Quand les Méchants s'Amusent...

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-31%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
124.25 € 179.00 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Quand les Méchants s'Amusent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeJeu 7 Avr - 23:09

    Les journées étaient plutôt calmes, ces derniers temps, chez les Sangs-Purs. Les guerrier, entre leurs nombreux tours de gardes, et leurs entraînements intensifs pour qu'ils gardent la forme, que leurs muscles soient toujours aussi saillants, et qu'il soit toujours prêt pour une nouvelle attaque en lâche des Gardiens de Ga'Hooles, n'avaient que très peu de temps libre... mais ce n'était pas suffisant pour Apsychos, un des assassins personnelle de Bec-d'Acier et Nyra ! Leurs entraînements... pff, ce n'était riens, il le leur passait les serres dans le né ! Le Tyto Alba sanguinaire s'ennuyait ferme, à Saint Aegolius, il n'était revenu que pour une chose : le gout qu'avez les chouettes de ce groupe pour le meurtre des "espèces inférieurs", comme ils les appelaient, et celui des résidents de l'Arbre Géant. Mais au lieux de ça, il se retrouvait à suivre leurs ordres comme un stupide pigeon bien obéissant... ce qu'il n'était pas ! Il faisait genre de leur être soumis, mais ce n'était qu'un déguisement qu'il se donnait. Dès le moment où sa vie parmi eux ne lui plairait plus, il n'hésiterait pas à partir, en essayant peut être d'emporter avec lui une vie ou deux. Pourquoi n'était-il pas encore parti, alors, si il s'ennuyait ? Et bien parce qu'il préférait temporiser. Même si il ne faisait pas grand-chose, en ce moment... enfin, c'était ce qu'il trouvait, à son gout, les entraînements, ils n'étaient pas grands-choses... il ne voulait pas partir trop tôt, on ne savait jamais, c'était peut être le calme avant le tempête, il risquait peut être de rater un bon vieux massacre. Alors il décida d'être patient, temps qu'il n'en avait pas atteint ses limites... et puis, il trouvait toujours le moyen de bien s'amuser...
    Par exemple, il aimait créé des discorde au saint de l'armée des Sangs-Purs. Il faisait passé quelques ragots de son cru sur certaines chouettes, afin de la pousser contre les autres, ou que les autres se retournent contre lui. Depuis qu'Apsychos était arrivé parmi eux, les conflits et les bagarres s'étaient multipliés... et c'était à son plus grand plaisir, car il y assistait en riant comme se cela était le spectacle le plus drôle au monde. Il y participé, même, parfois. Et comme il aimait se battre lui-même, il laissait toujours filtré qu'il était la source de tout ces ennuis... il s'était rapidement fait de nombreux ennemis, parmi ses sois-disants "alliés", mais il s'en fichait, c'était ça, qu'il aimait. Il avait même prévu d'essayer, peut être, de créer une petite dispute chez le couple royale... il fallait juste qu'il trouve une bonne raison, puisque cette stupide Nyra était tellement amoureuse de son compagnon qu'elle lui passait presque tout... sauf peut être si il réussissait à faire croire que Bec-d'Acier la trompait avec une autre chouette ! Ses plumes se dressèrent de bonheur lorsqu'il eut cette idée génial ! Il lui fallait juste trouver les bons pigeons pour faire passer l'info, et une femelle qui ferait l'affaire...
    Fin bon, en attendant, le temps n'était pas encore venu de mettre son plan à exécution, et surtout que ce coup-ci, il ne devait pas laisser entendre que c'était lui, la source de l'affaire... il n'avait absolument pas peur de ces "Sangs-Purs", mais il ne voulait pas être obligé de quitter trop rapidement leur armée. Et en attendant, vu qu'il avait un temps libre après son entrainement matinal obligatoires, il se détendait un peu en martyrisant les jeunes chouette déboulunées. Il regrettait un peu de ne pas avoir le droit de les tuer, mais c'est vrai qu'elles étaient marrantes, avec leurs yeux vides et leur air stupide. Il était descendu au Pelotorium pour ça... et maintenant, il voleté tranquillement à travers la pièce, en tenant une pelote à bout de serres. Le zombie à qui il l'avait piqué essayait de le poursuivre en se dandinant d'un pas maladroit... ses pauvres petites chouettes avaient été "dressés" spécialement pour toujours rester auprès de celle qu'il fallait qu'elle trie. Et Apsychos en profitait pour la faire tourner en bourrique... littéralement, puisqu'il la faisait tourner sur elle-même jusqu'à ce qu'elle en tombe, puis il la faisait se conier aux murs, aux rocher, aux stalagmites. Une vrai petite marionnette qu'il contrôler grâce à cette pelote, et à coup de :


    -Allez, petit, petit, petit, viens la chercher...

    ... tout ça le faisait marrer, un rire désagréable qui se répercutait dans la pièce. Puis, au bout d'un moment, lorsqu'il en eut marre de tourner en rond, il finit par se percher sur un promontoire, gigota un peu le tas d'os et de poil au dessus de la chouette déboulunée qui le regardait avec le bec entre-ouvert, et finalement la lui jeta à la figure...

    -Eh, eh, tient, je te rand ton trésor, dit-il, alors que la chouette recommençait à trier comme si de rien n'était. La mâle ajouta, bien qu'il ne perdit rien de son air suffisant et de son sourire cruel : Ouarg, dégoûtant ! Tien, je crois que c'est une des miennes...
Revenir en haut Aller en bas
(Ginger)
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 27
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
Quand les Méchants s'Amusent... Left_bar_bleue100/100Quand les Méchants s'Amusent... Empty_bar_bleue  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeVen 8 Avr - 13:35

Ginger plana un moment avant de se poser sur son perchoir de surveillante du Pelotorium, en effet, elle devait remplacer Casus et Belli qui étaient partis pour une mission quelquonque.

Enlever des oisillons, c'est comme prendre un mille-pattes à un poussin, c'est un travail bien ingrat mais après tout il leur convient très bien à ces deux minables !

Elle se demandait toujours pourquoi Sa Pureté Nyra les gardait toujours, mais après tout elle avait forcément un bon plan, elle ne se trompait jamais. En attandant la relève, Ginger scrutait le Pelotorium de son regard ambré très inhabituel pour une tyto alba. Tout allait bien pour le moment, les déboulunés faisait leur travail correctement, après tout, ils étaient déboulunés pour cela.
Soudain, un petit cris perçant d'un jeune débouluné, un petit nyctal, courrait en pépiant après un jeune tyto alba qui lui avait pris sa pelote. Le jeune tyto n'était autre qu' Apsychos, il était connu de Ginger car c'est un très bon assassin qui agissait directement sous les ordres de Bec d'Acier et de Nyra. En somme, il avait le rang juste en dessous de celui de Ginger, car celle-ci était vraiment la plus proche du couple de dictateurs et elle en était très fière. Elle avait un lien très particulier avec Nyra que nul ne connaissait.
Mais pour le moment, le jeune Apsychos perturbait le travail des oisillons et ralentissait la chaine du Pelotorium. Elle grogna avant de s'envoler vers l'oportun et l'aggripa avec ses serres pour le plaquer au sol.

-Tu te prend pour qui ?! Tu crois que tu peux débarquer comme ça et ralentir le travail des hônnetes Sangs Purs ! Tu n'a rien de mieux à faire, ce n'est pas parce que tu es l'assassin personnel de Nos Pureté qu'il faut que tu te crois tout permis, tu me dois obéissance !

Elle le relâcha pour le laisser se remettre sur pattes et secoua son magnifique plumage. Son regard ambré restait fixé sur le jeune tyto. Ginger avait beau étre une magnifique effraie elle n'en était pas moins redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeVen 8 Avr - 14:47

    Apsychos fut pris par surprise lorsqu'une autre chouette l'attrapa par derrière et le plaqua violemment sur le sol de pierre, bec contre terre, les serres posées sur sa tête pour l'empêcher de bouger. La voie qui lui parla n'était autre que celle de Ginger, la seconde de Nyra, son aile droite... rha, pourquoi cette femelle venait-elle l'interrompre dans son jeu !? Elle lui en voulait, apparemment parcequ'il avait ralentis le travail des trieurs, ce qui, par conséquence, ralentissait celui des Sangs-Purs. Après qu'elle l'ait relâché, il se remit debout, et l'observa de ses yeux incroyablement noirs en levant une de ses serres, comme si il voulait la griffer... non mais pour qui se prenait-elle ? Ignorait-elle donc qu'il n'était pas seulement l'assassin de ce clan, mais aussi le terrible Vampire aux Yeux Noir, l'un des plus terrible psychopathe de cette terre ? Ignorait-elle donc qu'il était près à tuer n'importe-qui pour moins que ce qu'elle venait de lui faire, que pour lui, tuer, c'était amusant ? Elle allait payée pour l'avoir ridiculiser ainsi, et pour l'avoir dérangé alors qu'il s'amusait tellement ! Mais un temps de réflection suffit à Apsychos pour reposer sa serre, sachant que ce n'était pas une très bonne idée. Encore, si ça avait été n'importe quel autre soldat... mais là, la chouette était beaucoup trop proche de la reine pour qu'il puisse s'en prendre à elle sans risquer d'importante représailles.
    Mais il valait mieux pour elle qu'a partir de ce jour, il ne réussisse pas à l'attraper dans un coin sombre où personne ne les verrait... quoique, peut être allait-elle lui être utile vivante. Oui, elle allait le lui payer, elle pouvait en être certaine, mais d'une façon encore plus douloureuse. Lui qui cherchait justement un bon pigeon pour porter le chapeau dans son nouveau plan pour mettre la pagaille chez les Sangs-Purs, il venait de le trouver : ce serait vraiment gênant si Nyra apprenait que Bec-d'Acier avait une aventure avec quelqu'un d'aussi proche d'eux. Son plan, il le mettrait en place, et il serait aux premières loges pour assister au conséquences... il en riait d'avance, ricanant dans son plumage, son bec ayant retrouvé son sourire sadique et cruel.
    Mais en attendant, il devait faire comme si de rien n'était, et il se contenta donc de s'incliner respectueusement devant celle qui se prenait vraiment comme sa "supérieur hiérarchique", lui répondant d'un ton où le respect et les excuses de sa voix mielleuse sonnaient horriblement faut :


    -Oh, mais je te pris d'accepter mes excuses, ta Pureté Ginger. Je ne faisais que m'amuser un peu... l'entrainement est finit, et je m'ennuis, tout seul, avec rien d'autre à tuer que des chauve-souris. Il donna un petit coup avec la pointe de sa serre sur le bec du Nyctal qu'il avait dérangé, ce qui provoqua un clac sonore, mais l'oisillon ne réagit même pas. Ils sont si drôles, avec leurs yeux vides et leur air de zombies, j'avais penser que juste en prendre un pour jouer avec moi ne serait pas trop dérangeant... mais puisqu'apparemment, je me suis trompé, je te promet de ne plus jamais venir déranger nos petits travailleurs... et il s'abstint d'ajouter, bien-sûr : "Tant que tu ne seras pas dans les parages".

    Il fallait dire qu'en plus d'être complètement fou, Apsychos était aussi un grand menteur et un traître. En réalité, il se fichait complètement de Bec-d'Acier, de Nyra et deux leur soit-disant communauté supérieur. Tout ce qu'il voulait, c'était s'amuser, et son seul véritable maître, c'était lui, et personne d'autre !
Revenir en haut Aller en bas
(Ginger)
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 27
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
Quand les Méchants s'Amusent... Left_bar_bleue100/100Quand les Méchants s'Amusent... Empty_bar_bleue  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeVen 8 Avr - 19:04

Et en plus il se moquait d'elle ! Il croyait peut être que Ginger n'avait pas entendus son ton narquois et sur de lui ? Son regard noir et dédaigneux en disait long sur lui... Ginger entreprit de le détailler du regard, c'était donc lui le fameux Vampire aux Yeux Noirs, celui qui tuait pour le plaisir et que se moquait presque de la communauté des Sangs Purs... Dommage qu'il réagisse si mal, il était pourtant un tyto alba parfait et malgré son jeune âge (tout comme Ginger) il était une reccrue parfaite pour la cause des Sangs Purs.

Alors comme ça tu veux t'amuser mon cher, mais puis-je te faire confiance si je t'autorise à maltraiter quelqun...

Apsychos accepterait il une trève et éventuellement un contrat ? Ginger se posait beaucoup de question à son sujet et pourtant elle avait très envie d'essayer... Depuis son retour du Grand Arbre et la fin de sa mission, elle s'ennuyait ferme ici et trouvait abhérant le fait que les Sangs Purs adulte se soient tant empatés... même plus capable de voler silencieusement comme tout bon tyto devrais pourvoir le faire... Ginger recherchait sous l'ordre de Nyra, des jeunes Sangs Purs qui ne soient pas devenu empatés et incapable de voler correctement, et une chouette qui ne sait pas voler est une chouette qui ne sait pas combattre. Pourtant Apsychos avait ce quelque chose qui pouvait faire la différence, il aimait s'amuser, très bien alors Ginger allait lui donner de quoi s'amuser si il acceptait tant mieux, si il refusait tant pis.

-Apsychos, d'une ne m 'appelle plus jamais "ta Pureté" ce titre est réservé à Nyra, mais bon passons sur cela. J'ai constaté que tu aimais t'amuser quand il s'agissait de faire couler le sang des autres, alors j'ai une proposition à te faire.

Voyant qu'elle avait captée l'attention de son interlocuteur, elle continua sur sa lancée:

-Vois tu, il y a parmis les adultes Sangs Purs, des chouettes devenues bruyantes, inaptes au combat, trop sure de leurs acquis et j'en passe et des meilleurs... Admettons que je te donne le nom de ces adultes qui me dérange, et qui par la même occasion dérange Sa Pureté Nyra, acceptereais tu de bien vouloir me les éliminer. Tu aura bien entendu le droit de t'amuser autant que tu veux avec eux, à partir du moment où je te donne le nom de ta victime, elle t'appartient. Alors mon cher Apsychos qu'en pense tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeSam 9 Avr - 9:33

    Le sourire sur le bec que la cruelle chouette arborait s'intensifia, si cela était possible, lorsqu'elle entendit que la femelle ne désirait pas qu'il l'appel "Ta Pureté"... alors cela n'était réservé qu'à la reine des Sangs-Purs ? Voilà déjà un bon point pour lui : si il faisait en sorte que chaque guerrier de cette misérable armée croient qu'elle désirait qu'on la nomme avec ce titre, cela serait un début pour qu'il réussisse à faire croire qu'elle était la maîtresse de Bec-d'Acier. Et oui, quand la Tyto Alba avait quelque-chose en tête, une idée bien tordue, il s'y accrochait jusqu'à ce qu'elle soit mise en place... sauf si, bien-sûr, quelque-chose de mieux venait prendre sa place. Et justement, Ginger lui dit qu'elle avait une proposition à lui faire, une proposition qui allait lui permettre de faire couler du sang, et ça, peu importait de sang de qui c'était, il était toujours preneur.
    Il écouta donc avec attention ce que la chouette lui dit, et en profita pour rire un bon coup dans son plumage. Oui, lui aussi avait bien remarqué que les guerriers Sangs-Purs n'étaient pas au meilleur de leur forme... le jour-même de son arrivé, il l'avait remarqué, quelques lunes plus tôt, alors même qu'il pénétrait sur le territoire des sois-disant Puretés, et qu'un garde voulut l'arrêter... il n'en resta plus grand-chose lorsqu'Apsychos en eut finit avec lui, et c'est dès lors que les autres guerriers, qui avaient vus ce qu'il était capable de faire à l'un des leurs, se mirent à le détester, malgré le fait que leurs souverains aient appréciaient sa petite démonstration et qu'ils aient fais de lui leur assassin personnel. Pf, il n'en avait rien à faire, que les autres ne l'aiment pas, lui non-plus, ne les aimait pas... en fait, il n'aimait personne.
    Mais là, l'aile-droite de la tyrannique reine venait de lui faire une proposition qu'il ne pouvait absolument pas refuser : elle lui proposait de tuer des membres de cette grotesque armée, car ils étaient devenus des poids pour leurs souverains... ah oui, quand-même, voilà ce qui arrivait chez les Sangs-Purs quand on ne se montrait pas digne de son rang. Finalement, peut être qu'il commencerait à réellement s'abstenir de venir ralentir le triage... mais la proposition de Ginger le rendait des plus joyeux ! L'idée d'avoir le droit de tuer sans devoir se cacher... après-tout, il était revenu pour ça ! Aussi, lorsqu'elle termina, il leva son bec et se mit à hurler de rire, un rire dément, un rire de fou qui se répercuta à travers tout le peletorium. Même les jeunes chouettes déboulunées, qui pourtant était censée ne plus avoir de conscience, frissonnèrent en l'entendant... Apsychos était le digne représentant de sa réputation de Boogeyman sur les terres où il avait grandit.


    -AHAHAH ! AH AH ! Aaaah, tu me demandes ce que j'en pense ? Répéta-t-il, après avoir réussit à se calmer. Il leva sa patte droite et se mit à se lécher la serre d'un geste lent, presque amoureux... j'ai presque déjà l'impression de sentir le gout de leur sang sur mes griffes... ce qui au font, n'était peut être pas faut, car il avait tellement fait de couler de sang avec que maintenant elles en avaient toujours un arrière gout métallique. Apsychos s'approcha de la femelle, presque jusqu'à ce que leurs becs se touchent, et continua d'une voie calme et mielleuse : très bien, ma mignonne, je pense finalement que nous allons pouvoir nous entendre, toi et moi. Donne moi le nom de ma victime, dit-moi simplement si tu veux que je fasse ça discrètement, ou à la vue de tous, pour que chacun sachent ce qu'il en coûte de décevoir nos Puretés, et je peux te faire une promesse : avant demain-soir, tu auras la mort de ce pauvre guerrier sur la conscience.

    Il insista bien sur le fait que ce serait-elle, qui aurait sa mort sur la conscience... et bien quoi ? Lui, il ne faisait que suivre les ordres, c'était-ELLE qui voulait la mort de sa future proie... ou du moins, il cherchait à le lui faire ressentir, parce que que ce soit physique ou psychologique, le Vampire aux Yeux Noirs utilisait tous les meilleurs moyens pour faire souffrir les autres, même lorsqu'ils lui donnaient une bonne occasion de s'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
(Ginger)
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 27
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
Quand les Méchants s'Amusent... Left_bar_bleue100/100Quand les Méchants s'Amusent... Empty_bar_bleue  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeDim 10 Avr - 21:02

Apsychos parti dans une longue tirade sur le fait que ces meurtres peseraient sur sa conscience, Ginger en riait intérieurement, comme si elle possèdait une conscience...il ignorait tout d'elle... Ginger battit des cils lorsque son interlocuteur partis dans un rire de dément.

Décidement, Glaucis lui a enlevé une case à celui là...

Elle l'observait discrètement tandis qu'Apsychos se léchait les serres. Il était sûr de lui, trop sûr même, cela lui jouerait des tours un jour. Lorsqu'il tombera sur plus fort que lui, il verra. Elle resta un moment silencieuse en pensive, elle cherchait la prochaine proie de cet assassin, elle voulait d'abord le tester, il faut commencer bats et aller en crescendo. Ginger avait toujours été une pro de la discrétion, mais ça n'avait pas l'air d'être le cas pour Apsychos, et pourtant pour sa première mission il faudrait qu'il soit discret sinon elle ne pourrait pas le laisser continuer ainsi... Avant tout, elle souhaitait voir ce dont il était capable, si elle pouvait le garder à Saint Aego...

-Très bien mon cher Apsychos, j'aimerais que pour le moment tu fasse disparaître un soldat, il était très bon au début, mais avec le temps, il est devenu trop sûr de lui et se laisse aller... il se nomme Bromdah, c'est une effraie ombrée... voilà ta première cible, mais je souhaiterais que tu sois discret et tu aura des proies beaucoup plus intéréssante, méfie toi quand même de lui, son ouïe est plus que remarquable et c'était un très bon combattant... Prend ton temps pour ce nettoyage et reviens me voir si tu souhaite conitnuer le ménage...

Sur ce la belle tyto alba déploya ses ailes et repartie sur son perchoir pour retourner à la surveillance du Pelotorium.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeLun 11 Avr - 9:27

    Apsychos écouta avec beaucoup d'attention les explications que la femelle lui donna sur la première victime de ce complot malsain, gravât bien les informations dans un coin de sa mémoire. Moui, Bromdah, il le connaissait, il lui était arrivé de faire des patrouilles avec lui, et aussi de le croiser à la cantine. Il suivit de son regard noir Ginger qui retourna à son perchoir de surveillance après lui avoir dit ce qu'elle attendait de lui, et d'en bas, il lui répondit, d'une voie basse et calme, mais qui se faisait parfaitement entendre grâce à l'echos de la salle silencieuse :

    -Très bien. Ne t'inquiète pas, bientôt il ne sera plus un problème pour toi. Et peu importe qu'il ait une ouïe remarquable. Je ne rate jamais une proie, et tu veux savoir pourquoi ? Parce que moi, je possède un don que ne possède pas le commun des mortels... sa voie baissa encore d'un cran... je ne crains pas la douleur.

    Et, comme pour prouver ce qu'il disait, il leva bien haut une de ses serres et se griffa la jambe, se faisant une longue et profonde entaille, qui vint se rajouter à sa collection de cicatrices. Son sang coulait sur la pierre, mais la mâle, lui, il riait, comme si il venait de rien ne se faire de plus que quelques chatouillis. Il déplia alors ses ailes et sortit par un grand trou dans la roche... tremblaient, mortels, le Vampire aux Yeux Noirs part en chasse... et si celui-ci était du genre à se faire facilement remarquer, quand il chassait, il devenait vraiment discret, et silencieux... on aurait dit une ombre dans la nuit, ce qui ajoutait encore à sa légende.
    Il traversa le territoire en direction de l’extrême Sud. Etant guerrier en plus d'un assassin, il était au courant des tours de gardes, et il savait que Bromdah s'était retrouvé de garde de l'entrée Sud jusqu'à la prochaine pleine-lune parce qu'il avait roupillé lors d'un entrainement. Si il n'avait pas quitté son poste, ce serait parfait ! Et justement, de loin, Apsychos arrivait à voir l'oiseau qui observait l’horizon dans le sens inverse. Rapidement, avant qu'il n'entende les battements de ses ailes, le Tyto Alba se laissa glisser sur le vent et atterrit à l'abri de son regard derrière un rocher, surplombant une grosse fissure dans la roche, assez grosse pour qu'ils puissent y passer tout les deux. L'assassin eut de grandes peines pour se retenir de rigoler... tout était parfait ! La relève n'arriverait pas avant deux heures, ce qui lui laissait largement le temps. Ils étaient trop loin du camp pour que quelqu'un entende la bagarre, ou au moins pour qu'il arrive à temps pour les voir. Tout ce qu'il lui fallait, maintenant, c'était réussir à l'attirer jusque-là... ce qui ne fut pas bien compliqué. Apsychos se mit à pousser un petit sifflement, qui ressemblait à celui d'un moineau. La bonne ouïe de Bromdah serait sa perte... celui-ci tourna ses yeux rouges dans sa direction, observa les rocher derrières lesquels il se planquait, puis retourna à sa surveillance. Il recommença, en sifflant plus fort... et cette fois, le guerrier déchu prit son envol dans sa direction, cherchant l'origine de ce bruit. Apsychos attendit qu'il passe tout près de lui, et lui sauta dessus... l'effet de surprise fit perdre le contrôle de ses ailes à sa victime, qui, emportait par son propre poids et celui de son tueur, chuta, et tout-deux s’engouffrèrent dans la fissure. Ils firent une chute de plusieurs mètres, se cognant aux parois, et finirent dans une vieille salle abandonnée. Là, Apsychos, les serres plantées dans le torse de sa victime, et serrant très douloureusement, lui retira son casque d'un coup d'aile, dévoilant un visage déformé par la rage et la peur...
    Bromdah ne se laissa pas faire, au début : il réussit à faire un tour sur lui-même, ce qui désiquilibra le Sang-Pur, et il l'envoya valser contre un mur avec une giffle. Mais il était un peu raide, lorsqu'il se releva, la respiration forte. Les nombreux chocs le faisaient souffrir. Quand à Apsychos, il se releva, droit et digne, en riant... cela déstabilisa son adversaire. Il ne pouvait pas ne pas avoir mal ! A moins que les rumeurs soient réelles : il ne ressentait pas la douleur ! Ce temps de réflexion fut beaucoup trop long : l'assassin se jeta sur lui, planta les serres d'une de ses pattes en plein dans les plaies de sa première attaque, ce qui arrache un cri de douleur à sa victime, et le plaqua à nouveau sur le dot. Rapidement, il lui entailla l'articulation de son aile droite... c'était une blessure simple à faire, et qui l'empêcherait de voler. Puis il lui ferma le bec avec deux griffes, le réduisant au silence, et plongea son regard noir, ténébreux, chaotique dans le sien, en lui murmurant :


    -Cher Bromdah, je suis le porteur d'un message de la part de sa Pureté Ginger... il laissa un instant peser un lourd silence, avant de terminer : tu es renvoyé.


***

    Des heures plus tard, Apsychos revenait au camp des sangs pure. Il vola tranquillement en direction du Peletorium, en tenant quelque-chose de bizarre dans sa serre droite, quelque-chose de rose et de visqueux. Il avait l'air de très bonne humeur... le soleil commençait à se lever lorsqu'il pénétra dans la salle remplit de déboulunés et se dirigea vers leur jolie gardienne qui était toujours-là. Il se posa sur un perchoir près du sien, et jeta à ses pattes ce qu'il tenait, qui atterrit devant-elle dans un bruit de succion... c'était une langue de chouette...

    -Tien, dit-il, je t'ai rapporté un petit souvenir de ce cher Bromdah. Eh eh eh ! Je peux te dire qu'il n'avait pas l'air fier lorsque je la lui ais arraché. Ah ah ah ah ah ah !! J'ai balancé ce qu'il restait de lui dans le désert de Kunir. Je crois que mes amis les dingos se seront fait un plaisir de nous débarrasser de lui... eheh...
Revenir en haut Aller en bas
(Ginger)
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 27
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
Quand les Méchants s'Amusent... Left_bar_bleue100/100Quand les Méchants s'Amusent... Empty_bar_bleue  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeMer 13 Avr - 19:04

[désolé de répondre si tardivement =s]

Ginger surveillait toujours le Pelotorium en maugrant contre la relève qui n'arrivait toujours pas. Que croyaient-ils ? Qu'elle n'avait rien de mieux à faire que de garder un oeil sur des idiots de déboulunés ? Elle qui rêvait de repartir par monts et par vaux servir sa Reine... Enfin bon, elle n'était pas à plaindre, le jeune Apsychos lui apportait un peu de distraction et elle avait trouvé avec lui un assassin sûr pour faire le ménage parmis les Sangs Purs déloyaux... Elle repensa à ce tyto alba très spécial, il n'avait vraiment pas due avoir une vie facile pour en arriver là, ce scarifier pour prouver qu'il ne craignait pas la douleur, qu'il ne la ressentait pas. Lors de sa mission au Grand Arbre, Ginger avait entendu parler de ces chouettes qui ne ressentaient pas la douleur. Elle avait tout de même un peu pitié pour lui, cette malédiction lui était vraiment montée à la tête, c'était simple, ce Apsychos était un démon.
Cela faisait un moment d'ailleurs que l'assassin était parti en mission pour la belle tyto alba. D'ailleurs à son ouïe persante, Ginger l'entendit revenir et tourna la tête dans sa direction. Apsychos lui lança une étrange chose rosâtre au pied de ses serres, Ginger regarda la chose avec dégout avant de constater que c'était une langue. L'assassin lui précisa que c'était celle de Bromdah, précision inutile d'ailleurs... Bon pour la discretion, il pourra repasser...

-Première mission réussie mon cher Apsychos, mais tu va devoir patienter un peu avant de pouvoir de nouveau faire couler le sang, il ne faut pas que ça soit trop régulier sinon ils seront beaucoup plus sur leur garde... et ça sera surement moins amusant pour toi...

Un bruissement d'aile retentit dans le Pelotorium, la relève arrivait.

-Ne tue pas celui là, s'il te plait on en a besoin...reviens me voir d'ici quelque jour, tu arrivera bien à me trouver je te fais confiance pour cela.

Sur ce, Ginger déploya ses belles ailes blanches et s'envola vers la sortie pour prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeJeu 14 Avr - 9:38

{Pas grave ^^ Je te réponds juste pour prévenir que je vais peut être prendre un peu de temps pour poster la suite, parce que je manque d'inspi'. Mais bon, ça peu me venir dans trois jours comme ça peu me venir dans l'après-midi. Juste un truc, vu que Ginger s'en va : ça veut dire que le sujet est finis, ou tu veux qu'on le continue en disant qu'on se retrouve un autre jour ?}
Revenir en haut Aller en bas
(Ginger)
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 27
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
Quand les Méchants s'Amusent... Left_bar_bleue100/100Quand les Méchants s'Amusent... Empty_bar_bleue  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeJeu 14 Avr - 19:47

[lol je veux juste dire qu'on continu le RP ici en disant par exemple qu'une semaine s'est passée ^^ ne t'en fais pas pour la réponse elle peut attendre, après on peut toujours en commencer un autre si tu veux ;)]
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeLun 18 Avr - 15:36

    Un rictus illumina le visage si sombre de l'assassin lorsqu'il vit l'air dégoûte que pris Ginger lorsqu'il lui lança la langue aux serres. C'était, évidemment, ce qu'il avait espéré obtenir de sa part... une langue de chouette, ce n'était pas le genre de chose que l'on ramenait à une femelle lorsqu'on voulait lui plaire. Elle lui annonça qu'il avait donc réussi sa mission, et Aphsychos leva bien haut la tête, prenant un air fier... quel dommage qu'elle lui dit par la suite qu'il ne pourrait pas avoir une nouvelle cible avant plusieurs jours, car il ne fallait pas que les meurtres soient trop réguliers pour que les soldats ne se mettent pas sur leurs gardes. Ah, le commun des mortels, comme le mâle aimait appeler les autres emplumés... Ginger avait vraiment le gésier à l'envers si elle pensait réellement qu'il préférait que ces victimes ne se doutent pas qu'ils sont épiés par une mort atroce. Bien au contraire, qu'ils soient sur leurs gardes rendait ses chasses amusantes, ça ajouté un peu d'adrénaline, et en plus, avant de s'en prendre à eux, il pouvait ressentir la peur de ceux qui craignaient d'être les suivants sur la liste morbide de ce complot au sein des Sangs-Purs...
    Mais bon, le Vampire aux Yeux Noirs n'en fit pas la remarque. Au moins, on lui donnait la possibilité de tuer, il n'allait pas râler et prendre le risque de devoir quitter l'armé des Tyto. Il se contenterait, pour le moment, de se qu'il avait, et puis, en plus, il avait toujours en tête son projet pour faire couler Ginger... ce n'était pas parce qu'elle lui avait donnée une occasion de s'amuser qu'elle allait lui échapper pour autant. Il fallait dire que c'était le genre de méchant qui ne se sentait jamais redevable pour personne, qui était plutôt ingrat.
    L'aile droite de la reine des Sangs-Purs quitta le Pelotorium lorsqu'un autre Tyto Alba mâle arriva pour la remplacer à la surveillance de cette partie des déboulunés. Apsychos lui fit un signe militaire avec l'aile, ne quittant toujours pas son sourire fourbe, lui promettant silencieusement qu'il ne raterait pas leur rendez-vous. Puis il s'intéressa au nouveau gardien qu'il n'avait pas le droit de toucher... nouveau gardien qui, au passage, n'avait d'yeux que pour lui, négligeant son travail de surveillant. Il fallait dire qu'il faisait partie des chouettes de l'armée qui n'appréciait pas le fou qui se trouvait près de lui, qui en avait presque peur, et qui aurait préféré ne pas se retrouver seul avec lui... il ne comptait pas les zombies qui travaillaient près d'eux. Afin d'échapper à son regard noir et glacial, il baissa un peu la tête...


    -C'est quoi, ça ? Demanda-t-il en apercevant la langue que Ginger n'avait, bien sûr, pas prise avec elle.
    -Oh, rien du tout, répondit Apsychos en attrapant le muscle et le lançant en l'air, le faisant retomber en plein dans son bec et l'avalant d'un trait... juste un fois de mulot que j'avais gardé de côté pour mon goûter.

    Le gardien l'observa un petit moment... il semblait sceptique, mais le Vampire n'y fit pas attention et commença à marcher au milieu des rangs de déboulunés, les observant les uns après les autres avec beaucoup d'attention...

    -Mais qu'est-ce que tu fais ?
    -J'ai reçu des ordres de sa Pureté Nyra en personne. Elle souhaiterais que je surveille un peu nos petits camarades et que je débusque ceux qui résisteraient aux pouvoirs de la lune.

    Mais il fut déçu, parce que, là, sur le coup, il ne semblait y en avoir aucun. Apsychos s'apprêtait à s'en aller, mais il se ravisa au dernier moment et se tourna vers son "camarade"...

    -Dit-donc, tu est courant de la dernière ? Bromdah m'a annoncé, hier, que dame Ginger souhaiterais également qu'on la surnomme Pureté. C'est bizarre, hein...

    ... et là, il partit, sous le regard rassuré, mais aussi étonné du gardien. Apsychos était fière de lui : il venait de faire d'une pierre, deux coups ! Non seulement, il avait lancé sa rumeur, mais en plus, il venait de se couvrir pour son dernier meurtres, car tout le monde penserais que Bromdah se serait enfui après avoir dit une telle chose par peur des représailles, ou pire, que ce serait Ginger elle-même qui aurait fait en sorte qu'il se taise...


***

    Une semaine plus tard : Apsychos était au sommet des montagnes de Saint Aegolius, là où les soldats viennent généralement pour aiguiser leurs serres de combat. Le criii crispant et habituel retentissait, sauf que ce n'était pas des lames en métal, que la chouette aiguise : c'était ses propres griffes ! Le Vampire aux Yeux Noirs avait pris cette habitude depuis même avant de revenir parmi les Sangs-Purs : il rendait ses griffes plus courtes et plus pointus une fois toute les deux-semaines, normalement, afin de les rendre plus douloureuses. Lorsqu'elles furent assez tranchantes à son gout, le Mâle prit son envol et commença à parcourir le sinistre paysage de désert rocailleux qu'il aimait tant... ce n'était pas tout, mais il devait maintenant trouver Ginger, afin de savoir si elle n'avait pas une nouvelle mission pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
(Ginger)
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 27
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
Quand les Méchants s'Amusent... Left_bar_bleue100/100Quand les Méchants s'Amusent... Empty_bar_bleue  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeDim 24 Avr - 2:06

-Excusez-moi votre Pureté

Ginger se retourna vers le minable qui l'avait poussé et qui avait oser lui donner un titre qui n'appartenait qu'à sa pureté Nyra. Lorsqu'elle vit le jeune oisillon se replier de peur sur lui même, elle renonça à le punir, il était certainement nouveau et ne devait pas savoir encore qu'elle titre lui donner... Il apprendrait, comme tous, la belle tyto alba décida donc d'être indulgente avec cette jeune recrue.
Elle soupira d'ennuis, scrutant la falaise et décida d'aller se poser sur son perchoir préféré celui-là même où elle avait fait la connaissance d'un excellant Sang Pur : Raven l'effraie masquée. Elle repensa à l'incident qui avait eu lieux peu avant, elle trouvait cela étrange, depuis une semaine, il n'était plus rare que certains l'appellent "sa Pureté", le plus étrange était que ça n'était pas essentiellement des poussins qui se trompaient...

Qui a bien pu oser m'attribuer ce surnom ? Il n'est destiné qu'à notre grandre reine Nyra...

Ginger resta un moment plongée dans ses pensées et décida tout de même de mener une enquête pour découvrir le responsable de cette mascarade. Elle avait horreur qu'on la dénomme ainsi, ce nominatif n'appartenait qu'à sa reine et à son roi, personne d'autre n'avait le droit de porter ce nom ! Elle posa donc discrètement des questions par-ci par là mais très peu d'information lui furent utiles... Tous disaient que la consigne avait été donnée par un gradé qui avait été retrouvé mort peu de temps avant.

Bromdah...bien si il était le responsable, il ne nuira plus à ses Puretés désormais.

Elle entreprit donc de corriger tout ceux qui la nommaient ainsi afin de rectifier les erreurs de cet ancien Sang Purs, mis au tapis par les soins de ce cher Apsychos.

Apsychos...

Mine de rien, Ginger appréciat cet assassin, certes il était complètement fou mais sa personalité intriguait beaucoup la jolie tyto.

Il doit surement trépigner d'impatience d'avoir une nouvelle victime, et bien... donnons lui ce plaisir

Elle secoua ses magnifique ailes perlées de roux et s'envola à la recherche d'Apsychos. Elle ne mit pas beaucoup de temps à le trouver, bruit de ses serres qu'il était en train d'affuter aurait fait revenir de Glaumora n'importe qu'elle scrome. Ginger se percha donc gracieusement à quelques pas de lui et attendit patiemment qu'il ai finit sa besogne.


[désolé pour le retard de réponse =s]
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeLun 25 Avr - 23:56

{Il n'y a aucun souci ^^}

    Un bruis d'ailes derrière Apsychos indiqua à celui-ci qu'un intrus venait de s'inviter durant sa petite séance de manucure... mais il ne daigna cependant pas retirer ses serres de la grande pierre à affûtage qu'il utilisait, se disant que ça n'avait pas vraiment d'importance que quelqu'un soit là ou pas, tournant simplement la tête à 180°, comme savaient si bien le faire les chouettes, afin de voir qui c'était. Son bec s'illumina alors d'un sourire radieux lorsqu'il reconnut le visage en forme de coeur et la plumage blanchâtre de Ginger, perchait un peu en retrait derrière lui. Devinant un peu la raison de sa présence, et santent se plumes s'en dresser de joie et d'excitation, il décida de s'arrêter-là, de toute façon il avait finis... quoi que... il donna quand même un dernier petit coup de griffes de la roche, parce que il adorait ressentir ses ongles protester douloureusement contre ce comportement indigne d'un oiseau ! Une serre était faite pour rester comme elle était, l'usure se faisait normalement naturellement, et quand à ces pierres, elle étaient prévues à la base pour les lames métalliques qu'ils utilisaient pour les combats... mais que voulez-vous, on ne se refait pas. Pour le Vampire aux Yeux Noirs, "normalement" était tout l'inverse de ce que ce mot devait être, car lui, il était un monstre, un démon, faire des choses contre nature était dans sa nature. Et puis, il y avait aussi le fait qu'il savait que même si lui, il aimait bien, les autres n'appréciaient pas forcément le bruis qu'il faisait en se "limant" les ongles, un bruit qui ressemblait fort à une craie qu'un professeur ferait grincer sur un tableau pour obliger sa classe à faire silence. Il aimait voir les grimaces de douleurs que le commun des mortels faisaient lorsqu'ils entendaient ce son, et ce fut donc la raison pour laquelle il garda un oeil sur sa supérieur pendant sa petite opération.
    Et, une fois qu'il eut enfin terminé, il donna un unique coup d'ailes et rejoignit habilement la femelle, qui avait eut la gentillesse d'attendre patiemment qu'il ait terminé, sur son perchoir. Ses pattes saignaient un peu, mais ça ne semblait pas le déranger outre mesure. Comme d'habitude, il lui adressa un sourire cruel, surmonté d'un regard malicieux, avant de prendre la parole d'un ton sarcastique, qui donnait toujours l'impression qu'il se moquait de celui à qui il était en train de parler :


    -Bien le bonjours, ma mignonne. C'est très gentil à toi d'être passée me voir. Mais je vais finir par croire que j'ai réussi à te taper dans l'oeil ! Tu ne peux donc plus te passer de mon regard de cendre ? Son sourire s'élargit encore, fière de son petit jeu de mot à propos de ses yeux noir... et oui, bon, effectivement, là, il se moquait réellement d'elle. A moins que, bien sûr, tu ais en tête un autre Sang-Pur récalcitrant qui voudrais bien jouer avec moi. Ça tombe bien, comme tu as pue le constater, je viens de finir de me faire les griffes... ce sera une excellente occasion de les user à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
(Ginger)
(Ginger)Chouette inactive


Messages : 82
Date d'inscription : 27/02/2011
Age : 27
Localisation : Forme ses espions

Qui es-tu ?
Race: Tyta alba
Santé:
Quand les Méchants s'Amusent... Left_bar_bleue100/100Quand les Méchants s'Amusent... Empty_bar_bleue  (100/100)
Rang: Chouette abandonnée

Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeVen 13 Mai - 0:10

Ginger sourie face à l'air malicieux qu'avait pris Apsychos avant de s'adresser à elle, finalement, ce Tyto pouvait se révéler amusant. Néanmoins, sa remarque sur sa probable attirance pour lui ou un autre mal la fit tiquer intérieurement et elle ne put s'empêcher de réagir :

-Et bien, que me vaut ses propos déplacés ? En voyant ton air satisfait lorsque je me suis posée près de toi, je pourrais très bien te renvoyer ta réflexion, tu avais l'air bien heureux de me voir arriver mon cher Apsychos.

Elle chuinta en voyant l'air dédaigneux que l'assassin lui avait lancé.

L'aurais-je vexé ?

Les griffes de ce dernier saignaient abondamment et Ginger retenue une grimace de dégout et de pitié, il ne devait vraiment pas avoir une haute estime de lui pour se mutiler ainsi. La Tyto alba regarda ses propres serres qu'elle entretenait avec le plus grand soin, elles étaient vraiment bien aiguisée sans qu'elle ai besoin de les affuter jusqu'au sang...enfin bon, cela ne la regardait pas.
Elle posa de nouveau ses yeux ambrés sur son "associé", il avait l'air impatient de se remettre en vol pour un énième crime à ajouter à son tableau de chasse...

-Très bien, la mission que je vais te donner est un peu plus compliquée, il te faudra voler jusqu'à la base d'espionnage que nous avons installé au cap Glaucis près de la mer d'Hoolemer. Là-bas tu trouvera un Tyto alba de mon âge, c'est un espion du Grand Arbre, il te faudra lui soutirer quelques information sur le pourquoi de sa mission parmi nous, tu a bien entendu carte blanche pour la méthode à utiliser pour lui soutirer les informations ainsi que pour l"éliminer. Une fois ta mission terminée je te prirais de revenir ici et de me communiquer les données que tu aura récolté. Ah oui j'oubliais, si tu t'en sens le courage, ou la folie, d'apporter un souvenir de ce cher Jetsan au Grand Arbre, je t'en pris fais toi plaisir.

Ginger était presque sûre qu'Apsychos prendrait le risque d'aller jusqu'au Grand Arbre, ce Tyto était un kamikaze et elle savait très bien que les Gardiens n'arriveraient jamais à l'attraper ou à l'arrêter, une fois lancé il était instopable....

-Alors mon cher Apsychos, cette mission te convient-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://histoire-de-plumes.over-blog.com
Anonymous
InvitéInvité



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitimeMar 17 Mai - 11:25

    *Petite idiote vantarde* songea Apsychos lorsque Ginger osa prétendre par la suite que c'était LUI qui avait un faible pour elle. C'était rare, mais là, sur le coup, elle avait réussie à lui couper le sifflet, elle avait réussie à faire disparaître son sourire de son bec... car au fond, il commençait à se demander si elle n'avait pas raison. Il avait beau être un malade mental doublé d'un être démoniaque, il n'en était pas moins une chouette mâle et adulte, qui pouvait commencé à s'intéresser aux femelles, maintenant, et la seconde de la reine des Sangs-Purs, il avait du mal à se le cacher, était réellement plutôt mignonne... non, il n'était pas question qu'il commence à avoir des sentiments, pas lui ! Il chassa cette idée de sa tête aussi vite qu'elle y était apparue, et tenta de faire passer la chose en reprenant sa posture sûr de lui et son sourire sadique. Pour lui, elle n'était et ne resterait jamais rien de plus que de la "viande morte", et si elle osait pensée le contraire, c'est qu'elle était réellement ce qu'il pensait d'elle.
    L'incident passé, il ne répliqua pas à la remarque de sa supérieur et se contenta d'écouter silencieusement ce que celle-ci lui disait... quelque-chose fit tilt dans sa tête : elle était en train de lui proposer de tuer un espion envoyé par les Gardiens de Ga'Hoole. Une étrange expression passa sur son visage couvert de plumes, et son sourire prit des airs mélancoliques, comme si elle venait de lui annoncer quelque-chose qu'il avait attendu depuis très longtemps et qui le rendait particulièrement heureux... ce qui, en réalité, était le cas.


    -Il me tardait tellement de pouvoir planter mes serres dans la chaire des gardiens, murmura-t-il après qu'elle lui ait demandée si ça lui allé. Et, parti dans sa folie, il se lança dans un monologue, parlant plus seul que pour la femelle, racontant une histoire triste, mais avec une voie qui pouvait laissée penser que c'était un bon souvenir, pour lui : je ne suis pas devenu ce que je suis pour rien, ILS m'y ont aidé. Je n'étais qu'on mignon petit oisillon, à l'époque, je venais à peine de cracher ma première pelote... lorsque débuta la bataille des griffes de glace. J'ai vu mes parents mourir sous mes yeux, tués par les Gardiens, et je dus vivre seul, apprendre à me débrouiller. Et surtout, m’entraîner seul dans le but qu'un jour je devienne assez puissant pour pouvoir me venger... oh, je ne leur en veux plus, maintenant, car sans eux, je ne serais pas devenu ce que je suis. Je serais simplement un de ces pigeons de l'armée qui sont devenus si paresseux que tu me demande aujourd'hui de les éliminer. Mais il faut quand même que je venge mes parents, c'est là une question d'honneur. Il tourna à nouveau son regard noir vers la femelle : tu peux compter sur moi. Lorsque j'en aurais finit avec lui, ce Jetsan ne sera même plus capable de se souvenir de son nom, avant que je ne le tus. Et au Grand Arbre, je ferais en sorte qu'ils tremblent, rien qu'en entendant prononcer mon nom.

    Et, sur ceux, Apsychos s'envola et fila dans un vol rapide, mais silencieux, en direction du lieux que lui avait indiquée Ginger. Le voyage se passa sans trop de difficultés. Il sortit du territoire des Sangs-Purs, puis longea la régions des Monts-Becs en direction de la mer d'Hoolemere. Il ne lui fallu pas très longtemps pour faire la route, et arrivé au dessus du poste d'espionnage, il se posa à l'intérieur. Là, il trouva la fameuse chouette, en train de décortiquer un tas de papier, qu'il se dépêcha de cacher lorsqu'il attendit l'arrivée de l’intrus. Les deux oiseaux se dévisagèrent, et le psychopathe fut le premier à rompre le lourd silence qui s'était installé entre-eux, demandant d'une voie calme :

    -Jetsan ?
    -Qui le demande ? Répondit celui-ci d'un ton qui trahissait un certain stress, pas parce qu'il sentait bien que cet oiseau n'était pas là pour lui venir en aide, mais parce qu'il avait peur qu'il cherche à lui sous-tirer des information sur le Grand Arbre, ce dont, bien sûr, il se refusait !
    -La dernière personne que tu verras vivante, termina Apsychos d'un ton calme et lourd de vérité.

    Sur ceux, Jetsan fut le premier à réagir : il se jeta sur le Sang-Pur, bien décidé à vendre chèrement ses plumes. Il saisit Apsychos par le crane avec ses serres et le plaqua violemment contre le mur, derrière lui. Mais le Tyto, comme d'habitude, ria de la douleur que cela lui procurée, et répliqua en lui plantant férocement ses serres dans le ventre. Le Gardien lâcha prise et recula, en hurlant de douleur, lui. Il jeta alors un regard furtif sur la droite, regard que suivit Apsychos. Il y avait là, posé sur une table, des serres de combat en or. Les deux combattant s'observèrent dans les yeux, puis, en même temps, se jetèrent dans cette direction. L'un voulait récupéré les serres pour prendre le dessus dans le combat, et l'autre voulait juste l'empêcher de les récupérer pour que son jeu ne soit pas déloyal... même si il l'était quand-même, puisque lui, il ne craignait pas le mal. Finalement, ce fut l'assassin qui eut le dernier mot : ils arrivèrent près de la table en même temps et Jetsan tendit sa patte vers les serre, mais Apsychos l'écarta d'un coup d'aile et, de son autre aile, fit valdinguer l'arme à l'autre bout de la pièce. Les deux adversaires se tournèrent un moment autour, attendant le bon moment. Apsychos fut malheureusement pour lui le premier à cligner des yeux, et le Gardien profita pour se jeter sur lui, visant son coeur avec son bec... mais ce qu'il ne savait pas, c'était que son meurtrier avait fait exprès de fermer les yeux. Au moment où ils allaient entrer en contact, celui-ci se baissa, l'espion lui passa par dessus, et se releva rapidement, lui donnant un grand coup de tête dans l'estomac et le faisant tomber à la renverse. Rapidement, avant qu'il n'ait le temps de reprendre son souffle, Apsychos se jeta sur lui, le plaqua au sol, et lui planta une serre dans chacun de ses yeux... rendu aveugle, Jetsan se mit à hurler de douleur. Il hurla jusqu'à ce qu'il n'ai plus de souffle, et lorsqu'enfin, il se tut, son adversaire s'approcha doucement de lui et lui murmura à l'oreille :

    -Maintenant, tu vas me dire la raison de ta présence ici, et ce que tu as découvert.
    -Nn... non, jamais... espèce de mou-du-croupion sans gésier de Sang-Pur, répondit férocement Jetsan.
    -Eheh, j'espérais que tu me répondrais ça...


***

    Plus d'une heure était passée depuis la fin de leur combat, et Jetsan pendouillait lamentablement trois mètres au dessus du sol, la tête en bas, attaché à une branche par des liens qui étaient en réalité des ronces, tellement serrées que même les tiges lui entrait dans la chaire. Une horrible plaie lui ouvrait le crane, laissant couler son sang abondamment, et plusieurs autres petites plaie lui souillées le corps. Il avait perdu toute sa majesté de Gardien, transformé en un pathétique chiffon de plume par les tortures qu'il avait subi. Apsychos voletait autour de lui en chantonnant pendant sa besogne, lui faisant de temps à autre une nouvelle entaille. Il avait enfilé les serres de combats de sa victime... il n'aimait pas trop se servir d'autres outils que ses propres serres, mais il savait aussi qu'il n'y avait rien de plus humiliant que de se faire blesser par ses propres armes.
    Alors qu'il lui donnait un nouveau coup de griffe dans un endroit particulièrement douloureux, mais absolument pas mortel, la victime se mit à hurler :


    -Pitié, arrête !! Je vais parler ! Je vais parler !
    -Ah, tu deviens enfin raisonnable, répondit Apsychos en se posant sur lui somme si il s'agissait d'un perchoir, les serres en or tapotant désagréablement sur ses plaies. Je t'écoute...
    -En fait, jj... j'ai été envoyé en éclaireur pour essayer de... trouver une faille dans v... votre défense, pour que nos sauvet... te... teurs puissent allaient sauver des oeufs et des poussins. J'avais remarr... qué que les guerriers de ton armée étaient d... devenus un peu feignant, alors je voulais conseillé de jouer là-dessus. Mais je n'ai pp...p... pas eu le temps de faire mon rapport. C'est tout, je le jure, il n'y... a rien d'autre, je le jure !
    -Bien, dans ce cas je peux te relâcher.

    Il donna un coup d'aile, s'envola et trancha le tige de la ronce qui le tenait accroché à l'arbre avec une des griffes en fer des serres de combats. Jetsan fit une chute qui lui aurait surement brisée la nuque, si Apsychos ne l'avait pas rattrapé avant qu'il ne touche le sol.

    -Je vais te montrer que je peux quand même être gentil, dit-il d'un ton sarcastique : je vais te ramener à tes amis.

    Et sur ceux, avec un oiseau à l'agonie dans les serres, il commença à traverser la mer d'Hoolemere, en direction du Grand Arbre de Ga'Hoole...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Quand les Méchants s'Amusent... _
MessageSujet: Re: Quand les Méchants s'Amusent...   Quand les Méchants s'Amusent... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les Méchants s'Amusent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: Corbeille :: Archives des RPs-
Sauter vers: