Tears of the Moon, dust of the Sun

♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE

© Design par Blue
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tears of the Moon, dust of the Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Tears of the Moon, dust of the Sun   Mer 20 Fév - 21:10

    La nuit était tombée depuis longtemps sur les grands canyons de Saint Ægolius. L’hiver, et la Longue Nuit, étaient passé depuis longtemps, et le climat annonçait déjà les prémices du printemps prochain. L’air se faisait déjà beaucoup plus doux, même si les nuits froides persistaient encore. La neige n’était jamais parvenue à étendre son lourd manteau sur les gorges des canyons, aussi les chouettes résidant dans cet empire de roche écarlate n’avaient jamais connu le véritable visage blanc de l’hiver.

    Même s’ils eussent été à l’abri des glaces et de la gèle, ils eurent toute fois les basses températures qui allaient avec. Mais les roches étaient chaudes à Saint Ægolius, aussi les Sang-Purs n’étaient pas les plus à plaindre.

    Cette nuit-là, la lune n’était visible que d’un seul fil, léger et et presque imaginaire. D’un teint blafard, presque diaphane, on avait loisir à essayer d’imaginer le reste de l’astre, encore caché dans la pénombre du ciel. Ils avaient beaucoup de chance, dans les canyons. Ils avaient une atmosphère extraordinairement pure, et de ce fait, un ciel magnifique qu’ils pouvaient contempler à loisir. Hélas, la plupart d’entre eux ne prenaient même pas la peine de sortir des gorges, restant enfermés dans ces parois rocheuses, s’entrainant de devenir des soldats, des machines à tuer.

    Omyra poussa un long soupir. Debout, perchée sur une petite corniche, la jeune chouette pleurait. Pourquoi ? Elle-même n’était pas sûre de la source de son chagrin. Depuis quelques temps, l’effraie aux plumes chocolat était triste. Elle se sentait prendre, bien malgré elle, de la distance avec ses amis. Ginger et Uklah partaient souvent en missions et étaient de ce fait très occupées. Raven et Kludd traient toujours ensemble, mais étaient également toujours absents. Elle avait également pris beaucoup de distance avec Chelinka lorsque cette dernière lui avait confirmé qu’elle était bien une gardienne infiltrée dans l’armée.

    Un moment tiraillée par son amitié envers elle et son devoir d’espionne, Omyra avait finalement opté pour mettre un peu de distance entre elles, le temps qu’elle refasse le point. Et elle était arrivée là, à regarder le ciel et les étoiles. A essayer de les reconnaitre, d’une nuit sur l’autre. De les relier. De les comprendre.
    De les sentir avec son gésier.

    Elle n’était pas à blâmer. Après tout, qu’avait-elle de mieux à faire de ses nuits ? La jeune chouette noire aimait beaucoup rester ainsi, et se sentait plus calme. Sa vie était monotone. L’effraie noire s’ennuyait, se fondant petit à petit dans un mutisme de silence et d’ombre.


    Ce soir-là, pourtant, elle sentait bien qu’il se passait des choses étranges. Les soldats étaient en effervescence en dessous, dans les ravins. Tous s’activaient, courant et volant partout. La femelle marron avait donc prit soin d’éviter la pagaille, en s’isolant comme à son habitude. Le veut frais de la nuit fit frissonner ses plumes sombres. Elle eut un petit sourire triste. Elle aimait le ciel paisible, comme elle aimait ces étoiles lointaines. Elles lui rappelaient que les chouettes étaient tellement insignifiantes et petites face à elles. Elles étaient le domaine de Glaucis, après tout.

    La jeune espionne était en train d’observer l’horizon qui défilait devant elle comme une longue bande noire qui coupait et envahissait le ciel, comme si la terre cherchait à happer le domaine céleste. Un frémissement. Un seul.

    Omyra se retourna, prête à attaquer. Une jeune chouette qu’elle ne connaissait pas vint vers elle, presque penaude de l’avoir surprise ainsi. Omyra se redressa, et effaça tout comportement hostile. Elle fit un pauvre sourire sans émotion.
    - Oui ?

    Le soldat hocha brièvement la tête, en guise de salut.
    - Le Seigneur Grand Tyto vous demande.

    Omyra minoucha presque. Bec d’Acier n’avait pas demandé d’entretiens avec elle depuis… Bien plusieurs lunes, au moins. Alors pourquoi maintenant ? Avait-il enfin une autre mission à lui confier ? Sortirait-elle enfin de ces canyons, après tout ce temps cloitrée à Saint Ægolius ?

    Omyra haussa les épaules. La jeune femelle effaça bien vite cette sensation de surprise qui avait un instant secoué son gésier. Comme lasse et blasée, elle le suivit, la tête ailleurs.
    - D’accord. Je vous suis.

    Spoiler:
     


Dernière édition par Omyra le Dim 7 Avr - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Lun 18 Mar - 19:13

Une chouette au masque de métal volait, escortée par quatre chouettes. Celles-ci faisaient partie des nouveaux gardes du corps du Grand Tyto en personne. Celui-ci volait, à travers son domaine, où des chouettes au disque facial d'un blanc pur - pour la plupart - s'activaient dans diverses tâches nobles pour leur espèce, et pour servir la noble cause des Sangs-Purs. le Grand Tyto voulait voir comment le travail avançait. Le Tyto planifiait en ce moment une mission d'espionnage... Mais à qui la confier? A Ginger? Elle devait sans doute avoir mieux à faire. Omyra? Cette espionne d'élite n'était pas occupée au Grand Arbre pour un bon moment. Cette mission serait donc pour elle, et elle seule. Le Grand Tyto dit, après un claquement de bec:
"Toi! "
Il désigna une effraie au plumage moucheté de noir du bec.
"Va chercher Omyra l'espionne et dis lui de venir me voir."
Le Tyto moucheté partit vers les divers creux qui étaient dans les canons. Bec d'Acier revint vers sa grotte, à grands battements d'ailes imposant le respect, escorté par 3 gardes du corps à présent.

~~~


Bec d'Acier se posa, sur son habituel perchoir. Il regarda un instant les chouettes qui s'entraînaient avant d'entendre un cliquetis de serres un peu trop bruyant à son goût. Il tourna sa tête à 180°... Enfin presque car son masque ne lui permettait pas toutes sortes de mouvements.Il regarda les deux chouettes qui venaient d'entrer, sans broncher. Il regardait dans le vide, ne sachant pas quoi penser des nouveaux venus. Le Grand Tyto ruminait encore les batailles perdues, mais très vite il se ressaisit, reconnaissant Omyra et le Tyto moucheté. Il dit a la chouette mouchetée:
"Pars."
Il s'inclina, puis partit sans un mot, volant vers la sortie de la grotte. Bec d'Acier se retourna complètement, pour pouvoir mieux voir l'effraie noire.
"Omyra..."
Il s'arrêta brusquement de parler, ne sachant quoi dire. Il reprit après quelques secondes qui lui semblèrent être une heure.
"Omyra, je t'ai convoquée dans ma grotte pour te donner une nouvelle mission."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Dim 7 Avr - 16:48

    En chemin, l’effraie brune ne pu s’empêcher d’étudier l’effraie qui venait de la convoquer de la part du Grand Tyto. C’était un jeune mâle, âgé sans doute d’un an de plus qu’elle, peut-être plus. Une effraie banale, sans physique particulier. Un disque facial blanc, un ventre immaculé, des serres et un bec beiges acérés. Des plumes rousses clair, telles un orange délavé, qui clairsemaient son dos et ses ailes. Il portait un casque, faisant de lui un soldat landa de la vaste armée des Sang-Purs.

    Omyra ne s’intéressa à ce que lui voulait Bec d’Acier que lorsqu’ils passèrent les dernières galeries de roches sombres qui séparaient les différentes plateformes d’entrainement du grand Creux Royal. Elle se demanda soudain ce qu’allait lui dire le Général de l’armée. La raison de sa convocation lui était étrangement obscure, et Omyra n’arrivait pas même à deviner le dessein du Grand Tyto.

    Le jeune mâle qui la conduisait se posa à l’entrée de la grotte. Quelques instants plus tard, l’effraie noire en fit de même, quelque peu en retrait. Il fallait lui laisser la présenter eu Seigneur des canyons. Ils entrèrent finalement tous les deux en même temps, même si Omyra avait laissé distraitement passé l’effraie qui l’accompagnait.

    Bec d’Acier était déjà là. Majestueux, il dominait toute la grotte du haut de son perchoir. Il ne s’aperçût pas tout de suite de leur présence. Omyra n’en remarqua rien ; il devait être aussi distrait qu’elle, par ces temps-ci. A vrai dire, c’était comme si l’ensemble de la garde était soucieuse. La jeune espionne fronça des sourcils. Quelque chose se tramait, elle en était sûre.

    Le Grand Tyto se tourna enfin vers eux. Omyra baissa la tête en signe de respect, très vite imitée par l’autre tyto. Son regard se posa un bref instant sur elle, avant de se reporter sur le jeune mâle roux clair, et sa voix métallique résonna dans toute la cavité.
    - Pars.

    Le concerné frémit, avant de se retirer en silence, non sans s’incliner une dernière fois sur le seul de la grotte. Omyra était désormais seule face au dirigeant des troupes tytoniques. Son regard aussi tranchant que ses serres de combat se tourna complètement vers elle et ses frèles épaules brunes.
    - Omyra.

    Cette dernière baissa derechef la tête, murmurant d’une voix à peine audible :
    - Mon Seigneur ?

    Mais elle doutait qu’il l’eût entendu. Bec d’Acier avait quelque chose d’important à lui dire, Omyra en était certaine. Intriguée et soucieuse, elle attendit que ce dernier veuille bien poursuivre, et l’éclairer sur la raison de sa convocation dans la grotte royale. Ce qui n’était pas rien : très peu de recrues avaient déjà mis les pattes ici, et Omyra en était consciente. Cet honneur, elle le devait à Ginger, meilleur amie et tutrice, et à elle seule. Avec l’accord de ses parents, Bec d’Acier et Nyra, bien entendu. Mais c’était tout de même grâce à l’initiative de l’effraie rousse.

    Bec d’Acier poursuivit enfin, si bien que la jeune espionne manqua de sursauter, si elle n’avait pas eut le reflexe de rester de marbre. Elle releva simplement la tête vers lui, gardant une attitude soumise et respectueuse.
    - Omyra, je t'ai convoquée dans ma grotte pour te donner une nouvelle mission.

    Pour la première fois depuis des lunes, le gésier de la concernée frémit d’excitation. Le ton grave et singulier qu’avait employé Bec d’Acier était sans appel ; la mission qu’il s’apprêtait à lui confier était d’une toute autre envergure que celles qu’elle avait déjà eues auparavant.

    Elle se permit d’avancer d’un pas ; un seul, afin de s’éloigner de l’entrée. Elle n’aimait pas être écoutée de l’extérieur.
    - Votre Pureté, c’est toujours un privilège de servir votre cause. Aussi, j’exécuterai absolument tout ce que vous souhaiteriez que je fasse pour vous.

    Son regard se fixa à nouveau au sol, alors qu’elle avait jeté des regards à son interlocuteur lorsqu’elle s’était adressée à lui. Ne jamais fixer le Grand Tyto dans les yeux plus que nécessaire, lui avait-on souvent répété.

    Elle demanda alors, faisant sortir ces mots qui lui brûlaient le bec et faisaient frémir son gésier :
    - Puis-je avoir l’honneur de savoir de quoi il en retourne ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
(Bec d'Acier)Chouette inactive


Messages : 266
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 22
Localisation : Dans ta tête 8)

Qui es-tu ?
Race: Tyto Alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette suprême

MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Lun 13 Mai - 17:17

[J'essaye de rependre, mais comme je ne sais pas quelle mission j'étais censé te donner...:3]

- Votre Pureté, c’est toujours un privilège de servir votre cause. Aussi, j’exécuterai absolument tout ce que vous souhaiteriez que je fasse pour vous.

Un privilège. Assurément, s'en était un. Il ne convoquait que ceux qu'il jugeait utile. Ceux qu'il aimait avoir à portée d'aile. Mais personne, ou presque, ne lui était indispensable. Seulement, il ne pouvait tout faire lui-même, et cette chouette avait déjà fait ses preuves. Assez pour qu'il lui fasse confiance, en l'envoyant dans une mission de la plus haute importance, mais pas sans danger, loin de là.

- Puis-je avoir l’honneur de savoir de quoi il en retourne ?

Le Grand Tyto claqua légèrement du bec, et tourna le dos à son interlocutrice. Il faisait Nuit. Il était presque invisible pour quiconque ignorait sa présence. La nuit représentait sa période de prédilection. Il aimait la peur qu'il lisait dans les yeux de ses victimes, lorsque, sans qu'elles ait rien vu, elles se retrouvaient soudain entre ses serres. Fondre sans bruit, invisible, tel la mort fond sur un corps fatigué. Ses serres crissèrent sur le sol dur et froid lorsqu'il s'avança presque au bord de la caverne, prêt à prendre son envol. D'une voix sombre, comme à son habitude, il reprit :

- Tu le sauras en temps voulu.

Il se tut. Il aimait l'atmosphère qui régnait en ce lieu, où il était le maître incontesté. Il aimait le silence qui ponctuait ses paroles. Il aimait la crainte et le respect qu'il inspirait.

- Sache cependant que cette mission ne sera pas sans risques. Il te faudra mettre en œuvre toutes tes capacités. Celles grâce auxquelles tu es arrivé jusqu'ici. Celles qui te permettront de rester en vie. Celles qui feront de Toi la cible principale de nos ennemis, tant que tu seras là-bas. Celles qui mettent ta vie en jeu.

Il aimait faire peur. Mais ce n'était pas seulement cela. Cette mission n'était pas une partie de chasse comme les autres. Celle-ci faisait qu'il avait plus de chance de revoir son espionne déchue plutôt que vivante. Parce que, même si elle se révélait douée, elle n'était pas indispensable. Et si elle échouait, il n'aurait d'autre choix que de s'en débarrasser, d'une façon ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Mar 21 Mai - 22:05

    Le Grand Tyto se redressa encore plus, écrasant littéralement la grotte qui lui était dédié, à lui et à sa compagne, de sa grande pureté. Omyra se sentit un instant mal à l’aise ; Son supérieur en imposait vraiment beaucoup, surtout lorsqu’il faisait noir et que la dite grotte impériale était plongée dans une semi obscurité troublante et implacable. Oh, elle ne grelottait pas, ni n’avait peur. C’était deux choses qui lui étaient étrangères à présent.

    Alors que l’espionne chocolat cogitait à se sujet, Bec d’Acier rompit le silence, et lança d’une voix froid et teintée de métal :

    - Tu le sauras en temps voulu.

    Ah, avec ça, elle était bien avancée, tiens.
    Bien sûr, Omyra ne dit rien, évidemment. Elle observa un long silence respectueux, attendant la suite comme la bonne petite soldate d’élite qu’elle était. Aux ordres et aux aguets, elle haussa une épaule qui lui lançait depuis le matin même, suite à une confrontation plutôt… Musclée, avec un soldat un peu récalcitrant qui n’arrivait pas à respecter ses alter egos. Un bougre d’âne plutôt musclé, le genre à se servir de ses serres avant d’utiliser sa tête. Un bon soldat, si on ne devait compter que sur ses capacités physiques. Pour le reste, on repassera.

    Après un long silence digne d’une grande pièce de théâtre dramatique, où l’absence de bruit avait rendu la salle plus pesante et solennelle, Le Grand Tyto poursuivit enfin, d’une voix sombre et caverneuse, où pointait une part de mystère et d’épique. Oui, une voix de Grand Tyto teinté épique, ça existe.

    - Sache cependant que cette mission ne sera pas sans risques. Il te faudra mettre en œuvre toutes tes capacités. Celles grâce auxquelles tu es arrivée jusqu'ici. Celles qui te permettront de rester en vie. Celles qui feront de Toi la cible principale de nos ennemis, tant que tu seras là-bas. Celles qui mettent ta vie en jeu.

    Ho, ça ?
    Elle en avait l’habitude, et depuis longtemps. Elle avait passé tellement de missions à haut risque qu’elle était rodée pour le reste, la brave petite. Et puis, ce n’était pas son gésier et ses émotions qui allaient lui faire défaut. Pas de soucis de ce côté-là.

    Mais être la cible principale de leurs ennemis ? Les Gardiens ? Mais qu’avait-il encore inventé, celui-là ? Attendez… Là bas ? Mais… Pensait-elle à ce que Bec d’Acier pensait qu’elle pense ? Mais… C’était du suicide ! Seule Ginger avait été à la hauteur de pouvoir revenir indemne de là bas !

    Glaucis, faites que ce ne soit pas le Là-bas. Pas celui là, quand même… Quoique, pourquoi pas, après tout ? Qu’est-ce qu’elle y perdait ? Mis à part Scarlett, Ginger, et le reste du groupe d’espionnage, elle n’avait personne, ici. Pas de compagnons, pas d’amis de jeu, ou de partenaires de chasse.

    A tout hasard, Omyra demanda d’une voix posée et calme :
    - Mon seigneur, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous servir du mieux possible. J’ai été entrainée à ne reculer devant rien, aussi n’ai-je pas peur du danger et de la mort.

    Et elle s’inclina, attendant d’avoir plus d’information de la part du grand mâle gris. Elle voulait vraiment cette mission, elle qui était si lasse depuis des semaines. Quelque chose qui lui fera peut-être changer, ne serait-ce qu’un peu, son quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
(Bec d'Acier)Chouette inactive


Messages : 266
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 22
Localisation : Dans ta tête 8)

Qui es-tu ?
Race: Tyto Alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette suprême

MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Jeu 23 Mai - 19:42

- Mon seigneur, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous servir du mieux possible. J’ai été entrainée à ne reculer devant rien, aussi n’ai-je pas peur du danger et de la mort.

Il fallait mieux. D'une, elle était parmi les membres les plus importants des sangs-purs, et avoir un poltron à leur tête ne motiverait pas les soldats. De deux, la mission qu'il s'apprêtait à lui dévoiler nécessitait plus que du courage, et la moindre once de peur serait fatale. Il se retourna, rivant son unique œil valide sur Omyra, et déclara d'une voix rocailleuse :

- Cela tombe bien. Car le danger sera permanent là où je t’envoie. Et tu ne devras pas reculer, tu ne devras revenir qu'avec l'information que je requière, sans quoi tu y retourneras.

S'approchant d'elle, son ombre la recouvrant entièrement, il la scruta un instant, avant de déclarer :

- Les Gardiens....Tu devras te fondre parmi les Gardiens. Je veux savoir combien de Hagsmond se trouvent là bas.

Il fit quelques pas, observant le vas et viens des soldats, à l'intérieur des falaises, cette fois. Il repensa alors à la déclaration de Sparkle, son nouveau capitaine. Sans se retourner, il ajouta :

- Je veux aussi savoir si Fymaël se trouve là-bas. Si c'est le cas, tâche par tous les moyens d'obtenir un maximum d'informations à son sujet.

Si, pour son malheur, le Capitaine était parmi les Gardiens, alors le Grand Tyto se ferait un plaisir de faire un raid sur le Grand Arbre, uniquement pour tuer cette insignifiante chouette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Mar 25 Juin - 0:57





    Omyra fallit frissonner lorsque son Général se tourna vers elle et la fixa de son unique œil, mais se reprit de justesse. Elle espéra un court instant que le Grand Tyto ne l’ai pas vu dans ce bref moment d’incertitude, avant de se reconcentrer immédiatement sur sa mission. Sa voix métallique remplit l’immense grotte dans un râle rauque et puissant, à l’image de son propriétaire :
    Cela tombe bien. Car le danger sera permanent là où je t’envoie. Et tu ne devras pas reculer, tu ne devras revenir qu'avec l'information que je requière, sans quoi tu y retourneras.
     
    Ho-oh, là, c’était du sérieux…
    L’envoyait-il dans les royaumes du Nord, auprès des Hagmons, pour les espionner ? Ou, dans une zone à risque pleine de Gardiens ? Dans les Monts-Bec, peut-être. L’effraie chocolat observa un silence respectueux, alors que Bec d’Acier poursuivit :
    - Les Gardiens....Tu devras te fondre parmi les Gardiens. Je veux savoir combien de Hagsmons se trouvent là bas.
     
    Il s’était rapproché d’elle tout en disant cela, et Omyra fut plongée dans l’immense ombre du grand mâle noir, devenant presque invisible parmi la roche froide. Elle n’avait pas peur, non. Mais son gésier semblait comme touché d’une pointe d’excitation. Le Grand Arbre ? Serait-il possible que, à l’instar de Ginger, elle soit également envoyée là bas ? Elle avait presque hâte d’y être.
     
    D’un autre côté, c’était un endroit où aucune marche arrière n’était possible. Si elle se faisait coincée, Omyra était une chouette morte. Aucun secours pour l’aider ne serait possible. Si elle était repérée, il lui fallait fuir, et emporter le maximum d’informations possibles. C’était une mission suicide, pourtant la jeune effraie n’était pas habité de ne serait-ce d’une once de peur. C’était son métier, et l’espionnage n’était pas sans risque.
     
    Bec d’Acier ajouta alors, surprenant une nouvelle fois l’effraie brune :
    - Je veux aussi savoir si Fymaël se trouve là-bas. Si c'est le cas, tâche par tous les moyens d'obtenir un maximum d'informations à son sujet.

     
    Omyra haussa un sourcil. Lui, là-bas ? N’était-il donc pas mort, comme l’avait proclamé Sparkle depuis sa rentrée de mission, seul revenu sur le trio parti ? Pourquoi donc son ami se serait-il réfugié chez leurs bourreaux, leurs ennemis ?
     
    Etrange, étrange… Elle se promit d’y réfléchir dessus à tête reposée. Se tournant vers le Grand Tyto, Omyra s’inclina.
    - Il en sera fait selon votre convenance, Mon Seigneur. Je m’appliquerai à ma tâche pour servir ma noble et véritable famille, et mettre ma vie en jeu pour servir une aussi juste cause que la nôtre.
     
    Elle releva la tête, et, d’une voix teinté du peu d’excitation qu’elle pouvait ressentir avec son gésier figé, elle proclama :
    - Je vous ramènerais toutes les informations nécessaires, Seigneur, et vous servirai Fÿmael sur un plateau.
     
    Un sourire mauvais étira son bec, et, au fond d’elle, Omyra n’avait plus qu’une hâte : celle de partir au Grand Arbre espionner les gardiens.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
(Bec d'Acier)Chouette inactive


Messages : 266
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 22
Localisation : Dans ta tête 8)

Qui es-tu ?
Race: Tyto Alba
Santé:
100/100  (100/100)
Rang: Chouette suprême

MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Mer 26 Juin - 17:00

[On arrête là ou... ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
InvitéInvité



MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   Jeu 27 Juin - 14:02

[D'accord... C'est toi qui vois ;)
Merci pour ce rp \o/]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tears of the Moon, dust of the Sun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tears of the Moon, dust of the Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ CHAPITRE 5 - UNE ALLIANCE IMPROBABLE :: St Aegolius - Le Repaire du Mal :: Grotte de Nyra et de Bec d'Acier-
Sauter vers: