"Toujours penser à surveiller ses arrières"

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Toujours penser à surveiller ses arrières"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
SilexPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 75
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 18

Qui es-tu ?
Race: Harfang des neiges
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Ven 6 Sep - 18:10

Silex étaient en train de s’ennuyer, de profondément s’ennuyer. Il était censé dormir dans une petite cavité de roche, car ça n’était pas la pleine lune, mais il ne parvenait pas à trouver le sommeil. Il n’arrêtait pas de penser au moment où il pourrait enfin s’échapper et voler, et cela l’excitait trop. En plus, il avait envie de faire une petite blague à un Sang-Pur, n’importe qui, mais pas un trop bête, sinon ça n’était pas très marrant. Le problème, c’est que de trouver dans ces machines de guerres un intelligent, c’était plutôt galère, et c’était surtout ceux près de Bec d’Acier.

Tiens tiens, ceux de Bec d’Acier… En voila une idée ! Mais… Etait-il en train de devenir fou ? De penser à une infiltration dans sa grotte personnelle ? Oui, il y allait fort, mais il commençait à avoir bien envie de se révolter d’une manière ou d’une autre. Il lui manquait plus qu’une idée. Oui, une bonne idée, et ensuite il déguerpit sans demander son reste. Le chef des Sangs-Purs n’était pas idiot, mais selon Silex, il ne s’embêterait pas à chercher partout un petit harfang.

De plus, Silex connaissait des tonnes de cachettes, aimant bien se promener très, mais alors très discrètement. Même si cette opération allait être la plus dangereuse effectivement. Il n’avait rien à perdre, se dit-il une dernière fois, avant de s’extirper du nid, où il y avait pleins d’autres oisillons, déboulunés, autour de lui. Avaient-ils conscience qu’ils dormaient ? Silex n’en savait rien, et n’allait pas perdre son temps à tenter d’en réveiller un en pleine opération d’infiltration.

Il se mit donc, silencieusement, se faisant encore plus petit qu’il ne l’était déjà, à circuler parmi tout les oisillons endormies, se glissant bien souvent derrière l’un d’eux lorsqu’une ombre soupçonneuse et surtout menaçante se traçait sur le mur. Ça n’étais vraiment pas le moment de se faire prendre, songea-t-il, ça lui était arrivé de nombreuses fois donc bon, non-merci-sans-façon-franchement. Il arrivait cependant à marcher silencieusement, malgré ses serres qui pouvait cliqueter sur la roche sombre, ce qui le soulagea un petit peu.

Le jeune harfang voulait surtout éviter les surveillants, surtout Finnie, qui l’obligeait à l’appeler Tatie Finnie. Une horreur cette harfang… Elle lui faisait bien plus peur que tout les autres, et n’avait absolument aucune confiance en elle. Si elle la voyait ici, levé au lieu de dormir, il y laisserait ses plumes. Elle paraissait pervertie jusqu’au plus profond de son âme selon lui. Autant les autres ne lui faisaient pas peur… Mais elle, si. Et elle n'était vraiment pas normal, c'était clair.

Soudain, le petit Silex manqua de trébucher sur un autre petit harfang. La sœur de Księżyc, Kalinka. Le petit harfang aimait beaucoup la belle Księżyc, mais pas en tant qu’ami, en… Plus… Il avait bien envie qu’elle soit au courant de ce qu’il allait faire, et il décida de demander à Kalinka de l’accompagner, comme ça elle raconterait certainement tout à sa sœur. Il se dit en même temps qu'il était devenu bien bête, à vouloir faire cela.

Il la réveilla donc, en lui chuchotant un :
« Chuuuuut… Me fait pas repérer, ça serait bien sympa… Aller, viens. »

Kalinka leva des yeux encore un peu endormis, mais Silex la prit par l’aile et elle n’eut pas d’autre choix que de le suivre. Ils parvinrent à sortir sans encombre, et une fois dissimulés derrière un rocher, Silex lui dit simplement :
« Aller Kal' !! On va s’infiltrer chez Bec d’Acier !! »

Et sans lui laisser le temps de protester, il la força à le suivre dans sa course contre la montre, en évitant toutes les rondes des soldats. Ils traversèrent le pelotorium, fondant leur duvet blanc dans l’ombre des hauts murs de roches. Soucieux de ne pas se faire repérer, même Kalinka. Cette dernière devait être encore dans un semi sommeil, au moins c'était plus facile pour lui, que de l'entendre protester tout le temps.

Et enfin, ils arrivèrent au repère de Bec d’Acier… Gardé par un garde ! Mais le petit harfang ignora la peur, il prit un caillou, et le jeta loin, dans leur direction opposé. Tout de suite, le Tyto masqué par son casque leva la tête, aux aguets, et fonda vers l’endroit où le caillou avait ricoché. Il se cogna contre un autre soldat, et ils commencèrent tout les deux à s’insulter hautement, et ouvertement, sans se soucier du caillou de Silex. Ce dernier leva les yeux au ciel, enfin… Au plafond de roches. Encore des soldats aussi bêtes que leurs serres. Enfin, ça, c’était tant mieux pour lui.

Et traînant toujours une Kalinka somnolente derrière lui, il se dirigea vers l’entrée. Oui ! Enfin il avait réussis ! Il entra à l’intérieur, très discrètement, accompagné par Kalinka qui avait bien compris que ça n’était pas le moment de piailler contre lui.

Mais… La grotte était vide ! Soudain il entendit un bruissement derrière eux, ils se figèrent tout les deux simultanément. L’ouverture se referma, et ils sentirent une ombre peser sur eux, menaçante, très menaçante, trop menaçante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 25
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Sam 5 Oct - 0:25

La nuit était belle pour un vol en solitaire. Cela faisait longtemps que Ginger n'avait pas méditée tranquillement. Cette nuit là s'y prêtait à merveille, il n'y avait pas de poussin déboulunés à surveiller car la lune n'était pas pleine. Ils étaient tous, plus ou moins sagement, endormi dans leur minuscule creux. En y repensant, Ginger était heureuse de n'avoir jamais eu à dormir dans un de ces trous étroits. Son statut non officiel de fille illégitime de Ses Puretés, lui avait quelque peu adoucit la vie, même si celle-ci était loin d'être rose. Elle avait vécue dans l'ignorance et n'avait apprit la vérité que l'année précédente de la bouche de son propre père. Certes, elle avait toujours sue qu'elle était une chouette spéciale. Toute petite déjà, Ginger avait connue la fibre de l'espionnage et avait surpris pas mal de conversation venant de certains Sang Pur hauts placés, mais elle n'avait jamais fait le lien jusqu'à cette nuit où le grand Bec d'Acier lui avait tout révélé. Sur le coup, la jeune espionne en avait été effondrée et avait hululée à l'injustice. Si l'effraie rousse était illégitime c'était simplement parce qu'elle avait été trop impatiente et brisée sa coquille la veille de l'éclipse de lune, ainsi elle ne pouvait être parfaite pour les desseins de Ses Puretés. Mais malgré ça, elle leur était resté fidèle jusqu'au gésier, même si son aventure au Grand Arbre lui avait fait voir certaines choses différemment.

Ginger était lasse de ces Sang Pur totalement abrutis, ils ne savaient rien faire d'autres qu'obéir sans réfléchir et ne connaissaient pas les notions de partage et d'entraide. Notions que l'espionne d'élite avait mis un point d'honneur à enseigner au sein de son groupe d'espions. Ils étaient tous soudés et pouvaient compter les uns sur les autres. Ginger savait qu'elle pouvait entièrement se reposer sur Omyra, son aile droite et surtout amie, qu'elle avait formée. Au début, elle pensait vraiment uniquement se servir d'elle grâce à sa couleur sombre. Mais elle avait rapidement vu tout le potentiel dégagé par cette jeune femelle qui avait fait des progrès inouïs en très peu de temps.

Alors qu'elle était totalement perdue dans ses pensées, ses ailes l'avaient faite dévier à proximité de la grotte personnelle de Ses Puretés. Habituellement, Ginger passait devant sans grande attention, mais ce soird'hui, elle entendit un léger bruit qui l'interpella. La belle effraie aux yeux d'ambre savait que Nyra et le Grand Tyto étaient partis pour cette nuit. Quoi faire ? Nul ne le savait, pas même elle. Même ses propres parents se cachaient d'elle pour ne pas être espionnés, quelle confiance... Ce bruit étranger la fit donc dévier de son plan de vol prévu. Aussi furtive qu'une ombre, Ginger s'approcha de l'entrée de la grotte pour démasquer les intrus qui étaient certainement des espions à la solde des Gardiens. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle comprit, à entendre les chuchotement, qu'elle se trouvait face à deux poussins Harfang qui étaient sensés dormir sagement dans leur dortoir. Que faisaient ces deux imprudents ici ? Ils avaient beau être jeunes, ils devaient pourtant bien savoir que l'entrée de cet endroit était interdite à quiconque, sous peine de thérapie par le rire voir de mort. Soit ces deux là étaient courageux, soit ils étaient complètement fous...

En les observant attentivement et en silence, Ginger comprit rapidement que c'était le petit mâle qui avait monté cette expédition. Nul besoin d'être expert quand on voyait le visage endormi de la petite femelle qui le suivait en marmonnant sans trop comprendre ce qu'elle faisait là. Décidément, ce petit mâle était bien téméraire de se rendre en ces lieux sans aucune peur. N'y tenant plus, l'effraie rousse fonça vers eux afin de connaître le fin mot de cette histoire, à savoir que faisaient ces deux petits, en plein milieu de la nuit dans le lieu le plus redouté des Canyons.

-Vous êtes beaucoup trop jeunes pour vouloir mourir ce soir espèces d'inconscients.


Tout en disant cela, elle avait déployées ses ailes rousses, loin d'être assez large pour contenir les deux poussins, et les avaient poussée sans ménagement dans l'ombre.

-Je veux des explications.


Ginger avait dit ces mots en les sifflant afin de faire le moins de bruit possible. Elle se demandait encore comment ces deux-là avaient pu pénétrer dans le Creux de Ses Puretés sans aucun encombre. Décidément, les gardes étaient vraiment des incapables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-de-plumes.over-blog.com
avatar
KalinkaPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 19
Date d'inscription : 14/06/2013
Age : 18

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Dim 15 Déc - 13:39

La terre se refermait sur la petite forme blanche, qui tentait de se débattre vainement, et sentait la terre s’engouffrer dans son bec, pour l’étouffer. Elle sentait les gravats lui alourdirent les ailes, lui froisser les plumes, et elle ne pouvait que laisser échapper un hurlement étouffé. Ensuite, elle voyait un monticule de terre, et semblait flotter dans les airs. En plissant les yeux, elle discerna une petite plume blanche. Tachetée de sang.
Kalinka se sentit ballottée, et elle se réveilla en sursaut, après cet horrible cauchemar en tremblant Elle discernait une forme sombre, plutôt petite, qui s’avançait vers elle. Elle referma les yeux, tentant d’échapper à la vue du pelotorium. Puis…plus rien.

De nouveau consciente, les yeux endormis, Kalinka sentit un objet froid sur son poitrail. Cet sensation la tranquillisa, et elle toucha du bout des plumes son ^petit instrument, un ocarina. Elle ne pouvait en jouer, et alors qu’elle commençait à rêvasser, un jeune harfang la secoua pour la réviller complètement.

Levant les yeux vers lui, la jeune harfang reconnut les prunelles dorées de Silex, qui étincelaient de malice. Elle aimait bien ce jeune harfang, mais elle le trouvait un peu trop imprudent, et surtout, trouvait qu’il la collait un peu trop. Elle avait aussi l’impression qu’il tentait toujours de se rapprocher de sa sœur, Ksiezyc. A vrai dire, Kalinka s’en fichait un peu, et si elle avait été un peu moins endormie, elle se serait dépêchée de lui faire ravaler l’envie de la réveiller en pleine nuit.

« Chuuuuut… Me fait pas repérer, ça serait bien sympa… Aller, viens. »

Bah voyons, Kalinka n’était pas si imprudente que ça tout de même !  Silex lui empoigna l’aile, pour la forcer à le suivre, et pour une fois, trop endormie pour aligner deux et deux, Kalinka se laissa traîner. Silex reprit la parole pour lui dire une simple phrase, anodine pour certains, mais pas pour Kalinka.

« Aller Kal' !! On va s’infiltrer chez Bec d’Acier !! »

QUOI ?! Mais elle ne pouvait plus protester, entraînée par Silex vers un endroit qu’elle ne reconnaissait pas. Si elle faisait le moindre bruit, ils risqueraient de se faire repérer, et puis même , Kalinka n’avait que trop l’esprit endormie pour tout comprendre. Finalement, persuadée d’être en train de rêver, elle ferma les yeux, et se laissa entraîner.

Elle entendit vaguement des hululements furieux, et le bruit d’un caillou ricochant sur les roches. Ensuite, elle se sentit encore tirée par Silex, et se demandait quand elle allait enfin se réveiller.

Kalinka sentit ensuite Silex se tendre, puis s’immobiliser. Surprise, elle entrouvrit les yeux, et vit une sorte d’éclair roux…prononcer des mots qu’elle n’entendit pas… Se sentant acculée contre la dalle froide, elle finit par murmurer :


-…Quel est donc ce rêve ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SilexPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 75
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 18

Qui es-tu ?
Race: Harfang des neiges
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Dim 15 Déc - 15:06

Silex, tout content, était donc arrivé dans la grotte sans encombre, avec Kalinka qu’il avait traîné tout au long du chemin comme témoin, sans se préoccuper de ce qu’elle murmurait à moitié, encore embrumée par le sommeil. Ca y est ! Enfin il allait pouvoir passer à l’action ! N’empêche que… L’enfermement avait du le rendre bien imprudent pour se donner une mission de cette ampleur à lui-même, sans préavis, à moins que c’était l’amour pour la belle Księżyc.

Non. Il était trop fier pour l’admettre. Il se gonfla un peu, et ébouriffa très légèrement ses plumes, avant de s’avancer dans la vaste grotte. Mais c’est alors qu’il entendit un très léger sifflement dans les airs. L’ouverture se referma. Une chouette se posa devant lui.

Il s’était fait avoir.

Une voix perça soudainement l’obscurité :
« Vous êtes beaucoup trop jeunes pour vouloir mourir ce soir espèces d'inconscients. »

Il leva la tête, et vit une femelle effraie qui déploya ses ailes, juste devant eux. Il se mit aussitôt sur la défensive, tout en poussant derrière lui Kalinka. Ca n’était pas le moyen de drague le plus adapté que la sœur de son amoureuse mourrait par sa faute en effet. En plus il l’aimait bien cette Kalinka. Raah, mais pourquoi je pense tout cela ?! se dit-il. Ca n’était vraiment pas le moment en plus.

Mais l’effraie l’ignora, et les poussa tout les deux sans ménagement contre la paroi. La Sang-Pur, car ça ne pouvait être qu’elle siffla alors, en faisant étrangement le moins de bruit possible :
« Je veux des explications. »

Silex se redressa, avec maintenant son duvet d’où perçait légèrement quelques petites plumes soyeuses d’une blancheur éclatante tout ébourriffé, et couvert de poussière. Il se secoua, tout en réfléchissant à la situation. La tête de cette chouette lui disait bien quelque chose, oui.

C’était une jeune femelle, sans tâches étrangement pour une effraie. Elle avait cependant quelques parties rousses hormis cela, le restant de son plumage était immaculé d’un blanc les plus pûrs, comme aimaient le dire les Sangs-Purs, comme… Nyra ! Oui, ça ne pouvait être que sa fille, Ginger !

Silex ne la connaissait que de nom, mais il était facile de la reconnaître en fait, vu la largeur anormale de son disque facial en effet, comme Nyra, comme la Lune. Il savait également que comme elle n’avait pas percé de sa dent d’éclosion sa coquille le jour de l’Eclipse Lunaire. C’est pourquoi elle n’était pas la reine. Mais cela, le jeune harfang s’en fichait comme de sa première pelote.

Il commençait surtout à avoir un peu peur là, mais il ne fallait surtout pas qu’il se fasse avoir, pas avec Kalinka derrière lui. Il lui jeta d’ailleurs un petit coup d’œil rapide, pour la voir contre le mur, ses yeux entrouverts, perdus dans le vague, en soupirant :
« …Quel est donc ce rêve ? »

Malheureusement pour eux, ça n’était pas un rêve, ou plutôt un cauchemar. Décidément,  il allait devoir s’en sortir seul encore, mais comme c’était sa faute, il ne se fit aucun commentaire. Mieux valait que Kalinka se fasse oublier pour le moment.

Quand à lui, il se mit le plus droit possible, et murmura à son tour :
« Ca n’est vraiment pas mon but de mourir ce soir, je vous l’assure. »
Il plissa les yeux :

« Cependant, si vos gardes faisaient bien leur travail, je ne serais pas là. Donc on y est pour rien. Vous imaginez si les Gardiens décidaient à ce moment là de tenter la chose merveilleuse de percer le front ennemi ? Ca serait bien dommage pour vous, car vos esclaves sont un peu trop limités pour faire attention à quoique ce soit. »

Cela était de la "super provoc", oui, mais il commençait à en avoir assez de rien pouvoir faire. Et il savait que Ginger était bien plus intelligente que ces gardes, elle chercherait certainement à creuser ses affirmations, et il espéra être capable de s’en sortir dans un combat verbale contre une chouette qui d’un simple impact de sa serre dans sa tête, pourrait le tuer, le réduire au silence à tout jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 25
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Ven 20 Déc - 0:52

La répartie du petit mâle Harfang fit sourire Ginger. Du courage, et de la finesse d'esprit, elle aimait cela chez les jeunes, qu'ils soient Sang Pur ou pas. Omyra avait cette même soif de vie elle aussi lorsque Ginger l'avait prise sous son aile. Rares étaient les Sang Pur qui avaient réussis à attirer son attention, la belle tyto avait beau être jeunes, elle était devenue, par la force des choses et des missions qui lui avaient été attribuées, très mature et respectée par tous. Malgré sa renommée, peu de chouettes étaient capable de la reconnaître, en effet, ils avaient tous en tête l'image d'une tyto alba à peine sortie de l’œuf, alors qu'elle était devenue une magnifique jeune adulte. Son disque facial de forme presque ronde et d'un blanc éclatant n'était pas sans rappeler Nyra, pourtant ses plumes d'un roux flamboyant faisaient rapidement oublier cette ressemblance. Tous savaient, par sa prestance et son assurance, qu'elle était hautement placée dans la hiérarchie mais tous ignoraient pourquoi. Son lien de sang avec le couple Pur et son rôle étaient inconnus.

L'arrogance du petit mâle blanc et pelucheux la fit donc rire et la détendit. Les poussins ne le savaient pas, mais le couple Pur n'était pas là ce soird'hui. Ils étaient en déplacement non officiel afin d'aller repérer certains lieux, pour certains plans. La petite femelle semblait encore endormie, elle avait même crue que Ginger était une apparition dans un rêve...la pauvre, heureusement que c'était l'espionne qui se tenait dans cette grotte, sinon elle n'aurait pas donné cher de la peau de ces deux oisillons intrépides. Les rondes de garde n'étaient pas rares à cet endroit, et heureusement pour eux, Ginger tenait toujours à accomplir le premier tour personnellement. Si c'était un des déboulunés qui les avaient trouvé là...leur vie aurait été très courte...

Lorsque le jeune mâle, se mit à babiller sur la surveillance et sur un potentiel acte héroïque des Gardiens, Ginger leva les yeux aux ciel. Décidément, ces nobles chouettes semblaient la suivre partout ces derniers temps, elle commençait à en avoir assez. Aussi répondit-elle au petit, toujours en sifflant de colère, fixant ses yeux d'ambre dans ceux d'or de cette peluche.

-Sache jeune effronté, que les gardes qui effectuent les rondes ne sont pas les miens, loin de là et que je considère ces idiots comme des loques incapables ! N'oublies pas que certains ici ont des yeux partout...et si ces nobles Gardiens comme tu aime à penser tentait quoi que ce soit, j'en serais la première informée. Tu semble les aimer ces Gardiens n'est-ce pas ? Pourtant tu es loin d'en avoir l'âme et j'en sais quelque chose. Quel Gardien aurait tiré sa jeune amie du nid à une heure pareil pour aller faire je ne sais quel acte stupide dans l'antre des chouettes les plus sanguinaires que le ciel ait vu voler ? Es-tu stupide ? Tu en a pas l'air pourtant, mais ce soird'hui tu l'a été. Qu'aurais tu fais si cette pauvre petite s'était faite tuer ? Ce n'est pas une attitude intègre et loyale, l'inconscience est une tare, pas une qualité.


Écartant doucement l'insolant, elle approcha sa tête blanche de la petite femelle aux yeux bleus. Lui parlant sur un ton plus doux, car la pauvre ne semblait même pas comprendre où elle se trouvait.

-Et toi, tu devrais te réveiller rapidement jeune et belle endormie, tu ne te rend pas compte de l'endroit où tu te trouve. Tu es dans la Grotte personnelle de nos Puretés. Une chance qu'ils ne soient pas là ce soird'hui sinon vous n'auriez même pas cette conversation avec moi... Vous savez qui je suis mais j'ignore qui vous êtes... Je ne veux pas savoir votre matricule, peu m'importe ces stupidités, quel est votre nom ?


Ginger espérait que ce serait la petite femelle qui lui répondrait car elle avait déjà bien cerné le caractère du jeune mâle pelucheux. Casse-cou et malicieux, un peu trop arrogant, mais la femelle lui restait un mystère, du moins pour le moment. La belle tyto arrivait toujours à cerner les chouettes et hiboux qu'elle rencontrait. Elle n'était pas devenue l'espionne d'élite des Sang Pur pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-de-plumes.over-blog.com
avatar
KalinkaPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 19
Date d'inscription : 14/06/2013
Age : 18

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Lun 30 Déc - 13:39


Ce rêve commençait à devenir de plus en plus sombre, même si une sorte de disque blanc qui, de vision l’éclairait, mais qui l’assombrissait pour Kalinka. Elle était encore endormie, enfin, pas tout à fait, vu qu’elle tenait encore sur ses petites pattes emplumées d’harfang. Elle sentait bien que quelque chose l’échappait, mais pour une fois, elle ne voulait pas penser. Juste rêver. Même si elle savait bien que le retour à la réalité serait brutal, elle préférait encore profiter de sa quiétude…

Se sentant acculée contre la froide roche, la petite commença à se réveiller, et à entendre les paroles de Silex. Pourtant, malgré sa surprise et sa peur, elle ne montra pas qu’elle était un peu plus consciente qu’il y avait quelques secondes. Ou plutôt, ce n’était pas la raison qui l’y poussait, mais plutôt la crainte. Ou la peur, encore… En entendant la plus belle preuve de l’inconscience de l’ami de sa sœur :


- Ça n’est vraiment pas mon but de mourir ce soir, je vous l’assure. Cependant, si vos gardes faisaient bien leur travail, je ne serais pas là. Donc on y est pour rien. Vous imaginez si les Gardiens décidaient à ce moment là de tenter la chose merveilleuse de percer le front ennemi ? Ça serait bien dommage pour vous, car vos esclaves sont un peu trop limités pour faire attention à quoique ce soit.

Elle l’avait déjà entendu critiquer tout bas, dans le nid commun, quand les surveillants avaient le dos tournés, l’organisation et les surveillants de St-Aegolius. Mais jamais au grand jamais elle n’avait pu songer une seule seconde qu’il se présenterais comme une fleur, devant une sang pour, qui plus était un haut gradé, en critiquant ouvertement ce qu’il méprisait. Kalinka frémit en entendant la jeune effraie prendre de nouveau la parole :

- Sache jeune effronté, que les gardes qui effectuent les rondes ne sont pas les miens, loin de là et que je considère ces idiots comme des loques incapables ! N'oublies pas que certains ici ont des yeux partout...et si ces nobles Gardiens comme tu aime à penser tentait quoi que ce soit, j'en serais la première informée. Tu semble les aimer ces Gardiens n'est-ce pas ? Pourtant tu es loin d'en avoir l'âme et j'en sais quelque chose. Quel Gardien aurait tiré sa jeune amie du nid à une heure pareil pour aller faire je ne sais quel acte stupide dans l'antre des chouettes les plus sanguinaires que le ciel ait vu voler ? Es-tu stupide ? Tu en a pas l'air pourtant, mais ce soird'hui tu l'a été. Qu'aurais tu fais si cette pauvre petite s'était faite tuer ? Ce n'est pas une attitude intègre et loyale, l'inconscience est une tare, pas une qualité.

Ouh là, ça c’était de la bataille verbale. Elle se demandait comment Silex allait prendre ça, mais elle n’éprouvait aucune pitié pour lui. En fait, elle serait même contente qu’il puisse encore ressentir quelque chose d’amère, d’humiliant, voir de déchirant, car cela voudrait dire qu’ils s’en seraient sortis. Frémissant de nouveau, elle entendit la sang pur s’approcher d’elle, en bousculant Silex au passage pour s’adresser à elle:

-Et toi, tu devrais te réveiller rapidement jeune et belle endormie, tu ne te rend pas compte de l'endroit où tu te trouve. Tu es dans la Grotte personnelle de nos Puretés. Une chance qu'ils ne soient pas là ce soird'hui sinon vous n'auriez même pas cette conversation avec moi... Vous savez qui je suis mais j'ignore qui vous êtes... Je ne veux pas savoir votre matricule, peu m'importe ces stupidités, quel est votre nom ?

Ah. Elle était démasquée. Ce n’était même pas la peine de discuter, et de tenter de cacher son identité. Au début, elle songea à prendre un autre prénom, du genre Bleuet, qui serait surement accepté vu la couleur de ses yeux. Refoulant ses craintes les plus profondes, Kalinka releva donc sa tête emplumée et blanche, et prit un air sincèrement étonné après les belles paroles de l’effraie, ouvrit le bec…et le referma net. Cette effraie lui faisait terriblement peur, avec son disque large, qui lui rappelait vaguement quelqu’un. Oh ce visage n’avait rien à voir avec le visage de ses chers parents adoptifs… De plus, cette femelle, bien que jeune, semblait importante, et cela impressionnait Kalnka. Elle comprit aussi qu’aucun mensonge ne marcherait. Elle répondit donc , d’une voix qu’elle voulait claire et fluide:

- Je m’appelle Kalinka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SilexPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 75
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 18

Qui es-tu ?
Race: Harfang des neiges
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Lun 30 Déc - 15:06

« Cependant, si vos gardes faisaient bien leur travail, je ne serais pas là. Donc on y est pour rien. Vous imaginez si les Gardiens décidaient à ce moment là de tenter la chose merveilleuse de percer le front ennemi ? Ca serait bien dommage pour vous, car vos esclaves sont un peu trop limités pour faire attention à quoique ce soit. »
Avait soufflé Silex.

La Sang-Pure se mit à rire, au début de son petit discours, ce qui n'avait fait qu'aiguiser sa colère. Mais elle se durcit après, quand Silex avait déballé tout ce qu'il pensait sur les Sangs-Purs, et qu'il avait parlé d'une invasion des Gardiens. Elle aussi, en colère à un bien plus haut degré que l'énervement du poussin, répliqua :
« Sache jeune effronté, que les gardes qui effectuent les rondes ne sont pas les miens, loin de là et que je considère ces idiots comme des loques incapables ! N'oublies pas que certains ici ont des yeux partout...et si ces nobles Gardiens comme tu aime à penser tentait quoi que ce soit, j'en serais la première informée. Tu semble les aimer ces Gardiens n'est-ce pas ? Pourtant tu es loin d'en avoir l'âme et j'en sais quelque chose. Quel Gardien aurait tiré sa jeune amie du nid à une heure pareil pour aller faire je ne sais quel acte stupide dans l'antre des chouettes les plus sanguinaires que le ciel ait vu voler ? Es-tu stupide ? Tu en a pas l'air pourtant, mais ce soird'hui tu l'a été. Qu'aurais tu fais si cette pauvre petite s'était faite tuer ? Ce n'est pas une attitude intègre et loyale, l'inconscience est une tare, pas une qualité. »

Silex devait se calmer. La tirade de l'effraie l'avait complètement bouleversé, et lavé son énervement. Il ne voulait pas admettre qu'il avait été véritablement stupide sur le coup. Il baissa la tête, méditant sur son comportement, afin d'éviter de faire une nouvelle bêtise, car il ne fallazit pas oublier qu'il y avait encore Kalinka derrière lui. Et qu'elle n'était vraiment pas en état de se défendre. Donc il ne fallait surtout pas qu'il se mette à crier. Et c'est alors que la Sang-Pure l'écarta tout doucement pour se placer devant Kalinka. Lui, il sursauta, craignant le contact avec cette chouette si méchante selon lui.

Mais celle ci parla d'une voix très douce à Kalinka, approchant sa tête de la sienne, encore toute endormie, et lu demanda gentiment :
« Et toi, tu devrais te réveiller rapidement jeune et belle endormie, tu ne te rend pas compte de l'endroit où tu te trouve. Tu es dans la Grotte personnelle de nos Puretés. Une chance qu'ils ne soient pas là ce soird'hui sinon vous n'auriez même pas cette conversation avec moi... Vous savez qui je suis mais j'ignore qui vous êtes... Je ne veux pas savoir votre matricule, peu m'importe ces stupidités, quel est votre nom ?"

Ho... Bec d'Acier et Nyra n'étaient pas là ? Ca, c'était vraiment une chance pour lui ! Après la petite conversation qu'ils auront eu avec l'effraie, les deux poussins pourront alors s'enfuir avant de se faire tuer. Et ça sera une réussite pour Silex ! Cela le soulagea un peu, même s'il ne pouvait pas se détacher de ce qu'avait dit la méchante chouette. Je serais donc si loin d'avoir l'âme d'un Gardien? se répéta-t-il, triste, complètement. C'était son rêve le plus cher, que l'autre venait de balayer comme le vent. Pour se réconforter un peu, il se dit qu'il allait certainement évoluer. Enfin... S'il ne restait pas dans ce trou perdu pour toujours...

Enfin, trêve de discussion, il verra cela pour plus tard. Il se retourna vers Kalinka, et vit la petite femelle relevait la tête, les yeux équarquillés. Elle ouvrit son bec, puis le referma. Elle finit par dire, doucement, simplement :
« Je m’appelle Kalinka."

Même si cela dégoûtait Silex de l'admettre, ça lui avait bien plus que les matricules soient traités comme des stupidités. Ça doit être certainement la seule chose au monde pour laquelle il sera d'accord avec la Sang-Pure. Mais il aurait bien aimé que Kalinka ne dise pas son nom véritable . Il se crispa, ne sachant pas trop quoi faire, mais cela ne lui plaisait vraiment pas que l'effraie soit aussi près de son amie. Après tout, il ne savait pas à quoi exactement ils pourraient s'attendre.

Il se glissa alors aux côtés de la petite harfang, et répondit tout d'abord à l'attaque de la femelle, essayant de garder une voix calme, même si cela l'avait complètement bouleversé encore :
« Peu m'importe vos paroles. Mon seul rêve est de m'enfuir de cet endroit maudit et d'aller les rejoindre ! Sinon... Plutôt mourir. Et une dernière chose, ce qui m'a poussé à faire ce que j'ai fait, des stupidité dites vous ? Eh bien, ces stupidités, elles ont pour origine l'amour ! Mais peut-être que vous ne connaissez pas cela ?! Si cela vous gêne tellement que je mette cette vérité au clair, vous pouvez me tuer si vous voulez. Mais ne touchez surtout pas à mon ami ! »

Il se rapprocha de Kalinka, légèrement devant elle, en pensant fort à la sœur de cette dernière, et finit par dire, tout bas :
« Et moi... Je m'appelle Silex. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 25
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Sam 5 Juil - 22:40

Ainsi, la jeune femelle blanche aux yeux bleus se nommait Kalinka. Ginger trouva que cela était un fort joli nom, l’Harfang deviendrait certainement une belle et gracieuse dame blanche, cela ne faisant aucun doute. Pourtant, celle-ci était encore toute ensommeillée et ne réaliserait certainement que le lendemain ce qui c’était passé ce soird’hui. En revanche, le jeune mâle bougon lui était bel et bien réveillé. La tirade de l’espionne à propos de son comportement avait fait mouche, ça elle l’avait devinée bien avant de la commencer.

La réaction de l’Harfang ne s’était pas faite attendre, comme prévu par Ginger, il avait explosé. Il avait clairement échappé au déboulunage et cela intéressait fortement la Sang-Pur. Après tout, ceux qui restaient lucides face à ce traitement devenait toujours de grandes chouettes, que ce soit en bien ou en mal. Sans aucune pudeur, ce jeune mâle au plumage pelucheux avait hurlé en chuchotant sa rage de se trouver enfermé dans un tel lieu. Il était vrai que même l’effraie rousse n’appréciait pas le domicile imposé par Ses Puretés. A Saint Aegolius, elle se sentait trop loin du ciel. Ainsi, Silex, puisque c’était son nom, continuait de babiller sur son désir de s’échapper et ses motivations à se trouver dans un tel endroit alors que l’accès lui en était interdit.

Jusque là, Ginger avait été très tolérante et amusée par le caractère du petit mâle, mais celui-ci fit une grave erreur. Dans son beau discours sur ses raisons de se trouver en un tel lieu au beau milieu de la nuit, il invoqua l’amour. Le sang de Ginger se glaça dans ses veines. Cela aurait pu en rester là si Silex n’avait pas insisté et surtout si celui-ci avait un peu plus réfléchis. L’amour, alors comme ça, elle, Ginger, ignorait tout de ce sentiment. A ce moment, un nom lui sauta au gésier, un nom qu’elle s’était forcé à enterré au plus profond d’elle-même. Raven. Le jeune mâle masqué était parti en mission pour ne plus jamais revenir. Avait-il déserté ? S’était-il fait tuer ? Ou avait-il simplement décider de l’oublier ? Ginger ne le savait pas mais depuis, elle ne vivait plus comme avant, ses sentiments formaient un étrange maelstrom en elle et avec le départ d’Omyra pour le Grand Arbre, son gésier était lourd.

Le pauvre Silex avait à peine terminé sa tirade et ajouté timidement son prénom qu’il se prit une gifle monumentale d’un revers de l’aile droite de l’espionne. Ginger savait qu’elle ne lui avait pas fait mal, les oisillons Harfang étaient bien charpentés, mais là c’était trop pour elle. Elle était épuisée de ses missions et de la façon dont la traitait Ses Puretés. Elle explosa.

-Alors comme ça, l’amour est un sentiment qui m’est inconnu ? Pauvre inconscient, oh oui, tu es vraiment loin d’être un Gardien même s’il se peut que tu es la fibre. Comment ose tu ? Comment peux tu me juger sur de tels critères ? Pour l’instant tu n’es qu’un sot, un ignorant. Qui es tu pour juger les chouettes et hiboux qui t’entourent ? Tu crois vraiment que l’amour est un sentiment qui m’ait inconnu, en ce cas pourquoi me suis-je embêter à vous garder en vie ?

Ginger ne s’arrêtait plus, la goutte d’eau avait fait déborder le vase. Silex avait parlé sans réfléchir et il était jeune, tout cela était excusable et serait excusé par l’espionne dans le futur, c’était une certitude. Mais là, elle ne pouvait pas laisser passer cela. Elle reprit doucement ses esprits et son ton se calma lorsqu’elle reprit la parole.

Sache, jeune effronté que l’amour existe sous beaucoup de forme, l’amour qu’il y a entre une famille, celui qui existe entre des amis mais également celui qui apparait quand on découvre l’âme soeur...tu es encore bien jeune pour oser me juger. Moi je ne t’ai pas juger, et pourtant, tu a un grand potentiel, je ne te dirais pas en quoi mais il est clair que tu va accomplir de grandes choses dans l’avenir. Tout comme ton amie endormie d’ailleurs. Avant de penser à devenir gardien de quoi que ce soit, il faudrait d’abord penser à prendre soin des êtres qui nous sont chers.

Ginger s’était nettement radoucie, elle avait ouvert son gésier sans s’en rendre compte et elle s’était apaisée. L’amour, elle savait ce que c’était, elle en connaissait certains aspect et en ignorait d’autre. Ces deux oisillons avaient tout le temps d’apprendre, tout comme elle qui, malgré son expérience, avait soif de découverte en ce domaine plus qu’en aucun autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-de-plumes.over-blog.com
avatar
SilexPoussin débouluné à Saint- Aegolius
Poussin débouluné à Saint- Aegolius


Messages : 75
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 18

Qui es-tu ?
Race: Harfang des neiges
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Dim 13 Juil - 15:38

L’étrange Sang-Pure s’était raidit à l’instant où Silex avait évoqué l’amour. Mais le jeune poussin ne s’en rendit pas de suite compte, immergé dans la haine. Une haine qu’il pouvait enfin exposer à l’air libre.

Immédiatement après avoir finit sa tirade, le petit harfang se prit une claque d’un revers d’une aile rousse qui le projeta face contre le sol rocheux et glacé. La douleur se fit instantanément, sans être trop intense cependant. Il refoula des larmes d’incompréhension qui lui montaient aux yeux, afin de ne pas se montrer plus faible.

Au moment où il releva la tête, il vit la Sang-Pure se dresser droit devant lui, pour le marteler de ses mots :
« Alors comme ça, l’amour est un sentiment qui m’est inconnu ? Pauvre inconscient, oh oui, tu es vraiment loin d’être un Gardien même s’il se peut que tu ais la fibre. Comment oses-tu ? Comment peux-tu me juger sur de tels critères ? Pour l’instant tu n’es qu’un sot, un ignorant. Qui es-tu pour juger les chouettes et hiboux qui t’entourent ? Tu crois vraiment que l’amour est un sentiment qui m’est inconnu, en ce cas pourquoi me suis-je embêtée à vous garder en vie ? »

Elle continua ensuite :
« Sache, jeune effronté que l’amour existe sous beaucoup de forme, l’amour qu’il y a entre une famille, celui qui existe entre des amis mais également celui qui apparait quand on découvre l’âme soeur...tu es encore bien jeune pour oser me juger. Moi je ne t’ai pas juger, et pourtant, tu a un grand potentiel, je ne te dirais pas en quoi mais il est clair que tu va accomplir de grandes choses dans l’avenir. Tout comme ton amie endormie d’ailleurs. Avant de penser à devenir gardien de quoi que ce soit, il faudrait d’abord penser à prendre soin des êtres qui nous sont chers. »

La Sang-Pure sembla se radoucir sur la fin de ses paroles, mais Silex ne pouvait pas lui faire confiance.

Le petit, abasourdis par ses paroles se releva. Par son aversion envers les Sang-Purs, il avait quelques peu du mal à accorder véritablement du crédit à leurs paroles. Tout ce qu’il savait, lui, c’était que ces chouettes l’avaient arraché à sa famille, afin de tenter de l’asservir, et que tous les poussins dans sa situation étaient privé d’une vie de chouette, d’une véritable vie. Et c’est qu’il mit en parole, naïvement :
« Tout ce que j’ai pu constater de votre part pour le moment, c’est que vous m’avez arraché à ma famille, mon Papa, ma Maman, mes frères et sœurs… Qu’ensuite vous nous avez fait passer au déboulunage, afin de nous réduire en esclave. On n’est plus considéré comme des chouettes : on n’est plus destiné à voler, on doit dormir la nuit, en contemplant la Lune, et le reste du temps travailler, sous les pulsions violentes des surveillants… Alors comment pourrais-je vous faire confiance ?! »

Il ne s’en était pas rendu compte, mais en même temps de parler, les larmes s’étaient mises à couler le long de son duvet. L’évocation de sa famille était vraiment trop difficile pour lui, il savait que c’était une blessure qui lui sera permanente, et pour toujours…

Et également, les Sangs-Purs étaient tous pareils pour lui. C’était que des machines sans cœur, aucune raison de faire confiance.

Pourtant, en ayant vu Ethyl, des Gardiens, il pourrait se dire que dans n’importe quelles factions, certaines chouettes diffèrent de leur idéologie première. Cependant, c’était dans des circonstances différentes, et il préférait la manière de penser d’Ethyl, lui au moins ne lui avait pas fait la morale par exemple. Et c’était un vrai Gardien. Pas un Sang-Pur qui se considérait comme ayant un cœur…


[Désolée, Silex est très tétu, Arald.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 25
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   Mar 15 Juil - 23:18

Décidément, ce jeune mâle Harfang était vraiment têtu. Ginger était pourt ant d’une nature calme et patiente, elle ne serait jamais devenue l’Espionne d’Elite sans ça, mais ce poussin commençait sérieusement à lui courir sur le croupion. Certes, il avait du caractère et de la répartie, l’effraie rousse aimait beaucoup cela, de plus, il avait résisté au déboulunage, ce qui n’était pas une mince affaire. Il avait beaucoup de potentiel oui, il aurait certainement bien plue à Omyra. La seule pensée de son amie fit soupirer Ginger. Décidément, ce soird’hui les idées noires étaient de mises et cela ne lui plaisait pas du tout. La jeune Kalinka semblait s’être rendormie, la pauvre. Néanmoins, l'impertinence de ce jeune mâle titillait la curiosité de Ginger, jusqu’où pouvait-elle le pousser ?

-Qui ? Qui te parle donc de confiance, jeune borné ? Tu parle d’enlèvement à tes parents, je ne suis en rien responsable de tout ça, je ne suis absolument pas pour ce genre de manoeuvre même si, il faut bien l’avouer, les recrues comme toi sont une vraie source de joie pour moi. Tu a la notion de famille, c’est bien, mais pour certains ici, les Sang-Pur sont également une famille. Qui es tu donc pour dire que ta vision du monde est meilleure que la mienne ? Qu’a tu vécue de plus que moi qui te permette d’affirmer tout cela ?

Ce Harfang lui rappelait tellement Omyra, elle était arrivée avec des rêves et des idéaux qui ne l’avaient jamais quittés et pourtant, cela ne l’avait pas empêcher de se lier profondément d’amitié avec l’espionne rousse. Ginger n’avait pas de famille en définitive, être la fille de Nyra et de Bec d’Acier ? La belle affaire, elle n’avait jamais eu de marque d’affection de la part de ses parents biologique, seule Phénix, sa nourrice au yeux bleus lagons avait sue prendre soin d’elle d’une façon digne d’un parent, et encore...la vieille effraie devait également s’occuper des autres poussins prometteurs. Non, les seules marques d’affection qu’elle avait réellement eu venait d’Omyra, et maintenant celle-ci était partit et, Ginger le savait au plus profond de son gésier, elle ne reviendrait plus.

Sa colère était à nouveau retombée, décidément, ce soird’hui elle avait fait une incroyable rencontre. Cette boule de plumes blanches lui faisait vraiment tourner la tête et passer par des stades de pensées incroyables. Car malgré tout, Silex avait une longueur d’avance sur elle, lui il connaissait le véritable amour qui unit un poussin à sa famille et ça, Ginger ne pourrait jamais, au grand jamais, connaître. Ce fut donc d’une voix calme et posée finalement qu’elle s’adressa à nouveau à lui.

-Finalement je te dois des excuses petite chose. Crois moi, je n’ai pas souvent l’occasion d’en faire. Mais tu me rappel une tête brûlée pour qui j’ai beaucoup d’affection, oui je suis capable d’amour moi aussi tu vois. Sois fier de toi, tu a une avance sur Ginger, l’Espionne d’Elite, tu connais un amour fort et profond que je ne connaîtrais jamais quelque soit le chemin que je prends. C’est ça qui t’a sauvé du déboulunage, bien plus que tes mythes des Gardiens, crois moi. Tu m’a rappelé qu’on est finalement bien peu de chose et que face à Glaucis lui-même nous sommes tous au même niveau. Ma gifle ne t’a pas fais mal, tu es fort aussi bien mentalement que moralement, cela me plait. Quel est ton but dans la vie ?

L’effraie rousse avait été directe dans sa question, espérant que Silex pourrait lui répondre, il avait plus de ressource qu’elle au même âge. Sa réponse serait franche. Phénix lui avait posée la même question quand elle était à peu près de l’âge du jeune Harfang. Tout ce qu’elle avait trouvé à répondre c’était «Je veux devenir la meilleure des espionnes pour remplir de fierté Nos Puretés». Elle avait été fortement récompensé pour cette réponse, mais ce souvenir lui laissait un goût amer dans le gésier. Elle n’avait nullement honte de ce qu’elle était devenue, mais elle aurait certainement pu devenir celle qu’elle était par un autre chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "Toujours penser à surveiller ses arrières"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Toujours penser à surveiller ses arrières"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Grotte de Nyra et de Bec d'Acier-
Sauter vers: