A travers les Flammes de l'Hiver

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
75.04 €

Partagez | 
 

 A travers les Flammes de l'Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hraesvelg
HraesvelgSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 5
Date d'inscription : 08/06/2014

A travers les Flammes de l'Hiver _
MessageSujet: A travers les Flammes de l'Hiver   A travers les Flammes de l'Hiver Icon_minitimeVen 2 Jan - 19:51

Un souffle chaud, une enveloppe de lumière, de multiples impacts...

.

..

...


L’ouïe noyée dans un sifflement continu, reprenant doucement ses esprits,  Hraesvelg remarqua vite qu'il échappa une fois de plus à la mort. Mais le hasard n'y était pour rien dans tout cela. Son bouclier était bien utile.
D'un revers de l'aile, il enleva les dernières braises et éclats brûlants qu'il avait de fichées dans le cuir et le métal de son armure.

"Ces lâches utilisent le feu pour nous faire reculer!".
"On doit battre en retraite!" cria un Sang Pur.
"Comment cela se fait-il qu'ils soient aussi nombreux ici?" continua Hraesvelg.

Cette bataille près des grottes du Nord s'enlisait. Certains de ses camarades brûlaient encore, d'autres étaient transpercés par les serres des Hags ou par les éclats de leurs projectiles.
Ceux qui étaient encore en vie étaient souvent blessés et essayaient désespérément de repousser l'ennemi.
Les Hags et leur vague de poteries enflammées avaient semé la pagaille dans les rangs de Sangs Purs.

"Je n'en sais rien, nos espions disaient qu'ils étaient une dizaine dans le coin pour préparer leur avancée." rétorqua le supérieur.
"Y'en a facilement une trentaine, moins la poignée de morts."
"Par Glaucis il faut s'en aller!" cria de nouveau le Sang Pur

Le supérieur exaspéré attrapa le criard par les plumes du dos et lui siffla:
"Tu veux que je te coupe les ailes? Remets-toi dans le rang sale mou du croupion, et défends toi contre ces oiseaux de mauvaise augure ou alors tu mourras à coup sûr!"
Avançant pour prendre son envol en prenant soin de regarder autour de lui, l'officier continua:
"Nous on les rabat, Hraesvelg tu me les empale au passage!"

Les Hags de par leur taille avaient rarement besoin d'armure, leur serres par contre étaient redoutables.
La voûte composée de glace et de roches n'était pas très haute, cela était un avantage car Hraesvelg ne pouvait pas trop lever la tête. Ainsi, ses ennemis restaient en majorité dans son champ de vision.

Dans des nuages de fumée, de plumes et de sang, le combat faisait rage et déjà les premiers Hags se rapprochaient du sol.
Au moment où le premier plongea sur Hraesvelg, Il était prêt à en finir avec lui. Toutes serres tendues vers lui, il se laissait tomber de tout son poids.
En un clin d’œil et au dernier moment, le Sang Pur en armure bloqua la base de sa hallebarde dans les aspérités du sol minéral.
N'ayant pas le temps de freiner ou de décaler sa trajectoire, l'oiseau massif s'empala avec violence sur l'arme de Hraesvelg. Le choc le fit reculer d'une demi envergure avant que ses serres scintillantes accrochent de nouveau la roche.

Ayant du mal à sortir la longue lame et le crochet du corps encore animé et haletant du gros oiseau, Hraesvelg enfonça ses serres dans la chair afin de la cisailler. Réussissant à l'extraire in-extremis, le Sang Pur contra l'attaque qui lui était destinée: cet autre Hag le renversa et essaya de l'achever alors qu'il était au sol, les yeux dans les yeux. mais la lame ne fit que déformer le métal de son casque dans une étincelle. Dans un grand effort, Hraesvelg leva la tête et réussit à planter la pointe de son casque dans la patte de son ennemi.
Sous l'effet de la douleur, ce dernier recula, permettant à Hraesvelg de contre-attaquer. Dans le feu de l'action, les quelques coups imprécis suffirent à blesser mortellement son ennemi qui se vidait progressivement de son sang.

*il ne sera plus une menace lui*

L'allonge que lui procurait cette hallebarde était redoutable. Pour pouvoir l'atteindre, les Hags étaient forcés d'avancer dans le rayon de son arme. Mais cet avantage allait lui échapper alors qu'il essayait de sauver un de ses camarades. La lançant comme il put dans l'enfer qui se déchaînait au sol, à travers la fumée brouillant la vision et la chaleur créant des halos de lumière, la hallebarde tourna sur elle même de manière irrégulière et entailla en travers le dos de l'ennemi massif, ce qui l'immobilisa quand même suite à la paralysie causée par la lame déplaçant la colonne vertébrale. Mais il était trop tard pour sauver son compagnon d'arme.

*J'aurais au moins essayé...* se dit-il amèrement.

Absent pendant une fraction de seconde, une autre ombre s'abattit sur lui. Les serres aiguisés de son opposant traversèrent le cuir de l'aile et coupa les extrémités de ses primaires gauche. Dans une grimace contenue, Hraesvelg siffla vers son ennemi et dégaina sa dague qui, en une fraction de seconde, ouvrit une plaie rougeoyante sur le bec et la figure du Hag.
Encore souffrant, le Hag se tenait la figure avec une aile alors que l'autre battait pour le stabiliser, mais en vain. Le poussant en arrière de toutes ses forces, Hraesvelg le fit basculer sur le dos avant de sauter sur son torse.

"T'as choisi le mauvais emplumé à embêter mon gros!" Dit-il juste avant de faire disparaître le métal de sa lame dans la tête de son adversaire.

L'enlevant sans aucun soin de la carcasse encore chaude, il se mit en garde avant d'observer les alentours. Voyant encore les coups se déchaîner autour de lui, il remarqua bien vite que ces quelques victimes n'étaient pas suffisantes pour renverser le cours de la bataille.
Le commandant blessé à la figure atterrit à côté de lui et dans la précipitation lui dit de rassembler les autres au bout de la grotte, il fallait partir au plus vite. Le nombre de soldats Purs avait drastiquement baissé.

"On ne peut plus faire face, défendez vous toujours, faites comme si on allait rester. Il faut les repousser au maximum! Dès que l'on est un peu mieux organisés, on t'extrait, et on s'en va!"

"A vos ordres" hurla Hraesvelg. Mais avant de rejoindre les autres, il se devait de récupérer sa hallebarde. Il vit le reflet distinctif de son arme longue à travers le brasier dans lequel le sol s'était transformé. Prévenant en même temps ses camarades pendant qu'il marchait, il la ramassa vite fait avec la serre avant de l'attacher succinctement à son aile. Dans la débâcle, personne ne savait vraiment où il était. La chaleur dégagée par les différents brasiers et flaques d'huile enflammées faisaient fondre la glace depuis le début de la bataille. Des pans de glace et de roche commençaient à se détacher. Tous les rapaces sortaient dans le désordre le plus complet, volant à travers des nuages de poussière et d'éclats de glace scintillant.

Plongeant en avant, il arriva à en sortir, mais le souffle poussait des éclats qui lui entaillait finement les parties découvertes de son visage. Fermant les yeux et mettant son aile en avant pour se protéger, il regardait autour de lui. Tout le monde était sonné. Ami, ennemis, tous au sol.
Après le chaos, un silence marqué de toussotements et de courts hululements prit place.
Hraesvelg ne savait pas quoi faire. L'épais brouillard de particules l'empêchait de distinguer quoi que ce soit.

"Que Glaucis nous vienne en aide..."
N'entendant pas de voix familières, Hraesvelg essaya de rester calme. Mais s'il avait perdu ses camarades, il était soit condamné à rester ici pour se défendre jusqu'à la fin ou bien abandonner son armure et être à la merci de ses ennemis.

*prisonnier de ses sombres créatures? Jamais....*

"Sang Pur?!" demanda t-il d'une voix étouffée par la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
Hraesvelg
HraesvelgSoldat chez les Sangs-Purs
Soldat chez les Sangs-Purs


Messages : 5
Date d'inscription : 08/06/2014

A travers les Flammes de l'Hiver _
MessageSujet: Re: A travers les Flammes de l'Hiver   A travers les Flammes de l'Hiver Icon_minitimeSam 17 Jan - 22:29

(awi...en fait, y'a du SP qui peut se ramener hein xD )
Revenir en haut Aller en bas
Asserio
AsserioLieutenant des Sangs-Purs
Lieutenant des Sangs-Purs


Messages : 35
Date d'inscription : 06/09/2013

A travers les Flammes de l'Hiver _
MessageSujet: Re: A travers les Flammes de l'Hiver   A travers les Flammes de l'Hiver Icon_minitimeMar 10 Fév - 15:52

Servir ses idées et réussir à éliminer ceux qui se montraient indigne de sa faction pouvait se montrer bien plus périlleux qu'on ne peux le croire. Quel meilleur emplacement qu'un champ de bataille pouvait-il y avoir pour mettre son plan à exécution ? Un mort de plus ou de moins passerai ainsi inaperçu, et il réussirait donc à masquer son propre crime en une victime des hagsmons.

Malgré son âge, totalement inadéquat pour faire la guerre, l'ancien sang pur s'était porté volontaire pour remplir la garnison patrouillant au nord. L'effraie savait que les risques seraient grand, mais son envie de mener à bien son élimination était trop grande, et l'occasion trop belle. Sa venue fut bien acceptée par la hiérarchie qui ne crachait jamais sur une chouette expérimentée de plus, et ils partirent donc le lendemain.

Les informations qui avaient poussé cette sortie étaient très certainement floues, mais même en l'absence de détails, il fallait sauter sur l'opportunité. Peu d'éclaireurs revenaient avec ce genre de détails du grand nord, ne laissant aux sang pur aucun moyen de coordonner une attaque d'envergure. Cette fois-ci, c'était leur chance, et ils n'avaient donc pas lésiné sur les moyens.

Pensant rapidement au double rôle qu'il s'était juré de mener à bien, Asserio avait tout de créé quelques contacts avec sa cible. Son furet personnel, Hermes, l'avait décrit comme bien méprisable, sans ajouter plus de détails sur ses mauvais agissements. Pour le meurtrier du secret, il n'en fallait pourtant pas plus pour le définir comme sa prochaine proie.

Dès le départ, ils s'étaient donc rapproché, se proposant mutuellement de mener la bataille à bien grâce à leurs deux expériences. Ramus de son nom paraissait pourtant bien plus serviable et amical que le laissait entendre le Hermes, et Asserio se demanda même si il y avait erreur sur la personne. Tentant de déceler en lui le moindre propos qui permettait d'en savoir plus sur ces étranges comportements, Asserio le questionna tout le trajet, et fini bizarrement par s'attacher à cette chouette. Hermes se serait-il trompé de nom finalement ?

L'effraie décida donc d'attendre la fin du combat pour décider du sort de son nouveau compagnon d'arme... si les deux chouettes en réchappaient tout du moins. Est-ce que ce combat allait être le dernier qu'il connaisse ? Asserio commençait à se le demander tellement la situation avait été désespérée. Pourtant, il fallait tenir tête au mal, le mettre à mort, l'éliminer. C'était sa mission, et qu'importe s'il devait y laisser la vie.

L'effraie aux mille et une facettes n'avait de toute façon pas la vocation d'être fine pensante. Sa vocation à elle s'était révélé au combat, quand seul le sang froid et une immense lucidité faisait la différence. Et Asserio en avait finalement plus que besoin vu la situation qu'il vivait actuellement. C'était sa vie, celle de ces compagnons d'arme qui était en jeu, s'ils n'arrivaient pas à défaire les hagmons qui avaient, en nombre, investis le refuge du nord.

Tout se passait si vite, et dans un vacarme assourdissant de cris et de coups que les parois de glace et de pierre faisaient résonner. Cela brouillait l'ouie encore fine de l'ancien combattant, l'empêchant de jouir de son atout le plus précieux face à ses adversaires. Difficile dans ce cas d'avoir une vision de qui pouvait arriver derrière lui, loin de son champ de vision si focalisé sur l'adversaire qu'il tentait de combattre.

Pour l'instant, l'avantage n'était pas dans leur camps, et Asserio se demandait pas lui même s'il ne fallait pas battre en retraite. Ce dernier n'avait pas la force de l'âge pour lui, et n'avait pour l'instant aucun ennemi tué à son tableau. Non, finalement il luttait pour sa propre survie, et celle de ses compagnons d'arme. Même à deux, ils n'arrivaient même pas à retenir la furie dévastatrice des hagsmons qu'ils étaient sensés combattre, manquant trop souvent de s'empaler sur les armes du mortel ennemi préhistorique.

Son expérience de ces instants où chaque seconde pouvait faire basculer sa vie dans le néant lui avait appris à prendre pour cible ce qu'il pouvait atteindre. Pour cette raison, son ami et lui avaient jeté leur dévolu sur un jeun combattant inexpérimenté. Sans doutes le meilleur moyen d'éliminer un pion ennemi sur ce gigantesque échiquier, avant de se charger des plus grosses pièces.

Leur adversaire donnait bien trop de coups en l'air, des frappes lui faisant perdre de précieuses secondes pendant lesquelles Asserio et Ramus pouvaient le frapper à leur tour avec une précision implacable. Le hagsmon manquait cruellement de sang froid, et espérait vainement qu'il réussisse à repousser l'assaillant par des coups erratiques en l'air. Si ce n'était que son premier combat, Asserio n'allait pas se faire prier pour qu'il soit aussi le dernier. Il fallait juste attendre le moment opportun pour lui porter le coup fatal, celui qui ne ferait plus de lui une menace.

« On le bloque, dos au mur. Ca sera plus facile de le tuer ainsi. Il faut lui bloquer toute possibilité de recul, éviter qu'il puisse se mouvoir comme il le souhaite »
s'étaient-ils dit juste avant d'arriver sur le champ de bataille.

Mais une fois qu'ils durent transformer les paroles en actes, rien n'était sûr qu'ils parviennent à mettre l'adversaire dans la position qu'ils espéraient. Ces oiseaux de malheur avaient toujours la force à leur avantage, et même à deux, ils étaient bien incapable de repousser les masses qu'ils trouvaient face à eux.

Asserio évita de justesse une frappe qui l'aurait tué sur le coup, mais lui permit en retour de frapper l'énorme masse noire à la tête d'un rapide coup de serre, avant de reculer rapidement pour se mettre à l’abri des coups. Finalement, le hagsmon recula le premier, et offrit à Ramus la chance inespérée d'en finir une bonne fois pour toute avec leur ennemi. Envahi d'un courage renouvelé, la chouette frappa l'animal au ventre, lui entaillant d'une plaie qui le fit rager de douleur.

Le hagsmon tenta de contre-attaquer, mais sans succès, la chouette en armure se trouvant hors de portée à nouveau. La taille, qui permettait de jouir d'une rapidité accrue, commençait finalement à porter ses fruits, et mettait en doutes le mortel ennemi. Finalement, il n'en fallu pas plus pour voir l'énorme oiseau noir hésiter, reculer... se mettre dans une position qui allait causer sa perte.

Asserio jeta un regard fugace à son coéquipier, et vit qu'il avait lui aussi compris. Ils pouvaient donc imaginer une fin imminente à ce combat inégal, et enfin pouvoir mettre une plume de hagsmon à leur palmares. Mais il ne fallait pas crier victoire trop vite, car hagsmon désespéré n'était pas forcément sous contrôle. Un geste de désespoir pouvait très bien mettre en péril leur vie, et il fallait donc le neutraliser au plus vite.

Coordonnant leurs attaques avec minutie d'un simple hochement de tête, Asserio et Ramus frappaient au moment clef l'adversaire sur les deux flancs simultanément, ne laissant aucune issue au combat qui avait déjà trop duré. L'animal semblait de plus en plus paniqué au fur et à mesure que les tytos l'entaillaient de tous les côtés. Son plumage était à présent détrempé de son propre sang, et ses gestes étaient de plus en plus erratique.

Quand les deux compagnons d'arme considérèrent le hasgmon comme presque inoffensif, Ramus pris de l'altitude, faisant semblant de préparer le coup fatal. Le hagsmon, comprenant la situation, mis ses ailes devant sa tête, pensant pouvoir se protéger d'une issue tragique pour lui. Mais à ce moment précis, ce fût Asserio qui planta sa dague le plus profondément qu'il pu, en plein milieu du dos de la créature si imposante quelques minutes auparavant. L'animal, mortellement touché, s'effondra sur le ventre, et n'était plus une menace à présent.

« Youhou !! » Cria Ramus, qui senti en lui une joie incontrôlable d'avoir réussi l'impossible.

Ils avaient, à deux et grâce à leur ruse si bien préparée, ajouté leur première victime hagsmoniaque à leur long trophée d'ancien combattant. Une fois encore, la force ne l'avait pas emporté sur la suprématie des sangs pur.

Aserio se posa sur le dos du mourant, ressentant sa respiration encore haletante, faisant grandir en lui une impression d'avoir réussit le combat épique par excellence. Qui n'aurait pas eu cette sensation si agréable après avoir fourni tel combat ? Plaçant sa serre sur la poignée de son arme, il tourna la lame dans le dos de la masse noire avant de la retirer froidement. Le hagsmon réagit à la douleur par un grondement sourd, mais ne pu en faire plus. Sa fin était proche, il ne poserai plus de problèmes à l'armée sang pure.

L'ancien, comme il aimait si bien se définir, hésita à abréger les souffrances de l'ennemi qui aurait pu, quelques secondes auparavant, leur faire subir bien pire qu'il ne l'avait fait. Non, il ne fallait prendre aucun risque, et respecter l'ordre élémentaire définissant à lui seul la mission : un bon hagsmon est un hasgmon mort.

« Finis-en vites et on passe à la suite »
s'écria Ramus, pressé de finir le combat, chose tout à fait compréhensible.

Dans une toute autre situation, le sang pur aurait sans doutes profité de la situation comme il savait si bien le faire face à ceux qui se plaçaient en travers de ses idées. Mais dans un lieu où chaque secondes pouvait lui être fatales, il ne fallait pas faire dans les détails. Aussi, il planta à nouveau sa lame, cette fois à la base du cou de la créature. D'un geste sec, Asserio repris son arme sans même adresser un regard au hagsmon qui se vidait de se son sang. L'animal gronda vainement une dernière fois, ses quelques spasmes de douleur devenant de plus en plus erratiques, puis il ne bougea plus.

« Attention ! » s'écria son compagnon d'arme avant de décoller in extremis.

Asserio eu à peine le temps de décoller qu'en effet, un autre adversaire vint tenter de venger le précédent. Ce dernier, bien plus gros et imposant, n'aurait pas eu à craindre deux chouettes de la carrure d'Asserio de Ramus. Il fonçait sur eux à toutes vitesses, les séparant dans la mêlée, empêchant ainsi toute coordination d'attaque. Le cœur du futur retraité n'avait jamais battu aussi vite, n'ayant jamais eu à vivre une situation aussi périlleuse. Il était pris en chasse par plus gros que lui, séparé de son ami. Autant dire que s'il ne trouvait pas une solution au plus vite, le hagsmon aurait vite fait de le rattraper et lui faire payer la mort du plus jeune combattant.

Dire que Glaucis entendit ses vaines espérances était sans doutes trop pour Asserio. En effet, il n'avait jamais cru à un être suprême qui puisse lui permettre de trouver le salut tant espéré dans pareille situation. Pourtant, quelle était la probabilité que la course poursuite périlleuse se termine aussi rapidement, et tragiquement, pour le hagsmon en furie ?

Alors qu'ils volaient à tout vitesse, un bloc de glace tomba sur l'aile du hagsmon, déséquilibrant l'énorme oiseau. L'agilité d'Asserio fit la différence, lui permettant d'éviter un autre bloc qui l'aurait écrasé. Que se passait-il ? L'effraie n'en savait fichtre rien, mais il avait intérêt à vite quitter la grotte, où il allait y passer. Le hagsmon qui le poursuivait avait perdu de l'équilibre et une bonne envergure de distance à rattraper sur sa cible. Lui aussi, ainsi que ses congénères, avait eu la même idée, et semblait vouloir quitter à tout prix ce piège glacé.

C'est alors qu'au cours de sa fuite, l'effraie senti un choc sur sa nuque, qui le bloqua au sol. Et ce fût la dernière sensation qu'il senti avant de s'évanouir, aplati contre le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



A travers les Flammes de l'Hiver _
MessageSujet: Re: A travers les Flammes de l'Hiver   A travers les Flammes de l'Hiver Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

A travers les Flammes de l'Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: Le Royaume du Nord : repère des hagsmons :: Le Territoire du Nord-
Sauter vers: