Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Ven 1 Avr - 9:37

    La nuit était en train de toucher à son terme, en même temps que les derniers cours des Squads du Grand Arbre de Ga'Hoole. De nombreux vols des oiseaux nocturnes qui vivaient en ce lieu envahissaient le ciel. C'était presque l'heure d'aller manger, avant que la clarté du soleil n'illumine le ciel et qu'il soit l'heure de rejoindre son nid, avant qu'il ne fasse trop brillant pour que les grands yeux des chouettes ne soient plus capables de distinguer leur environnement. Et même si leur gésier était toujours là pour les guider, il était toujours mieux de ne pas tenter le diable. Marchant au milieu des deux rangés de ses jeunes apprentis, Barrane observait leur travail avec beaucoup d'attention. La reine harfang des neiges n'avait pas seulement pour rôle de veiller au bon fonctionnement de l'arbre : en temps que gardienne confirmée, et maître guérisseur reconnu, elle se devait aussi de transmette son savoir aux nouvelles générations qui viendraient grossir les rangs de l'armée gardienne. Cette nuit-là, le cour parlait des premiers soins à apporter à une chouette qui tomberait en vol, que ce soit de fatigue, ou parce qu'elle serait blessée... et les élèves bougeaient des mannequins afin de les mettre dans des positions plus sûr et plus confortable, comme si ils avaient étés vraiment de vrais oiseaux, et répétaient les différents gestes important. Barrane, elle, se contentait de marcher et de surveiller, car elle leur avait déjà expliquée comment il fallait faire quelques nuits plus tôt, et donc les jeunes chouettes savaient ce qu'ils avaient à faire... le reine ne faisait qu'intervenir de temps en temps pour signaler une erreur. Comme par exemple en s'approchant par derrière d'une chouette des terriers, qui sentit ses plumes s'éricer... c'était quand-même bizarre à quel point certains élèves pouvaient stresser facilement en voyant s'approcher d'eux leur instructeur, alors qu'elle était connue pour être plutôt calme et patiente... afin de tourner un peu son mannequin sur le côté en lui expliquant :

    -Quand on peut bouger la victime, il faut toujours la mettre sur le coté, ou elle risque d'avaler sa langue et de s'étouffer. La langue est un muscle plutôt râleur...
    -D'accord, professeur...

    Barrane rigola un peu, puis reprit sa ronde. Il n'y avait pas de "Majesté", dans sa classe, ou de "Votre altesse". Ou plutôt, elle interdisait qu'on l'appelle avec son titre... c'était bon lors des batailles, ou lorsqu'elle siégeait à côté de Boron, au conseil. Mais sinon, lorsqu'elle donnait des cours, elle n'acceptait que des "Professeur", ou des "Madame Barrane". L'air nocturne commençait à se réchauffer, ce qui signifiait que l'aube approchait. La femelle leva le bec et poussa un long ululement, afin de signaler la fin du cour. Les élèves, ravis d'enfin pouvoir aller se remplir l'estomac, allèrent ranger les mannequins à leur place et prirent leur envol, soit en direction de la Salle à Manger Commune, soit en direction de leur trou dans l'arbre, afin de récupérer ou de déposer quelque-chose avant d'aller manger. La chouette fit un petit tour de la classe, afin de s'assurer que personne n'avait rien oublié, puis sortit enfin à l'air libre...
    Entre ses obligations royale et ses cours, partagés entre le vol et les soins, la reine de Ga'Hoole n'avait que très peu de temps libre. Aussi avait-elle prise l'habitude de toujours profiter du temps qu'elle avait entre le travail et les repas... profitant d'un courant ascendant qui passait dans le coin, apportant avec lui l'odeur salée de la mer de Hoolemere, Barrane déplia ses larges ailes blanche et se laissa planer doucement, silencieusement, vers la cime de l'arbre géant. Arrivée sur la branche la plus haute qu'elle put atteindre, la femelle se posa, puis se lova sur elle-même et leva son bec, le ciel étoilé se reflétant dans ses yeux dorés... un autre vent passa sur-elle, la caressant doucement, lui ébouriffant les plumes. La reine dressa d'avantage le coup pour pouvoir en profiter un maxixmum... c'était vraiment, pour elle, un moment de pure détente. Observer les étoiles en profitant de la caresse du vent l'aidait à oublier les soucis qu'elle pouvait parfois rencontrer au gouvernement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Mer 6 Avr - 21:01

Arald suivait la reine Blanche comme elle pouvait car ses ailes n'étaient pas encore complètement rétablie. Pourtant, Barrane avait acceptée qu'elle assiste à l'un de ses cours afin que la jeune Asio otus puisse trouver sa place dans l'un des squads du Grand Arbre. Arald admirait la reine, c'était un excellent professeur de sauvetage, elle était pleine de douceur et de patience... Bien qu'Arald avait du mal à suivre, tout le groupe prenait le temps de l'attendre car dès qu'elle peinait, la reine ralentissait pour lui permettre de rester à la même hauteur que tous.
Après un moment de vol, Barrane mit en place un exercice avec un hibounours qui servait de cobaye.

-Quand on peut bouger la victime, il faut toujours la mettre sur le coté, ou elle risque d'avaler sa langue et de s'étouffer. La langue est un muscle plutôt râleur.


Arald était fascinée par les explications du professeur, elle avait hâte d'intégrer son squad, bien qu'elle se doutait que le squad de sauvetage n'était pas celui qui lui conviendrait... avec son plumage couleur de feu et son attirance pour celui ci, elle ne se voyait que charbonnière ou forgeronne, mais tout savoir était bon à prendre et Arald avait soif de connaissance...


-Euh madame Barrane ? Pourrait-on faire un exercice pratique nous même, je pense à une mise en situation... cela pourrait être enrichissant pour tous ?


Arald minoucha, tous les regards étaient tournés vers elle, avait elle été trop impétueuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Jeu 7 Avr - 10:10

    Barrane avait reprise sa ronde après avoir donnée sa petite explication sur les risques de laisser une chouette dans le coma sur dot, mais dû à nouveau s'arrêter lorsqu'une de ses élèves lui demanda si il ne serait plus enrichissant de faire directement un exercice pratique... tous se tournèrent, élèves et professeurs y comprit, vers la jeune adolescente qui avait posait cette question. Celle-ci sembla un peu gênée. C'était Arald, une femelle hibou Moyen-Duc au plumage flamboyant comme la forge d'un forgeron, qui n'était arrivée à l'arbre que depuis peu de temps. La pauvre femelle leur était arrivée dans un sacré état... encore ses maudits Sangs-Purs qui se faisaient un malin-plaisir de faire souffrir ceux qui n'étaient pas comme eux... mais les guérisseurs de l'Arbre de Ga'Hoole avait finis par la remettre sur patte. La reine s'approcha d'elle, droite et digne, d'un air impérieux, et lui répondit d'une voie calme, mais autoritaire :

    -Bien sûr que vous allez avoir un exercice pratique, Arald. Pourquoi crois-tu que j'ai acceptée que tu te joigne à nous ? Elle se tourna et parla fort pour que toute la classe puisse entendre : avant la fin du cour, vous passerez tous à tour de rôle auprès d'Arald, afin de faire et de défaire un bandage autour de ses ailes blessées. Vous recommencerez jusqu'à ce que vous soyez capable de le faire sans lui faire mal...

    Tous la dévisagèrent avec des yeux ronds, même pour des chouettes, et avec un air ébahi dessiné sur leur bec... comme-ça, si tôt, alors qu'ils ne connaissaient que le minimum au niveau des soins à apporter ? C'était tous ce qu'ils pensaient, mais personne n'osa faire d'objection à la harfang des neiges... et le pire, c'est qu'ils la prenaient au sérieux ! Barrane reprit rapidement son sourire et se mit à rire. Elle pouvait quand-même se montrer un peu cruelle, parfois... elle les rassura alors rapidement :

    -Mais non, rassurez-vous, je plaisante. Puis elle se retourna vers Arald. Ah, la fougue de la jeunesse... mais elle ne lui en voulait pas, elle avait été exactement pareil, à son âge : toujours pressée de tout savoir au plus vite. Aussi déposa-t-elle une aile rassurante sur son épaule avant de lui répondre : si je t'ai fait ça, c'est pour que tu apprenne la patience, Arald. Tu vois ce qui peu arriver, si on est trop pressé ? Pouvoir apporter des soins demande beaucoup de précisions, et de nombreuses lunes de pratiques. La moindre petit erreur peu se montrer mortel pour le patient. C'est pour ça que je vous demandes d'abords de vous entraîner de ces peluches. Puis elle s'éloigna de la jeune femelle et continua à s'expliquer à toute la classe : ne vous en faites, l'entraînement pratique est prévu. Avant la fin de votre enseignement, si vous souhaitez rester dans le cour de guérisseur, vous viendrez à tour de rôle m'assister à l'infirmerie pendant trois nuits...

    Son explication terminée, elle se dirigea vers le bout de la salle et regarda la lune à l'extérieur par le trou qui marqué l'entrée du creux dans l'arbre... la sphère d'argent avait presque finit sa course, ce qui signifiait qu'il était temps d'aller manger avant que le jour ne se lève. Elle tapa un coup sur un petit gong qui se trouvait dans un coin de la pièce, dont le son cristallin flotta à travers la nuit, et annonça :

    -Jeunes chouettes et hiboux, le cour est terminé. Veuillez ranger vos hibounours avant de vous en aller, s'il-vous-plais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Jeu 7 Avr - 19:38

Après la question d'Arald, la blanche Barrane c'était rapprochée d'elle avec un air autoritaire en ordonnant que chaque poussin et jeunes présents enlève les bandages de ses ailes encore blessés jusqu'à ce qu'ils ne lui fassent plus mal en s'exécutant.
Arald avait frémi à cette idée, non pas qu'elle n'ait pas confiance en ses coéquipiers, non. Mais elle n'était sur patte que depuis peu et ses plumes la faisait encore souffrir. Soudain Barrane pris un regard malicieux tout en affirmant qu'elle plaisantait. Arald tourna sa tête ornée de sa cicatrice en V à l'envers (souvenir de sa bataille), elle était soulagée et avait compris la leçon : p a t i e n c e .
Le cours se révéla très enrichissant, bien que le feu manquait à Arald, mais les soins prodigué par les chouettes du Grand Arbre avaient fait des miracles sur elle, même si elle porterait toute sa vie la cicatrice de son combat contre les Sang-Purs.
Arald fit donc l'exercice avec l'hibounours, elle s'amusait quand même beaucoup pendant ce cours, de plus Barrane était d'une douceur et d'une patience infinie. Malheureusement, la fin arriva trop vite au goût d'Arald.

-Jeunes chouettes et hiboux, le cour est terminé. Veuillez ranger vos hibounours avant de vous en aller, s'il-vous-plais.


Barrane s'était adressée à eux comme à chaque fin de cours pour qu'ils rangent les affaires utilisés, c'était la règles ici et chacun savait la respectée. Alors que tous les jeunes s'étaient précipités vers le réfectoire, Arald était restée méditée un peu dans la pièce.

Dans quel squad vais-je donc atterrir ?

Cette question l'angoissait réellement, elle savait qu'elle était faite pour le feu et pourtant apprendre à sauver et soigner ceux qui en avaient besoin l'intéressaient beaucoup, n'y avait-il pas moyen de combiner les deux ?

La suite me le dira...


Elle décida de rester encore un peu pour méditer tranquillement, elle n'avait jamais vraiment aimer les pépiements qui bondait le réfectoire, depuis son affrontement avec les Sang-Purs, elle se sentait différente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Jeu 7 Avr - 23:04

    Le rangement se passa dans le bruit des coups d'ailes et des conversations enjouées. Barrane ne se sentait pas le coeur de demander l'ordre et le silence, elle était trop attendris de voir ces fougueux oisillons et adolescent pressés de pouvoir aller dîner, ou simplement sortir avec leurs amis. Ils lui rappelaient elle lorsqu'elle avait leur âge, et ils lui rappelaient l'époque où elle avait rencontrée son cher compagnon. Aussi fut-elle une des seules plumeuse de la salle à rester silencieuse, observant ses élèves partir par groupe de deux ou trois et répondant aux "Bonne matinée, professeur" par des signes de la tête ou de l'aile... bonne matinée professeur étant le dérivé du bonne soirée de chez-nous. Lorsqu'elle pensa qu'il ne restait plus qu'elle dans la classe, la jeune reine commença à faire un petit tour de celle-ci, afin de s'assurer que tout était à sa place et que personne n'avait rien oublié... parce que de toute façon, il y en avait toujours au moins un qui laissait quelque-chose. Aujourd'hui, par exemple, elle trouva le manuel Herbes et Plantes Guérisseuses de l'Arbre sous un banc, oublié par par Spyke, un jeune hiboux vraiment très tête en l'air. Bon, ce n'était pas grave. Elle le ramassa et le cala sous l'articulation de son aile. Elle prendrait soin de le lui rendre quand elle le croiserait en allant manger. Mais alors qu'elle s’apprêtait à sortir à son tour par le creux, elle s'aperçut qu'une de ses élèves était restée à la traîne : Arald était toujours-là, le regard perdu dans le vague, comme si quelque chose la perturbé...
    La harfang des neiges s'approcha doucement d'elle, comme si elle avait peur de la déranger lors d'une méditation importante. Barrane ne pouvait s'empêcher de se sentir triste pour elle, de ressentir de la compassion... mais elle faisait de son lieux pour ne pas le montrer, et ne le lui dirait encore moins... le jeune hiboux avait déjà l'étoffe d'une futur guerrière, et la fierté personnelle qu'elle pouvait ressentir risquait d'en être blessé. Mais tout de même... la reine avait apprise que toute sa vie, Arald avait été élevée par une famille de canidés dans le désert. C'était quand-même étonnant : leur prédateur naturel avait pendant un moment oublié son instinct de chasseur pour permettre à un poussin de survivre. C'était si mystérieux, et si beau à la fois, comme histoire. Mais comme à chaque fois, les Sangs-Purs avaient trouvés le moyen de réduire une vie à néant... Barrane planta ses serres dans le bois, comme pour se retenir de frapper quelque-chose. Chaque-fois qu'elle pensait aux actes de ces chouettes traîtresses, elle se mettait en colère... pourtant, elle était toujours pour les actions pacifiques, mais savait que hélas, parfois, pour avoir la paix, une guerre était inévitable. Et à moins d'un miracle, elle savait que là, c'était inévitable, et son élève était l'une des preuves vivantes de la brutalité et de la détermination des Sangs-Purs. Quel dommage, quel gachi ! Un aussi beau plumage que le sien, à jamais souillé par les traces d'une violence gratuite et inutile !
    Barrane souffla un petit coup pour se calmer, puis, essayant de faire comme si de rien n'était, puis elle s'approcha d'avantage de Arald et lui demanda, connaissant les difficultés qu'elle avait encore pour voler :


    -Souhaite-tu que je t'aide à aller jusqu'au réfectoire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Ven 8 Avr - 13:06

Arald sursauta, elle n'avait pas vu que la Reine blanche s'était doucement approchée d'elle, Barrane lui avait gentiment proposée de l'aider à aller jusqu'au réfectoire. Arald soupira, avec ses ailes encore endolories elle ne pouvait toujours pas voler comme avant.

-Cela serait un plaisir de voler un peu en votre compagnie madame...


Peu de jeunes attendaient Arald surtout à l'heure du repas, d'habitude elle déjeunait en compagnie de Moonlight une jeune effraie un peu plus jeune qu'elle mais d'une gentillesse rare. Malheureusement celle-ci avait beaucoup de travail en ce moment et n'était pas très disponible pour la jeune asio otus.
Alors qu'elle volait en compagnie de Barrane vers le réfectoire, Arald repensait à sa vie dans le désert, sa maman Rem et son papa Rus lui manquaient. Sans oublier sa sœur Ulie... mais elle avait promis que quand elle serait devenue gardienne elle retournerait les voir à Kunir, pour le moment elle devait se focaliser sur la promesse faite à son maître Mohor : devenir une gardienne.
Elle sortie de ses pensées en constatent qu'elle était vraiment lente, Barrane volait tellement lentement qu'elle déviait de sa trajectoire, Arald redoubla donc d'effort pour permettre à sa reine de voler sans trop de peine. Certes elle était blessée, mal en point, suivie par un scrome... mais elle voulait s'en sortir et elle y arriverait !


-Madame, ne prenez pas la peine de m'attendre trop longtemps, je connais le chemin si vous voulez prendre de l'avance ne vous génez pas, vous avez surement mieux à faire que d'accompagner une éclopée comme moi...


Elle chuinta pour cacher sa gène d'être un poids pour le Grand Arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Ven 8 Avr - 14:08

    Arald accepta la proposition que lui fit la reine blanche, après avoir sursauté en s'apercevant de sa présence... Barrane s'excusa d'un air un peu gêné, elle n'avait pas du tout voulue lui faire peur. Après avoir éteint les chandelles qui illuminés la classe durant la nuit, elle laissa la jeune hibou passer devant elle, puis déploya ses larges ailes, faisant penser à un tapis de neige saupoudrait de petit cailloux noirs, pour s'élancer à son tour sous les étoiles, où elle surveillait de prêt sa jeune élève, afin de s'assurer qu'elle ne perdait pas trop d'altitude, et l'aider à en reprendre si c'était le cas. Elle n'avait même pas besoin de battre : les blessures de celle qu'elle accompagnait ne lui permettaient pas de voler à une très grande vitesse. Aussi Barrane devait-elle se contenter de se laisser glisser, de planer dans l'atmosphère, frappant juste l'air d'un côté ou de l'autre pour ne pas dévier de sa trajectoire et pour réussir à rester droite. Cela n'échappa pas à sa jeune élève qui lui proposa de partir devant, de ne pas l'attendre...
    Quelque-chose fit tilte dans la tête de la chouette qui passa devant l'adolescente et fit du sur-place devant-elle, l'obligeant à s'arrêter et à atterrir sur une branche en dessous d'elle. Ses yeux dorés avait repris leur tinte autoritaire... mais cette fois, ce n'était absolument pas pour une futur plaisanterie, et ça se voyait dans sa façon de se tenir, dans son plumage qui s'était gonflé, une posture digne du rand qu'elle occupait. Barrane n'était peut être pas très grande, pour une harfang, mais elle pouvait se montré impressionnante lorsqu'elle était énervée...


    -Ecoute-moi bien, jeune Asio Otus : je t'interdit formellement à partir de cette nuit de parler de toi comme-ça, répliqua-t-elle d'un ton qui ne souffrait aucune réplique, car la reine avait très bien comprise pourquoi elle lui disait cela, même si Arald avait très bien su le cacher... être maître guérisseur réclamait aussi quelque notion de psychologie, et elle devina qu'elle se sentait comme un poids pour elle. Et sache que ce n'est pas ton professeur, qui te donne cet ordre, mais la reine de cet arbre dans lequel tu vis, désormais. Personne n'est inutile, à l'Arbre de Ga'Hoole, et non, je n'ai absolument rien de mieux à faire, car il est de mon rôle d'aider ceux qui vivent sous ma juridiction, encore plus ceux qui sont blessés. Son ton se refit doux, et elle reprit son sourire, lorsqu'elle termina en lui disant, afin de la rassurer : ne t'en fait pas, Arald, tu trouveras ta place, ici, et ces blessures n'y pourront rien. Surtout, ne te sous-estime jamais, fait confiance en tes forces intérieur, et en ton gésier. Après-tout, Lize de Kiel n'est pas le moins amoché de nous-tous...

    Elle battit un coup des ailes et se remit à planer en direction du réfectoire. Elle décida qu'il valait mieux qu'elle essai de changer les idées à sa jeune amie, et elle parla du premier thème de conversation qui lui passa par la tête :

    -Sinon, dit-moi, tu as une idée du Squad dans lequel tu voudrais entrée ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Ven 8 Avr - 18:46

Ça, pour un savon, c'était un savon... mais après tout, grâce à ses paroles, la reine blanche avait permis à Arald de reprendre confiance en elle. En effet, elle pouvait être utile au Grand Arbre une fois qu'elle serait complètement remise sur serres. Après tout, elle savait voler sur de longues distances, savait se battre et maîtrisait déjà les bases d'un apprentis forgeron. La jeune asio otus repris espoir, les paroles de la grande Barrane lui avaient fait du bien, et au fond la reine ne lui voulait que du bien.
Après cette altercation, les deux femelles reprirent leur envol et Arald s'autorisa même un petit looping (elle adorait ça).

Après tout, ici ils croient en moi, j'arriverais surement à tenir la promesse que j'ai faite à Mohor, alors son scrome pourra partir à Glaumora...

Depuis la mort de son mentor le grand forgeron solitaire qui répondait au nom de Mohor, elle était constamment suivie par son scrome, même si elle ignorait toujours pourquoi celui-ci ne la laissait pas pour rejoindre le paradis des chouettes...
La reine Barrane la fit sortir de ses pensées avec une question des plus banales, mais qui pour Arald avait une très grande importance : quel squad aimerait-elle rejoindre ?
La question était simple pour Arald, même si elle savait que ce n'était pas à elle de décider, elle se sentait très attirée par le squad des charbonniers. Après tout, elle savait déjà ramasser des cendres et de petits charbons car Mohor lui avait enseigné cet art. Elle trouvait dommage qu'aucun squad de forgeron n'existent mais peut être qu'en demandant à Bubo quelque cours... Puis son regard s'illumina, peut importait le squad qu'on lui assignait, elle avait soif de connaissances et elle apprendrais partout alors peut importe.


-Et bien madame, il est vrai que j'aimerais beaucoup intégrer le squad des charbonniers car je possède déjà quelques compétences enseignées par mon Maître, mais l'art du combat m'intéresse également alors je ne sais pas à vrai dire, je pense que peut m'importe le squad du moment que je trouve ma place. Mais c'est vrai que je n'ai jamais ressentis quelque chose d'aussi fort qu'en volant avec un charbon au bec, comment vous expliquer ? C'est presque magique, je ne saurais trouver les mots pour m'expliquer madame.


Arald s'était emballée dans son récit, mais une telle passion brûlait en elle que quand elle était parti il était très difficile de l'arrêter. Elle regarda la reine du Grand Arbre guettant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Sam 9 Avr - 10:08

    Au font, Barrane avait peut-être été un peu dure avec cette jeune Asio Otus... mais que voulez-vous, elle ne supportait pas de voir les siens manquer de confiance en eux, surtout lorsque c'était chez un de ses élèves qui avait encore besoin de faire ses preuves autant devant-elle que pour lui-même, et surtout qui étaient un des futurs espoirs de Ga'Hoole. Les actuels gardiens n'étaient pas éternel, et Boron et elle l'étaient encore moins. Alors les futurs générations devaient se tenir prête, car un jour, elles devraient reprendre le flambeau... fin bon, au moins, cela porta ses fruits, car Arald avait repris confiance en elle. Elle s'autorisa même un petit looping sous le regard amusé de son professeur, qui, discrètement, ce tenait quand même prête à intervenir, au cas où elle perdrait le contrôle de ses ailes... mais non, tout ce passa bien, et la Harfang des Neiges poussa un ululement de félicitation à son élève.
    La réponse que Arald donna lorsqu'elle lui demanda quel Squad elle voulait rejoindre, une réponse passionnée, aussi enflammé que la forge de Bubo, le forgeron de l'Arbre Géant, fit faire un grand sourire à la reine, qui fit un signe affirmatif au jeune hibou avant de lui répondre, comme si il avait s'agit d'un test :


    -Très bonne réponse, ma jeune amie. Tu penses déjà comme une future gardienne : l'important, ce n'est pas la future tâche à laquelle tu seras assignée, mais c'est que ce soit la bonne tâche, là où tu sera réellement utile, ou au moins où tu te sentiras réellement à ta place. Elle donna un petit coup d'ailes pour passer au dessus d'Arald et l'observer sous tous ses angles... personnellement, je te verrais bien chez les charbonniers, moi-aussi. Seul le temps nous dira où tu sauras te montrer la meilleure. Je te conseil d'allé voir Bubo, de temps en temps... il est un peu solitaire, mais il ne refusera pas de t'aider.

    Elles commençaient à arriver en vu... et également à porté d'oreilles... du réfectoire, où déjà une grande partie de l'Arbre était rassemblé. On pouvait entendre la musique des instruments de certains joueurs qui en profitaient toujours pour se trouver un petit public.

    -Temps que j'y pense, continua-t-elle. Demain, je donne un cour de vol dans les courants ascendant, j'espère que je pourrais te compter parmi-nous ? Je pense que ça te fera du bien : les courants marin peuvent nous porter sans que nous ayons besoin de battre, je te montrerais comment voler même lorsque tu es blessée. Elle lui accorda un petit clin d'oeil amical...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Dim 10 Avr - 20:36

Arald n'en revenait pas, la grande reine l'avait félicitée de sa réponse. Elle avait même ajoutée que la jeune Moyen Duc pourrait être une recrue intéressante pour le squad des charbonniers. Les compliments de Barrane faisaient vraiment très plaisir à Arald surtout lorsque la reine lui avait conseillée de rendre une petite visite à Bubo pour apprendre de nouvelles choses.
Alors qu'elles approchaient toutes deux du réfectoire, la reine blanche proposa à Arald de se joindre à son cours de vol dans les courants ascendants. La proposition enchanta Arald car dans ce cours, ses ailes handicapées ne seraient pas un problème... Le cours avait le lieux le lendemain soir.

-Ça serait vraiment un plaisir pour moi d'assister à ce cours madame, je vais enfin pouvoir profiter du vent sans peiner, même si mes ailes redeviennent fortes de jour en jour.


Rien qu'à l'idée du lendemain, Arald sentait ses ailes se renforcer, elle savait qu'elle y arriverait ! L'improbable duo arriva au réfectoire et se posa à l'entré. Arald se tourna vers sa reine et s'inclina respectueusement devant elle.


-Madame, ce fut un plaisir de voler et de discuter en votre compagnie, soyez assurée de ma présence au cours de demain soir. Je vous souhaite donc un bon appétit et un bon potron minet.


Arald rejoignit Moonlight à leur table habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Dim 10 Avr - 22:21

    Arald semblait heureuse de tout ce que la jeune reine lui avait dite... et de ce fait, Barrane aussi se sentait heureuse. Elle se sentait heureuse d'avoir réussie à lui remonter le moral, elle se sentait heureuse de lui avoir redonnée confiance en elle. La harfang des neiges avait toujours aimée encourager son peuple, et lorsque cela porter ses fruits, elle se sentait toujours comme si son propre coeur avait lui-aussi des ailes. La femelle hibou lui dit qu'elle serait ravie de se joindre au cour de vol, le lendemain soir, ce à quoi elle répondit avec un grand sourire et un signe de la tête.
    Elles arrivèrent finalement au réfectoire et atterrirent au milieu d'une foule aux plumes multicolores. Les discutions allaient bons trains, la musique aussi, comme toujours... voir les habitant du Grand Arbre de Ga'Hoole tous rassembler dans un même endroit, jacassant de choses et d'autres, comme les membres d'une immense famille, faisait toujours très plaisir à Barrane. Personne n'était laissé de côté, tous avait quelqu'un avec qui parler, ou avec qui manger. Les chouettes et hiboux présents faisaient tous preuve d'une telle solidarité, entre-eux, qu'ils soient apprentis ou déjà Gardiens de Ga'Hoole.
    Les deux femelles se séparèrent, et la chouette blanche répondit à son élève :


    -Oui, pour moi-aussi, ce fut un plaisir, Arald. Je te dis donc à demain. Mange bien et bonne journée...

    Puis elle s'éloigna de son côté, laissant le hibou rejoindre une de ses amie un peu plus loin. Sur son passage, beaucoup de chouettes se levaient en lui disant "Bonne matinée, votre altesse", et Barrane leur répondait toujours avec un respectueux signe du bec, même si cela avait pour habitude de l'agacer. Les premiers jours où elle avait accédée au trône, elle avait tentée de dire à ses sujets qu'ils n'étaient forcés d'arrêter ce qu'ils faisaient pour la saluer chaque fois qu'il la croisaient... hélas, c'était-là un signe de respect dont beaucoup avaient du mal à se défaire, et la reine avait donc finit par abandonner l'idée et par acceptée cette formule de politesse.
    Elle croisa le jeune Spyke, qui était en train de bavarder à une table avec ses copains. Elle lui tapota la tête avec sa serre pour attirer son attention et lui rendit son livre en lui disant :


    -Fait attention à ne pas oublier ton bec, la prochaine.

    Spyke, bien qu'un peu gêné, se mit à rire de bon coeur avec ses camarades. Barrane ria un peu elle aussi, et rejoignit finalement la grande table au bout de la salle, réservée aux membres du Parlement, où elle siégeait à coté de son compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Lun 11 Avr - 18:41

Le lendemain alors que le soleil venait à peine de se coucher, Arald s'était précipitée au camp d'entraînement, elle était tellement pressée de faire cette leçon de vol en courant ascendants. Cette leçon représentait beaucoup pour elle, même si ses ailes allaient mieux et étaient plus fortes, il arrivait encore parfois que les forces lui manque et qu'Arald perde le contrôle de sa trajectoire.

Mais ça va changer, je suis presque entièrement guérie et avec ce cours ça ira surement mieux et je vais encore apprendre plein de choses...

Elle était la première à être arrivée ce qui était étonnant car elle n'était encore pas au mieux de sa forme.... Elle décida de se percher sur un petit rocher pour attendre ses collègues de classe, même si elle ne les connaissait pas encore beaucoup et bien que la majorité soient plus jeune qu'elle, elle leur portait déjà une forte tendresse. Après tout, Barrane lui avait bien dis que le Grand Arbre était un peu comme une immense famille et c'était vrai qu'Arald se sentait chaque nuit un peu plus à sa place dans cet endroit merveilleux.

Mohor doit être content et pourtant son scrome est toujours là, qu'attend-il de moi ?

Elle étira ses ailes endolories et elle se ré envola afin de se dégourdir les serres, elle aimait sentir le vent qui s'engouffrait dans ses plumes, elle adorait faire des figures et se laisser aller, elle se mit même à exécuter plusieurs figures aérienne, perdant le sens du réel, elle n'était plus vraiment au Grand Arbre, elle était dans ses pensées et se laissait guider par le vent...

Elle avait perdue toute notion du temps et de l'espace, ne se fiant qu'à son gésier, bonheur intense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Lun 11 Avr - 19:48

    Le début de la matinée fut agréable, pour Barrane, même si elle se termina tard. Car en effet, la chouette enseignait aux apprenties durant une grande partie de la nuit, mais le reste du temps, elle devait se montrée digne de ses devoirs en tant reine de l'Arbre de Ga'Hoole. Par exemple, après un bon petit repas, elle avait dû se pencher sur différents parchemins, faisant état de la quantité de vivre encore disponible... elle en avait d'ailleurs déduit qu'il faudrait bientôt organiser une grande chasse, afin de ne pas en manquer dans les semaines qui viennent... ainsi qu'un rapports sur les quelques oiseaux encore blessés du Grand Arbre, et les derniers arrivants de leur communauté. Au final, la journée était déjà bien avancée, lorsqu'elle put enfin se coucher dans son nid douillet, lové contre Boron... il devait être plus d'une heure de l'après-midi. Aussi, dans la soirée, lorsqu'elle se réveilla, elle était toujours aussi fatiguée. Mais il ne lui était pas permit de feignasser au nid, car elle savait très bien que cette nuit, tout devait recommencer.
    Heureusement, alors qu'elle planait en direction de la piste d'envol à partir de laquelle devait commencer son premier cour de la nuit, un cour de vol à travers les courants ascendants, un doux vent frais de soirée de leva, vint lui caresser ses plumes blanches. Elle ferma les yeux et leva le bec à l'air pour bien sentir l'air, ne comptant plus que sur le chemin qu'elle connaissait comme son plumage pour ne rien percuter, et sur l'heure encore journalière pour ne foncer dans personne. La fraîcheur de l'air avait toujours un excellent effet sur elle... lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle se sentait aussi réveillée que si elle avait mâchouillée un grain de café.
    Elle avait pour habitude de toujours partir très tôt, alors que la plupart des jeunes chouettes commençaient tout juste à se lever. Elle pouvait ainsi préparer son cour à l'avance avant l'arriver de ces élèves... mais elle fut étonnait de voir que, ce matin, l'un d'entre-eux était déjà là. Et elle fut ravie de voir que c'était Arald, qui avait été très séduite par l'idée de ce cour lorsqu'elle le lui avait proposée et qui apparemment n'était pas arrêtée par ses ailes blessée. La jeune hibou Moyen Duc s'échauffait déjà en prévision du cour, en faisant des acrobaties aériennes. La femelle blanche se posa sur l'air de décollage et l'observa, silencieusement... mais surtout, elle se sentait impressionnée. Arald ne semblait pas regarder où elle allait, elle ne semblait pas se laisser guider par ses sens... en fait, d'après ce que Barrane crut comprendre, elle était en communion avec son gésier. Et elle se débrouillait plutôt bien, pour une adolescente de son âge, et pour quelqu'un qui ne faisait même pas encore partie d'un Squad...


    -Va-z-y, marmonna la reine, d'une voie si faible qu'elle se confondait avec le vent, encourageant Arald tout en essayant de ne pas la déconcentrer. Continue... sent ton gésier... écoute-le, fait ce qu'il te dit... entre en lui... et laisse-le entrer en toi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Lun 11 Avr - 21:29

Après s'être totalement laissée griser par les sensations que lui procurait ses acrobaties, Arald crue déceler une présence en dessous d'elle, elle baissa la tête et aperçue Barrane. Ce fut à ce moment que la douleur revint brusquement dans ses ailes pourtant si légères jusque là. Elle n'avait plus de force et ce mit à tomber en piqué.

Nom de Glaucis


Elle avait jurée intérieurement, malgré la douleur, elle se força à tendre ses ailes pour avoir ne serait-ce qu'un peu de prise au vent, son plan marcha et elle pu descendre en planant doucement vers la piste d'atterrissage. Lorsque ses serres touchèrent terre, elle fut à la fois soulagée et déçue, d'une part parce qu'elle s'en était bien tirée et d'une autre parce que ce superbe moment était déjà terminé. Elle espérait pouvoir revivre ça très rapidement. Elle respira un bon coup et se tourna souriant vers sa reine, Arald s'inclina respectueusement devant elle.

-Je vous souhaite la bonne nuit Madame, j'espère que vous avez passée une excellente matinée.


Elle avait plus que hâte de commencer le cours, on pouvait même dire que la jeune Asio otus trépignait d'impatience, elle voulait voir le monde au plus vite, et rageait de voir que ses ailes mettais tant de temps à guérir. Elle espérait ne pas ralentir ses camarades durant ce cours, elle voulait pouvoir leur montrer que malgré ses blessures, elle savait encore voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Lun 11 Avr - 22:56

    En voyant la jeune Arald perdre ses moyens en l’apercevant, comme si la douleur de ses ailes étaient ressortie du néant comme elle y était partie, comme si elle était devenue sourde à la voie de son gésier pour rouvrir ses oreilles au monde extérieur, la reine blanche sentit une bouffée de colère monter en elle, pas contre l'adolescente, mais contre elle-même : ce n'était pas vrai, pourquoi avait-il fallu qu'elle arrive juste à ce moment-là, alors que la jeune hibou montrait de telles aptitudes à se servir de leur instinct naturel qui naissait chez chaque oiseaux de leur espèce !? Si seulement elle n'avait pas ramenée son bec, cette jeune apprentie aurait pue découvrir par elle-même ce qu'était véritable signification de "Pénétrer dans son gésier", ce qui était le genre de leçon que l'on ne pouvait pas apprendre avec un professeur autre que ses propres compétences ! Mais bon, c'était trop tard. Maintenant, c'était fait, et déjà Arald arrivait vers elle en la saluant respectueusement...
    Barrane fit alors quelque-chose qu'elle ne faisait que très rarement envers les autres habitants de l'arbre... en fait, elle le réservait envers les membres du Parlements, et ceux en qui elle voyait un grand avenir... elle s'inclina à son tour bien bas devant le hibou, comme si il avait coulait dans ses veines un sang aussi royal que le sien. Elle se redressa avec un sourire radieux en lui répondant :


    -Bonsoir, ma jeune élève. J'ai effectivement passée une bonne journée. Et toi, je vois que tu es plutôt en forme, donc je suppose que c'est également ton cas. Elle se mit à lui tournée autour, comme si elle l'observait sous tout ses angles de son oeil d'experte, en continuant : je dois avouée que ta démonstration m'a vraiment impressionnée ! Tu montre une grande réception à ton gésier, une réception rare chez ceux de ton âge. Elle leva son regard vers la lune, puis invita Arald d'un geste de l'aile : nous avons quelques minutes avant l'arrivée de tes camarades. Viens, allons marcher un peu. D'ailleurs, il me semble que tu es arrivée un peu tôt... c'est bien d'être passionnée, mais ne soit pas impatiente au point d'en négliger le sommeil. Ce n'est bon ni pour tes blessures, ni pour ton esprit.

    La harfang des neiges commença un peu à marcher sous le jeune clair de lune. Elle comptait profité du fait qu'il n'y avait pour le moment que les deux femelles pour lui parler de ses exploits.

    -Dit-moi, Arald, sais-tu quel à été ton erreur, si on ne compte pas le fait que je t'ai déconcentrée ? Demanda-t-elle après un court silence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Mar 12 Avr - 11:54

La belle reine invita Arald à faire quelques pas, celle-ci se sentait un peu gênée du regard admiratif que Barrane lui portait, apparemment elle avait fait quelque chose qui n'était pas très commun. Arald était heureuse de faire quelques pas sur ses pattes déplumées par rapport aux autres Asio otus... cela était due à sa vie dans le désert et dans le terriers de ses parents fennecs...
Arald tenta de bailler discrètement, la reine avait raison une fois de plus, elle avait un peu négligée son sommeil mais elles avaient discutée jusque tôt dans la journée avec Moonlight et elle le payait cette nuit.

Ce matin c'est promis je fil au nid tout de suite après la fine goulette !

-Dit-moi, Arald, sais-tu quel à été ton erreur, si on ne compte pas le fait que je t'ai déconcentrée ?


Barrane l'avait tirée de ses pensées par cette question, Arald réfléchit un instant, elle réfléchissait toujours avant de répondre, pour pouvoir apporter une réponse la plus exacte possible. Quelle erreur avait-elle commise pour être redescendue si vite ? A vrai dire elle l'ignorait, mais elle savait pertinemment que la reine n'y était pour rien, ça c'était une certitude.

-Tout d'abord, je tiens vraiment à insister sur le fait que ça n'est nullement votre faute Madame, mais j'avoue que j'ignore totalement pourquoi j'ai flanchée à cet instant... à peine deux secondes avant, je ne ressentais plus aucune douleur dans mes ailes et l'instant suivant c'est comme si tout revenait. J'ai surement due être distraite par quelque chose, je ne vois que cela et pourtant...


Elle leva ses yeux orange liserés de d'or vers sa reine avec un regard perplexe. Peut-être, surement même, Barrane savait pourquoi la jeune Moyen Duc avait échouée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Mar 12 Avr - 14:25

    Arald avait beau affirmer à la reine blanche qu'elle n'était absolument responsable de la triste fin de sa communion avec son gésier, celle-ci savait très bien que ce n'était qu'en partie vrai : effectivement, la jeune hibou avait fait l'erreur de se laisser distraire, de se mettre à penser à autre-chose qu'à ses sensations intérieures... mais si elle n'avait pas été présente, elle n'aurait pas été distraite. Cependant, ce n'était pas la première fois que Barrane tombée sur ce genre de personne, surtout qu'elle l'était elle-même : Arald ne tenait pas à faire passer la faute sur quelqu'un d'autre, alors que la harfang était persuadée que c'était de sa faute... on appelait ça être têtue, et elle savait très bien que quoi qu'elle puisse lui dire, l'adolescente ne changerait pas d'avis, tout comme elle en sens inverse. Aussi se contenta-t-elle de faire un signe affirmatif de la tête et d'en rester-là. Continuer sur ce genre de discutions ne servait à rien, si ce n'est à perdre son temps et à créer des tensions...
    Barrane écouta avec une grande attention ce que lui répondit son élève... oui, elle s'en était doutée : elle ne savait pas exactement ce qui lui avait fait perdre ses moyens. Pour cela, il fallait qu'elles se plongent toutes les deux dans le véritable mystère que formait leur esprit. La reine commença donc à lui expliquer :


    -Je suppose, Arald, que tu sais déjà que notre gésier représente un point culminant de notre organisme, et qu'il ne sert pas qu'à nous faire recracher des pelotes. Pour faire simple, il est la représentation solide de notre instinct naturel qui nous guide dès la sortie de l'oeuf pour que l'on survive. Il faut voir ton gésier comme une entités vivante en parfaite harmonie avec toi-même, un peu comme un parasite... oui, je sais, l'image n'est pas très agréable, mais il faut savoir que sans toi, il n'existerait pas, et sans lui, tu ne vivrais pas. Vous êtes en symbiose. Parfois, tu le contrôles. D'autre-fois, c'est lui qui te contrôle. Et il existe certains cas, rares, mais qui ont déjà pus êtres observés, où le gésier... elle leva une aile... et ton esprit... elle leva son autre aile... ce mette à ne faire plus qu'un... elle croisa les ailes, comme pour donner une image à cette fusion. Alors, il t'es possible de voir le monde à travers un nouveau sens. C'est cela, que tu as ressentie, tout à l'heure, comme si tu pouvais savoir à l'avance ce qu'il pouvait t'arriver, comme si ton corps allait de lui-même là où il devait.

    Elle s'arrêta et observa un petit moment sa jeune amie, laissant peser un certain silence, afin qu'elle puisse bien digérer les informations qu'elle venait de lui donner, avant de terminer :

    -Soit sûr d'une chose : ce que tu as fait été remarquable, très peu de jeunes oiseaux de ton âge son capable de communier ainsi avec leur gésier. Cela requiert une grande force psychique, c'est un grand pouvoir. Cependant, ce genre de fusion est extrêmement fragile, et le moindre petit signe que ton esprit va ailleurs brise le fil. C'est pour ça que, lorsque tu as ressentit ma présence, ça a été terminé. Pour que cette communion dure plus longtemps, tu ne dois pas laisser les évènements extérieur obscurcir la vision de ton sixième sens, tu dois fermer les autres. Et surtout, tu dois toujours faire ce que te dit ton gésier. N'oublie jamais ça : si ton esprit est vif, ton coeur est toujours juste...


{Si j'ai fait des erreurs par rapport à la signification du gésier, n'hésite pas à me prévenir par mp, j'éditerais ;) }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Mar 12 Avr - 20:35

Alors comme ça, il faudrait que j'écoute toujours mon gésier plutôt que mon esprit...


Arald tiqua, elle se rappela qu'en effet, pendant sa séance de vol son esprit avait repris le dessus sur son gésier lorsqu'elle avait pensée à ses ailes et qu'elle s'était demandée si c'était normal qu'elle ne ressente pas la douleur...

-Il faudra que je réessaye quand j'aurais un moment de libre, mais c'est vrai que cette sensation de liberté totale m'a vraiment enivrée à tel point que j'ai encore du mal à reposer mes serres déplumées sur terres.


A ce moment, quelques élèves arrivèrent et Arald due renoncer à poser d'autre question à Barrane, elle courue donc, oui elle ne vola pas mais courue bien, sur ces pattes musclées et déplumée qui n'étaient vraiment pas commune chez les Moyens Ducs, ce spectacle amusait beaucoup les autres jeunes et Arald adorait ça. Elle courue donc jusqu'à une place à côté d'un jeune hibou répondant au nom de Spyke. Elle bavarda un peu avec lui et découvrit que ce petit mâle possédait de nombreuses connaissances surtout théoriques. Arald était préssée que la fin du cours arrive afin de s'exercer de nouveau un peu avant de manger et pour pouvoir raconter à son amie Moonlight ce qui lui était arrivée, mais pour le moment, elle devait restée concentrer sur le cours de la reine blanche. La jeune asio otus se doutait déjà que le cours allait lui plaire et qu'il allait lui être utile, c'est pour cela qu'elle guettait l'entrée de ses camarades avec impatience car elle voulait à tout pris commencer au plus vite pour pouvoir apprendre à voler en étant blessée.

[c'était parfait ;) désolé que mon texte sois ci cours mais en ce moment j'ai vraiment du mal même si je garde du temps pour mes rp je suis désolé que ceux-ci soient si minables]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Mer 13 Avr - 9:10

{Tes rp ne sont pas du tout minable, il ne faut rien exagérer :roll: Personnellement, ils me vont très bien ^^}

    Barrane souria : elle était fière de sa jeune élève. Non seulement celle-ci était capable d'entrer en communion avec son gésier, alors que certaines chouettes de l'âge de Barrane avaient encore du mal à le faire, mais en plus elle semblait comprendre ce que cela signifiait, et il lui tardait déjà de retenter l'expérience. Barrane réfléchit quelques instants... elle avait un petit trou, juste après le court de vol. Elle avait voulue l'utiliser pour corriger quelques copies sur un examen de soin, mais elle allait plutôt l'utiliser pour observer Arald si celle-ci voulait déjà faire une nouvelle tentative. Mais un bruit d'aile et de conversation détourna son attention : ses autres élèves commençaient à arriver, ce qui voulait dire que le petit cour particulier était terminé, qu'il était temps qu'elle passe à son véritable rôle... enfin, je dit véritable rôle pour ne pas dire "aux choses sérieuses", vu que ce que venait de faire Arald, c'était déjà quelque chose de sérieux...
    La petit Asio Otus rejoignit ses camarades, et la reine blanche alla prendre sa place devant sa classe, dominant les adolescent en taille. C'était un peu le chahut, mais tout-le-monde n'étaient pas là, alors elle les laissait un peu bavarder, ce n'était pas un mal, temps que le cour ne commençait pas. Mais très vite, tous les élèves furent présent, et Barrane se mit à marcher devant-eux en commençant son court par...


    -Silence, s'il vous plais, ce qu'elle eut presque immédiatement. Certains adolescents chuchotèrent une fin de phrase, puis se tournèrent vers elle. Leur professeur leur souria, puis continua : bonne nuit à vous, jeune chouettes et hiboux. J'espère que vous avez passés une bonne journée, car sachez que ce n'est parce que voler dans les courants ascendants est plus reposant pour les muscles que c'est forcément facile. Certains vents son puissants, et si vous n'êtes pas prudents, vous pouvez vous retrouver en plein milieu de la mer d'Hoolemere avant d'avoir eu le temps de comprendre que le vent à était plus fort que vous. Bon, maintenant, pour commencer, il nous faut trouver un courant ascendant... et nous avons de la chance, il y en a un justement là-haut...

    Elle pointa avec le bout de son aile une énorme branche qui avait été dénuer de ses feuilles. Les élèves observèrent ce qu'elle montrait avec attention, mais il leur semblait pourtant que...

    -Mais, professeur, il n'y a rien... finit par dire une petite chevêchette d'Athéna.
    -Tu es sûre de ça ? Demanda la reine après avoir un peu rit.

    Barrane s'éloigna alors et monta à patte en direction de la grande branche en sautillant sur d'autres plus petites. Et, lorsqu'elle arriva sur celle qu'elle avait désignait, son plumage blanc se mit tout à coup à voler autour d'elle, comme soulevé par une force mystérieuse. La reine leva le bec en l'air quelques secondes, afin de profiter de la caresse du vent, puis continua son court en parlant fort :

    -Vous voyez ? Le vent est invisible, mais ça ne veut pas dire qu'il n'est pas présent.

    Elle sota en l'air et déplia ses ailes... et fit du sûr-place. Elle battait à peine pour garder un certain équilibre, tendis qu'elle avait le vent de face. Puis elle se laissa retomber sur le branche en terminant :

    -Venez me rejoindre en empruntant la même chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Mer 13 Avr - 17:25

Ce que Barrane venait de montrer époustouflait Arald qui avait ouvert très grands les yeux pour observer. Il était vrai qu'à première vue, la branche que la reine leur avait désignée ne semblait pas bouger, et pourtant un infime mouvement pouvait se distinguer si on regardait bien. La courte démonstration de vol en courant ascendant que Barrane leur offrit fut vraiment extraordinaire pour Arald et pourtant, celle-ci venait de Kunir qui était bourré de ce genre de courant, néanmoins, elle n'avait jamais sue les utiliser.
Lorsque la grande reine blanche les invita à limiter, tous les oisillons et poussins se précipitèrent pour tenter leur chance et cela fut un peu la cohue si bien que la jeune Asio otus décida de patienter auprès de la petite Athéna qui semblait un peu réticente à cet excercie.

-Et bien Athéna, que t'arrive-t-il, tu a pourtant le bec bien pendu d'habitude...


Arald ne se moquait pas de sa camarade, elle plaisantait juste un peu et la petite chevêchette le savait. C'est pour cela qu'elle lui répondit gaiment malgré son appréhension.

-C'est que moi, je peine toujours à voler et même pour grimper de branche en branche je vais avoir du mal, je veux pas que les autres se moquent de moi...


Arald se permit de chuinter avant de répondre à sa petite camarade.

-Si il n'y a que ça, nous pouvons y aller toutes les deux et je peux t'aider à monter... moi même je ne serais pas très rapide alors...
-Oh oui ça m'aiderait beaucoup !

Les deux compères allèrent donc vers les branches de l'arbre qui leur servirait de tremplin vers le courant ascendant. Arrivé aux racine, Athéna grimpa sur la tête d'Arald qui se hissa sur ses longues pattes déplumés, ainsi, la petite chevêche pu atteindre la première branche et pu continuer son ascension jusqu'à la dernière où elle attendit Arald avec un grand sourire au coin du bec. La jeune Moyen Duc déploya ses ailes endolorie pour s'assurer de son équilibre et sauta de branche en branche jusqu'à Athéna.

-Arald, Arald ! Je le sens...le courant je le sens !


Et en effet, en levant le bec, Arald ressentie l'étrange courant qui lui soulevait les plumes, elle se pencha donc pour qu'Athéna puisse prendre de l'élan du haut de sa tête, puis la chevêchette s'élança dans le courant en hululant sa joie. Arald sourit, elle préférait travailler en équipe et avancer moins vite plutôt que d'avancer seule, elle aimait voir le sourire de ceux qu'elle pouvait aider.

-Tu viens ?


Athéna la regardait légèrement inquiète en planant au dessus d'elle, elle avait à peine besoin de battre de ses minuscules ailes pour se maintenir en l'air. Arald déploya de nouveaux ses ailes et s'élança sans effort dans le fameux courant. Elle s'attendait à beaucoup de chose mais pas à ça, c'était si facile de voler sans effort, comme si le vent avait crée un vide autour d'elle. Elle rejoint vite Athéna avant de se diriger vers le groupe qui planait non loin de là, elles étaient les dernières à être montées dans le courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Jeu 14 Avr - 10:09

{Euh... chavêchette Athéna, en fait c'était le nom de la race, pas le nom de l'oiseau dont je parlais xD Mais c'est pas grave ^^'}

    A l'appel de leur professeur, tous les oisillons et les adolescents se dépêchèrent d'empruntés le même chemin qu'elle et voulurent la rejoindre. C'était un peu la cohue, et plus d'une fois, la reine dût réprimandée certaines jeunes chouettes qui bousculaient leurs camarades. Mais tous finirent par arriver à bon port, et ils déployèrent leurs ailes pour imiter leur professeur, s'élançant dans le courant ascendant. Barrane vérifia que tout le monde était bien-là, et s’aperçut qu'il manquait encore Arald, et la petite Athéna. Elle se retourna et s’aperçut qu'elles n'étaient même pas encore arrivées sur la grosse branche, mais c'était parce que la chevêchette, à cause de sa petite taille, avait du mal à sauter de branche, et le hibou était restée en arrière pour lui donner un coup de patte.
    Barrane sourit : la solidarité, voilà qui était la véritable nature des habitants de l'arbre. Cette adolescente était plutôt étonnante, elle l'avait déjà compris, alors qu'elle n'était pas chez-eux depuis bien longtemps... le professeur déploya à nouveau ses ailes et dépassa sans trop de difficulté le reste du groupe, puis elle s'arrêta devant-eux, les forçant à faire de même.


    -Battaient des ailes, leur dit-elle. Entraînez-vous faire du sur-place, le temps que nous attendions vous camarades.

    Les deux femelles finirent par arriver à la branche, et, après ce qui sembla être un moment d'hésitation, elles s'élancèrent à leur tour dans le courant et se joignirent à eux. Lorsque tout le groupe fut rassemblait, faisant du sur-place dans les airs, la harfang des neiges continua :

    -Bien, nous allons maintenant nous élancer dans le courant et voler au dessus de la mer sur plusieurs kilomètres. Une fois arrivé au bout, nous prendrons un autre courant qui nous ramènera à l'Arbre. Cependant faite quand même attention : n'oubliait pas que plus nous irons vers la mer, plus le courant sera puissant, et plus vous risquez d'avoir du mal à tenir le cap. Gardez vos ailes bien droites et ne battait que pour vous stabilisez. Ce n'est pas une course, alors ne tentez pas de dépasser vos voisins. Et surtout, n'oubliez pas : veillez les uns sur les autres. Et maintenant, jeunes oiseaux, sentez l'air, et suivez-moi.

    Elle arrêta de battre et se retourna, pénétrant vraiment dans le courant. Ses longues ailes étaient bien droites chacune de leur côté, seul ses plumes bougeaient sous la force du vent. A la file indienne, parfois deux par deux, les oiseaux se laissèrent porter, et ne tardèrent pas à quitter le Grand Arbre de Ga-Hoole, accompagnés par l'habituel GONG que faisait sonnée la vigie chaque fois que quelqu'un entrait ou sortait de l'Arbre. Tendis qu'ils s'éloignaient, Barrane continua son cour, criant pour réussir à se faire entendre :

    -Il faut savoir qu'un courant ascendant peut se montrer très utile, pour les longs voyages, par exemple, car ils vous permettent de voler rapidement, et en vous fatiguant un minimum. Ils sont très utilisés par les messagers. Ils peuvent aussi vous aider quand vous êtes blessé et que vous avez des difficultés à battre des ailes. Ce qui est le plus difficile, c'est de trouver un courant. Pour ça, il faut que...
    -Je... je n'arrive pas à garder le cap... je... mes ailes... AAAAAHHHH !!!

    La voie paniquée qui venait de la couper avait retenti de derrière le groupe. Le courant était trop puissant pour la pauvre petite Athéna qui n'avait par réussit à se tenir droite et se faisait maintenant emporter en avant, roulant dans le courant, incapable de se redresser. Personne ne fut assez rapide pour la rattraper, même pas la reine, lorsqu'elle passa à côté d'elle... mais Barrane n'abandonna pas pour autant : repliant à moitié ses ailes contre son corps, elle réussit à prendre une meilleure prise au vent, et fila comme une comète blanche. Elle dépassa la chevêchette, s'arrête un peu plus loin, et la rattrapa délicatement dans ses serres, comme une petite boule faite de plumes.
    Athéna semblait un peu secouait, comme si elle ne savait plus où elle était... mais elle regarda tristement son professeur en lui disant :


    -Je suis désolée. Je...
    -Tu n'as pas à t'en faire, Athéna, la coupa Barrane, refusant qu'elle aille plus loin. C'est normal, de ne pas y arriver, la première-fois. Quelques rires retentirent : inutile de vous moquer d'elle ! Sachez que pour le prochain cour de vol dans les courants ascendants, j'en choisirais un plus puissant, et je ne pense pas que vous serez capable de faire mieux. Il faut des lunes d'entrainement pour réussir à "dompter les courants".

    Elle donna un coup d'aile et quitta celui-ci par le haut, enfin de ne pas être gênée tendis qu'elle remontait la file de ses élèves, tout en expliquant à Athéna :

    -Vous, les chevêchette, vous êtes plus petite que les autres nocturnes, mais vous compensez cela par des ailes rapides... et un sacré caractère. Vous volez plus rapidement et plus furtivement que les autres oiseaux. Lorsque tu sens que tu vas perdre le contrôle, bas des ailes aussi vite que tu peux pour te redresser, et tu verras, le reste vient tout-seul.

    Elle venait d'arriver au dessus d'Arald et repénétra dans le courant où elle relâcha le chevêchette, qui se mit à battre aussi vite qu'elle le pouvait pour rester en place.

    -Arald, puis-je compter sur toi pour veiller sur ton amie ? Demanda-t-elle à la Moyen Duc, tout se doutant de la réponse. Vol juste devant elle, comme ça, si elle se fait emportée, tu pourras la rattraper...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Jeu 14 Avr - 21:10

C'était en effet plus dur qu'il n'y paraissait, Arald avait due battre très fort des ailes pour se maintenir à hauteur de ses camarades, c'est alors que la petite Athéna fut entraînée par le courant. Heureusement, Barrane avait agit rapidement et avait rattraper la chevêchette. La grande reine confia Athéna à la garde d'Arald afin que celle-ci la rattrape en cas de nouveau débordement. Bien que très concentré, l'amie d'Arald ne pouvait s'empêcher de lui parler, bien que cela l'essoufflait.

-J'ai eu chaud...pas vrai... heureusement...que Barrane était...là !
-Ne te fatigue pas trop Athéna, concentre toi sur la tracé de Barrane sinon tu va encore te faire attraper... et je doute d'être aussi rapide qu'elle pour te récupérer.
-Tu...as raison.

Athéna était très dure à la tâche et se reconcentra sur le trajet suive de prêt par Arald qui guettait ses moindres mouvements, guettant le moindre signe de faiblesse. Mais la petite chouette se débrouillait très bien maintenant qu'elle avait compris comment il fallait qu'elle batte des ailes dans ce courant.
Le groupe arriva près de la mer, suivant de près la reine blanche. Alors que la reine recomptait les jeunes, Athéna s'accorda une légère pause dans ses battements d'ailes qui la fatiguaient beaucoup. Mais l'endroit où ils s'étaient arrêtés formait comme une cuve d'air où battre des ailes était vraiment un jeu de poussin. D'ailleurs il était temps, les ailes d'Arald commençaient à lui tirer et elle fatiguait un peu.

-Tu a pris le coup d'aile Athéna
-Oui, tu a vu je me débrouille de mieux en mieux, mais heureusement qu'on ne fais pas cet exercice toute les nuits parce que j'aurais les ailes aussi musclées que tes serres !

Arald chuinta en imaginant la chevêchette avec des ailes qui faisaient le triple de sa taille. Le duo reporta néanmoins son attention sur la reine pour ne pas perdre une seule miette des indication de Barrane afin de ne pas se faire surprendre. Malgré leurs efforts, avec le chahut les entourant elles avaient beaucoup de mal à entendre les instruction de leur reine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Ven 15 Avr - 17:56

    *Par Glaucis* songea la jeune reine au plumage blanc quelques minutes après qu'ils aient repris leur "vol-glissade" *C'est fou ce que les élèves de cet âge peuvent apprendre vite*. Alors qu'ils évoluaient sous un ciel étoilé et au dessus d'un miroir liquide calme et sombre, reflétant la galaxie et leurs propres silhouettes, le temps avançait assez rapidement, les minutes et les heures défilants comme si elles volaient à côté d'eux. Barrane n'eut pas à intervenir une seconde fois, après l'incident de la chevêchette elfe. Même elle avait réussie à prendre le coup d'aile, et elle se débrouillait maintenant comme une chef. Arald s’acquittait très bien de sa tache, elle aussi. Elle gardait son regard ambré sur Athéna, même si elle semblait doutée d'être capable de la rattraper. Mais la harfang des neiges santait que ce manque de confiance en soit n'arrêterait pas l'adolescente si elle voyait que son amie était en danger...
    Comme elle l'avait promis, le trajet dura plusieurs kilomètres. Combien, exactement ? Elle-même ne le savait pas vraiment. Elle ne l'avait pas comptait en nombre de distance, mais plutôt selon le temps qui passait. Et ils arrivaient quasiment à la moitié de ce cour. A de nombreuses reprises, Barrane s'était arrêtée et avait laissée ses élèves passer devant-elle, pour qu'elle puisse les compter, s'assurer qu'ils n'avaient pas perdus quelqu'un en court de route. Et à chaque fois, rassurée, elle repartait plus vite et les redépassait assez facilement. Mais ce coups-ci, elle ne les laissa pas passé. Elle tourna un peu sur la droite, sortant du courant, et s’immobilisa en leur criant :


    -Stop ! Ce que tous firent.

    Ils s'étaient arrêtés dans une cuve d'air qui partait vers le haut, seulement assez puissante pour les maintenir en l'air sans les emporter. Ici, ils pouvaient se reposer les ailes pendant qu'elle les comptait une dernière fois... c'était bon, tous les becs étaient présents. Barrane dût alors presque crier pour se faire entendre, tendis que les jeunes avaient commencés quelques conversations à droite et à gauche :


    -Silence, s'il-vous-plais, silence ! Le cour n'est pas encore finit. Et enfin, lorsqu'elle réussit à retrouver un peu de calme, elle continua : bien, je commencerais en disant que je suis fière de vous, vous avez réussis très rapidement à dompter le courant. Maintenant, nous allons passés à une autre partie un peu plus compliqué, à savoir comment trouver un courant ascendant. Celui-ci, je savais où il était. Je sais également où se trouve celui qui nous ramènera. Mais vous, savez-vous où il est ? Elle laissa passer un petit moment... pas de réponse ? Et bien, pour trouver un courant ascendant, il y a deux moyens : la plus simple, c'est si vous êtes près d'un arbre. Il vous suffit d'observer la façon dont il pli, comment bouge ses feuilles. Si il pointe toujours dans la même direction, cela veux dire que le vent ne faiblit pas, et qu'il est peut être pris dans un courant. Mais si vous vous retrouvez dans le désert ou sur une formation rocheuse, ou même au milieu de la mer, alors là vous devait alors faire confiance aux sensations de votre corps, et vous laisser guider pas votre gésier. Le plus simple à retenir, c'est qu'il y a toujours une forte baisse de température autour des courants ascendant. Donc plus il fait froid, et plus vous serez près de celui que vous cherchez. Elle laissa à nouveau passer un petit silence, afin qu'ils comprennent bien ce qu'elle venait de leur expliquer, et termina en leur donnant un petit exercice à faire : une fois que vous aurez récupérés, je veux que vous sortiez de cette cuve de vent et que vous voletiez autour à la recherche du courant qui nous ramènera à l'arbre. Vous n'aurez à trop vous éloigner, il n'est pas très loin. Si vous avez du mal à voler, n'hésitez pas à revenir ici pour vous reposer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AraldChouette inactive


Messages : 1113
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : en vol

Qui es-tu ?
Race: Hibou Moyen Duc (Asio otus)
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Ryb de Charbonnage

MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Ven 15 Avr - 18:26

Les élèves s'étaient tous précipités à la recherche du courant, Arald préféra rester auprès d'Athéna. Elle devait avouer qu'elle s'amusait beaucoup avec la petite chevêchette, celle-ci avait beau être plus jeune qu'elle, elle était vraiment très mature et ne rechignait pas au travail.
Arald se tâtait, fallait-il qu'elle propose de faire équipe avec Athéna ? La chevêche ne le prendrait-elle pas mal ? Lorsque la petite chouette se tourna vers elle avec son grand sourire sur le bec, Arald ne doutait plus.

-Tu veux qu'on cherche le courant toute les deux où bien tu préfère te reposer un peu avant ?
-Quelle question ! Bien sûr qu'on va trouver ce courant ! Je vais leur montrer que la taille ne fait pas tout ! Sans vouloir te vexer Arald...
-Ne t'en fais pas va, on va chercher ce truc toutes les deux alors ?
-Oh oui !

Les deux compagnes partirent donc à la recherche du courant ascendant. Leurs camarades étaient tous partis vers le haut, mais Arald avait le sentiment qu'il fallait guetter vers le bas, après tout pourquoi pas ? Il y avait surement des courants plus haut que d'autres. Les deux amies ne discutaient plus se concentrant de toutes leurs forces, Athéna avait même repris à battre très fort des ailes pour garder son cap, Arald s'était empressée de focaliser son regard sur sa jeune amie. Cela ne l'empêcha pas pour autant de se concentrer sur sa "mission".
Gardant les yeux sur Athéna, elle se concentra sur les sensations que le vent lui apportait, ses plumes sentait la moindre brise, la jeune Asio otus était simplement en extase. Elle se sentait en paix et en accord avec elle-même et le ciel. Soudain, elle ressentie un léger changement, presque infime au dessous d'elle. Le sourire d'Athéna lui confirma son hypothèse. La petite chevêchette s'écria :

-Je crois qu'on l'a trouvé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asio-arald.deviantart.com/
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   Lun 18 Avr - 17:08

    Les élèves s'étaient presque tous dépêchés de quitter la cuvette d'air afin de partir à la recherche du fameux courant, bien qu'il leur avait proposée de se reposer un peu avant. Voir ça fit éclater Barrane de rire... ah, la fougue de la jeunesse. Elle avait était comme-ça, elle aussi, à l'époque où elle vivait encore dans le pays de sa naissance, une forêt gelée des Royaumes du Nord, où elle n'était encore qu'une apprentie gardienne, et où ce qu'elle vivait avec Boron ne dépassait pas encore les amourettes d'adolescents. Elle se souvenait qu'elle avait toujours été avide de tout apprendre le plus vite possible, à tel points qu'elle négligeait parfois certains points important, comme le jour où elle avait passée le rituel du sot dans les branches... c'était l'oubli vraiment stupide, à tel points que même si elle en riait aujourd'hui, elle évitait d'en parler, surtout à ses élèves : lorsqu'elle avait réussie pour la première-fois à atterrir dur une branche voisine après avoir sautée, elle avait été tellement contente d'elle qu'elle s'était mise à sautiller sur place sans refermer ses serres autour du bois. Résulta, elle avait basculée en arrière et s'était retrouvée sur le sol, où ses parents avaient été obligés de venir la chercher. Elle avait eue droit à un long et assomment discours pour oisillon de la part de son père sur "l'Importance d'avoir la tête à ce qu'on fait, ma fille !", et le résultat, entre-ça et en plus la peur qu'elle s'était faite... heureusement, la froid de son royaume éloignait les prédateurs, et elle était tombée sur un tas de neige molle... fut qu'elle fit plus attention à garder la tête sur les épaules à partir de ce jour.
    Pensé à ses souvenirs du passé permettait à la reine d'avoir la tête ailleurs, et donc ça lui évité de regarder par inattention dans la direction du courant de retour, même si elle garder suffisamment la tête sur les épaules pour songer à surveiller ses élèves, afin qu'ils ne s'éloignent pas trop, quand-même. Elle tenait absolument à ce qu'ils le trouvent seul, et un regard dans la bonne direction risquait de trop les aider. Finalement, elle entendit retentir le cris d'une de ses jeunes élèves qui apparemment venait de le trouver. La reine harfang sortie alors à son tour de la cuve et vit que c'était Arald... décidément, aujourd'hui, elle avait l'impression que ça tournée autour de cette petite femelle hibou. Barrane se laissa doucement planer dans sa direction, suivit de près par le reste de la classe qui venaient voir si elle et sa camarade, Athéna, qu'elle n'avait pas quittée, avaient bel et bien trouvaient le courant ascendant...


    -Félicitation à vous-deux, dit le professeur en arrivant devant-elles. Effectivement, le courant se trouve juste en dessous de nous. Bien, continua-t-elle en tournant autour de sa classe : nous allons maintenant emprunter ce nouveau courant et retournée au Grand Arbre. Comme pour l'aller, contentez-vous de vous laisser porté en me suivant, et n'essayez pas d'aller trop vite, ou vous perdrez le contrôle de vos ailes. Arald, ajouta-t-elle en se tournant à nouveau vers elle : je voudrez, si tu as le temps, que tu reste un peu après le cour pour m'aider à préparer mon suivant...

    En réalité, l'aide qu'elle lui demandée n'était qu'un prétexte pour ne pas dire devant tout-le-monde qu'elle voulait à nouveau la voir essayer de voler en suivant son gésier. Elle avait peur que ses camarades lui posent par la suite des question que la jeune femelle pourrait trouver embarrassantes. La reine plongea ensuite dans le courant, en lançant sa phrase fétiche, qui était devenue aujourd'hui habituel lors de ses cours de vol, une phrase que plus personne ne s'étonnait de l'entendre prononcer, une phrase qui était devenu sa devise :

    -Sentez l'air... suivez-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: Ga'Hoole :: Camp d'Entrainement-
Sauter vers: