmurait-elle dans un dernier souffle avant d'avoir le cou écrasé par la corde. Les derniers spasmes de vie faiblissaient et Erina finit par se figer. La balançoire se stabilisa, exposant les corps inanimés à Lyze.
Aegis qui avait attendu la fin de l'exécution s'arrêta et regarda une dernière fois les corps pendus.
"Que Glaucis aient leur âme...". Il fit une pause puis finit en s'adressant à Lyze. "Une vie épargnée, une vie libérée. Nous y sommes Lyze. Toi contre Achlys. Quand tu seras prêt, fais-le moi savoir."

Aegis s'envola et se posa sur le perchoir près de son bureau. Sans un bruit, il remit sa cape et de ses sombres yeux, observait Lyze, impuissant face aux corps de ses amis.



*[Balançoire du Souffle: Installation constituée d'une poutre horizontale suspendue sur un poteau grâce à un pivot en son centre. Une corde était tendue de chaque côté permettant d'attacher une chouette (ou personne) à chacune des extrémités en équilibre.]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Jeu 20 Fév - 16:27

Après avoir proposé un marché avec hagsmire, Ezylryb fut surpris de la réponse. Aegis s'était calmé et cela ne lui disait rien qui vaille. Qu'avait-il derrière la tête ? Le vieux ryb n'en savait rien. Bien que les deux combattants se connaissaient suffisamment pour savoir lire l'un dans l'autre, ils étaient aussi très doué pour cacher leurs intentions. Peut-être qu'Ezylryb avait gagné un ticket pour sa vie et celle de ses compagnons d'arme furets. Peut-être...

"Ecoute moi bien: ça me fait plus mal qu'autre chose de te le dire mais...je te crois. Je ne pense pas que tu sois assez stupide pour me mentir sur ma fille. Mais si tu m'as doublé sur sa libération, ça va très mal se passer. Et je te promets que même la bataille des griffes de glace, et toutes les souffrances que tu aurais pu accumuler dans ta vie ne seront rien en face de ce que je te réserverai." 

Bien que ses paroles se voulaient rassurantes, Ezylryb savait que les jeux n'étaient pas encore faits. Sans pour autant crier victoire, le petit duc se laissa aider par l'ancien capitaine sang pur qui, d'un geste peu précautionneux mais néanmoins loin d'être brutal, le releva. Un marché conclu aussi facilement avec Aegis ? Aurait-il perdu de sa superbe ?

"Bien, malgré tout cela, j'ai le regret de te dire que pour que l'équation soit parfaite, il faut équilibrer. Une vie comtre une autre, la tienne contre celle de ma fille. Toi, tu me le soigne, et garde-le à l'oeil. S'il tente quoi que ce soit, ne joue pas les héros, appelle directement de la relève avant d'agir contre lui. Et s'il résiste, cassez-lui les ailes et les pattes, il n'aura plus trop envie de s'en aller. C'est qu'il a encore du cran..."

Qu'avait-il derrière la tête ce vieux fou ? Le prenait-il vraiment au sérieux ? Tentant de se débattre rien qu'un peu, il sentit une douleur lui bloquer le dos. Le garde qui le tenait fermement savait s'y prendre avec les prisonniers. Pas moyen de se libérer sans se bloquer la respiration... autant dire que Lyze perdait son temps.

Ezylryb observa passivement le sang pur sans un mot. Aegis pouvait faire ce qu'il voulait de lui mais il n'en fit rien. A la place, ce dernier alla face à Uliek et Erina. Qui leurs avait-il dit ? Il n'en savait fichtre rien... mais peu à peu, le petit duc compris ce qu'Aegis manigançait.

« Non, non... ne fais pas ça ! »

Lui lança-t-il avant de se prend un coup de serre dans la nuque par le garde qui le retenait fermement. Sonné par le coup qu'on lui avait infligé, le vieux ryb eu bien du mal à relevé la tête. Il se laissa faire quand son futur bourreau revint, le traînant juste en face de ce qui allait être sans nul doute l'exécution des furets du grand arbre.

Les deux chouettes se regardaient mutuellement avec une haine profonde, Lyze ne trouvant rien à dire pour contrer les plans de son ennemi. Avouer son impuissance, c'était presque comme plus fort que lui. Il entendait le souffle haletant de ses amis mais n'eut le courage de les regarder. Il se sentait comme... coupable de ce qui leur arrivait. Il n'avait pas voulu cela, mais leur allégeance au grand arbre, à ce que le petit duc représentait... la voilà la cause de leur perte. Et finalement, c'était une raison suffisante pour lui infliger une profonde culpabilité.

Il laissa Aegis parler sans l'interrompre, sans même continuer à le défier du regard. C'était fini, Ezylryb se savait déchu, séparé de son pouvoir, de sa force... et même de sa conviction. Il entendit le supplications de Erina puis ferma les yeux. Lyze aurait tant espérer ne rien entendre ni rien voir de cette scène infernale. Chaque instant passé lors de cette exécution était comme un coup de poignard au plus profond de son gésier. Aegis devait le savoir et aucun doute qu'il jubilait de cette victoire écrasante.

L'irréparable s'était déroulé sous ses yeux sans qu'il n'y puisse rien. Spectateur d'une telle exécution... cette idée aurait déjà suffit à le faire cracher sa pelotte. Le vivre... c'était d'un tout autre niveau de difficulté.

« Sale mou du croupion !!! Jamais tu n'auras qu'une seule parole !!! »

Lui avait-il crié avec une rage rare pour son état actuel. La perfidie dégoulinait de ce sang pur comme l'eau coulait d'un torrent en crue... autant le dire plus simplement : il n'aurait jamais du lui faire confiance.

Mais pour l'instant, aucune réflexion n'était possible pour le petit duc. Il n'y avait plus que de la rage qui coulait dans ses veines, comme une envie irrésistible de faire souffrir ce sang pur autant qu'il venait de le faire souffrir lui. Ce qu'il ne savait pas, c'est que jamais sa fille ne lui reviendrait... jamais elle n'aurait de nouvelles de son père. Ezylryb venait d'en faire le serment, même si il fallait mourir pour conserver prisonnier le peu d'espoir qui vivait encore en Aegis.

« Ta fille, tu crois vraiment pouvoir la nommer ainsi ? Elle a enfin compris à quel point tu lui avait pourrit la vie, détruisant ses émotions... enfouissant sa flamme de vivre pour la remplacer par une fidélité sans failles pour la cause perdu des sangs pur. Tu perds ton temps... »

Puis il éclata d'un rire de folie rien qu'à l'idée de lui annoncer la nouvelle. Reprenant son souffle, il lui lança froidement, le regard sec qui avait joué dans l'écriture de sa légende.

« Achlys ? Elle est mariée avec un gardien à présent... et pas n'importe lequel : l'Ombre. Votre plus grande espionne, ta fille, finissant dans les bras de celui qui a assassiné tant des vôtres. Tu peux l'avouer sans craintes d'avoir tord : ton échec est cuisant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AegisConseiller et aile droite de Bec d'Acier
Conseiller et aile droite de Bec d'Acier


Messages : 25
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Dim 9 Mar - 1:12

« Sale mou du croupion !!! Jamais tu n'auras qu'une seule parole !!! »

Aegis, accroupi en face de Lyze souria.
"J'ai respecté la tienne, 'une vie contre une autre'. Tu ne t'en rapelle déjà plus?"
Le Sang Pur continua.
"Tes amis n'étaient pas compris dans ce contrat. Je t'ai connu meilleur marchandeur. Mais hélas, les années ont eu raison de toi, et de moi, je finis par oublier des choses..."
Aegis resta là, fixant calmement et sereinement l'ancien empli de haine.

« Ta fille, tu crois vraiment pouvoir la nommer ainsi ? Elle a enfin compris à quel point tu lui avait pourrit la vie, détruisant ses émotions... enfouissant sa flamme de vivre pour la remplacer par une fidélité sans failles pour la cause perdu des sangs pur. Tu perds ton temps... »

Aegis minoucha légèrement.
"Ma fille restera ma fille dans n'importe quelle situation, qu'importe ce qu'elle devient. Je l'ai éduquée, je lui ai donnée tout mon amour, et l'amour de sa défunte mère! Rien n'a été enfoui, tout existait chez elle. Ses choix futurs lui appartenaient!"..."Mon Achlys" chuchota-t-il.
Lyze éclata de rire, ce qui irrita l'ancien général.

« Achlys ? Elle est mariée avec un gardien à présent... et pas n'importe lequel : l'Ombre. Votre plus grande espionne, ta fille, finissant dans les bras de celui qui a assassiné tant des vôtres. Tu peux l'avouer sans craintes d'avoir tord : ton échec est cuisant ! »

Giflant Lyze avant même qu'il ne finisse son dernier mot, Aegis se leva et ordonna à ses gardes de sortir au plus vite.
"Vous! Dehors! De suite!"
Promptement, les deux encasqués s'envolèrent à tire d'aile, sachant ce qui arrivait à ceux qui lui désobéissaient.
S'approchant de Lyze tombé sur le sol sous le choc, il continua.
"Que racontes-tu encore? Cherches-tu à me descendre auprès de MES gardes, de MA faction? Arrête de dire n'importe quoi! Juste avant, tu jurais qu'elle était prisonnière. Tu fais ça juste pour me provoquer...Continue seulement et tu finiras sur cette balançoire, et je mettrai les corps de tes deux amis de l'autre côté!"

Il fit une pause. Sa voix résonnait dans la vaste et sombre salle. Alors qu'il marchait en rond, il aggripa Lyze par la gorge et le remit sur la chaise. Tout en le tenant fermement, à la limite de lui couper le souffle, il lui murmura à l'oreille.
"Tu ne me connais pas assez mon vieux. Je serai capable de réduire en cendres cet endroit et le Grand Arbre pour protéger ma fille. Qu'importe ceux qui s'oppose à cela, je répandrai leurs entrailles et me délecterai de leur sang. Je suis prêt à m'enlever la vie pour ma famille, je te le jure, devant toi et Glaucis!"

Aegis le lâcha dans un élan et se retourna, observant le mur, reprenant sa respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Jeu 5 Juin - 18:16

La réponse d'Aegis ne se fit pas attendre et le vieux petit duc n'en attendait pas tant. D'un geste fulgurant de l'aile, il projeta Lyze à quelques envergures dans un nuage de plumes. La taille n'était pas à l'avantage du ryb, et c'était encore plus le cas de la force physique. Pourtant, la souffrance issus du choc n'avait pas du tout la même saveur que lors d'un combat. Non, ici, Ezylryb là dégustait comme une preuve que Aegis était loin d'être infaillible.

L'ancien capitaine ordonna de sortir aux deux gardes en présence qui, droit comme des -i, étaient dans l'attente d'un ordre susceptible de débloquer leur esprit engourdi. Ces deux bougres s'exécutèrent promptement. C'était un combat de légendes, un face à face qui ne concernait pas des sous fifre de leur espèce.

Puis Aégis se tourna à nouveau vers le petit duc.

"Que racontes-tu encore? Cherches-tu à me descendre auprès de MES gardes, de MA faction? Arrête de dire n'importe quoi! Juste avant, tu jurais qu'elle était prisonnière. Tu fais ça juste pour me provoquer...Continue seulement et tu finiras sur cette balançoire, et je mettrai les corps de tes deux amis de l'autre côté!"

Aegis était tourmenté et cet état de fait aurait pu déstabiliser bon nombre de ses adversaires, mais pas Lyze. L'effraie tourna en rond avant de le saisir comme un vulgaire bout de chair et d'os, ajoutant quelques mots à son oreille.

"Tu ne me connais pas assez mon vieux. Je serai capable de réduire en cendres cet endroit et le Grand Arbre pour protéger ma fille. Qu'importe ceux qui s'oppose à cela, je répandrai leurs entrailles et me délecterai de leur sang. Je suis prêt à m'enlever la vie pour ma famille, je te le jure, devant toi et Glaucis!"

Ainsi donc, voici le vrai visage de l'ancien lieutenant des sang purs : un père protecteur. Avec le temps, Ezylryb avait apris que chacun sur cette terre avait un talon d'Achille et il venait tout juste de trouver celui de son ennemi de toujours.

Le rapport de force était tantôt en sa possession, tantôt dans les ailles du sang pur, mais le vieux ryb était certain d'une chose : il l'avait sans doute fait basculer pour de bon. Aegis voulait revoir sa fille ? Qu'à cela ne tienne, Ezylryb s'en débarasserai volontiers. Après tout, le fait qu'elle ait changé de camp depuis le temps n'était en aucun cas dans l'arrangement. Un moyen perfide de rendre à son ennemi la monnaie de sa pièce.

« Je crois que l'on peut s'arranger alors. Ta fille est bien aux bras de l'Ombre et tu peux me croire sur parole. En quoi cela m'arrangerai de te faire croire une telle chose ? »

S'ébrouant pour faire relâcher Aegis de son emprise, il ajouta avec un petit sourire complice.

« Ce couple de malheur, ce sont deux chouettes qui n'ont pas la place au grand arbre, deux chouettes que j'aimerai voir disparaître de mon quotidien. De ton côté, elles sont toutes deux de grande valeur non ? L'une par amour d'un père envers sa fille, l'autre pour le trophé. Je peux te les apporter si tu veux… Ca sera à toi de voir ce que tu comptes faire de ces deux cas. Respecter l'amour de ta fille… ou détruire celui qu'elle considère comme son sauveur, à savoir Ethyl. »

Sans réponse rapide de la part d'Aegis, il conclua simplement :

« Alors, le deal t'intéresse ? »

Sans vraiment s'en rendre compte, Ezylryb venait de dévoiler l'identité du tueur tant redouté des sang purs. Qu'importe, il y avait peu de chances pour qu'Aegis puisse profiter pleinement de l'information. Et même si cela était le cas, Ethyl allait sans nul doute rejoindre hagsmire au prochain cycle. Pour Ezylryb, c'était une opportunité à saisir. Mais pour Aegis, pas de doutes qu'il allait perdre tout dans l'histoire : Sa fille, pour traitrise une fois son retour à Saint-Aegolius officialisé, et son gendre pour ce qu'il représentait. Les sang purs n'étaient pas connus pour être tolérant envers les lâches et les repentis. Mais après tout, ceci n'était pas de son ressort.

Du moment qu'il en sortait indemne, en vengeant la mort de ses amis tout en ôtant la vie de cette Achlys, c'était presque une occasion trop belle. Alors Ezylryb fixa Aegis droit dans les yeux, attendant la réponse de son bourreau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AegisConseiller et aile droite de Bec d'Acier
Conseiller et aile droite de Bec d'Acier


Messages : 25
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Dim 23 Nov - 13:11

Aegis essayait de se contrôler et resta un petit moment attentif aux mots du Ryb.

« Je crois que l'on peut s'arranger alors. Ta fille est bien aux bras de l'Ombre et tu peux me croire sur parole. En quoi cela m'arrangerai de te faire croire une telle chose ? »

Aegis eut un rictus sarcastique avant de le lacher et chuchotta: "Parce que tu es sûrement aussi fourbe que moi?". Mais vite, l'envie de plaisanter s'envola, et Aegis prit conscience de la gravité de que Lyze avançait.

"Ce couple de malheur, ce sont deux chouettes qui n'ont pas la place au grand arbre, deux chouettes que j'aimerai voir disparaître de mon quotidien. De ton côté, elles sont toutes deux de grande valeur non ? L'une par amour d'un père envers sa fille, l'autre pour le trophé. Je peux te les apporter si tu veux… Ca sera à toi de voir ce que tu comptes faire de ces deux cas."

"C'est bien plus compliqué que ça." siffla Aegis, agacé.

"Respecter l'amour de ta fille… ou détruire celui qu'elle considère comme son sauveur, à savoir Ethyl?"

il resta sans voix, grognant du fond se son gésier. Il ne savait pas quoi dire car trop de choses s'accumulaient en même temps. Et là Lyze avait atteint les limites les plus extrêmes d'Aegis.

"Alors, le deal t'intéresse ?"

Aegis baissa la tête. Il se devait de garder le contrôle sur lui même. La grande chouette avait la serre crispée sur le sol. Il était rare qu'il perde le contrôle de tout, surtout de lui-même. Et là, il était sur le point d'ouvrir Lyze en deux tellement sa colère était immense.
Alors qu'il respirait lentement, sa détermination d'antan se lisait sur son disque, sur son corps. Il avait repris ses formes et se dressa sur ses pattes. Regardant Lyze de haut, Aegis remit sa cape en place et agrippa la vieille chouette pour la mettre sur ses pattes.
Et sans prévenir, l'ancien commandant dégaina sa dague et trancha net les derniers liens qui enserraient encore le petit duc.

"Le mot 'intéressé' ne suffirait même pas à décrire à quel point je suis prêt." Et pointant la dague sous le bec du Ryb, continua."Je te jure devant Glaucis qu'au moindre faux pas, aucun gardien ne sera en la capacité de te protéger. Mais je tiendrai ma promesse si tu ne me double pas."

Se préparant pour sortir, Aegis se trempa sommairement afin de se nettoyer après cette séance de 'travail'. Alors qu'il s'ébouriffait les plumes afin de les sécher, il appela les gardes de l'entrée.

"Vous autres, nettoyez moi cette pièce. Fixez fermenent la balançoire, vous gratterez la cire qui a coulé et...le sang aussi. Ca fait sale quand il y en a partout. Et les corps? Vous me les emballez bien et vous irez les enterrer proprement dans la forêt."

Aegis doutait. Il avait faibli intérieurement, et cela se ressentait dans sa voix. Il ne savait pas quelle issue aurait cette histoire. Mais que pouvait-il faire? Le sens du devoir n'avait pas disparu, il était juste passé derrière quelque chose d'encore plus cher à ses yeux, à son coeur. Et après toutes les pertes qu'il a du supporter dans sa famille, l'ancien commandant avait besoin de baume au coeur. Cela faisait d'innombrables lunes qu'il n'avait pas vu sa douce fille. Il se l'imaginait déja grandie, forte, et sûrement encore plus belle.
Ce voyage ne sera pas de tout repos. Il faudra expliquer la raison de son absence, couvrir la 'fuite' de Lyze...Et couvrir la raison pour laquelle ces deux évènements seraient potentiellement liés. Il lui faudra supporter la présence des Gardiens aussi, éviter d'en gifler un ou deux, ne pas faire de faux pas, et confronter le regard d'Ethyl. Mais en pensant à sa fille, tout en lui s'était adouci.

"J'aurais préféré passer ma retraite dans de meilleures conditions..."

En se retournant vers Lyze, il dit calmement:
"Tu peux faire une prière pour tes amis avant de partir, le temps que je me lisse tout ça." et en haussant la voix, apostropha les gardes.
"C'est bien lent le nettoyage là! Plus vite que ça! Et le plus vite vous aurez terminé, le plus vite je vous donnerai...vos 3 jours bien mérités."

Et dans une ferveur plus joyeuse, les deux gardes s'envolèrent après avoir emballé les deux victimes d'Aegis.

Maintenant qu'il était seul avec son ennemi, le bruit des ailes s'estompant au loin et laissant place au silence, Aegis fixait son 'prisonnier'. L'ancien commandant n'était pas tranquille mais essayait de rester de glace, comme à son habitude.

"Je pense qu'aujourd'hui est un jour spécial et bien particulier. Et je te demanderai qu'une seule faveur mon cher ennemi. Je sais que tu es un excellent stratège, mais je ne vois vraiment pas comment tu comptes arranger mon arrivée...à part en me balançant à tes sbires. Je vais me pointer avec un gâteau de baies en demandant gentilement que l'on me laisse rentrer pour le goûter? Ou alors tu me prêtes ton embonpoint, comme ça je passe inaperçu?" dit-il avec un sourire narquois.

Sentant que Lyze n'avait pas l'air dans son assiette et encore sonné, il continua:
"Je plaisantais...tu n'est pas si gros que ça, même si tu t'es un peu laissé aller ces dernières lunes apparemment." Aegis pointa d'un hochement du bec l'étagère sur laquelle un récipient opaque était disposé: "Bois un coup, ça te remettra la tête à l'endroit, et ça soignera aussi tes bleus."

Boitant vers la porte en attendant Lyze, sans le lâcher de vue, Aegis ouvrit ses ailes et les secoua pour les désengourdir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
EzylrybRyb au Grand Arbre de Ga'Hoole
Ryb au Grand Arbre de Ga'Hoole


Messages : 462
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 29
Localisation : Grand arbre

Qui es-tu ?
Race: Petit duc
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: Marché conclus...   Mar 20 Jan - 16:42

Dès l'instant où il avait terminé sa phrase, le petit duc su qu'il avait touché Aegis en plein cœur. C'était évident que tout le monde avait son point faible, aussi bien caché était-il. Il l’entendait respirer calmement, comme une vaine tentative de se montrer calme. Mais intérieurement, aucun doutes qu'il bouillonnait.

Avait-il été trop téméraire à croire qu'une telle trahison envers sa faction l'intéresserait ? C'était probable, mais il n'avait pas non plus infiniment plus de cartes à jouer que celle de la chance qu'il revoit sa fille. Sans prévenir, d'un geste rapide et d'une infime précision, il rompit les liens qui le retenait prisonnier. Il avait donc réussi son parie, et savait que ses chances de survie grandissait par cet acte. Il était libre certes, mais pas question de faire des folies. Il ne gagnerait qu'à se faire rattraper en moins de deux vu son état.

Non, il allait donc honorer lui aussi sa parole, et chacun verrait un autre lune se lever. C'était ainsi, l'honneur était une qualité qu'il ne fallait jamais perdre sous peine de ne devenir que l'ombre de soit même.

"Le mot 'intéressé' ne suffirait même pas à décrire à quel point je suis prêt." lui dit-il d'un ton menacant."Je te jure devant Glaucis qu'au moindre faux pas, aucun gardien ne sera en la capacité de te protéger. Mais je tiendrai ma promesse si tu ne me double pas."


« Deal » lui répondit le vieux Lyze alors même que son ancien bourreau ne prêtait plus vraiment attention à lui.

Regardant les deux soldats s’affairer à exécuter les ordres d'Aegis, le petit duc senti son gésier se serrer quand il les vit s'approcher des cadavres de ses amis. Ils n'avaient clairement pas mérité cette sentence, surtout pas eux. L'envie de vengeance était toujours très grande en lui et le fit hésiter quelques instants entre un acte simplement stupide que de sauter à la gorge d'Aegis, ou de garder ses chances de survies intactes... et de se venger quand l'occasion serait plus belle.

Le vieux ryb eu de grandes difficultés à se relever. Ses pattes, sans doutes trop ankylosées par les longues heures à être ligotées, ne répondaient plus. C'était fou à quel point le temps lui rappelait qu'il n'était plus aussi fougueux qu'autrefois. Il s'étira donc les ailes avec vigueur, se lissa quelques plumes avant de se retourner vers le sang pur à qui il devait, pour l'instant et malgré lui, sa vie.

"J'aurais préféré passer ma retraite dans de meilleures conditions..."


« A qui le dis-tu ? » marmonna-t-il intérieurement. Qui aurait aimé, pour finir des jours paisibles, d'avoir continuellement à battre l'ennemi à coup de serres. Les tâches immuables et dégradantes d'une faction incapable de mettre un terme à un perpétuel combat. Loin d'une retraite idéale effectivement.

"Tu peux faire une prière pour tes amis avant de partir, le temps que je me lisse tout ça."


« Par glaucis, tais-toi ! se dit-il intérieurement. Prier ne les ramennera pas, et je ne suis ni croyant ni même superstitieux. »

"C'est bien lent le nettoyage là! Plus vite que ça! Et le plus vite vous aurez terminé, le plus vite je vous donnerai...vos 3 jours bien mérités."


Encore sous le choc, le petit duc ne broncha pas quand il vit les deux soldats ennemis manipuler ces amis sans aucune attention. Pour eux, ce n'était qu'un travail que leurs avait demandé Aegis, une petite tâche à effectuer avant leur permission. Il les observa quelques secondes s'activer, sans un mot, sans un bruit, comme si ils craignaient leur supérieur et sa réaction. Ils n'étaient que de simples pions à sa merci, voilà ce qui les rendait si docile... la peur.

Se tournant vers son ennemi de toujours, il plongea son regard dans le sien avec un air désapprobateur. Il voulait lui montrer qu'il n'avait toujours pas son respect, et encore moins sa confiance. Comment pouvait-il en être autrement après ce qui venait de se passer ?

"Je pense qu'aujourd'hui est un jour spécial et bien particulier. Et je te demanderai qu'une seule faveur mon cher ennemi. Je sais que tu es un excellent stratège, mais je ne vois vraiment pas comment tu comptes arranger mon arrivée...à part en me balançant à tes sbires. Je vais me pointer avec un gâteau de baies en demandant gentilement que l'on me laisse rentrer pour le goûter? Ou alors tu me prêtes ton embonpoint, comme ça je passe inaperçu?"

C'était comme un jeu pour Aegis, à le voir plaisanter comme si il triomphait de la situation. Pour Lyze, c'était tout l'inverse, et sa façon que l'effraie avait d'en rajouter ne faisait que le mettre dans un état de froideur sans nom, chose rare pour lui. Avait-il donc aucun sens du deuil ce mou du croupion ?

"Je plaisantais...tu n'est pas si gros que ça, même si tu t'es un peu laissé aller ces dernières lunes apparemment."

Avait-il compris qu'il fallait parfois ne pas mettre trop d'entrain quand la situation ne s'y prêtait guère ? Il y avait des chances, car juste après, Aegis pointa d'un hochement du bec l'étagère sur laquelle un récipient opaque était disposé.

"Bois un coup, ça te remettra la tête à l'endroit, et ça soignera aussi tes bleus."


Lyze n'avait pas vraiment la tête à boire, mais il ne fallait pas contrarier le vieil ennemi, au risque que son aventure s'arrête là. Il sautilla donc jusqu'à l'étagère et saisi le récipient bien trop lourd pour lui. Sans une certaine difficulté, il le souleva puis, planant à l'aide de toute sa voilure, déposa la bouteille sur le socle rocheux qui allait leurs servir de table.

« J'espère qu'il n'est pas trop jeune, ce qui manque de maturité est toujours fade et sans saveurs. »

Puis il déboucha la fiole et laissa les aromes se répandre dans la pièce.

« Bien bien, il semblerait que tu saches malgré tout choisir tes alcools. »

La pique étaient lancée sans réel amusement ni réelle diplomatie. Lyze n'avait pas réellement le gésier à pacter avec hagmire, ou encore moins à jouer un double jeu. Son but était simplement de se débarrasser d'Ethyl et Achlys, et Aegis resterai quoiqu'il arrive son ennemi.

« Bon, il va falloir que tu me fasses confiance car sinon aucune de tes espérances verront le jour. Achlys est assignée à résidence au grand arbre actuellement... le conseil a trop peur qu'elle joue encore double jeu. Ethyl quand à lui est libre d'aller et venir. »

Le petit duc but quelques gouttes d'eau de symphorine avant d'ajouter.

« Ce que je te propose, c'est que j'aille les chercher au grand arbre de nuit. Pas question de te faire entrer à Ga'Hoole... cela ne faisait pas partie du pacte. Nous te retrouverons sur la terre ferme, dans un coin à l’abri des aigrettes indiscrètes. Il me faut un signe distinct qui persuadera ta fille de me suivre. Disons qu'elle aussi ne me fait pas spécialement confiance. »


Puis, poussant la bouteille de sa serre en direction de l'ancien conseillé de bec d'acier, il ajouta.

« D'autres suggestions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Marché conclus...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marché conclus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Promontoire - Grottes Communes-
Sauter vers: