Tupsi or not Tupsi

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tupsi or not Tupsi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
AltahyrChouette inactive


Messages : 56
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 21

Qui es-tu ?
Race: Tyto abla
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Lieutenant des Sang Purs ( et assassin à mi-temps)

MessageSujet: Tupsi or not Tupsi   Dim 8 Sep - 11:47

    Ce jour là, dans les canyons, Altahyr était en train de ranger son matériel. Il revenait de mission… confidentielle, et avait rendu son rapport au Grand Tyto en revenant, le tout dans la foulée. La cible abattue, Leur Pureté contenté, le jeune lieutenant avait été congédié dans son haut creux, dans le département des habitations des hauts gradés, juste a dessus de la section des soldats d’Elite, et des groupes comme la Brigade, avec qui il était voisin. Si Sparkle et Asymay était tout au moins gradé et n’avaient pas besoin de ce squad de tueur de Hagsmons pour avoir leurs quartiers ici, ce n’était pas le cas de Léna, et de Blueflyght.

    Le creux du mâle doré était spacieux en raison de son grade, mais plus petit que ceux du commandant, actuellement Jorunn, et des deux Capitaines, Sparkle et Eve. Evidemment, leur surface d’habitation allait de corrélation avec leur grade dans l’armée. Mais si Altahyr avait bien des défauts, il n’était pas ambitieux, et préférait rester à sa place de lieutenant, tant qu’on ne lui marchait pas sur les pattes ni ne lui manquait pas de respect. Il préférait rester dans l’ombre, d’ailleurs. Sauf bien sûr pour bien se faire voir des femelles de l’armées et les séduire, évidemment.

    Il sorti sa lame secrète de son fourreau d’un vif coup de poignet, et se mit à la nettoyer minutieusement. Il en était très fier, de sa petite arme. Son cher outil de travail… Il était plaisant, presque jouissif de l’utiliser lors de ses missions. Lorsqu’ Altahyr ne passait pas son temps aux Canyons, il retournait se ressourcer, de temps à autres, dans son creux secret sous la cascade, et aimait travailler sur d’autres types d’armes, ou simplement trouver des moyens d’améliorer sa lame.
    Lorsque le métal fut propre et lavé de tout sang, le jeune tyto rengaina son arme qui vint de dissimuler dans son bracelet de cuir. Il vida l’eau de son petit récipient en métal ressemblant plus ou moins à un bol au dehors, avant de retourner arranger son nid, consciencieusement.

    Un battement d’aile extrêmement proche se fit entendre, et Altahyr leva son attention sur la femelle, souple et légère, qui venant d’entrer dans un creux de la rangée sous la sienne. Il eut son éternel demi sourire séducteur, reconnaissant la jolie effraie argentée, partenaire de son équipe anti-hagsmons. Il sautilla jusqu’à l’entrée de son cher creux, et se laissa tomber en avant, avant d’enchaîner sur une pirouette aérienne, et vint se poser à l’entrée de l’habitation de Léna, tout en souplesse.
    Ne voulant pas jouer les opportuns, ils signala sa présence par un petit raclement de gorge, où perçait une petite touche d’amusement. Il avait toujours aimé étudier les creux des autres, qui reflétaient la personnalité de chacun. Le sien, par exemple, était vide, à l’exception de son nid bien douillet, de son bol qui lui servait aussi bien pour sa toilette que pour le nettoyage de ses armes. Il avait également une petite brosse pour nettoyer les surfaces dures, qui lui servait pour ses armes, mais aussi le nettoyage printanier de son domicile. Enfin, il avait un petit livre posé sur une corniche creusée juste à côté de son nid, accompagné d’un instrument de mesure complexe, mais qu’il trouvait joli. Comme dans chaque creux de haut-gradé, il possédait également une paire de serres de combat, personnelle et unique, accrochée au mur.
    En étudiant son creux, on aurait pu le prendre pour quelqu’un de discret, peu matérialiste, propre sur lui avec une bonne hygiène, qui aime les bonnes choses, instruit, avec de bonnes manières et de bonne éducation, mais dangereux. Mystérieux, car ne révélant pas grand chose de sa personnalité non plus. Rien, dans son creux, n’aurait pu dire qu’Altahyr était un tueur, un assassin chevronné, et un grand séducteur. Même ses serres de combats n’étaient pas en mesure de dire à quel point le jeune mâle pouvait se montrer cruel et meurtrier.

    Car sa tenue de mission, il ne la laissait pas dans son creux, évidemment. Enfin… seulement quand il la prenait… Il aimait voyager léger, et de toute façon, les personnes à qui il rendait visite ne vivaient plus assez longtemps après pour dire quoique ce soit de son identité. La tenue n’était qu’une précaution qu’il ne prenait que très rarement, pour les gros poissons.

    D’un air simple et léger, le jeune mâle engagea la conversation, focalisant désormais son attention sur la belle femelle en face de lui :
    - Bien le bonsoir, Señorita ! Comment c’est passé la journée ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LénaSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 30
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Dim 8 Sep - 17:21

Léna venait de laisser la relève aux surveillants de St-Aego car elle avait passé le plus clair de la journée à surveiller le pelotorium. Elle détestait cela, car elle pouvait se montrer très sensible et supportait très mal de voir les autres surveillants maltraiter ces petites boules de duvet. Elle les trouvait si mignons !!! Bien que combattante émérite, la jeune sang pure pouvait se montrer innocente voir naïve. Néanmoins, sa beauté et son charme naturel rattrapaient le tout.

D’un mouvement d’aile souple et gracieux, elle s’envola silencieusement pour rejoindre les nids communs. Elle avait un creux en hauteur, et elle l’aimait bien. Elle essayait tant bien que mal de l’égayer, car les sangs purs n’avaient pas non plus choisis un endroit très joyeux. Elle se glissa dans son nid, et sauta sur son perchoir. Parcourant le nid des yeux, elle vérifia que tout était en ordre.

Son creux était de taille moyenne, mais pas aussi grand que ceux de Sparkle, Asymay, ou bien encore de…Alta ? Altahyr ? Elle avait entendu dire qu’il avait changé de prénom il y avait de cela quelques temps, mais elle ignorait pourquoi. Son nid n’était donc que de taille moyenne, pas trop petit car même si elle n’occupait pas une grande place dans l’armée, pour son plus grand désespoir, elle était du genre Tyto Alba, presque blanche. Les sangs purs pouvaient donc voir à la couleur comme signe de pureté. De plus, elle pouvait se montrer très manipulatrice quand elle le voulait…

La jeune sang pur gardait toujours bien rangé son creux. Elle avait son nid, où elle avait discrètement placé de la mousse d’hermine, à l’insu de l’autre sang purs, car la jeune aimait le confort. Non pas que c’était interdit, mais elle préférait ne pas s’attirer de problèmes. Certains sangs purs étaient tellement bêtes qu’ils pouvaient s’introduire sans politesse chez elle pour lui voler sa précieuse mousse. Il y avait son perchoir, avec une bande de tissus enroulée dessus pour plus de confort. Oui, Léna adorait le confort, et se débrouillait pour être installée le plus agréablement possible.

Ensuite, elle avait dans un petit coin un large éventail de ses plus belles plumes de mue, car elle voulait en garder quelques unes. Elle les avait triées par couleur, de manière à ce que cet assortiment forme un joli dégradé partant du bleu le plus pur à l’argenté le plus foncé. Elle voulait garder ses plumes pour essayer de s'entrainer à l’écriture. En cachette bien entendu, d’ailleurs elle s’arrangeait pou les garder le plus souvent dans un petit coffre, lui-même dans un trou. Non pas qu’elle ne voulait pas qu’on le sache, mais elle préférait que si quelqu’un regardait son nid, qu’il n‘apprenne pas grand-chose sur elle. Un vieux réflexe de son grand frère, Célian.

Enfin, il y avait un autre coffre, un peu plus grand, où elle cachait tous ses trésors. Par exemple, son frère lui avait passé une de ses plumes gris noir, et elle la gardait précieusement dans son coffre ; Ensuite, elle avait de petits trésors tels que des perles, un ou deux colliers, un une sorte de petite boussole. Enfin, elle avait un cadran de montre qu’elle avait trouvé dans un château des Autres lors d’une expédition.

Et pour finir, elle avait ses propres serres de combat accrochées au fond de son nid, bien en évidence depuis l’entrée. Elle les astiquait tous les jours, ainsi que ses diverses armes tels que des cimeterres ou encore des dagues. En effet, en tant que membre de la Brigade anti Hagsmons elle se devait de s’occuper avec le plus grand soin de ses armes. Elle les astiquait elle-même, car elle ne faisait pas confiance aux autres, qu’elle trouvait trop bêtes, pour certains, et trop facile à charme ou à manipuler. Ce qui faisait que ses armes brillaient presque, voir elles étincelaient de propreté.

Soudain, elle releva la tête, alors qu’elle s’était assoupie. Elle venait d’entendre un petit raclement de gorge. Le crépuscule commençait à tomber, et parait son plumages de délicats feux allant du rose au orange rouge. Elle aperçut Altahyr, son coéquipier de mission. Elle trouvait qu’il avait changé depuis qu’il avait changé de prénom. Il paraissait plus sur, plus mature, plus…Cruel ? Aujourd’hui, elle le trouvait encore plus beau. Il paraissait aussi plus grand, et plus musclé. Le crépuscule parait son plumage d’orange, comme pour la jeune femelle.

Elle croisa son regard d’un violet pur, qui étincelait comme de l’améthyste. Son cœur battait toujours un peu plus fort quand elle plongeait ses prunelles dans ses yeux. Mais là…Il avait changé, paraissait de plus en plus séducteur…Mais aussi de plus en plus dangereux. Plus haut gradé qu’elle, elle se dit que peut être si elle se rapprochait de lui, elle aurait une promotion. Mais aussitôt, des prunelles d’un magnifique gris orage apparaissaient dans sa tête, chassant les améthystes. Elle se rappelai le beau gardien blanc aux yeux gris qui l’avait secouru, puis épargné d’une mort lointaine. Non, elle secoua la tête, elle ne voulait plus penser à lui. Comme elle s’était dit, elle s’était juré « D’oublier ce mâle, d’oublier cette vie, d’oublier son temps, d’oublier cette rencontre, d’oublier ses rêves ~ »

Secouant de nouveau la tête pour cacher ses sobre pensées, elle retourna tant bien que mal son attention vers Altahyr. Il lui dit, d’une voix charmeuse:


- Bien le bonsoir, Señorita ! Comment c’est passé la journée ?

Elle le considéra, étonnée, en clignant des yeux, et en songeant que cela ne ressemblait pas au mâle de parler comme ça. Enfin, peu importe, cela lui ferait du bien d’avoir de la compagnie. Elle lui répondit donc, tu voix douce et charmeuse, comme à son habitude :

- Bonsoir, Altahyr. Ravie de te voir en forme. Oui, la journée s’est bien passée, j’ai surveillé les poussins du pelotorium, et ils se sont tous montré extrêmement sages.

Et voila, elle venait de mentir avec aplomb. Elle s’était aussi montrée particulièrement polie, car elle n’avait pas le droit de se permettre des libertés avec ce mâle plus haut gradé qu’elle. En même temps, elle avait fait un rapide compte rendu de sa mission. Comme je l’ai déjà mentionné plus haut, Léna souffrait du fait de ne pas être plus remarquée. Elle ne dirait surement pas non à une promotion ! Car elle n’arrivait pas à apprécier ses rondes au pelotorium.

Elle était décidée à essayer de charmer le mâle, juste pour voir. Car depuis sa défaite contre Silver, le gardien au plumage si pur, elle voulait s’exercée sur des « proies » plus habiles, car elle s’était rendue compte qu’elle n’était pas encore vraiment au point au niveau du charme. En fait, ce n’était pas par amour, ou pour séduire, qu’elle charmait, mais c’était devenu une habitude pour elle. Elle trouvait que ça la protégeait de certains incidents. Ainsi, elle pouvait manipuler les mâles à son aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AltahyrChouette inactive


Messages : 56
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 21

Qui es-tu ?
Race: Tyto abla
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Lieutenant des Sang Purs ( et assassin à mi-temps)

MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Dim 8 Sep - 19:09

    Tout en attendant une réaction de la jeune femelle argentée, Altahyr décida d’étudier d’un peu plus près le creux de Léna. Comme elle appartenait à laBrigade anti-Hagsmons, elle avait eut le droit à un creux du côté des Hauts-quartiers, lieux réservés aux tytos qui se sont distingués, ou aux soldats qui possèdent un rang, ou un statut spécial. Même si elle ne bénéficiait pas d’un des plus grands creux de la section, la jeune combattante bénéficiait déjà d’une superficie plus importante que celles des soldats standards. Mieux, ces quartiers étaient surveillés par des veilleurs, des soldats normaux ayant été promus dans ce secteur pour surveiller les creux et les protéger d’éventuels voleurs, ou intrus.
    D’ailleurs, la visite du lieutenant fut très vite remarquée par l’une des sentinelles, qui vint à sa rencontre et se posa un instant à côté de lui. Lui montrant qu’il ne cherchait pas à se cacher, ni à faire quoique ce soit du type fuite, ou combat, l’effraie au plumage doré arqua un sourcil, faussement interrogateur. Ce Veilleur ne faisait que son travail, après tout. Alathyr eut un petit sourire, et fit d’une voix totalement innocente, où perçait presque une pointe d’étonnement.
    - Quoi donc ? Je viens juste prendre des nouvelles de ma partenaire de travail. Vous n’avez qu’à demander confirmation avec Asymay, notre chef de groupe.

    Il eut un large sourire plein de sympathie et de gentillesse, et la sentinelle goba son expression. Bégayant des excuses, elle les salua, avant se s’envoler faire son tour de garde. Après tout, ce n’était pas comme si c’était la première fois qu’Altahyr rendait visite à ses voisins.
    Ici, les Veilleurs, ou Sentinelles, étaient extrêmement respectés. En cas d’altercation avec un haut gradé fautif, c’étaient eux qui avaient le dernier mot. C’était pour cette raison que le couple Royal les choisissaient avec une attention toute particulière. Etre promu Veilleurs, surtout du creux royal, ou des Hauts-Quartiers, était considéré comme un honneur, ici.

    Léna sembla émerger de son sommeil. Elle dormait dans un petit nid qui semblait vraiment confortable. Un perchoir, finement forgé, apportait une touche distinguée à l’endroit, renforcé par ce petit ruban qui rajoutait un peu de confort au perché. Des petits coffres, çà et là dans le creux, étaient en harmonie avec le perchoir, à la fois fins et compliqués. Les serres semblaient avoir été forgées pour cet endroit également, tant elles dégageait de finesse et de détails. Cependant, le lieutenant ne se leurrait pas ; Léna, tout comme lui, laissait délibérément une décoration qui ne la représentait pas expressément. Devant cette constatation, il eut un petit sourire.

    Léna s’ébroua, et le toisa du regard, même si ses yeux bleus n’exprimaient aucune animosité. Semblait-elle surprise de le voir débouler ainsi chez elle ? Sans doute. Altathyr ne s’était jamais réellement intéressé à la femelle argentée, sans doute parce qu’il n’avait jamais vraiment eu l’occasion de la connaître plus que cela. Elle fut pensive pendant un moment, toujours en train de le fixer dans les yeux. Le mâle doré haussa un sourcil, amusé. Mais pas moqueur.

    Elle lui répondit enfin, après s’être secoué la tête, comme pour chasser ses pensées :
    - Bonsoir, Altahyr. Ravie de te voir en forme. Oui, la journée s’est bien passée, j’ai surveillé les poussins du pelotorium, et ils se sont tous montré extrêmement sages.

    Son sourcil migra encore plus haut. La voix de Léna, pleine d’assurance, se voulait charmeuse. Par le passé, Alathyr n’avait véritablement cédé aux charmes des femelles que deux fois. La première fut lorsqu’il accepta d’être employé par les Sang-Purs, offre proposée par Nyra. La seconde fois fut lorsqu’il avait séduit Chelinka, et que finalement, elle était devenue son amie. Il ne lui avait jamais véritablement cédé, sauf lorsqu’elle lui avait demandé de rejoindre l’armée. Mais de toute sa longue vie de deux ans et demi, peut-être trois, le jeune mâle n’eut pas d’autres signes de faiblesse devant l’autre sexe. Ni devant les mâles, d’ailleurs. Il était bien plus tolérant avec les femelles qu’avec les autres, disons-le franchement.

    Tout aussi intéressant, Léna lui mentait. Il avait senti le pouls de la femelle s’accélérer, et avait décelé des pointes de mensonges dans ses propos. Cependant, il ne relèva pas. Pas tout de suite, en tout cas. Et garda cela pour plus tard.
    Il voyait bien qu’elle commençait son numéro de charme, tout comme lui l’avait commencé en entrant dans le creux de sa voisine. De nouveau, il eut ce fameux sourire en coin, mimique qu’il avait lorsqu’il se voulait craquant, et qu’il utilisait son charisme. Et c’était exactement ce qu’il voulait.
    Si ce n’était pas du tout dans ses habitudes de se laisser charmer par les femelles, il avait bien envie de voir à quel genre de relation aboutirait deux manipulateurs qui se faisaient du charme. Excité par le défi, Altahyr eut un sourire plus lumineux et avenant :
    - Nos Puretés seront fiers de voir qu’une femelle comme toi, même logée dans les Hauts-quartiers, joue son rôle de surveillante sans rechigner et de bonne grâce.

    Il lui fit un clin d’œil, d’humeur sympathique. Puis, un peu plus sérieusement, il lui fit :
    - Mais dis voir… As-tu déjà passé ta Tupsi, Léna ?

    En effet, en même temps qu’il posa sa question à voix haute, Altahyr se mit à réfléchir également. Si Léna effectuait encore des corvées de bas étages, c’était sans doute parce qu’elle n’avait pas achevé la totalité de ses cérémonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
LénaSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 30
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Mar 25 Fév - 14:44

Léna remarqua que le sourire d’Altahyr « s’éclairait », si encore elle pouvait emprunter cette expression. Elle commençait à se demander ce qu’il avait envie de faire. Bien entendu, il avait parfaitement le droit de lui rendre visite, et la scène avec la sentinelle postée près de son creux l’avait bien entendu prouvé. Néanmoins, elle se demandait aussi s’il était bien prudent d’entrer dans ce petit jeu de charme, qui pouvait bien vite se transformer en cercle vicieux. Mais, la jeune femelle, si lasse de son travail, ou plutôt corvée comme elle pensait au plus profond d’elle, de surveillante de poussins, avait bien envie de s’amuser. Elle se demandait elle aussi, comment cette conversation allait se passer.

Elle remarqua aussi qu’Altahyr détaillait avec beaucoup de minutie, quoique discrète, très discrète son creux. De toute évidence, il semblait sûre de lui. Léna, un peu intriguée par ce subit intérêt qu’il lui manifestait, préféra garder un air impassible. Après tout, ce mâle ne s’était jamais, jusqu’alors, intéressé à elle, et voila que maintenant il venait prendre de ses nouvelles ! Léna ne put s’empêcher de se demander si elle allait enfin avoir un rôle plus important, mais elle préférait ne pas non plus se faire des illusions, histoire de ne pas être déçue par la suite. Elle allait plutôt profiter de la situation, et chasser vite fait bien fait le beau mâle blanc aux yeux d’orage qu’elle avait rencontré il y avait de cela peu de temps. Il ne lui restait donc plus qu’à se vider les pensées, et à attendre patiemment qu’Altahyr reprenne la parole. Ce qui ne tarda pas. Il finit par dire, de sa voix avenante :

- Nos Puretés seront fiers de voir qu’une femelle comme toi, même logée dans les Hauts-quartiers, joue son rôle de surveillante sans rechigner et de bonne grâce.

Léna ne put s’empêcher d’hausser un sourcil, mais cacha immédiatement sa surprise. De toute évidence, ce mâle semblait vraiment vouloir la charmer. Tant mieux. Elle n’eu pas le temps de penser d’avantage, que le mâle reprenait la parole, après un clin d’œil se voulant sympathique, d’une voix plus sérieuse :

- Mais dis voir… As-tu déjà passé ta Tupsi, Léna ?


Tupsi. Un mot qu’elle ne pensait pas avoir déjà entendu, mais qui lui plut. Assez court, mais avec une prononciation plutôt sympathique, voir amusante, et elle retourna longuement ce mot dans sa tête, tentant d’en saisir son sens. Sans succès. Elle n’avait pas trop envie d’avouer son ignorance, mais elle mourrait d’envie de demander ce qu’était une Tupsi. Mais, peut être qu’ils pourraient se rapprocher, s’il restait plus longtemps, afin de lui expliquer cette cérémonie. Ou plutôt épreuve, vu que sa question était formé de telle sorte que l’on puisse penser à cela. Elle finit par répondre, d’une voix suave :

- Non…Je dois avouer que je ne l’ai pas encore penser. En fait, c’est à peine si je sais ce que c’est. Mais…Puis-je te retourner cette question ?


En espérant ne pas en avoir trop dit, Léna attendit la réponse du mâle, en prenant un air un peu plus charmeur.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Lun 3 Mar - 18:00




    La jeune femelle sembla un instant plongée dans ses pensées, si bien qu'elle sembla complètement oublier son interlocuteur. Loin de s'en offusquer, le jeune assassin tourna la tête sur le côté, patient. Elle semblait écumer tous ses souvenirs, mais sans vraiment parvenir à quelque chose qui la satisfasse. Un petit air mécontent sembla peindre ses traits alors que ses yeux, toujours dans le vague, n'arrivait pas à se fixer sur un souvenir précis.

    Alathyr regarda le creux de sa camarade de Brigade, attendant la réponse de la femelle sans vouloir la brusquer ou la truster. Il avait sans doute énormément changé depuis sa propre Tupsi, mais il était toujours quelqu'un de respectueux, en particulier envers les femelles. Aussi n'était -ce pas son but de mettre la belle Léna mal à l'aise.

    Finalement, cette dernière reprit contenance avec une rapidité tout simplement inouïe, et répliqua d'une voix à la fois tranquille et tentatrice :
    - Non…Je dois avouer que je ne l’ai pas encore passé. En fait, c’est à peine si je sais ce que c’est. Mais…Puis-je te retourner cette question ?

    Voila. Cela ne l'étonnait même pas. Il savait que la jeune femelle argentée était pourtant dans l'armée depuis plutôt longtemps, et cela l'étonnait qu'elle ne soit pas plus haut gradée que cela. En vérité, Léna n'avait pas encore fait toutes ses preuves. Peut être que le couple royal attendait le bon moment. Ou la bonne prise pour sa cérémonie. S'il se rappelait bien, Léna avait un frère, Célian. Qu'en était - il de lui ? Non, il lui en aurait probablement parlé. A défaut de savoir ce que c'est, sa soeur aurait du au moins en avoir entendu parlé.

    Il soupira, se remémorant avec plaisir sa propre cérémonie. Sur le coup, cela avait été l'épreuve la plus difficile de toute sa vie. Sa Prise de Cérémonie n'avait été nulle autre que Chelinka. Son amie, sa partenaire de mission. Chelinka lui avait raconté peu avant leur retour aux Canyons, qu'elle était une gardienne infiltrée dans l'armée. Lui n'était qu'un solitaire engagé par Nyra, et ne voyait pas pourquoi il devrait la dénoncer. Et puis, elle lui confia qu'elle avait déserté les Gardiens. Qu'elle était devenue une Sang Pure à part entière, qu'elle avait cédé la doctrine de l'Armée. Il l'avait tout d'abord blâmé, puis avait essayé de comprendre. Elle avait tenté de le faire rejoindre les Sangs Purs, à ses cotés. Il avait accepté pour lui faire plaisir. Pour elle, cette femelle si particulière, il avait renoncé à sa liberté. Il était peut être amoureux.

    Pour elle, il suivit ces entraînement de soldats. Pour elle, il devint brutal,hargneux. Il devint le parfait petit soldat doué et appliqué à la tâche. Finalement, il acheva ses céremonies avec succès. Fut l'heure de sa Tupsi. Il ne savait pas ce que c'était, et Chelinka ne voulait rien lui dire. Elle était fière de ses progrès, et ils étaient devenus des amis très proches, se promettant un avenir commun à la fin de l'entrainent du jeune mâle.
    Il fut amené, un jour, à la grotte royale. Conduit au pied du perchoir où se tenaient fièrement Bec d'Acier et Nyra. On lui apprit qu'il devait tuer. Lui, l'innocent, celui qui n'avait jamais commit la mort. Son sacrifice devait mourir. Il était terrorisé. lorsqu'il vit qui il devait tuer, il avait faillit piquer dans les orties. Chelinka était coupable de traitrise. C'était un fait, et il était irrévocable. Elle devait mourir. Et tout s'enchaîna. Il avait d'abord refusé. On l'avait menacé de mort. Il refusait toujours. Les paroles de Bec d'Acier restent encore dans son esprit. Implacables, froides, tenaces. Entre ses nouveaux instincts de soldat acquis par son endoctrinement, et son amour pour son amie, il avait été complètement désemparé. Sa lame secrete cachée sous ses plumes, il tremblait.

    Et ce fut à ce moment que tout explosa. Au moment précis où Bec d'Acier s'était tourné vers Chelinka. Elle qui avait déjà tué. Elle qui avait déjà passé sa Tupsi. Elle aurait la vie sauve si elle le tuait. Abasourdi, il avait alors observé deux soldats détacher son amie. Elle n'avait pas bougé, tout d'abord. Puis, relevant la tête, ses yeux brillaient, déterminée. Il sut à ce moment là qu'elle venait de l'abandonner. Que, pour sa survie, elle était prête à le tuer.
    - Pardonnes moi... avait-elle alors lancé.

    Puis elle s'était jetée sur lui. La joute s'était faite d'abord sans grande violence. Entre deux coups de pattes ou de bec, ils s'étaient parlé, sans que les autres ne puissent les entendre :
    - Sauves- toi, Soarin ! lui avait-elle dit.
    - Si je déserte, ils vont te tuer !
    - Ne t'inquiètes pas pour moi !
    - C'est trop dangereux ! Viens avec moi !
    - C'est impossible !

    Leur combat trainait en longueur, aucun ne voulant se résoudre à tuer l'autre. Puis, un coup lui passa à quelques millimètres de l'oeil. Le sang coula sur sa joue, et de rage, plus par réflexe d'ailleurs, il lança une riposte de meme intensité.
    - Soarin... Libères toi !
    - Je ne peux pas !

    Sans vraiment le réaliser, il était déjà trop entrainé, trop entré dans le moule pour en ressortir. Il était devenu l'un des Leurs, et ne semblait plus pouvoir vivre sans l'Armée. Ce fut Chelinka qui s'en rendit compte en premier. Ce fut elle qui comprit qu'il n'y avait plus de retour en arrière possible. Que pour elle, il s'était perdu. Qu'il avait définitivement renoncé à sa liberté. Et que désormais, il n'avait plus le choix.
    - Désolée de t'avoir poussé là dedans, avait-elle soufflé si bas que même lui ne l'avait pas entendu. Je vais te libérer. Tu seras de nouveau cet esprit heureux et indépendant..... Je vais te tuer pour cela, Soarin... Tu ne me laisses pas le choix...

    Et elle lui lança une attaque meurtrière. Il l'evita, surpris. Au bout de quelques coups, il avait compris qu'elle voulait sa mort. Elle feinta, puis fonça sur lui. Seule sa lame secrete, dépliée en un instant, lui sauva la vie. Au péril de celle de son adversaire. Haletant, il se posa, rengainant son arme. ses plumes étaient pleines de sang. Son gésier frémissait d'une excitation nouvelle. Il avait réussi. Fut rebaptisé Altahyr.
    Un tueur était né.

    Il sorti de ses souvenirs. Regarda Léna. Lui sourit. Il n'avait aucun regret. Juste une amertume certaine pour celle qui l'avait trahit face à la mort. Sa voix, encore lointaine car chargée de souvenirs, se fit finalement entendre :
    - Oui, j'ai déjà passé ma Tupsi... Il y a pas mal de temps.

    Il se tourna vers Lena, et lui sourit, les yeux brillants :
    - C'est une cérémonie qui termine ton entrainement... et valide ton statut de Sang Pur. Une fois passée, tu n'as plus à t'occuper de jobs sous classés tels que la surveillance des poussins, à moins d'avoir commit une faute grave. C'est... rigolo.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LénaSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 30
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 18

MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Sam 1 Nov - 13:52

[Passage en Blitz-RP]

Le vent commencait à souffler et Léna l'entendait se fracasser contre les parois des différents creux. Elle se permettait d'observer le mâle qui semblait à son tour plongé dans ses pensées. Peut être que la précédente question de la femelle avait fait resurgir des souvenirs. Sombres ? Peut être, peut être pas. Il lui était malheureusement impossible de sonder les pensées des autres.
Altahyr sembla soudain émerger de ses pensées et adressa un sourire à Léna. Étonnée, elle se demanda pourquoi il lui souriait. Peut être que la Tupsi était quelque chose de génial ? Elle écouta avidement sa réponse:
- Oui, j'ai déjà passé ma Tupsi... Il y a pas mal de temps. 
Avec des yeux brillants, il la regarda, toujours tout sourire:
- C'est une cérémonie qui termine ton entrainement... et valide ton statut de Sang Pur. Une fois passée, tu n'as plus à t'occuper de jobs sous classés tels que la surveillance des poussins, à moins d'avoir commit une faute grave. C'est... rigolo.
Léna lui répondit:
- Oh... Ça doit être bien... A ton avis, il me reste combien de temps à attendre pour que je puisse la passer ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AltahyrChouette inactive


Messages : 56
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 21

Qui es-tu ?
Race: Tyto abla
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Lieutenant des Sang Purs ( et assassin à mi-temps)

MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Ven 21 Nov - 19:40



Il eut un sourire vague, alors que la femelle aux yeux bleus l'écoutait, silencieuse. la Tupsi était l'un des secrets les mieux gardés envers les non initiés. Le couple royal y veillait d'ailleurs tout particulièrement, et tout soldat, tout aussi haut gradé qu'il pouvait être, prenait une sacrée correction lorsqu'il était prit la serre dans le sac à divulguer trop d'informations sur cette Cérémonie.

Léna demeura alors silencieuse quelques instants, comme si elle réfléchissait. Puis elle se tourna de nouveau vers lui, et lui demanda, les yeux brillants :
- Oh... Ça doit être bien... A ton avis, il me reste combien de temps à attendre pour que je puisse la passer ?

Il eut de nouveau un petit sourire devant l'enthousiaste de la jeune femelle effraie. Le soldat pencha la tête sur le coté avant de répondre :
"Je ne sais pas. Bientôt, sans doute, depuis le temps que tu es parmi nous. "

Il se mit a le regarder dans les yeux avant d'ajouter:
"Est-ce que tu voudrais qu'on aille forcer le destin ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
CristallineMembre de Squad au Grand Arbre
Membre de Squad au Grand Arbre


Messages : 300
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 18
Localisation : Loin de toi, pour sure //VLAM//

Qui es-tu ?
Race: Chouette effraie Tyto Alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Membre de squad de navigation, et modo Cricri

MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Mer 21 Jan - 17:00

L'effraie aux yeux violets pencha la tête sur le coté et lui répondit:
~ Je ne sais pas. Bientôt, sans doute, depuis le temps que tu es parmi nous.
Léna le regarda, heureue qu'il puisse penser cela, elle avait hâte de pouvoir faire ses preuves. Bien sûre, il n'y avait pas que son envie de servir, mais aussi l'envie d'échapper aux corvées. Mais ça, personne n'avait à le savoir.
Tout en continuant à sourire, il la regarda dans les yeux pour lui dire:
~ Est-ce que tu voudrais qu'on aille forcer le destin ?
Elle ne pût s'emêcher d'hausser un sourcil... Enfin tout autant qu'une chouette le pourrait. Elle répondit après quelques instants:
~ Oui... Pourquoi pas ! Enfin, que faudrait-t-il faire ?

Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AltahyrChouette inactive


Messages : 56
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 21

Qui es-tu ?
Race: Tyto abla
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Lieutenant des Sang Purs ( et assassin à mi-temps)

MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   Ven 6 Fév - 0:49


La jeune femelle argentée le couvrit d'un regard empli de curiosité. Elle avait arqué un sourcil, quelque peu perplexe par ce qu'il venait de lui proposer. Ses yeux bleus se voilèrent, noyés pendant quelques instants dans les abîmes de sa réflexion. Tupsi ou pas Tupsi ? Allait-elle accepter ? Et-ait-elle suffisamment courageuse pour cela ?

Altahyr la testait, indubitablement. Il souriait, attendant la réponse de son interlocutrice. Elle ajouta finalement, après quelques instants supplémentaires :
"Oui... Pourquoi pas ! Enfin, que faudrait-t-il faire ?"

Le mâle aux yeux améthystes sourit de plus belle, ravit par l'audace de Léna. Cependant, il n'était pas encore pleinement convaincu de sa motivation. Il claqua du bec, avant de répondre doucement :
"C'est une épreuve extrêmement importante, et difficile. Il n'y a pas de "pourquoi pas". II faut être absolument sûr de vouloir la passer. C'est le critère le plus important, Léna."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tupsi or not Tupsi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tupsi or not Tupsi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Nid Commun-
Sauter vers: