Une petite balade à Hoolemere? Pourquoi pas?[PV Fink]

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite balade à Hoolemere? Pourquoi pas?[PV Fink]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
InvitéInvité



Une petite balade à Hoolemere? Pourquoi pas?[PV Fink] _
MessageSujet: Une petite balade à Hoolemere? Pourquoi pas?[PV Fink]   Une petite balade à Hoolemere? Pourquoi pas?[PV Fink] Icon_minitimeSam 9 Avr - 20:26

Une petite balade à Hoolemere? Pourquoi pas?
-PV Fink.



C'était un beau matin de printemps. L'hiver avait disparut depuis bien longtemps, emportant avec lui sa neige et sa froideur qui lui était propre. Maintenant, le soleil inondait de lumière les différents royaumes des chouettes et des hiboux, bien que quelques petits nuages cotonneux traînaient encore dans le ciel azuré. Les fleurs envahissaient les champs et les forêts, variant de couleurs et de formes, montrant ainsi la diversité que pouvait offrir le monde. La chaleur était revenue pour le plus grand plaisir des bêtes sortant de leurs tanières, afin d'aller retrouver leurs activités. Dans la forêt de Tyto, les écureuils, les loups, renards et autres animaux vaguaient à leurs diverses occupations, tandis que dans les creux des pins, des sapins et de nombreux autres arbres, les chouettes, créatures nocturnes, attendaient leur heure de gloire, dormant d'un sommeil paisible. A Kunir, les renards du désert sortaient faire leur ronde. A Ambala, la vie s'activait. On aurait pu penser que tout allait pour le mieux. Hélas, la menace de St Aegolius courait partout, se glissant dans les cours d'eau et s'engouffrant dans le cœur des chouettes et hiboux, formant la peur. Mais pour l'instant, tout était calme.

Quelque part, dans le ciel couvrant des terres inconnues, un oiseau planait. De la terre, on ne distinguait qu'une petite forme bougeant lentement dans le Par-Delà. Mais en s'approchant un peu plus on pouvait apercevoir un grand oiseau, ou plutôt une aigle. Oui, c'était bien une aigle. Et en s'approchant encore un peu plus, on pouvait l'observer plus en détail. A première vue, on remarquait son vol gracieux et léger. Ensuite, on admirait sa taille. L'aigle était imposante et grande, mais non moins délicate, si j'ose dire. On distinguait l'éclat d'intelligence brillant dans ses yeux jaunes, aux éclats dorés. Surtout, on étudiait la mystérieuse sacoche en cuir, aux dessins semblant être dessinés par un artiste, que portait l'aigle. Grâce aux courants dans le ciel, l'oiseau pouvait s'élever sans un effort, malgré le poids du sac. Mais cela ne dérangeait pas l'animal. Soudainement, l'aigle descendit en piqué, à une vitesse folle, provoquant un léger sifflement. Le sol se rapprochait de plus en plus. L'aigle tendit ses serres et agrippa un lièvre, pauvre petite bête qu'elle avait repéré du ciel grâce à son excellente vue. Le petit animal aux longues oreilles se débattit furieusement, avant que l'aigle ne resserre sa prise, provoquant ainsi sa mort. Ainsi le petit lièvre mourut. Satisfaite, l'aigle reprit de l'altitude, laissant apparaître un fin sourire sur son bec.

« Hmm, rien ne vaut du lièvre frais ! »

L'aigle avait laissé s'échapper ces mots avant de reprendre une plaine bouchée du lièvre tué. Elle avait faim, ce qui était compréhensible, puisqu'elle n'avait pas mangé depuis deux jours. L'oiseau se mit ensuite à fouiller dans sa sacoche, à la recherche d'une plante. Mais le souci était que ce n'était pas vraiment facile de la trouver, vu tout le désordre qui peuplait le sac. Après maintes recherches, l'aigle se rendit à l'évidence : elle n'avait plus de cette fameuse plante ;

*Mince. J'ai plus laitue de mer. Ma pauvre Eja, tu n'as plus qu'a aller en chercher.*

Eja, tel était le nom de ce drôle de personnage. Que pouvait-elle bien faire avec toutes ses plantes ? C'était simple. Elle soignait. Oui, Eja était une sorte de guérisseuse, vagabondant entre les royaumes. C'était un métier peu commun chez les aigles, mais la famille d'Eja s'était vouée à cette tradition depuis des générations. C'en était ainsi. Eja se redressa et savait ce qu'elle avait à faire. Elle devait avoir sa laitue de mer, il le fallait ! Pour elle, un guérisseur sans remèdes, c'était un oiseau sans ailes. L'aigle prit son sac, oubliant de ramasser les restes du lièvre qui feraient sûrement un bon repas pour les charognards passant par là.

Certains me diront : « Où est aller Eja pour trouver sa laitue de mer ? » C'est simple. A la mer de Hoolemere ! Car qui dit laitue de mer, dit Hoolemere ! Et donc, Eja se trouva bientôt à Hoolemere. Elle pouvait voir l'eau bleu, les vagues se déchaîner contre les falaises abruptes, le soleil créer un miroir scintillant sur la mer. Mais l'aigle se dirigea sur le sable, cherchant sa fameuse algue. Attentive aux moindres détails, elle ne tarda pas à trouver sa fameuse laitue de mer, qu'elle enveloppa d'une large feuille avant de la fourrer dans son sac, avec un sourire satisfait. Elle observa un instant la mer, rêveuse, avant de s'apercevoir que quelqu'un approchait. Elle détourna la tête et se mit à fouiller dans son sac, ne prêtant pas attention à l'individu s'approchant.

[voilà voilà, désolée pour les petites fautes présentes. x) ]
Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite balade à Hoolemere? Pourquoi pas?[PV Fink]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: Corbeille :: Archives des RPs-
Sauter vers: